Financez un 1er roman prometteur et retrouvez un taxi, un manuscrit génial, un détective privé, un restaurant loufoque, des amateurs d'art

Large_brassens_toro_10-2007_2-1441746343-1441746362

Présentation détaillée du projet

 

Tuileries_img_4057-1442607744

 

 

Le jardin des Tuileries

 

 

Un écrivain en panne d’inspiration trouve par hasard un manuscrit remarquable. Tenté de le garder il se résout cependant à l’amener aux Objets Trouvés.

 

Ce manuscrit sera au centre des intrigues et des rencontres. Des parisiens hommes et femmes se croisent, s’aiment, se trompent, cherchent l’amour, travaillent, écrivent des livres, s’intéressent à l’art moderne ; nous suivons une tranche de vie de ces personnages classiques ou iconoclastes, et rien ne sera plus comme avant.Taxi-paris-1-1441828296

« Un an et un jour » est un livre choral qui présente les événements vus par les différents protagonistes, qu’ils soient héros ou seconds rôles. Le ton du livre est léger, l’objectif de l’auteur est d’amuser les lecteurs, ceux-ci ont des amis, des amours, un travail et des aspirations comme les protagonistes du livre dont ils suivront avec plaisir les pérégrinations dans Paris.

 

Extrait numéro 1

... Ce matin, avant d’aller chez mon éditeur, je suis allé déposer le manuscrit rue des Morillons – des années après mon intronisation de taxi, cette adresse compte toujours pour les événements importants de ma vie - comme Hélène me l’avait conseillé, puis demandé, puis ordonné…J’avais promis de le faire donc j’ai obtempéré, mais quel crève-cœur ! Le cauchemar de l’écrivain en panne, qui trouve le livre de sa vie et doit le rendre. Cela commence comme un conte de fée ; je me sens comme un paysan maudit, celui dont la terre est asséchée alors que son voisin a une source intarissable qui lui permet d’irriguer et de produire des légumes énormes. Une courge somptueuse roule depuis le champ-ceux (je n’ai pas résisté à ce mauvais jeu de mot)  jusque dans un sillon stérile que je bêche avec peine sans résultat. Je m’apprête à vendre cette courge, venue de chez le voisin, en don du ciel, pour nourrir ma famille qui meurt de faim et à ce moment-là, arrive ma femme qui me dit : « Tu ne peux pas faire cela, n’oublie pas qu’il est écrit –Tu ne voleras point. Vas et rends sa courge au voisin» Dans un conte de fée normal, le voisin touché par mon honnêteté me donne la courge et m’embauche comme ouvrier dans son champ qu’il n’arrive pas à exploiter seul tant celui-ci fournit de fruits et de légumes. Je nourris ma famille et le voisin bienveillant devient le parrain de mon huitième garçon.

Mais dans la vraie vie, les sorcières continuent à s’acharner sur mon sort et j’en suis réduit à espérer que ce manuscrit me reviendra si son propriétaire ne le réclame pas.…

Shutterstock_51628312-1441828666

 

Extrait numéro 2

L’été dernier Charlie Baltus a eu un accident dans des conditions uniques. Fin juillet, une chaleur torride assortie d’une humidité exotique étouffait Paris. Charlie avait chargé trois clients dans une rue de Neuilly, près de la mairie, trois jeunes hurluberlus au look néo romantique. Malgré la chaleur, l’un d’entre eux portait une veste épaisse. Les trois passagers se sont endormis, tout le monde ne tient pas jusqu’à quatre heures du matin après une fête.

En arrivant à Montparnasse, Charlie a brièvement regardé à l’intérieur de la voiture, juste un léger coup d’œil vers la droite. Et là, sous le choc, il a oublié de freiner ! Le feu suivant dans la rue de Rennes était au rouge, une voiture arrêtée a reçu celle de Charlie par l’arrière.

Charlie avait vu un serpent ; un serpent avançait sa tête entre les deux sièges avant du taxi quand le chauffeur a tourné la tête. Les trois clients se sont réveillés en sursaut à cause de l’accident, le serpent a disparu d’un coup.

Charlie est sorti de la voiture pour évaluer les dégâts, le temps de s’occuper du constat les trois clients s’étaient éclipsés sans payer. Les policiers, alertés, n’ont pas cru un seul mot de la version que Charlie leur a servie pour expliquer l’accident. Ils ont ri, ri et ri encore ; Charlie a subi un alcootest, un interrogatoire musclé, mais rien n’y a fait, il a maintenu sa version des faits.

Je connais Charlie mieux que la police, il n’aurait jamais inventé une histoire pareille. Le monde sur lequel Charlie exerce son imagination se limite au championnat de France de foot. Pour le loto il se joue les rencontres par avance et en déduit les pronostics. Pour le reste son esprit se concentre sur les rues de Paris et de sa banlieue, et les matchs à la télé.

 

Ce serpent a existé, j’en suis persuadé. D’après mes recherches il pourrait s’agir d’un boa constrictor que son propriétaire, profitant d’un climat tropical ce soir-là, a voulu exhiber. Il a sans doute transporté le boa entouré autour de son torse, sous sa veste. Arriver à une soirée avec un serpent vous garantit sûrement la vedette ou bien la tranquillité. Au moment du choc, le serpent terrorisé a dû retourner sous la veste de son propriétaire. La scène aurait pu tourner au tragique si le boa avait étouffé le gars en le serrant trop fort. Là au moins la police aurait cru Charlie et il aurait conservé son permis.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Parce qu'un livre ne vit que parce qu'il a des lecteurs, la collecte servira à financer l'impression professionnelle des (au moins) 100 premiers exemplaires de mon ouvrage. Les donateurs seront les premiers lecteurs et j'espère les meilleurs critiques qui m'aideront à le faire connaître.

 

Si le montant de la collecte est dépassé, cela signifiera que le nombre de livres et donc de lecteurs sera plus important que l’objectif initial, et donc une occasion de se réjouir.

 

Détail du budget :

Impression de 100 livres x 9€             = 900€

Frais de port 100 x 5€                         = 500€

Rémunération KissKissBankBank       = 122€

 

TOTAL                                              = 1 422€

 

 

La collecte me permettra de vivre un rôle d'écrivain, de connaître la vie réelle et son reflet de fiction. Mucem_8677.1-1442865260

Thumb_c_cile-carr_-1431728029
Cécile Chambenoist

Je suis née à Marseille; j'habite à Paris et j'aime cette ville mais je reviens toujours vers la Méditerranée et mes racines (dans ma vie et dans les histoires que j'invente). J'ai commencé par écrire un dialogue, et puis une histoire. Les personnages ont pris vie et voilà comment je me suis dit "Et pourquoi pas aller au bout ?". Ce fut un plaisir de... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Y aura-t-il une suite à "Un an et un jour ?"

Non, mais un autre roman est en cours d'écriture

Derniers commentaires

Thumb_default
Du talent! Cecile chambard, vous etes démasquée: on vous reconnaît!
Thumb_default
Impatiente de le lire!
Thumb_sans_titre-2
Allez allez allez allez ! ! ! ! Bravo Mme Chambenoist pour cette ouvrage !