Aidez nous à créer un centre de soins pour les plus démunis, en plein désert du Rajasthan !

Large_d_sert-1411132386

Présentation détaillée du projet

  Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde …’

                                                                                                                              Gandhi

 

 

Il y a parfois des histoires que l’on oublie pas… Des destins qui se rencontrent et qui donnent un sens à votre vie. 3ème Œil, c’est un peu tout ça, notre errance dans un monde où tout va trop vite, où chacun vit pour soi, où la simplicité n’a plus sa place. Et puis un jour, cette rencontre… Vous savez, celle qui vous prend aux tripes, qui vous émeut aux larmes, qui vous empêche de dormir. 3ème Œil, c’est un retour aux sources, aux valeurs qui nous sont chères : la solidarité et la simplicité. Nous n’avons pas la prétention de changer le monde, mais à notre niveau, avec nos moyens, venir en aide aux plus démunis. C’est cette histoire que nous allons vous raconter aujourd’hui, celle qui nous a poussé à nous remettre en question, à revoir notre mode de vie, à rêver d’égalité… Espérons que notre utopie nous mène jusqu’au bout…

 

Claudie Présidente de 3ème Œil

Teddy, Secrétaire de 3ème Œil

 

Présentation de 3ème Œil

 

1-C’est quoi l’association 3ème Œil ?

3ème Œil est une association de loi 1901, à but non lucratif. Elle a pour objet « d’aider de façon humaine, matérielle ou financière, les associations humanitaires ou solidaires hors du territoire Français. D’aider les personnes désireuses de partir en voyage humanitaire ou solidaire à mettre en œuvre leur projet. » (extrait des statuts)

 

2-Comment l’association vient-elle en aide aux plus démunis ?

Actuellement, 3ème Œil est partenaire de différentes associations, notamment en Inde. Le but est d’étendre le partenariat avec d’autres associations, dans d’autres pays. En lien permanent avec les personnes présentes sur ces territoires, nous nous efforçons de leur venir en aide grâce à du materiel, des dons ou des bénévoles sur place. Nous les questionnons sur leurs besoins, leurs projets pour leur apporter une aide réelle. 3ème Œil, c’est aussi une aide pour toutes personnes souhaitant partir en voyage humanitaire ou solidaire. Dans les recherches d’associations étrangères, les démarches administratives ou l’apport financier, nous pouvons vous soutenir.

 

3-Quels types de projets 3ème Œil soutient-elle ?

Tous les projets d’associations, hors territoire Français, permettant d’améliorer le quotidien des plus démunis. Education, santé, environnement, tous les projets sont étudiés. A l’heure actuelle, 3ème Œil soutient les associations ‘Malenbai’ et ‘Pabu ki Dhani’ (Inde) qui viennent en aide aux Intouchables du désert du Thar en relançant l’artisanat local et traditionnel. C’est ce projet que nous vous exposerons aujourd’hui.

 

4-D’où viennent les fonds de l’association ?

Ils sont principalement générés par  « La ruche qui dit oui » ! 3ème Œil gère « La ruche qui dit oui » de Laval. Tout les fonds récoltés par la vente des produits locaux seront reversés à l’association pour permettre de mener nos actions. Les autres fonds peuvent provenir de dons, de vente exceptionnelle, etc… A tout moment, les adhérents de « La ruche qui dit oui » et de 3ème Oeil peuvent vérifier cette information auprès de l’association, nos comptes sont transparents et consultables.  

 

5-Comment devient-on adhérent de 3ème Œil ?

« La ruche qui dit oui » fonctionnant indissociablement de 3ème Œil, tous les adhérents de la ruche, deviennent, de ce fait, adhérents à 3ème Œil, sans frais ou démarches supplémentaires.

 

Présentation des projets

Pour les deux années à venir, l’association soutiendra en priorité les actions des associations Malenbai et Pabu Ki Dhani, qui, ensemble, soutiennent les populations du désert du Rajasthan, en Inde. Voici une présentation des deux associations et des projets en cours de réalisation.

 

1-L’histoire de Malenbaï

Capucine Larmand est parisienne d'origine, sa mère réside à Armaillé en Maine et Loire, à 21 km de Châteaubriant. En parallèle, avec ses études de décoration, d'architecture d'intérieur, Capucine voyage beaucoup vers l’Afrique, qui l'attire. Mais finalement elle se fixe en Inde, après sa rencontre avec Pabu. Celui-ci est un « intouchable». Certes, les castes ont été abolies, mais elles demeurent dans les esprits, on dit que les « intouchables » sont des êtres frustes, sales, inférieurs. Au point que, dans certains temples, on leur refuse l'entrée ! Entre Capucine et Pabu, ce fut le coup de foudre immédiat, l'accord complet, l'envie de vivre ensemble, de créer ensemble. « J'ai su, de suite, que j'appartenais à ce désert, que ma vie serait ici, avec Pabu et le peuple des Bhils, pour toujours ». Capucine multiplie alors les allers retours entre la France et l'Inde et s'installe définitivement dans ce pays, d'autant plus qu'est né un petit Mohan.

Mais les peuples du désert n'ont rien, pas d'eau courante, pas d'électricité, pas d’accès aux soins. Pas de solidarité non plus entre castes ! Il peut faire très chaud le jour et glacial la nuit et les jours sont difficiles quand le vent balaie les sables. La petite ville de Jaisalmer est à 28 km, il faut 40 minutes en jeep... quand on en a une. Capucine et Pabu ont alors créé l'association Malenbaï pour récolter des fonds. Ils ont unis leur force, leur enthousiasme et leurs connaissances pour aider les gens autour d'eux. La plupart des familles survivent dans une grande pauvreté, elles souffrent de malnutrition et de manque de soin. L'Association Malenbaï a été créée pour apporter de l'aide à ces familles. Capucine et Pabu essaient de préserver l'art et l'artisanat traditionnel du désert en aidant les artisans à vivre de leurs œuvres. Développer une économie locale respectueuse de la nature est un de leurs défis. Ainsi est né Pabu Ki Dhani, le village de Pabu, en plein désert du Thar.

 

 

 

2- Pabu Ki Dhani et tourisme solidaire

Pabu Ki Dhani est devenu un lieu d'accueil pour un tourisme éthique et solidaire. Il est né en décembre 2010 afin de permettre aux visiteurs de découvrir le désert dans son authenticité. Ce tourisme soutient le peuple du désert dans ses besoins vitaux et aide à préserver sa culture afin d'empêcher qu'elle ne tombe dans l'oubli. Capucine et Pabu accueillent les touristes désireux de partager la vie quotidienne au sein du désert et de sa population. Une manière d’allier solidarité et découverte.

 

Les maisons en terre traditionnelle pour recevoir les touristes sont construites selon les principes de l’écoconstruction

 

 

 

3-Un projet d’école à Pabu Ki Dhani

Le peuple du désert (les Bhils) n’ont pas accès à l’éducation et à la scolarité. Mals vus dans les écoles en ville, ils sont raillés et maltraités. Pourtant, à terme, leur survie passe par l’éducation et c’est aussi la seule alternative au mariage forcé des filles, dès l’âge de 12 ans. Grâce à Jacques Monteaux, un professeur formateur dans la pédagogie Steiner-Waldorf, venu rendre visite à Capucine et Pabu, un projet de création d’une école primaire se concrétise en 2013. L’école devrait accueillir entre 25 et 30 enfants agés de 6 à 12 ans, vivant à Pabu Ki Dhani et dans le village voisin de Chodéria. Ce projet est soutenu actuellement en ce qui concerne les frais d’investissement par l’association Freunde der Erziehungs Kunts, la fondation Mahle et la Caisse des dépôts. Il reste cependant à couvrir les frais de fonctionnement.

 

 

4-Un projet de centre de santé à Pabu Ki Dhani

Un médecin, le docteur Olivier Abossolo, médecin anesthésiste à Avignon, a un projet de laboratoire de production d’huiles essentielles au village de Pabu Ki Dhani. Il a déjà soigné la population du village avec succès en distillant des herbes et produits locaux : et il y a deux ans, grâce à son travail, nul n’a été malade du paludisme ! Mais l’alambic est mal vu par les autorités qui craignent qu’il serve à fabriquer de l’alcool. Il y a donc un projet de construction d’un centre de santé, avec salle de soins, lieu d’accueil et lieu de fabrication locale. Coût de ce projet : 7 906 euros, une somme très basse par rapport à ce que nous connaissons, nous, dans nos pays développés ! M. Abossolo est membre d’une association, « Ressources » basée à Avignon, dont les membres se sont engagés à aller à tour de rôle au village de Pabu pour soigner la population. Cependant les fonds pour ce centre restent encore à déterminer.

 

Capucine-11152664ckgho-1411130635

 Sur cette photo Capucine et Pabu à Pabb Ki Dhani 

 

 

53951536-1411130924

Quelques enfants du désert, présents à l'école de Pabu Ki Dhani 

 

Pabu_ki_dhani-1411131573

 

Abossolo-1411131780

Docteur Olivier ABOSSOLO, qui espère voir le projet de santé à Pabu Ki Dhani 

À quoi servira la collecte ?

Nous souhaiterions que les dons récoltés donne un réel coup de pouce au projet de centre médical, qui peine à trouver des fonds. Le projet coûte 7000€ en totalité et à ce jour il est au point mort. 

Vous pouvez suivre l'évolution des dons sur notre site internet : troisiemeoeil53.wordpress.com

 

Devis-1411133684

 

Le but serait de pouvoir financer au moins la moitié du prix de la 'case'  de 3461€, pour pouvoir commencer ensuite l'envoi de matérielle médicale.Nous mettons en place en ce moment de nombreuses autres actions pour financer l'autre moitié grâce notamment à des ventes de produits régionaux. 

Thumb_05bf93aeac894704083cd47c4f2b80e4-1411134279
Troisième.Oeil

Notre association de loi 1901 à pour but de venir en aide aux associations hors du territoire français, de manière humaine, matérielle et financière. Nous souhaitons aussi aider les personnes désireuses de partir en voyage solidaire ou humanitaire à mettre en oeuvre leur projet. Pour ma part, je suis Claudie, présidente de l'association et très... Voir la suite