Aidez le maintient d'une activité en lien avec des plantes sauvages par le financement de l'aménagement d'un local indispensable à sa pérennité

Large_dscn2764-1489703565-1489703581

Présentation détaillée du projet

MERCI à tous...

 

à partir de ce jour, vos dons sont destiné à

l'aménagement de l'atelier de transformation polyvalent.

 

Plus de détail dans la rubrique actualité

 

Le deuxième objectif est atteint!!! je ne peux que me réjouir du succès de cette collecte

 

Lundi 3 avril:

Tout d’abords un grand MERCI à tout les donateurs qui m'ont permis ce soir d'atteindre l'objectif de cette collecte.

 

La première étape est donc une réussite...!!! et il reste encore 7 jours...

 

Pour la suite, et comme je l'ai mentionné ci-dessous, le dépassement de cette collecte vont me permettre l'achat de divers matériel de transformation:

comme un entonnoir inox + récipients ou encore 1 grosse casserole pour la préparation des sirops, un thermo de confiseur, ou épépineuse

 

Et pour en savoir plus sur la suite...et projet 2017, outre la poursuite des récoltes de plantes sauvages et de leurs transformations

 

Rendez-vous dans la partie actualité pour vous faire part d'un nouveau projet, qui grâce a vous, cher kissBankers, va voir le jour!!!

 

 

Présentation du projet:

 

Bonjour, je m'appelle Noémi Lavigne, j'ai 36 ans.

Je suis herbaliste, cueilleuse et transformatrice de plantes aromatiques et médicinales.

 

Comment j'en suis arrivée là: présentation succincte de mon parcours

 

il y a plus d'une dizaine d'année par le biais d'une association ayant, entre-autre, une activité de cantine/buvette bio végétarienne mobile, je réalisais mes premières cueillettes et récoltes de plantes pour la transformation en tisanes, sirops et boisson de fleurs.

 

Je rencontre, lors de ces actions, le syndicat SIMPLES (Syndicat Inter Massif Pour l’Économie des Simples) l'incontournable de la filière PAM (Plantes Aromatiques et Médicinales), où l'occasion s'offre à moi d'effectuer du bénévolat auprès d'une productrice/cueilleuse qui me fait découvrir son métier.

 

Cela devient une véritable passion et germe alors une réelle envie de m'installer.

 

Depuis, en 2011, après l’acquisition d'1/2 hectare dans les Hautes-Pyrénées je souscris auprès de la chambre d'agriculture un numéro de siret.

Je suis devenue officiellement cultivatrice de plantes à épices, aromatiques, à parfums, médicinales et pharmaceutiques.

Je débute tout doucement, commence à m'installer et préparer le terrain pour être prête pour la belle saison quand la mairie locale s'oppose à mon projet en empêchant mon habitat permanent sur mon lieu de travail.

Ne voulant pas entrer en conflit avec les autorités, je suis partie.

 

Dès lors, je suis donc sans terre pour cultiver, et toujours déterminée à faire de cette passion un métier.

 

J’obtiens en 2013, après 3 ans d'étude, le certificat d'Herbaliste de l'ELPM Aspet (École Lyonnaise des Plantes Médicinales, Sud-ouest)  http://www.ecoledeplantesmedicinales.com/

 

Dès la finalisation de ma formation, je mets en suspend mon projet, le temps d'une grossesse.

 

Dscn2724-1488917848

 

Et aujourd'hui:

 

Installée depuis 2015 dans un petit village en vallée d'Aspe, (Aydius puis Osse en Aspe, Pyrénées atlantique, 64), environnée d'un espace naturel protégé et riche, où notamment une tradition de récolte du tilleul perdura de génération en génération jusqu'au années 60, me motive panier en main, de remettre en route mon projet l'axant prioritairement sur les essences sauvages à portée de main.

 

Durant cette première année, je réalise un relevé de terrain, je sélectionne des zones de cueillettes aux populations végétales importante, qui me permette d'évaluer positivement la faisabilité du projet.

 

Cette frénésie des plantes sauvages, m’emmène même au delà des frontières montagnardes...et je traverse les Pyrénées pour aller cueillir en Aragon (Espagne) d'autres essences sauvage, comme le thym, le romarin, la sarriette et bien d'autres plantes typique du climat méditerranéen.

 

Dscn2652-1488918061

 

Je parcours donc la montagne pour la cueillette de ces merveilleuses sauvageonnes que je sèche pour créer et vendre des tisanes, ou encore des fines herbes pour la cuisine, des sirops ou sels de table aromatisés.

 

Mes produits bénéficient de la mention Nature&Progrès. Mention d'une agriculture naturel, associative et solidairehttp://www.natureetprogres.org/

 

Dscn2894-1489090133

 

Dscn2899-1489090199

 

Mon petit jardin me permet tout de même de cultiver quelques plantes comme les menthes, la sauge, ou la verveine.

Je suis en train de reproduire des espèces en vue d'un jour, investir une terre pour l'installation de cultures.

 

Dscn2905-1489090276

 

 

Et voici, lors de mes promenades, je rencontre sur mon chemin des personnes qui elles aussi cueillent les sauvageonnes, ah! d'autres cueilleuses sauvages! et nous créons un collectif, et ramassons et transformons avec joie, envie et bonne humeur ces petites plantes protégées de la Vallée.

 

Nous partageons une passion qui nous donne les ailes de poursuivre un bout de chemin ensemble...nous commercialisons collectivement nos récoltes sur le marché local de Bedous, afin d'augmenter la diversité des tisanes proposées, et autres produits dérivés.

 

Nous créons une association et une marque éthique porteuse de nos valeurs commune du nom "les Jardins d'Altitudes"

 

Cependant, d'un projet personnel partagé...chacune à son identité propre

 

Dscn2761-1488832402

 

 

Mon projet a besoin de GRANDIR!

 

à la fois pour permettre d’honorer des clients en demande, grandissante, ou encore de diversifier les produits dérivés des plantes avec de nouveaux outils de transformation, comme un Alambic à colonne, ou encore faciliter l'aménagement d'un nouveau local, qui permet enfin d'encrer et améliorer l'activité de séchage et transformation des plantes.

 

Je désire pouvoir vivre de cette passion, et cette nouvelle saison qui arrive est cruciale pour le développement de cette activité.

 

Mon activité naissante ne me permet pas encore de couvrir les frais nécessaires à son amélioration, sa continuité et surtout pérennité.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Mes besoins actuels et URGENTS pour cette saison 2017 sont:

 

du bois pour la structure du séchoir et claies: 250€

de la toile de coton biologique pour le séchoir: 350€

un déshumidificateur avec régulateur: 300€

une balance de précision: 350€

un alambic à colonne (20 litres) pour distillation de plantes avec séparateur d'huile: 450€

 

total: 1700€

 

+ frais de commission à 8%: 136€

 

TOTAL de la collecte: 1836€

 

 

Les modules de séchoirs seront auto-construit, avec du bois non traité.

La somme demandée couvrira l'achat du bois, la visserie et papier à poncer.

La toile couvrira l'installation de 25 claies de 1mX1m.

Le déshumidificateur garantira un séchage optimum.

La balance est l'incontournable de la mise en sachet au juste milligramme

Et l'Alambic à colonne, est destiné à la production d'hydrolat (eaux distillé de plantes) afin de créer une valorisation supplémentaire aux plantes récoltées.

 

Si la collecte dépasse la somme demandée, en dehors du fait que cela me procurerait une avance de trésorerie, j'investirais dans du petit matériel de transformation comme un entonnoir inox + récipients ou encore 1 grosse casserole pour la préparation des sirops, un thermo de confiseur, ou épépineuse soit 300€ au total.

 

Et si vous êtes vraiment très très généreux, "c'est beau de rêver" et qu'il y a un dépassement de 6000€ je l'investirais dans un fourgon que j'emménagerais en pré-séchoir; C'est à dire: pour le transport des plantes des zones de récoltes au séchoir, qui me permettra de rester la journée sur un site.

 

 

Voilà, je compte sur vous!!!

A bientôt

Noémi

 

Dscn2989-1489091797

 

"Les fonds seront versés sur le compte de Noémi Lavigne et entièrement destinés à la réalisation de ce projet"

Thumb_logo-herba-yaga-1488641301
Herba yaga

Noémi Lavigne, 36 ans, et passionnée de plantes depuis de nombreuse année. J'ai obtenue en 2013 le certificat d'Herbaliste de l'ELPM (Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales et savoir naturel) Depuis 2015 je développe une activité de cueilleuse et transformatrice de plantes aromatiques et médicinales, je souhaite faire de cette passion une véritable... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Et pourquoi un nouveau séchoir?

bin, limité par le manque de place, j’arrêtais les cueillettes une fois le séchoir plein, et là j'attendais que ça sèche, avant de le remplir a nouveau. J'ai donc, l'année dernière, récolter certaines espèces qu'en petites quantité pour favoriser une diversité de plantes à la vente.

Derniers commentaires

Thumb_default
Super les filles!! Ravie que votre projet soit arrivé à son terme avec un peu plus d'argent que prévu.....alors maintenant objectif un bel alambic. Un petit clin d'œil à Valérie. Dominique des Landes
Thumb_default
TOUS MES ENCOURAGEMENTS POUR CEUX QUI OSENT ! patrick2
Thumb_default
Tres beau projet Noémie bravo!!! Jacques et Isabelle Dallier