Aidez moi à financer ce projet, à le rendre vivant. Ouvrage alternant : philosophie, rêverie, sociologie à caractère légèrement poétique.

Large_leon-jackstone---cover-01-web-1418561807

Présentation détaillée du projet

 

Kiss_kiss_image_d_but_pr__correc-1419435321

 

Chers potentiels KissBankers, futurs financeurs de ce projet.

" Un homme, évidemment différent de vous.

Mais paradoxalement proche."

 

Grâce à vous, peut-être vais-je enfin pouvoir finaliser la parution de cet ouvrage qui, pour moi, n’est que le début d’un bien plus long voyage…

 

Pour me présenter succinctement. Léon Jack Stone (33 ans), mon pseudonyme d'auteur. D'ailleurs pas choisi par pur hasard. Vous constaterez que ma bio est brève. Y parler de mes goûts/couleurs, mes qualités/mes défauts, mes conceptions, mon parcours de vie : je ne le fais pas ou plutôt très peu. Si l'envie vous prend de vouloir en savoir plus, nous pourrons échanger via KissKissBankBank.

Donc brièvement, ces 5 dernières années, je ne suis qu'un simple travailleur saisonnier aux revenus pas mirobolants mais ayant un cadre de vie magnifique (d'où le titre du livre).

" Par contre, oui, prenant mon stylo, lorsqu'il vient à moi ", vous y verrez plus clair au cours de la lecture du projet.

 

Pourquoi KissKissBankBank ? Tout simplement car je ne peux financer seul ce projet en autoédition. Je souhaite vivement que la publication de ce livre qui se compose de deux grandes parties d’environ 135 pages de textes (avec la préface, plus six ou sept textes en extra) aboutisse. Car je pense sincèrement que le partage de pensées est un point essentiel de  notre vie.

En lisant de la littérature, un poème ou même un roman, le lecteur crée son propre système de réflexion et cette donnée captivante crée alors une relation unique entre l’auteur et son lecteur.

 

Je vous invite à lire ci-dessous, un extrait de la préface pour vous faire une idée du livre.

 

« L’auteur, pour ses deux ouvrages espacés de sept longues années de non-écriture, pense qu‘en terme d‘inspiration, il n‘y a simplement pas de science exacte. Bien qu’écrivant sans support, pour son futur projet littéraire, il sait que cela va lui prendre du temps. Riche de nouvelles expériences, il n’aura aucune honte à relire, à se nourrir de toutes formes de raisonnements, en restant lui-même, évidement.

 

Octobre 2014. Son premier ouvrage écrit il y a fort longtemps et le second plus récemment en août 2014, il fait un constat simple, celui que beaucoup d’artistes ont des univers en commun (ce qui n’est pas négatif, bien au contraire). Multiples sont les expressions artistiques, du peintre au designer, du styliste à l‘ébéniste... Pour son futur projet, l’auteur compte s’accaparer tout ce qu’offre l’Histoire, peu importe le domaine, et ses propres aventures.

 

Qu’ils aient été écrits entre 2003 et 2007 ou en août 2014, ces textes délivrent tous une écriture brute, simple, sur le vif… Que cela plaise ou non. Refusant de s’autoproclamer poète, sa forme d’écriture est malgré tout définie par un terme technique littéraire: la Prose. Sans règle, il laisse libre court à sa pensée. De toute manière, il ne sait pas écrire autrement ! Pour les lecteurs qui apprécieront, l’auteur s’adresse souvent directement à eux, en y installant une proximité, une intimité partagée.

 

Des bêtises. Des conneries, il en a fait. Comme beaucoup de jeunes. Casier vierge mais il estime avoir eu de la chance. Car pour lui, ses fautes s’articulaient principalement autour de la came, et de tout ce qui va avec… Issu d’une famille aisée  (pas millionnaire non plus), ses fréquentations se dessinaient auprès de personnes issues des hautes sphères de la société ainsi que de milieux plus modestes. Une fois encore, il n’y a pas de frontière sociale pour ce type de méfait ; sans développer outre mesure, il l’écrit dans un de ses textes : « Chacun sa vie, ses moments de bonheur et ses conneries ». Pour l’auteur, l’individu a largement à faire pour conduire sa propre vie, et il s’interdit de  juger son voisin. »

 

En espérant que ces quelques lignes vous aient donné envie d’en découvrir plus, j’aimerais tout de même préciser que ce livre peut être lu n’importe comment ! Ouvrez-le, fermez-le où et quand vous voulez.

Sautez des pages, revenez en arrière, lisez à haute voix ou déchirez des pages si vous vous en sentez l’envie !

Ce livre est le vôtre, le nôtre en fin de compte…

 

 

(Photo qui ne peut être prise qu'à une certaine période de l'année, à un certain endroit et à une certaine heure ...!)

 

Montouin_et_v_soleil-1418745715

 

 

PARTIE 1 :

PENSÉES 2003 - 2007

Un Homme, évidemment différent de vous.

Mais paradoxalement proche.

 

« J’observe la mer,

vois l’infini,

l’immensité est continue

et l’instant paisible.

À cet instant présent,

je me demande si, un jour,

tout ira mieux pour les Terriens. »

 

« Les pétales s‘envolent,

dans un champ d’orchidées.

Il est 6 heures du mat’

et la fraîcheur de la rosée,

me transporte,

vers des planètes inexplorées. »

 

« J’avance

et je pense.

La joie de la vie,

m’envahit un court instant.

Mais je suis vite rattrapé,

par la cruauté,

qui inonde notre monde. »

 

« Loin sont les anges,

parfois la vie est étrange.

Tout au long de notre voyage on change,

tout en gardant une certaine identité. »

 

« Qui m’a donné du poison ?

Je ne vois plus l’horizon.

Je suis même plongé,

dans un système parallèle,

intemporel.

Soudain tout s’éclaire,

Mais mon âme est déjà loin du système planétaire. »

 

« Le temps passe

et la jeunesse s’enfuit,

loin de nos existences.

Mes années d’insouciance

d’adolescence,

sont déjà lointaines.

Ma vie d’adulte m’effraie,

bien plus qu’il n’y paraît.

J’aimerais ne plus fixer d’objectifs

quitter Paris et sa région,

pour une vie sans obligation. »

 

« Je comprends pourquoi,

certains hommes sont là,

toujours à errer,

sans savoir où naviguer.

Ils en ont marre.

Ils ne savent pas où se diriger,

dans cette vie de « cinglé » ! »

 

« Ô, je suis bien loin,

de mon chemin.

Je m’enfuis,

de cette vie. »

 

 

( type de paysage qui m'apaise et m'invite à la Pensée ... )

 

Rance_14-1418745920

 

 

PARTIE 2 :

PENSÉES AOÛT 2014.

Positivité.

 

« Chers Lecteurs,

la vie est courte.

Elle passe vite et si lentement.

Paradoxalement.

Personne ne peut sauver le monde, seul.

Pour nous en France,

les gouvernements tentent

de trouver des solutions,

mais la tâche est ardue,

et terriblement complexe.

Gardons espoir.

Mais chaque individu peut sauver

sa propre vie,

et mettre du bonheur,

tout au long de son chemin

et autour de lui. »

 

« On construit tous,

chaque jour.

Pour ma part,

comme beaucoup d’individus,

j’ai eu à reconstruire,

des ruines.

Ce processus a commencé,

il y a fort longtemps.

Pour ceux qui sont,

au début de leur reconstruction,

soyez courageux.

Même si c’est compliqué.

Car oui, construire

est beaucoup plus dur à réaliser,

que détruire… »

 

« C’est ça la Vie,

Jouer à ce vilain jeu du funambule.

Tomber du côté, celui des rêves

qui se concrétisent,

où les senteurs sont agréables,

la vie une réussite,

le malheur lointain.

Ou du côté à l’éternel inverse,

aux difficultés nauséabondes.

Ce mot « misère » inodore,

mais pestilentiel, rien que par le fait

d’avoir été inventé.

Aux méfaits de la pauvreté

créée par le système.

Condamnant l’être à vivre,

dans la souffrance

et la tristesse,

quel que soit le pays,

d’où l’individu

est issu.

Pour ma part,

cet art du funambule,

je n’en veux pas !

Car marcher sur un fil

n’est pas donné à tout le monde.

Chuter,

du bon où du mauvais côté,

cela ne m’intéresse pas.

Je préfère

essayer de marcher,

sur un muret large,

bien encré dans le sol.

Essayant de ne pas tomber,

car quand tu t’es déjà écrasé

qu’importe la forme,

tu ne veux pas réitérer.

Car la reconstruction,

prend du temps.

Je reste donc sur mon muret,

évitant les excès,

quel que soit

le côté du plongeon. »

 

« Le Monde est malade,

mais heureusement,

depuis de très longues années,

l’Homme tente

de le soigner.

Eh oui,

il va peut être

réussir à englober,

une Histoire,

des plus compliquée ?

Le Monde ne sera jamais parfait,

du moins ses Êtres,

dans leurs généralités.

Mais un Monde

plus beau,

pourquoi pas ?

C’est même une évidence…

Toujours ce mot « espoir ».

Alors accrochons-nous, même dans le désespoir… »

 

 

(Ne me livrant pas dans ma Bio, les sports de glisse neige/eau font partie de mes passions,

alors pour les KissBankers qui aiment la neige fraîche, qu'ils soient en ski ou surf, en voilà de la belle poudreuse... et pour ceux qui ne glissent pas, les balades en chiens de traîneaux, c'est superbe, il paraît..)

 

Rider_pow_pow-1418746315

 

 

Ces quelques textes vous ont-ils peut-être intrigué, troublé, voire même ému ? Dans tous les cas, j’espère qu’ils vous ont inspiré et que vous avez envie d’en lire d’avantage et de participer à cette aventure qu’est ce premier ouvrage.

 

Dans l’espoir de vous envoyer très prochainement, futurs donateurs, cet ouvrage de textes alternant chevauchées philosophiques et rêveries.

 

L’univers de la première partie (65 pages A4 de textes) est large et la seconde partie (46 pages A4) bien différente, de par le temps de non écriture, la maturité et les thèmes abordés (pourquoi j‘ai repris la plume ? Je l‘évoque dans la préface complète, probablement suite à des évènements, bien que même pour ma part, les corrélations ne soient pas évidentes...). Comme je vous l’ai dit, j’ai le simple petit espoir de peut être vous surprendre par la lecture de l’ouvrage complet et de partager émotions, sentiments et réflexions, avec ceux qui apprécieront le livre.

 

Pour les 6-7 textes en Extra (15 pages A4), je ne peux vous les dévoiler maintenant. J’y soulève simplement quelques thèmes sociaux-économiques, toujours par la prose à légère tendance poétique, mais je n’y fais en aucun cas de la Politique. La sociologie philosophique est juste une forme de réflexion qui m’intéresse. De plus, ne souhaitant pas avoir un système de pensées négatif, je conclus toujours de manière positive.

 

 A présent, je tiens à vous expliquer ma démarche pour la collecte.

À quoi servira la collecte ?

UTILISATION DE LA COLLECTE :

 

-- IMPRESSION 100 exemplaires de 140 pages chez « BOOKELIS » = 450 euros

 

-- FRAIS DE MISE EN PAGE & CORRECTION = 500 euros (je demanderais à Bookélis un service pointu de correction, je ne souhaite ni faute, ni coquille...)

 

-- FRAIS DE COUVERTURE = 150 euros

 

-- COMMISSION KISS KISS BANK BANK 8 % = à peu près 100 euros

 

-- PROTECTION DES TEXTES (SGDL) = déjà faite

 

SOIT UN TOTAL DE 1200 euros

 

-- (Si la cagnotte dépassait le montant souhaité, cela pourrait me permettre de faire par exemple des démarches de communication ? Sinon, si par miracle elle atteignait les 2700 euros [commission KissKissBankBank incluse], je pourrais signer le contrat que j'ai depuis début Septembre 2014 chez un éditeur à compte d'auteur, les frais sont de à peu près 2350 euros. Je sais que les maisons à compte d'auteur ont une mauvaise réputation sur le net... Mais j'ai bien analysé les 3 grandes formes d'édition, du positif et du négatif il y en a dans les 3 types  : le compte d'éditeur, d'auteur, l'autoédition.)

 

Atteindre la cagnotte de 1200 euros, me permettrait donc d’avoir les fonds nécessaires pour l’autoédition et serait pour moi, une chance magnifique de pouvoir partager mes écrits, mes interrogations et mes pensées avec vous, futurs lecteurs.

 

J’espère que vous aurez apprécié la sincérité et l’engagement de mes propos et vous remercie d’avoir pris le temps de lire ces lignes.

 

N’hésitez pas à me poser des questions si vous le souhaitez et surtout à partager ce projet avec vos proches et amis sur les réseaux sociaux.

 

Merci d’avance et à bientôt !

 

Léon Jack Stone.

 

(Une pensée pour l'un de mes compagnons de vie depuis fort longtemps « Benoit ». Suite à son soutien et cette jolie ébauche de couverture qu’il a réalisé, avec une simple photo d'un  "petit coin" où j'aime flâner).  

 

(Un autre de mes petits coins, paisibilité, j'y ai d'ailleurs écrit plusieurs textes de la partie 2 "Août 2014"

, sur mon banc ...)

 

Rance_08_14-1418754414

 

Thumb_dsc_0300-1419293267
Léon Jack Stone

Extrait Bio de l'ouvrage. ( qui sera d'ailleurs à peu près comme ci dessous ) " Pour sa biographie, l'auteur ne vous contera pas sa vie. Ne relatera pas ses romances d'enfance dès le plus jeunes âge jusqu'à ses 12-13 ans, ni ses amours d'adolescence de ses 14 ans à ses 17 ans, ainsi que ceux de sa vie d'ado majeur, puis d'adulte. Pourquoi il... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_dsc_0300-1419293267
@Superbabou77, merci pour votre message. La "route" mot que j'apprécie vraiment, sous ses multiples sens... mais pour votre fin de phrase, je ne peux y répondre. Cependant dans un futur proche j'espère que la conception et surtout son contenu vous plairont ?..!
Thumb_logo-superbabou77_5
De rien Léon Jack Stone! Votre projet m'a semblé très intéressant (Philosophie, rêverie, sociologie à caractère légèrement poétique... Cela a l'air très rafraichissant!) et c'est pour cela que j'avais envie de le soutenir. J'espère que je ne fais pas fausse route!
Thumb_dsc_0300-1419293267
Collecte terminée ! Merci à Superbabou77 que je ne connais pas ! Pour les autres, merci à vous mes fidèles ami(e)s et membres de ma famille, je vous dis à bientôt et vous tiendrai évidemment au courant des différents stades ! Allez ! Maintenant au boulot et on verra bien ce que cela donnera ?...!