Soutenez la publication du livre-disque d'Apkass et Bruce Clarke!

Large_visuel_pr_sentation-1412164167

Présentation détaillée du projet

Synopsis

 

Ce livre-disque rassemble poésie, musique, peinture et phonographie pour retracer trois jours de l’existence d’un homme en exil, Jean Tshisuaka. De Paris à Kinshasa, l’auditeur-lecteur suit les pas du jeune homme, en errance à travers les deux villes, à la recherche de sa place dans chacune d’elle.

Cette histoire se raconte en deux temps, et selon deux supports.

 

 

 

Un livre

 

D’une part un recueil de poésie illustrée, dans lequel les peintures de Bruce Clarke et les textes d’Apkass dialoguent pour esquisser les contours de Jean Tshisuaka et des paysages urbains qu’il traverse.

L’écriture entre en résonance avec les traits subtils du pinceau de Bruce Clarke, qui suggèrent plus qu’ils ne disent, donnent à penser plutôt qu’à voir. La peinture n’illustre pas la poésie, elle la prolonge et l’étoffe. Elle révèle une dimension onirique, mais aussi géologique d’où surgissent des profondeurs de formes et de couleurs, couche après couche, l’élaboration patiente d’un langage plastique.

 

Un disque

 

D’autre part le son, sous deux formes lui aussi. Une phonographie d’abord, pensée comme écriture sonore qui matérialise les villes, celle de l’exil et celle des origines et du retour, à travers leurs bruits et leurs éclats. Elle s’efforce de saisir, puis de restituer la géographie de Paris et de Kinshasa traversées par les pas et les pensées tourmentées de Jean Tshisuaka. Cette création sonore confère, par son montage et sa mise en scène, une dimension cinématographique à l’écoute du disque.

 

 

A la phonographie s’entremêle ensuite la musique, l’âme du disque. Un quatuor à corde, une section cuivre, des percussions, treize musiciens et des arrangements qui dressent des ponts inédits entre jazz, soul des années 70, afrobeat, reggae et hip hop, dans un souci constant d’hybridation et de cohérence.

 

Enfin, les mots jusque-là figés, fixés par l’encre sur la feuille prennent vie. Scandés, déclamés en rythme sur la musique par Apkass, ils se déploient, investis et mus par elle. Ils racontent trois jours décisifs de l’existence de Jean Tshisuaka. La dernière journée à Paris, ville de l’exil, marquée par la décision de rentrer, et les deux premières à Kinshasa, où il doit renaître à lui-même et se réapproprier sa ville natale.

 

Des illusions de l’immigré confronté au principe de réalité, aux espoirs de l’enfant prodigue retourné au pays, ce trajet pourrait être le parcours inversé de ce que nous décrit Abdelmalek Sayad dans La double absence.

Les textes décrivent Paris, les affres de l’exil, la nécessité de la subsistance ; puis, effectuent un bon prodigieux vers Kinshasa et ses 50 ans d’indépendance dont Jean Tshisuaka mesure la confiscation avec l’acuité de celui qui voit pour la première fois.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La réalisation de l'album et la maquette du livre étant sur le point d'être achevée, votre soutien nous permettra de financer l'étape suivante, à savoir la fabrication et la diffusion des supports livre et disque:

 

- 4 000 euros pour l'impression de 1000 exemplaires du livre

- 1 500 euros pour le pressage et la SDRM de 1000 cd

- 500 euros de frais d'envoi et d'impression des supports de communication

Thumb_apkass-1412110068
Apkass

Natif de Kinshasa, Apkass est un des membres fondateurs du collectif de poètes Chant d’encre (avec Säb, Neggus, Edgar Sekloka et Gaël Faye), très fortement inspiré par la poésie de Gil Scott-Heron et la musique d’artistes 70’s comme Minnie Riperton, et d’auteurs tels que Chester Himes, James Baldwin ou David Diop. Après un premier album, En marchant vers... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Magnifique projet qui se prolongera bientôt entre mes mains et sur mon lecteur CD!Merci Apkass et bravo!
Thumb_default
Venez nombreux pour soutenir ce projet intelligent et plein de talent!
Thumb_default
Evidemment que je soutiens à fond ce superbe projet ! Et ma contribution vaut aussi pour Edgar et Sonia :-)