Immergez-vous dans l'univers et le quotidien d'enfants dits à hauts potentiels en nous aidant à financer notre documentaire !

Large_avatar2c-1430430778-1430430782

Présentation détaillée du projet

EDIT : Wouhou ! Merci à tous, nous avons atteint notre objectif ! Pour ceux qui auraient aussi voulu être co-créateurs de notre projet mais qui n'en ont pas eu le temps, pas de problème ! Vous avez encore quelques jours pour y participer. Grâce à vos dons supplémentaires, nous pourrons rester plus longtemps auprès des familles que nous allons filmer et recueillir davantage de témoignages pour la réalisation de la deuxième étape de notre projet : des témoignages audio de spécialistes, de parents et d'enseignants.  

 

        Youpi-1433494560   

 

Sans_titre-2-1430431193

 

En Belgique, il y a 2,5% d’élèves dits à hauts potentiels dont 21.600 d'entre eux font partie de l’enseignement de la communauté française (Proposition de résolution, 2014-2015). De nos jours, ces enfants sont encore perçus à tort comme des enfants à qui tout réussit et il existe une idée préconçue selon laquelle les enfants dits à hauts potentiels n’ont pas besoin d’aide  en raison de leurs capacités élevées. Contrairement à ce préjugé, un certain nombre d'entre-eux rencontrent de sérieuses difficultés au niveau scolaire et ont donc besoin d'adaptations spécifiques.Tout comme les enfants qui sont confrontés à des troubles d'apprentissage, les enfants dits à hauts potentiels ont aussi besoin d'une reconnaissance.  

 

Actuellement, peu d’écoles ont mis en place un enseignement différencié permettant d'accompagner ces élèves ainsi que leurs professeurs  tout au long de leur parcours scolaire. Il est important de sensibiliser rapidement le corps éducatif à la situation des enfants dits à haut potentiel, afin de mettre en place des dispositions adéquates à long terme. Cela permettrait une meilleure détection de ces enfants et un accompagnement adapté à leurs spécificités. Un bénéfice qui pourra autant améliorer le quotidien des enseignants que celui des enfants dits à hauts potentiels et de leurs petits camarades.

 

Sans_titre-4-1430431342

 

Notre projet est de sensibiliser le corps enseignant primaire à la problématique des difficultés que rencontrent certains enfants dits à hauts potentiels. Nous voulons informer les professeurs des besoins spécifiques de ces enfants pour leur permettre de mieux vivre leur scolarité et de s’épanouir dans notre société. Cela nous semble capital.

 

Pour répondre à une demande des parents ainsi que de certains professeurs et pour témoigner de la détresse de ces enfants, nous comptons réaliser un documentaire audiovisuel de 25 minutes relatant le quotidien de deux enfants dits à hauts potentiels. Pour cela, nous les suivrons en juin et septembre 2015 à l'école, chez eux ou lors de leurs activités, par exemple. Ils seront ainsi acteur du récit et auront la possibilité de s'exprimer. Nous voulons mettre en évidence le regard qu'ils ont d'eux-mêmes, ainsi que le regard que les autres portent sur cette différence. 

 

L’objectif est de balayer la problématique lors d'une formation pédagogique interactive qui donnera la parole aux spécialistes et aux professeurs qui pourront faire part de leur expérience personnelle et enrichir le débat. A la fin de cette journée, les enseignants pourront ainsi créer un réel échange d’idées autour de ce sujetCela amènera à une réflexion sur le fonctionnement de notre système scolaire actuel.

 

Hpquoi-1430431766

 

Dans notre société, les enfants ayant un quotient intellectuel plus élevé que la moyenne sont généralement appelés enfants à hauts potentiels. Mais ce statut d'enfant à hauts potentiels est aussi déterminé à l'aide d'autres moyens tel que le test de personnalité. Ils peuvent rencontrer certains problèmes au niveau scolaire tels qu'un manque d'intérêt ou des difficultés à l'écriture. Leur raisonnement différent est parfois source de mal-être dans un enseignement scolaire traditionnel. Bien qu'ils aient les capacités pour réussir, cela ne veut pas dire que ces jeunes soient nécessairement les meilleurs élèves, ni les plus attentifs. 

 

Si vous désirez en apprendre plus, nous vous conseillons de lire la brochure réalisée dans le cadre d’une recherche-action sur les hauts potentiels menée par une équipe de recherche interuniversitaire financée par la Fédération Wallonie-Bruxelles.  

 

Sans_titre-5-1430431445

 

Avec ce projet, nous espérons donner un coup de pied dans la fourmilière et voir naître une réelle ouverture d’esprit. Un enfant dit à hauts potentiels aura beaucoup de chance de décrocher s'il se sent marginalisé ou s'il s’ennuie sur les bancs de l’école.

 

Citationb-1431092018

 

 

Sans_titre-6-1430431569

 

Nous aurions pu bénéficier de l'aide financière d'une importante association. Cependant, nous voulons aborder la problématique avec le regard le plus juste possible et au plus proche de la réalité de ces enfants. C'est dans le souci de rester autonomes et de ne pas dépendre d'un commanditaire que nous avons décidé de faire appel à vous pour financer notre projet-documentaire. Un de nos partenaires, Clara asbl, ne couvrira pas tous nos frais (frais de matériel et de logiciels de montage). Nous aurons donc besoin d'argent pour nous déplacer et pour pouvoir nous immerger au mieux. C'est pour cela que nous avons besoin de vous !

 

Sans_titre-7b-1431088836

 

      Zo_-emma-audrey-1430076102                                                                                                        

Grâce aux compétences que nous avons acquises tout au long de nos 4 ans de formation à l'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales (IHECS), nous mènerons l'ensemble du projet de A à Z. Premièrement, nous réaliserons le documentaire, c'est-à-dire le filmer, prendre le son et monter les images, en étroite collaboration. Nous passerons du rôle de cameraman à celui de percheuse, en passant par la fonction de réalisatrice. Cela en est de même pour la création de la page web ainsi que pour la rédaction de son contenu et de son design. Une partie de nos rencontres sera audible dans des capsules sonores que nous enregistrons et monterons également à l'aide de nos qualifications complémentaires. 

   

Zoé 

 

Je suis heureuse de présenter ce mémoire centré sur une question d'éducation. Selon moi, l'éducation est la clé de tout. Je crois que des adaptations du système éducatif sont possibles, permettant à un plus grand nombre d'enfants de se sentir à leur place dans l’enseignement. Je refuse de me dire que certains n’y auront pas droit car ils n’entrent pas dans les cases dans lesquelles on voudrait les mettre. Je suis dès lors très motivée à travailler sur ce projet, j’ai envie de m’investir afin qu’on réussisse, à notre petite échelle, le challenge que nous nous sommes toutes les trois lancées. 

 

Audrey 

 

J’ai toujours été très attentive aux autres en veillant  à les respecter et à les comprendre. Je suis très sensible au respect des différences de tout à chacun. Je suis touchée de près par le sujet des enfants à hauts potentiels et de ce fait, je peux clairement mesurer l’impact de la « non-reconnaissance » de ces enfants sur la construction de leur identité. J’aimerais, à travers ce projet, montrer une réalité peu mise en avant en l’abordant de manière juste et sans préjugés. 

 

Emma

 

Après m'être limée la cervelle à d'autres cultures et avoir côtoyé des individus avec des conceptions sociales différentes des miennes lors de mes différents voyages, j’ai reconsidéré ma conception du système éducatif mis en place en Belgique et son efficacité. Est-il bien adapté au développement de l’enfant ? C’est pour tenter de répondre à cette question et dans l’optique d’améliorer la vie scolaire des écoliers en désarroi, que j’ai décidé de me lancer dans cette aventure pleine d’humanité et de créer un projet d'éducation permanente à long terme. 

 

Sans_titre-2_copie-1430743478

 

Pour mener à bien nos recherches relatives au projet, nous avons pris contact avec une petite association engagée : Pro-HP. Cette association regroupe quatre professionnelles de l'éducation qui nous ont été d'une aide précieuse : Anne Geelhand, Danièle Tellier, Françoise André-Simonet et Roseline Mabille-Bleiberg. Toutes les quatre travaillent activement à la reconnaissance des besoins spécifiques des jeunes dits à hauts potentiels dans l'enseignement. Elles nous soutiennent dans l'élaboration de notre projet et sont toujours prêtes à nous aider en cas de besoin. C'est avec elles que nous vous proposons de se retrouver autour d'un repas si vous nous offrez plus de 200€ dans le cadre de cette collecte.

     

 11220802_409023125936571_5892601208067694600_n-1431947204

 

Nous sommes également soutenues par Clara asbl, une association d'audiovisuel dans l'éducation permanente. Elle nous prêtera du matériel et nous apportera une assistance technique importante pour le tournage de notre documentaire.

À quoi servira la collecte ?

 

Déplacements en Belgique : 250

 

Pour nos déplacements, même s'ils seront à effectuer en Belgique, nous prévoyons un budget de 250€ à dépenser en tickets de train et de métro. Nous avons déjà du effectuer de nombreux déplacements pour aller à la rencontre de divers spécialistes et nous devrons encore en faire pour nourrir notre réflexion, tisser des liens et filmer des enfants dits à hauts potentiels.

 

Déplacements en France : 350€ 

 

Plusieurs familles qui vivent en France et qui ont un enfant dit à hauts potentiels ont pris contact avec nous. Nous ne savons pas encore exactement laquelle de ces familles nous choisirons pour réaliser une partie de notre documentaire, car cela dépendra du contact que nous aurons avec l'enfant, mais nous serons amenées à les rencontrer dans ce pays frontalier. Nous devrons donc prendre le TGV qui nous reviendra environ à 250€ et compter 100€ de transports en commun sur place. Le montant concernant le TGV a été évalué pour aller en France dans un périmètre de plus ou moins 400km. Si nous devons partir plus loin, nous payerons le frais supplémentaires nous-mêmes. 

 

Logement en France: 500€

 

Comme indiqué plus haut, nous allons devoir nous rendre en France et pour cela nous devons avoir un logement. Soucieuses de sonder l'univers de l'enfant au mieux et de nouer un lien de confiance avec lui, nous désirons rester au moins une semaine sur place pour réaliser le tournage. Ce qui nous coûtera environ 500€ pour la location d'un appartement.

 

SABAM : 100€

 

Nous allons également devoir payer 100€  à la SABAM, la Société Belge des Auteurs, Compositeurs et Editeurs, afin d'être en ordre au niveau des droits d'auteur. 

 

Frais kisskissbankbank : 84€

 

Enfin, nous devons prévoir une commission qui reviendra à kisskissbankbank à la fin de la collecte, pourcentage qui représente la somme de 84€.

 

 

Thumb_avatar2c-1430430796
Audrey / Emma / Zoé

Etudiantes en animation socioculturelle et éducation permanente à l'Institut des hautes études des communications sociales (IHECS) de Bruxelles. Formées dans le domaine de la Vidéo, du Multimédia, de la Photo, du Son/Radio, du Graphisme et du Web, nous sommes polyvalentes, créatives et enthousiastes dans tous les projets que nous entreprenons.

Derniers commentaires

Thumb_default
Good Luck :-)
Thumb_default
Je vous souhaite le meilleur succès. Sujet complexe mais je suis sur que vous ferez cela très bien ! Suis déjà impatient de découvrir votre travail !
Thumb_default
Une petite contribution pour un grand défi. Merci de votre enthousiasme, voilà une bien noble cause!