Les céréales Bios cultivées sur la ferme ont besoin de vous et d'un moulin à meule de pierre pour être écrasées en farine panifiable!

Large_page_fb3-1470951182-1470951228

Présentation détaillée du projet

De quel projet s’agit-il ?

 

Installé sur une exploitation agricole biologique depuis 2008, mon projet est de développer une activité de meunerie traditionnelle.

Je veux un projet durable:

- dans sa dimension environnementale, avec la valorisation d'une diversité de cultures et de variétés anciennes.

- dans sa dimension sociale, en valorisant le travail manuel et en rapprochant le producteur et le consommateur.

- dans sa dimension économique, avec une entreprise de taille familiale où les financeurs peuvent voir le devenir de leur argent et qui pourra se transmettre plus tard à un autre jeune.

 

De ce projet, j'attends un revenu qui me permette de subvenir aux besoins élémentaires d'une famille d’aujourd’hui pour les années à venir.

 

Je veux aussi pouvoir parler avec fierté de mon travail en proposant des aliments sains et en laissant une " planète propre".

 

J’aime relever les défis, dans le sport comme dans mon travail.

 

Présentation de la ferme et de ses acteurs:

 

Nous sommes deux à travailler sur la ferme. Christine qui s'occupe du conditionnement des farines et des légumes ainsi que de la vente dans notre magasin de nos produits et de ceux de maraîchers locaux. Et moi-même : je cultive les champs, j’assure les livraisons et je m'occupe également de la gestion de la ferme.

Située sur la commune de Brochon, à proximité de Dijon, la ferme de 110 ha cultive 70 ha en agriculture biologique depuis 1989 et 40 ha, actuellement en traditionnel, qui seront convertis à partir de mai 2016.

11180_10201815891899062_100850085_n-1465374551

 

La ferme cultive des terres en bio depuis 1989. Je l’ai reprise en 2008, à l'âge de 24 ans, où j’ai instauré des rotations longues (8 à 10 ans) intégrant de la luzerne qui m’a permis de régénérer les sols, fournir de l’azote aux cultures suivantes, dynamiser la vie du sol et nettoyer les parcelles.

Aujourd'hui, à la ferme, nous vendons ce qui y est produit aux particuliers en vente directe, à des boulangers et des restaurateurs à des petites et moyennes surfaces, des commerçants indépendants ainsi qu’à des groupements d'achats.

 

fermemarche.jpg

etalage.png

 

 

*Que produit la ferme ?

 

Sur les parcelles cultivées en agriculture biologique, nous cultivons :

 

des blés modernes (8 à 10 variétés)

ainsi que des blés anciens (plus riches et plus digestes que les blés actuels),

Rgebdx_paquet-1462955201

 

 

du seigle,

Seigle_culture-1462816125

 

du grand épeautre Oberkulmer,

Epeautre_paquet_culture-1462816166

 

du petit épeautre ou engrain

Pe_paquet___culture-1462816490

 

du sarrasin,

des lentilles vertes,

Lv_paquet___culture-1462816529

 

des pommes de terre,

des carottes, le tout à destination de l'alimentation humaine.

 

A destination de l'alimentation animale et pour étayer nos rotations, nous produisons aussi:

-de la luzerne, -des féveroles, -ainsi que du soja.

Sur les parcelles cultivées en traditionnel, du colza et de l'orge sont implantés.

 

 

*Mon projet: acquérir un moulin pour transformer à la ferme :

 

Plusieurs raisons me poussent à cela :

 

1 /Aujourd'hui, mes céréales font 150 km pour être écrasées et 150 km pour revenir en farine!!!

Ecologiquement, cela ne vaut rien. Grâce au projet, elles ne feront plus qu'une quinzaine de kilomètres au maximum. (La distance de mes champs au moulin)

 

2 / La transformation par un tiers a un coût qui impute réellement la marge sur le produit fini.

Grâce au moulin, il n'y aura plus d’intermédiaire. Cela permettra de conforter la marge, augmentant ainsi la pérennité de la ferme.

 

3/ Aussi, par l'utilisation de ce moulin, la qualité de la farine sera améliorée ainsi que le taux d'extraction de la farine qui  sera augmenté d'une dizaine de pour cent minimum et sa qualité nutritionnelle et physique.

Le moulin servira à moudre les céréales  et lentilles cultivées à la ferme.

 

 

*Pourquoi un moulin artisanal de qualité Astrié?

 

Ce type de moulin conçu par les frères Astrié est un procédé de mouture à meule de pierre qui diffère des procédés classiques type cylindre des minoteries industrielles.

 

Actuellement le procédé généralisé dans l’industrie du pain est celui de la mouture par cylindre. Le blé est écrasé et on obtient comme produit fini une farine blanche qui, dans le cas où l’on voudrait obtenir une farine complète, est reconstituée en ajoutant tout ou une partie des issues : germes et enveloppes du blé.

Les moulins de Biocourt proposent un moulin à meule de pierre qui suit les principes des frères Astrié.

 

Donc à la différence des procédés actuels, cette méthode libère toutes les enzymes qui permettront de dégrader toutes les différentes matières de la farine pour les rendre plus digestes. Le fait aussi que la farine soit écrasée en une seule passe à rotation lente et sans échauffement permet de conserver les éléments nutritifs et les minéraux.

 

meule_explication.jpg

 

blutteroie_ensemble.png

bluterie_oiuverte.jpg

tamis_farine.jpg

pievaches_sacs.png

 

*Pourquoi un fabricant de moulin artisanal?

 

Walter Stawi situé à Menglon (Drôme) a imaginé et conçu ses moulins suite à la rencontre avec un agriculteur, producteur de farine avec différents moulins depuis un bon nombre d'années.

 

Dans le fil d 'actualité, je vous détaillerai les différentes étapes qui ont permis l'élaboration d'un moulin destiné à une utilisation paysanne et non à un usage industriel.

 

 

À quoi servira la collecte ?

L’argent collecté servira à acheter le moulin qui comprend les deux meules de 1 mètre avec l'ossature pour un total de 7000€ une fois les subventions du conseil régional de Bourgogne déduites (40%) qui participe lors de projet de transformation à la ferme.

 

 Il restera dans un deuxième temps, la bluterie, les tamis, les "pies de vaches et le système électrique d'arrêt automatique pour un montant équivalent.

 

Cela me permet d'écraser mes céréales en remplissant au seau la trémie du moulin au fur et à mesure qu'elle se vide.

 

Le moulin en action

 

 

Dans un troisième temps et pour me faciliter le travail, et obtenir une parfaite autonomie du moulin, d’autres équipements sont à prévoir (il est prévu de faire une demande de prêt bancaire pour les acheter mais si toutefois la somme collecté dépasse le montant demandé, l'argent permettra de diminuer le montant du prêt).

- 1 dalle de béton sur l'ensemble du bâtiment qui permettra de manipuler sacs et palettes en toute facilité et propreté; actuellement le sol est en gravier: 4000€

- l'aménagement de la pièce dédiée au moulin avec, murs, électricité, isolation...: 2500€ + huile de coude maison

- 4 vis de reprise qui permettent d'envoyer les matières premières des 4 cellules principales aux 9 bigs-bags. 4500€

- 9 bigs bags suspendus sur structure métallique  qui permettront de stocker temporairement les matières premières avant de les envoyer dans la trémie du moulin: 4500€

- 1 vis de reprise de 7 mètres qui permet de transférer les matières premières des bigs-bags à la trémie tampon au dessus du moulin: 1500€

- 1 trémie tampon au dessus du moulin qui alimente de façon continue le moulin. Déjà existante

- 1 balance plateau qui permettra de peser les sacs de 25 kg à la sortie du moulin: 600€

 

Plansbati-1462897634

 

 

*Pourquoi un financement participatif?

 

Les banques agricoles sont restées sur des schémas traditionnels. C'est un monde qu'elles connaissent bien, elles ont leurs repères, gardent leurs critères et se méfient des "déviants".

Sans vouloir changer de paradigme, mon projet s'inscrit dans un domaine encore marginal mais avec un avenir certain. Mon financement ne peut venir que de personnes et d'organismes qui partagent mes convictions.

Vous l'avez compris, le contexte économique sur l'exploitation est tendu et grâce au financement participatif, il me sera beaucoup plus profitable d'avoir des contreparties au lieu d’intérêt et moins de capital à rembourser.

Grâce à votre contribution / participation, il me sera plus aisé d’obtenir un prêt complémentaire pour financer l’ensemble du projet.

 

Cette campagne de financement participatif est aussi une façon de vous faire découvrir la ferme et ses produits ainsi que de mettre en avant un process plus traditionnel de meunerie. C’est aussi une façon de promouvoir les variétés anciennes de céréales qui permettent l’obtention d’une farine et d’un pain de haute qualité riche en goût et en nutriments.

 

alauda_espoir.jpg

 

Toutes les photos des végétaux ont été prises sur la ferme lors de ces dernières années. 

Celles concernant le moulin proviennent d’une ferme qui utilise depuis 5 ans ce type de moulin.

 

Vous pouvez suivre l’activité de la ferme ou réagir sur Facebook en tapant ferme Cérès.

Merci de m’avoir lu et de votre participation.

 

Souvenez-vous que l’océan est faite de gouttes d’eau…

N’hésitez pas à diffuser cette campagne.

 

Biologiquement vôtre.

Charles-Henri FRANCOIS

 

 

Thumb_222164_1020226140855_8865_n-1462796090
charlant

Mon parcours : Fils et petit-fils de paysan, ayant grandi à Brazey-en–Plaine, j’ai baigné dans le monde agricole depuis tout jeune sans vraiment en être passionné. C’est adolescent que je suis vraiment tombé dedans à force de jobs d’été avec mes oncles agriculteurs et de stages dans différentes fermes. Après avoir suivi un BTS agricole et fait... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Nous souhaitons être invités à l'inauguration de ce beau projet et recevoir un justificatif de don. Tous nos voeux de réussite.
Thumb_default
Criou de la part de BSD
Thumb_default
Bonjour, La collecte marche bien , vous allez pouvoir améliorer, encore, la qualité de vos farines . Bon courage ! G . Robin ( Brochon )