Soutenez ce film où le rire dénonce la criminalité. "Un noir sous le soleil" est un film noir, en noir et blanc,"avé l'assent" de Marseille.

Large_ludo1-1410423791

Présentation détaillée du projet

"Un noir sous le soleil"

Un film de Lorenzo Ferrigno

 

Synopsis :

" Monsieur Pino, un petit caïd, commandite l'exécution de Tarante, le parrain local pour une histoire d'une dette de jeu, auprès de Dick et Lugmilla, un couple de tueurs à gages inexpérimentés. Les deux donnent un rendez-vous à Tarante. Et le jour de leur rencontre, ils n'exécutent pas la bonne personne, mais "L'autre" un parrain qui vient de sortir de prison. Bavure ? Manipulation ? Pourquoi L'autre est mort à la place de Tarante ? Qui est le vrai commanditaire ? "

 

 

Lugmilla1-1410469695

Lugmilla - Claire Gires

 

Un noir sous le soleil c'est un film noir en Provence. Malheureusement, depuis quelques années les Bouches du Rhône et Marseille font la Une des journaux nationaux aux travers de faits divers sanglants et d'exécutions programmées. De nombreux jeunes ont été assassinés en pleine rue.

 

Pourquoi ? Pour presque rien...

 

 

Un noir sous le soleil est un film noir qui va vers la tradition du genre. Les propos sont durs, le sérieux est réel mais le ton est décalé. Le décalage des personnages renforcera la noirceur du propos.

 

Tarante1-1410469756

Tarante - Philippe Troisi

 

Lesujet-1410683809

 

Son histoire tient sur une ligne, " un petit caïd de quartier commandite l'exécution d'un baron de la pègre à un couple de tueurs à gages inexpérimentés...".  L'histoire évolue tels des dominos qui tombent. Le film commence par la fin, par les conséquences des actes ... et remonte vers la source du  déclenchement. On fait machine arrière à l'écran. Mais seulement à l'écran pas dans les actes. Le résultat est toujours le même, il y a mort d'homme à la fin...mais peut être pas celui qui était visé...

 

Main-1410472180

 

Un film noir,  en noir et blanc et "avé l'assent"... Pourquoi pas ?

 

L'accent méridional est aussi important que le reste, il marque une notion de lieu.

Tout comme le noir et blanc marquera une notion de temps.

 

La musique de Philippe Troisi, donnera une notion de rythme au travers d'un thème décliné en plusieurs styles de musique. Le blues y sera privilégié...

 

Pino1-1410469821

Monsieur Pino - Ludovic Conontin

 

Le film est composé de 4 chapitres

Chapitre 1 : Les Pigeons

Chapitre 2 : Oiseaux de nuit

Chapitre 3 : Les rapaces

Chapitre 4 : La basse-cour

 

Chaque chapitre fait référence aux oiseaux, parce que les personnages ont un instinct  animal ;  non  pas celui des lions chasseurs ; ou des chiens enragés, mais celui des oiseaux sauvages. Ils sont farouches, imprévisibles, menaçants, prédateurs et paradent en société. Parfois, des prises de vue d'oiseaux s'inséreront entre les plans... moment qui renforcera l'animalité des personnages.

 

Chapitre 1 : Les pigeons

Le film démarre par la fin, par les conséquences. On y découvre les protagonistes de l'histoire : Monsieur Pino, Dick, Lugmilla et Tarante en voix off. Et puis ce n'est pas Tarante qui est mort c'est L'autre. On commandite, on négocie et on exécute...

 

Chapitre 2 : Oiseaux de nuit

Ce chapitre tourne autour de Tarante et de son milieu, celui des night-clubs et des trafics de drogues à l'ancienne. De la nostalgie aussi, du temps où le banditisme avait ses codes et ses valeurs. On y découvre Sonnie Vega, l'Espagnol, grossiste expérimenté.  Mais les temps changent et les codes aussi. Et L'autre n'est pas loin, il va débarquer et cela ne va pas être joli.

 

Chapitre 3 : Les rapaces

Dans ce chapitre chacun défend son territoire ou veut l'affirmer. Dick doit tuer un homme, c'est la première fois mais il doit le faire pour exister. L'autre veut reprendre ses droits après quelques années en prison. Tarante protège ses arrières en piégeant L'autre par l'appâts du gain.

 

Chapitre 4 : La basse-cour

C'est l'univers des petits, ceux qui vivent de la magouille, de deal, de larcins... Il y a Farinelli et Abdallah, deux crétins qui n'aspirent pas à grand chose, sauf à nuire sans réfléchir. Il y a Toufik qui espère un bel avenir, et tombe amoureux de la belle Camille. Mais l'espoir ne fait pas toujours vivre, surtout quand on se trouve au mauvais endroit et que l'on fait de mauvaises rencontres. Puis il y a Monsieur Pino et Tarante... Leur différent doit cesser... il finira dans le sang.

 

Lieux de tournage :

Pour les extérieurs :

 

Etang1-1410470115

 

Etang2-1410470311

 

Les rives de l'Etang de Berre, à la fois sauvages et méconnues, elles sont aussi domestiquées par l'industrialisation. Ses grands espaces leur donnent du caractère car elles sont belles et photogéniques. Elles donneront une ambiance toute particulière.

 

Pour les intérieurs

divers lieux de la commune de Berre l'Etang

 

 

Tournage en fin septembre début octobre des chapitres 1 et 2

Suivront les chapitres 3 et 4 courant novembre/décembre

 

Tonio-1410471981

 

Sonnie Véga - Antonio Valdes

 

Les personnages

 

Lugmilla et Dick sont deux tueurs à gages, c'est leur métier, enfin presque, ils débutent.  

 

 Lugmilla : Demoiselle au charme des rues de Marseille - Fort accent du sud - Elle a un gros potentiel :  son charme. Elle est associée à Dick qui ne sait pas la charmer. Gros signe distinctif : Une vraie cagole mâchant son chewing-gum.

 

 Dick : De l'anglais bite - Pense avec sa queue - ne réfléchit guère- Comme un perroquet, il répète les dernières paroles de celui qui lui parle  - Il est obsédé par Lugmilla - Exécute sans penser - Bref c'est un con aux ordres de Pino.

 

Pino : Petit caïd de deux mètres sans prétention mais très prétentieux. Fait de sa connerie ses principes de bases. Il commandite l'exécution de Tarante qui ne lui a pas payé une dette de jeu de 300 euros. Il se tourne vers Lugmilla et Dick nouveau sur le marché.   il signe un contrat de 600 euros. Il n'ai pas très doué en affaires. Son contrat lui revient plus cher que sa dette non payée. Il va perdre en tout 900 euros et bien plus.

 

Tarante : Il devrait mourir car Pino a mis un contrat sur sa tête.

 

L'autre : C'est pas lui, c'est pas Tarante, c'est L'autre. Sorti de prison et devenu prêtre, il revient au quartier pour reprendre son territoire.

 

Sonnie Vega : Il est Espagnol et grossiste de produits d'importations illicites, il est fournisseur officiel de Tarante.  Sa cocaïne ? c'est la meilleure...

 

Farinelli et Abdallah : deux petits malfrats à la solde de L'autre

 

 Farinelli : jeune malfrat, crétin recruté par L'autre pour faire ses petites taches dans son business...

Farinelli veut se venger de Tarante... Il y a quelques mois, Tarante lui a sauvagement brisé les testicules parce qu'il lui a manqué de respect.

 

 Abdallah : Acolyte de Farinelli, il fait tout les coups avec lui. Il exécutera le jeune Toufik. Abdallah est un peu accroc au cannabis.

 

Toufik : Le chouffeur de Dick, il rêve d'être vendeur. Il rêve d'avenir. Il est en stage chez Bata.

 

Bata : Petit receleur et épicier du quartier. Il est celui qui donne le ton au quartier en matière de mode...

 

Camille : Jeune fille en vacances chez sa grand-mère, elle devient la petite amie de Toufik.

 

Dick1-1410426176

 Dick - Yanisse Mahmoudi

 

Réalisateur

Lorenzo Ferrigno

 

Les comédiens

 

Casting du chapitre 1 & 2

 

 Ludovic Conontin  est à la fois danseur, comédien, musicien, il sera Monsieur Pino

 

Yanisse Mahmoudi sera Dick,  il a déjà participé à plusieurs tournages comme comédien notamment "sur un fil" de Nicolas Lugli, dont il a été aussi le co-scénariste

 

Claire Gires sera Lugmilla , comédienne de théâtre, elle a participé à plusieurs créations.

 

Philippe Troisi,  un guitariste de renom, il sera Tarante. Il composera la musique du film.

 

Antonio Valdés campera Sonnie Véga... Ce Madrilène est un comédien et un saxophoniste.

 

Lorenzo Ferrigno sera L'autre.

 

Casting du chapitre 3 & 4

 

En cours

 

A la technique

 

Nicolas Lugli: Chef opérateur - Grand soutien à la réalisation

 

Cindy Kot : Directrice de plateau

 

Emmanuel Boyer : Eclairagiste

Charlotte & Camille Schiano - Maquillage

 

Equipe non finalisée .

 

Repet-1410470952

Yanisse et Claire en répétition

 

L'équipe a démarré une série de répétitions. Le texte est décortiqué et la mise en scène s'installe d’après un story-board. 

 

Les répétitions ont lieu au Forum des jeunes et de la culture de Berre l'Etang. Ce lieu nous soutient dans notre projet. 

 

Repet1-1410471309

 

Storyboard-2-1410683854

 

Croquis du story-Board

Storyboard-3-1410683907

 

Storyboard-6-1410683951

 

Lamusique-1410684153

 

La musique dans ce projet est un personnage à part entière. Elle sera servi par Philippe Troisi et accompagné par Antonio Valdes, tout deux présent au casting.

 

"Fils d'immigrés napolitains, arrivés au début du siècle dernier à Marseille, Philippe Troisi grandit dans les quartiers nord où il s'est imprégné de courants musicaux multiculturels. Dans son parcours musical il côtoie avec succès la classe de jazz du CNR de Marseille, joue dans de multiples rencontres aussi étonnantes sur scène que Quartiers Nord, Dee Dee Bridgewater et Luciano Pavarotti.

 

Il compose aussi pour le cinéma avec les B.O des films de Philippe Caresse. Influencé par ses origines et son expérience, ce brillant guitariste Marseillais évolue entre jazz, mélodies italiennes et flamenco. Il mettra tout son talent à la composition de la musique de ce film.

 

 

Ecoutez un morceau de Philippe Troisi

 

 

Rea-1410686600

 

Io-1410686619

 

"Réaliser un film c'est poser un regard. Un regard sur notre société, sur l'actualité. C'est aussi, mettre en lumière, un environnement. Dans le sud de la France le crime se banalise. Des jeunes meurent dans la rue...

 

Des jeunes sans repères, avec une vision erronée de notre société. On se prend pour Tony Montana, Rocky Balboa. On existe au travers du "Vu à la télé".  On brille grâce aux marques. On aspire à être quelqu'un. On tue aussi facilement que d'acheter une paire de basket.

 

Puis il y a les anciens du crime. Ceux qui pense que des codes d'honneur doivent être instauré. Que désormais la hiérarchie laisse place un système individualiste des réseaux mafieux.

 

Mais dans les deux cas, il y a mort d'hommes.

 

Réaliser ce film, c'est aussi pour moi, dénoncer avec le rire. Car oui ! "un noir sous le soleil" est un comédie. Un peu à la manière des comédies italiennes des années 50, où on rit d'une société crue. Je garde aussi les codes du film noir et je laisse aux personnages toute leur tragédie. Je cherche en eux, un peu comme les peintres maniéristes, un certain prolongement de leur caractère qui les poussent à l'extrême.

 

Bien sûr  que les références cinématographiques ne manquent pas sur ce projet. Dans ma tête, et avec humilité, les frères Coen et Quentin Tarantino ne sont pas loin. Ils me dirigent vers un cap. Scorsese et Coppola les suivent à grand pas. Il y a Melville aussi pour ses durs à cuire et ses vieilles américaines. J'y mettrai une petite dose de Pagnol, juste ce qu'il faut...

 

Réaliser un film en noir et blanc, c'est surtout pour l'esthétisme, pour la beauté de l'image. C'est aussi l'étrangeté de voir un monde sans couleurs. Il y a aussi une vision manichéenne, le noir et le blanc, le bien et le mal. Cela apporte aussi une part de mysticisme.

 

Les religions sont présentes aux travers de plusieurs personnages, elles sont utilisées, pour masquer une hypocrisie.

 

Réaliser un film, c'est aussi le travail de toute une équipe. C'est s'entourer des copains. C'est vivre un moment ensemble, et mettre en commun sa créativité.

 

Réaliser ce film est un partage..."

 

                                                                                                                                      Lorenzo Ferrigno

 

 

 

Bonus-1410767585

 

Antonio-1410767615

 

 

le 15/10/2014

 

Malgré les apparences, nous vous garantissons que cela bosse dur !!!!

 

L'équipe a démarré une série de répétitions, afin que chaque comédien endosse leur personnage. Chacun cherche des pistes... Il y a eu la phase de lecture, puis maintenant, il y a le jeu. On joue... et parfois on se marre. Les fous rires d'Antonio Valdes sont des moments de partages et on aime partager !!!

 

Un petit bonus

 

Le rire d'Antonio

 

À quoi servira la collecte ?

A quoi servira la collecte ?

 

Costumes - 150€

Catering - 350€

Décors  - 150€

Location de matériel - 300€

Maquillage - 50€

Edition Dvd - 400€

Musique - 250 €

 

Total de 1650 € dont frais KissKissbankbank

Thumb_io-1410424326
Lorenzof

Après un DEUST théâtre à l'université Aix-Marseille, Lorenzo Ferrigno fait de la médiation culturelle. Passionné de cinéma, de photos et de vidéos, il réalise régulièrement des captations pour le compte d'associations, de groupes de musiques et des compagnies de théâtre. Il a participé comme comédien au film de Nicolas Lugli "Sur un fil" avec Moussa... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance et bon courage pour ce film qui sera, a ne pas en douter, magnifique. Amusez vous bien et éclatez vous.
Thumb_default
belle aventure ! je pense que vous n'allez pas vous ennuyer sur le tournage avec antonio et phil ! bon courage lorenzo !
Thumb_default
Bonne continuation dans se beau projet qui j'espère trouveras suffisamment de dons