Aidez-nous à créer un environnement familial, les scolariser, leur donner un avenir.

Large_enfants_des_rues-1477504727-1477504752

Présentation détaillée du projet

Qui sommes nous?

 

Notre association, COC/AFA – Centre des Oeuvres de Charité/Amitié Franco-Africaine – a pour projet de créer un orphelinat en Angola, à Luanda, pour accueillir des « enfants des rues ».

 

Nous sommes une association à but non lucratif. Les statuts ont été déposés à la Préfecture de l'Isère, le 2 juin 2016 et publiés au Journal officiel. Ils ont été légalisés par le Ministère des Affaires étrangères français ainsi que par le Consulat de la République d'Angola à Paris et le Ministère de la Justice de l'Angola.

 

Notre association est à la fois française et angolaise. Les membres fondateurs sont grenoblois, français ou d'origine africaine. M. Kevin Jean de Dieu (président), Mme Géraldine Vida (trésorière), Mme Rosine Nkanku Ngalula (secrétaire). Ils assurent la gestion de l'orphelinat, en partenariat avec une équipe de quatre responsables à Luanda : Messieurs : Miguel Lunianga (Président et actuellement directeur d'un orphelinat à Mwanda (RDC, à la frontière de l'Angola), Joao da Silva Luvungu ( Vice-Président), Julio Kialanda (Secrétaire), Ndominguele Mbamba (Relationniste). Toutes le décisions d'ordre organisationnel ou administratif sont prises conjointement par les deux composantes.

 

Orphelinat8-1477505855

 

 

Kevin Jean de Dieu et Miguel Lunianga entourés d'éducateurs.

Les photos ci-jointes sont celles de l'orphelinat dirigé par Miguel, que Kevin a visité en juillet 2016.

 

 

Pourquoi un orphelinat en Angola?

 

De 1975 à 2002, l'Angola au lendemain de l'Indépendance a vécu 27 ans de guerre civile qui ont laissé le pays en ruines. Aujourd'hui, la manne pétrolière en a fait le 2° producteur de pétrole d'Afrique et a généré un boom économique qui, malheureusement , ne profite qu'à une partie de la population. Les inégalités se creusent. La moitié des Angolais vivent dans une extrême pauvreté et beaucoup d'enfants en sont les victimes. Orphelins, abandonnés par leur famille ou victimes de violences familiales, ils deviennent des « enfants des rues ». Ils passent la journée à errer dans les rues de Luanda, à la recherche de quelque nourriture ou de petits travaux pour survivre. Ils sont laissés à eux-mêmes, personne ne s'occupe d'eux., personne ne les protège, personne ne les aide à grandir.

 

Nos actions

 

Le projet de notre association est la prise en charge totale de ces enfants. Nous commencerons par 15 enfants de 5 à 16 ans, notre intention étant d'en recevoir 35.

 

Dans l'orphelinat, ils trouveront un environnement familial. Quatre personnes, deux bénévoles et deux salariés, recrutées parmi la population locale, formeront deux équipes qui vivront sur place et assureront une présence constante..Elles seront responsables de l'entretien de la maison, de l'accompagnement personnel des enfants et du soutien scolaire.

 

Les enfants seront logés, nourris, habillés et seront inscrits à l'école publique. Les classes, en Angola ayant lieu soit le matin, soit l'après-midi, du soutien scolaire dispensé à l'orphelinat leur permettra de compléter et approfondir l'enseignement reçu.. Nous veillerons à ce qu'avant leur départ de l'orphelinat, ils aient acquis une formation professionnelle.

 

Orphelinat9-1477506271

 

Il fait bon se réunir autour d'une grande table familiale - confortés par la "mama" cuisinière.

 

Une fois, tout cela mis en place, nous organiserons des activités autour de centres d'intérêt tels que : jeux vidéo, informatique, peinture, bricolage, électroménager, coiffure, esthétique ... Nous procèderons par étapes.

 

La nourriture sera fournie par les églises évangéliques de Luanda , qui approvisionneront l'orphelinat pour toute la semaine, à tour de rôle, chaque dimanche.

 

Quant à la santé, nous avons signé un contrat avec le centre de santé C.E.S.I.G.O. dirigé par le docteur Patrice Bagambula Massamba qui s'est engagé à recevoir et soigner les enfants malades..

 

Les personnes qui les encadreront veilleront sur eux comme sur leurs propres enfants. Nous voulons leur assurer une vie familiale et un avenir comme pour tous les enfants.

 

Orphelinat10-1477506459

 

Journée d'amitié pour les orphelins.

À quoi servira la collecte ?

L'argent, que nous avons recueilli jusqu'à présent, nous a servi à mettre au point notre projet. Kevin Jean de Dieu s'est rendu en Angola pour rencontrer Miguel Lunianga et les autres personnes chargées de la gestion de l'orphelinat.

 

Pour commencer, nous avons loué une maison et signé un bail de deux ans, renouvelable. Nous avons payé la location pour les deux ans, soit 150 euros x 24 mois = 3600 euros

La maison « Farolde Lagosta » est située quartier Uige, maison n° 36, secteur 25 à Luanda. Notre action répond à la demande de nombreux habitants de ce quartier pauvre. Cette maison, qui est en rez-de-chaussée, comprend huit pièces : une cuisine, une salle de bains, une salle à manger, une salle de séjour, quatre chambres.

 

 

Orphelinat-1477502091

 

Des couleurs douces et chaudes pour une maison qui attend les enfants........ et un futur coup de pinceau.

 

Mais il faut d'abord la meubler !

 

L'achat du mobilier, vaisselle ....est estimé à à 4000 euros.

 

Orphelinat5-1477503743

 

Nous avons donc besoin de 4000 euros pour accueillir ces « enfants des rues » dans de bonnes conditions. C'est pourquoi nous faisons appel à vous aujourd'hui. Avec vous nous écrirons la première page de la vie de l'orphelinat.

 

Vos contributions vous seront automatiquement remboursées si le projet n'atteint pas son objectif.

 

Et si l'objectif est dépassé ? Notre premier projet sera de rénover la peinture et ensuite d'agrandir l'orphelinat d'une ou de deux pièces, salle de classe et salle pour les autres activités. Les idées ne manquent pas ! Ensuite nous vous tiendrons au courant. 

Thumb_afa.png-1474792881
Kevin38000

Nous sommes COC/AFA, une association qui a pour but d'aider les personnes vulnérables et plus précisement "les enfants des rues. Le projet d'orphelinat a été lancé par notre président, Kevin Jean de Dieu qui, lui-même, originaire du Congo, a été abandonné très jeune par sa famille, et a été accueilli dans un orphelinat jusqu'à l'âge de 16 ans. La... Voir la suite