Participez au court métrage de Frédéric CHAU, un film sur l’acceptation de son identité.

Large_couverture2-1459242292-1463128207-1463128216

Présentation détaillée du projet

Maman_et_son_merci-1463996687

 

 

 

Intro-1458901538

 

Dans la vidéo ci-dessus où je suis avec ma maman illustre principalement 2 choses:

_ L'amour inconditionnel d'une mère pour son enfant.

_ L'importance de la transmission.

Ma mère est la personne qui m'a donné envie de réaliser ce projet.

 

UN PAS VERS ELLE est l’histoire d’une confrontation de deux univers diamétralement opposés. Celui d’Elsa, évoluant au rythme effréné de la vie contemporaine parisienne et celui d’Anh Linh, plongée dans une ambiance apaisée et aux lieux traditionnels, vacillant entre ses origines et cette culture occidentale complètement intégrée par sa fille Elsa...

 

Photo : Elsa et Anh Linh

 

 

 

 

Origine-1458901554

 

« Quand j’ai quitté le foyer parental pour la première fois afin de tenter ma chance en tant que comédien, je me suis installé à Paris. Je me souviens de ce jour où ma mère a débarqué pour la première fois à mon appartement... J’ai senti une inquiétude, celle de voir échapper son fils d'entre ses mains pour une culture qui ne lui ressemble pas et de finir par ne plus pouvoir le reconnaître.

 

Mes parents sont issus de la première génération d’immigrés de la communauté asiatique en France. Culturellement, la communication au sein de cette communauté est toujours passée par la " non communication ". Ils sont introvertis, n’expriment pas leurs sentiments par pudeur, se contiennent, se retiennent de faire part de leurs émotions qui peuvent paraître comme un aveu de faiblesse. Rares sont les moments où ma mère m’a dit ouvertement « je t’aime », ou m’a montré une marque d’affection explicite. Tout est toujours passé par d’autres moyens; le soin qu’elle apporte à ma nutrition, son inquiétude sur mon mode de vie...

 

Aujourd’hui mes parents vivent en banlieue parisienne depuis plus de 38 ans. Ils continuent de perpétuer leurs traditions, tout en adoptant celles de la France, un mélange pas toujours évident. Ils semblent parfois déroutés par notre société, à travers la télévision, où les personnages ne manquent pas de s’embrasser en public, de se disputer, de se dire toutes les vérités en face. Mes parents (mais aussi les asiatiques de la même génération) ont compris que leurs enfants tendaient vers une autre culture, qui leur est complètement inconnue. »

 

Anniv-01-1459245327

 

Photo : Frédéric CHAU et ses parents

 

 

Comment-1459498705

 

« Je sens que mes parents font de plus en plus d’effort pour comprendre et s’approprier cette nouvelle culture, s’adapter pour aussi mieux me comprendre, ne pas perdre le fil de ce que je suis devenu.

Quant à moi, je me sens très bien intégré en France aujourd’hui. J’aime me dire que je suis le trait d’union entre ces deux cultures. Chez moi, par respect pour mes parents je suis en Chine. Mon palier est ma frontière. Et une fois dehors, je suis en France, je peux enfin m’exprimer. J’ai toujours jonglé entre ces deux cultures diamétralement opposées, et j’ai envie de vivre pleinement ma vie française sans dénigrer mon formidable héritage, car je suis convaincu que c’est une véritable force.

 

Je veux donc parler de ce rapport que j’entretiens avec mes parents. De la complexité  de cette relation et de ce qu’ils peuvent ressentir. Mais je veux aussi parler de la transmission de cette culture entre générations, qui est à mon sens primordiale et qui ne devrait pas s’émietter avec le temps.

 

Enfin, j’espère être parvenu à parler de cette situation autobiographique de manière universelle, car c’est l’histoire de toutes les communautés... »

 

Signature-1459865602

 

 

Bio-1459865875

 

Arrivé en France alors qu'il n'a que 6 mois, après que ses parents aient fui le Cambodge des Khmers rouges, Frédéric Chau grandit dans le 18ème arrondissement parisien puis en Seine-Saint-Denis. L'aîné de trois enfants, ses parents lui prodiguent une éducation stricte. Pour faire plaisir à ses parents, Frédéric obtient un bac scientifique, puis un DUT en télécommunication. Mais avide de voyages, devient steward pour Air France en 1998.

 

Pour combattre une timidité maladive, Frédéric décide de prendre, en 2004, des cours de théâtre au Théâtre Espace Marais. A l'issue de cette formation, il veut se tester à une réalité professionnelle et écrème les castings. Sa chance lui est donnée dans le stand-up, qui lui amène une première reconnaissance.

 

Il crée par la suite le collectif "Barres de Rires" avec quelques humoristes montants dont Fabrice Eboué et Thomas N'Gijol avec qui il se fait repérer par le metteur en scène de Jamel Debbouze. Assurant la première partie du nouveau one-man show de Debbouze, "100% Jamel", il intègre par la suite en 2006, le Jamel Comedy Club...

 

Frederic-chau-en-mai-2015_exact1024x768_l-1459246340

 

Après trois saisons au sein de cette troupe avec deux tournées dans toute la France, une série sur Canal Plus et quelques apparitions à la télévision, Frédéric quitte finalement ses collègues en 2009 pour se consacrer entièrement à sa carrière d'acteur. Frédéric Chau obtient son premier rôle de long-métrage dans Eden à l'ouest (2009) de Costa-Gavras. Il apparaît ensuite dans une dizaine de longs-métrages jusqu'au film devenu culte « Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu? ».

 

En 2015, il sort un livre « Je viens de si loin » retraçant le parcours de ses parents dans leur fuite du génocide Cambodgien, mais aussi leur exode jusqu'à la France.

Actuellement Frédéric Chau est en développement de son long Métrage « Made In China » qu'il tournera courant 2016.

 

Persos-1459242917

 

Perso_1-1459863842

 

Les_autres-1459242931

 

Perso2-1459864071

 

Univers-1459242948

 

Voici quelques planches, pour vous faire une idée de l'ambiance de UN PAS VERS ELLE.

 

 

 

Moodboard-ok-01-1459868789

 

Come_diens-1459242966

 

Casting-1459864499

 

 

Prod-1459242975

 

 

Le mot des producteurs, Michael Kuperberg et Léah Weil de SKM Productions :

 

"Nous avons fait la connaissance de Fréderic Chau lors du tournage d’un court-métrage produit par SKM Productions, dont il interprétait le personnage principal. Fréderic nous a rapidement fait part de ses velléités de passer à la réalisation. Dans un premier temps, il nous a parlé de son travail d’écriture et nous a fait lire le scénario de son premier court-métrage, Un pas vers elle. Nous avons immédiatement été séduits par ce projet qui met en lumière la confrontation entre deux univers différents, avec ses personnages principaux.

 

Fréderic porte cette histoire en lui depuis longtemps et cela s’en ressent dans son récit. Son écriture dégage une grande douceur et s’inspire notamment de son histoire personnelle, tout en maintenant une véritable pudeur. Nous apprécions beaucoup l’idée de travailler sur la transmission intergénérationnelle de la culture d’un pays et nous aimons que ce thème soit traité à travers le prisme de la relation mère-fille. La relation mère-fille est abordée de manière très authentique et certains détails révèlent une sincérité dans le travail de l’auteur-réalisateur, que nous retrouverons à l’écran. C’est cette sincérité et cette recherche d’authenticité qui font la pertinence et la finesse de ce scénario.

 

Nos envies de production se sont fondées sur la profonde conviction de raconter des histoires inéditesUn pas vers elle est plus que jamais fidèle à la vision de cinéma qui est  défendue au sein de SKM Productions. Nous aimons également que ce scénario raconte une France et en particulier un Paris multi-ethnique, dont l’exposition est encore trop rare au cinéma et à la télévision. Ce film est aussi bien un film de divertissement qu’un film engagé. Aujourd’hui, il est important de raconter cette histoire.

 

Nous sommes convaincus que la question de l’identité et de la transmission est un sujet universel, tant il parle à toutes les consciences. Il émergera de ce sujet un film sensible et original. Et obtenir votre soutien est aujourd’hui indispensable pour faire exister ce film ambitieux."

 

E_quipe_technique-1459242990

 

Equipe-1459861617

À quoi servira la collecte ?

Dons-1459243056

 

L'association HCAF, association à but non lucratif (loi 1901), s'est proposée d'aider Frédéric CHAU en organisant une collecte de fonds pour financer la réalisation de son court-métrage "Un pas vers elle". L'HCAF sera notamment en charge de recevoir les fonds de cette campagne.

 

Ces fonds seront ensuite versés à une société tierce de production (SKM Production) qui s'occupera de toute la production : toutes les dépenses seront justifiées et entreront dans le cadre de la production et promotion du court-métrage. D'autre part, SKM Production s'est également engagée à reverser tout éventuel bénéfice issu du court-métrage à l'HCAF, dans le but de financer des actions similaires.

 

Nous précisons également que l'association HCAF se chargera de vous faire parvenir des reçus fiscaux pour votre déduction d'impôt.

Si vous êtes un particulier, vous pourrez déduire 66% du montant donné,

Si vous êtes une entreprise, vous pourrez déduire 60% du montant donné.

 

Cette opération est également encadrée par Eric KHAU, avocat au barreau de Paris pour que les engagements de chacun soient tenus.

 

Cout-1459498787

 

D'une manière générale, le coût moyen d'un court-métrage en France est de 140 700 € (source: CNC).

 

Dans notre cas, pour limiter au maximum les dépenses, les intervenants et acteurs qui participent au projet sont tous bénévoles : il n'y a pas de budget prévu pour les rémunérer.

Ainsi, les fonds collectés serviront uniquement à financer les besoins logistiques (déplacement, location de camion...), matériel, régie, etc ... nécessaires au bon déroulement du tournage.

 

Un petit budget d'événements et contreparties est également prévu pour faire de ce film un vrai succès ! :-)

 

------

 

Si nous récoltons davantage de budget, voila ce que nous pourrions faire :

 

* Avec 30 000 € : Nous avons la possibilité de louer les décors idéaux afin de rendre le film le plus proche d'un réalisme.

 

* Avec 32 000 € : Nous avons la possibilité de travailler avec le meilleur matériel sur le marché.

 

* Avec 36 000 € : On garantie une post-production sérieuse et aboutie avec des techniciens très expérimentés et des partenaires et laboratoires prestigieux (Salle de montage, étalonnage, mixage).

 

* Avec 40 000 € et au-delà : Là on sauterait au plafond, mais surtout c’est plein de petites choses que nous pourrons nous permettre, comme payer les droits d'une chanson dont le réalisateur rêve et qui serait parfaite pour accompagner ces images, un studio d’enregistrement pour la musique du film, une projection du film dans une belle salle de cinéma, etc...

 

Autant de bonnes raisons de nous aider à atteindre notre nouvel objectif!

 

Alors c’est à vous de jouer : parlez de ce film, postez le lien Kiss Kiss Bank Bank, diffusez cette information! Plus on sera de fous, plus ce film ira loin!

 

Merci à tous, L'équipe de « Un pas vers elle » !!!!

 

Repartition-1459498851

 

• Droits artistiques : 1 200€

 

• Décors et Costumes : 3 600€

 

• Régie : 8 385€

 

• Matériel Technique : 6 550€

 

• Laboratoire : 2 100€

 

• Assurances & Divers : 600€

 

• Frais KKBB : 2000 €

 

Sous-total : 24 435€

 

• Budget événements & contreparties : 2565€

 

TOTAL : 27 000€

 

 

 

Thumb_hcaf-vertical-carre_-1459692952
HCAF

Le Haut Conseil des Asiatiques de France est une association loi 1901 à but non lucratif, dont l'objectif est de fédérer les associations asiatiques de France, et de faciliter et améliorer l'intégration des populations d'origine asiatique dans le respect des valeurs de la République Française

Derniers commentaires

Thumb_default
Youhouuuuuuuuuuuu bravo bravo à l'équipe!! Hâte de voir le résultat! Bises à tous!! Fred, les toulonnais t'attendent :)
Thumb_default
Félicitation ! Heureuse que ce projet va enfin pouvoir aboutir ! Bravo à tous !
Thumb_default
Très beau projet, je me retrouve dans cette problématique ! Je suis certaine que ça donnera quelque chose de très bien, j'ai hâte de voir le résultat. Bon courage pour le tournage et n'oubliez pas de vous amuser.