Pour que l'histoire de Tierno soit révélé au grand jour, soutenez la nouvelle création de la Cie Car à Pattes !

Large_banni_re_light-1433253090-1433253109

Présentation détaillée du projet

LA GENÈSE

 

Le spectacle "UN TIRAILLEUR EN ENFER" est né de la volonté de notre responsable artistique Titi Mendes, de raconter l'histoire des tirailleurs sénégalais. Ces soldats venus d'Afrique, piochés dans les réserves coloniales, enrôlés contre leur gré durant la première Guerre Mondiale : une guerre qui n'était pas la leur.

Trop peu de gens connaissent leur histoire. En ces temps de commémoration, ne serait-ce pas l'occasion de les remettre en première ligne mais cette fois-ci, afin de leur rendre hommage ?

 

Titi Mendes a suivi un stage de fabrication de marionnette portée à l'Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézière, avec Nathacha Belova, où est né son premier tirailleur.

 

Img_0944-1433336219

 

Img_0940-1433336347

 

Comme un véritable déclic, le spectacle est adapté du roman jeunesse "Verdun 1916 - Un Tirailleur en enfer" d'Yves Pinguilly, publié en 2003.

 

"Les Tirailleurs Sénégalais, sont effectivement bien oubliés… et mis à part les spécialistes, peu de gens savent leur histoire et l'importance qu'ils ont eu dans de nombreux combats de la Grande Guerre. Cela est dû à l'histoire coloniale. Ces hommes étaient peu considérés, même si les militaires apprécièrent leurs qualités guerrières et leur courage face à l'ennemi. (...)

Les manuels d'histoire ne parlent pas des tirailleurs, mais les manuels d'histoire sont très oublieux en ce qui concerne l'époque coloniale. Ils ignorent, me semble-t-il, les tueries de Sétif comme les tueries de Madagascar. Et, ce n'est pas demain qu'un manuel expliquera en long et en large la tragédie du camp militaire de Thiaroye, au Sénégal, en 1944, quand furent fusillés des Tirailleurs Sénégalais pour avoir osé seulement réclamer leur solde aux autorités coloniales françaises.Yves Pinguilly (entretien Ricochet)

 

 

Un projet d'expérimentation a été mené il y an 1 an, "La Marionnette Tir(e)ailleurs" : une expérience riche et prometteuse, qui a permis de développer un univers sensible et un mariage singulier de différentes disciplines artistiques. Avec les encouragements de notre public, de nos partenaires et des élus au rendu de ce travail, l'équipe artistique s'est lancé dans la création d'un spectacle.

 

Rendu de l'expérimentation :

 

 

 

L'HISTOIRE

 

C’est l’histoire de Tierno, un jeune homme guinéen qui décide de partir en bateau avec l'espoir de poursuivre des études supérieures à Dakar. Mais il ne débarquera jamais à Dakar. Jamais il n'aurait pensé se retrouver dans les tranchées de Verdun, mais plutôt sur les bancs de l'université. Il sera confronté à une nouvelle culture, un nouveau climat, à un ennemi de l'autre coté des tranchées qu'il ne connait pas...   

 

Img_0888-1433338999   

 

LA MISE EN SCÈNE

 

"Depuis nombre d’années nos créations s’articulent autour de la marionnette. Aujourd’hui ce choix me paraît d’autant plus pertinent que les tirailleurs sénégalais ont été manipulés comme des marionnettes. J’ai donc choisi de représenter les personnages principaux sous forme de marionnettes portées (personnages réalistes à taille humaine), afin de renforcer l’idée de manipulation dont ils ont étés victimes." Titi Mendes

 

Ainsi le spectacle mêle marionnettes portées (parfois incrustées dans des images d'archives), vidéo, jeu de comédien, musique en direct,  et danse traditionnelle africaine.

 

Pour accompagner ce spectacle, un petit documentaire a été réalisé, il s'agit d'interview de tirailleurs sénégalais béninois, d'étudiants et d'historiens béninois. Les propos sont poignants et ont beaucoup nourris l'écriture de ce spectacle. Nous proposons d'ailleurs le DVD de ce documentaire dans la liste des contre-parties ci-contre pour les KissBankers qui veulent aller plus loin !

 

Extrait du documentaire :

 

 

 

NOTE D'INTENTION

 

"J’ai toujours été révolté par la façon dont la France a traité ces hommes. Peu d’hommage leur sont rendus, leurs pensions ont été gelées pendant 47 ans, il aura fallu attendre 2007 pour un rééquilibrage, somme toute injuste, puisque les pensions sont basées sur le niveau de vie des pays de résidence. Nos anciens combattants eux mêmes se révoltent de cet état de fait. Combien sont morts sans en avoir bénéficié, on aurait pourtant pu penser que la France avait une dette envers ces hommes qui ont donné leur vie pour nous rendre notre liberté. A l’injustice de la guerre forcée, se rajoute la précarité. Le pays des droits de l’Homme a longtemps été celui des droits de l’homme blanc. Il est question ici de faire ressortir la manière dont les tirailleurs ont été enrôlés, pour certain de force, la façon dont ils ont pu être traités.

Ce projet est animé par une réelle volonté de rendre hommage à tous ces valeureux combattants que furent les tirailleurs, à travers l'histoire de Tierno.Titi Mendes

 

 

ON PARLE DE NOUS !

 

Presse-1433340140

LATTITUDE N°10 - Avril 2014

 

 

L'EQUIPE

Pour raconter l'histoire de Tierno, nous pouvons compter sur une équipe de choc !

 

Réécriture, mise en scène, jeu et manipulation : Titi Mendes

Manipulation, danse : Mélanie Allart / Sophie Matel

Vidéo : Mathieu Krim, William Quenum

Musicien en direct : Romain Magnes

Création lumière : Benoit André

Costumes : Cathy Martin

Scénographie : Titi Mendes

Décors : Titi Mendes / Romain Magnes

Fabrication de marionnettes : Titi Mendes / assistante Manon Lucas

Chargée de production et de diffusion : Laure Stragier

 

Tirailleur-1433166563

À quoi servira la collecte ?

Encore en création, "UN TIRAILLEUR EN ENFER" est sur le point de naître ! Mais pour vous proposer un spectacle de qualité et aller jusqu'au bout de notre imaginaire, nous avons besoin d'un coup de pouce :

 

Pour que notre créateur lumière puisse travailler dans de bonnes conditions :

6 projecteurs PAR 64 = 120 €

1 PC portable afin d'emmener l'écriture lumière partout où nous irons jouer = 550 €

 

Pour que notre vidéaste ait son propre matériel :

1 vidéo projecteur = 330 €

 

Du matériel pour terminer notre décor :

bois, petit matériau de bricolage, outils = 300 €

 

De quoi assurer notre plan de communication :

Affiches et flyers = 700 €

 

Et parce que nos artistes sont des professionnels : 1000 €

 

Si par bonheur nous dépassions notre objectif de 3000€, soyez sûr que nous saurons utiliser au mieux vos généreuses contributions !

Thumb_logo_200px-1433249516
Compagnie Car à Pattes

Créée à Amiens en 1997, la compagnie Car à Pattes est une compagnie de théâtre professionnelle. Ses activités s’articulent autour des créations, de leur diffusion, et des actions de formation. La compagnie Car à Pattes affirme à la fois un engagement sur le territoire local et régional et une volonté d’ouverture sur le monde et la diversité de ses... Voir la suite