Aidez nous à créer un centre de sauvegarde et de réhabilitation de la faune sauvage en Equateur et participez à la protection de la nature.

Large_couverture_kissespagnol

Présentation détaillée du projet

Le contexte

 

Née il y a une douzaine d'années sur l'initiative de Carlos Solorzano Pinargote, à l'époque, étudiant vétérinaire, le centre "Nuestra Fauna" a redonné la liberté à des centaines d'animaux. Singes, paresseux, ocelots, caïmans, perroquets et bien d'autres espèces profitent de ce lieu unique dans la région de Manabi, sur la côte équatorienne, où ils se voient offrir une deuxième chance.

 

Img_1344

 

Les animaux recueillis proviennent de saisies effectuées par la police de l'environnement, le ministère de l environnement, et de particuliers venant les confier au centre. En fonction de leurs états, les animaux sont soit directement relâchés dans un milieu adapté, soit placés en quarantaine afin d'être soignés. Une fois que les animaux sont rétablis et que l'équipe est sur qu'il ne présente pas un risque, ils sont pré-libérés dans le périmètre du centre, ils sont alors en contact avec d'autres individus de leur espèce mais aussi d'autres espèces.

Le centre tel qu'il existe aujourd'hui est situé dans la ville de Portoviejo sur un terrain de 4 hectares appartenant à l'université et accolé à une réserve de 1500 hectares. Jusque là le centre dépendait de l'université technique de Portoviejo dans la province de Manabi, mais voilà quelques mois que le recteur de l'université a décidé de le fermer. Pourtant l'utilité de ce centre n'est plus à démontrer.

 

Img_1194

 

 

 

Pour plus d'information c'est par ici : http://nuestrafauna.wix.com/nuestrafauna#!accueil/mainPage

 

L'équipe

 

Carlos Solorzano est le fondateur du centre, il est vétérinaire ce qui assure une prise en charge de qualité pour les animaux. Cela fait douze ans qu'il soigne et relâche des animaux dans leur milieu naturel. Véritable ambassadeur de la protection animale, il met tout en oeuvre pour préserver la vie sauvage.

 

Viviana Gonzalez est une jeune biologiste colombienne, après avoir travaillé dans plusieurs centres en Amazonie, elle découvre le centre dans lequel travaille Carlos. Son intérêt se porte notamment sur la vie sociale des Primates. Elle met un point d'honneur à les observer, afin de mieux comprendre leurs comportements pour mieux les préparer à être réhabilités.

 

Franck Poirier est français, fort de ses expériences dans différents centres en Amérique du Sud, il décide de s'engager pour ce centre, il y a un peu plus de deux ans et met toute son énergie à améliorer les conditions de vie des pensionnaires du centre.

 

Ces trois passionnés peuvent compter sur le soutien de quelques étudiants de la faculté vétérinaire voisine pour leur prêter main forte de temps à autre.

 

Img_1619

 

Le projet

 

Carlos, le vétérinaire vit pour ce centre depuis des années et pour continuer son action, il a décidé, appuyé par son équipe, de créer : le centre Valle Alto. Ce centre sera constitué de 10 hectares situés en plein milieu d'une forêt semi-humide de 800 hectares. Ce nouveau site est idéal pour mener un processus de réhabilitation. Toute l'équipe est déjà sur le pied de guerre, les premiers arbres fruitiers ont été plantés, des locaux sont à rénover pour accueillir les premiers volontaires du centre. Le site de Valle Alto offre des perspectives d'avenir très intéressantes, l'équipe imagine déjà pouvoir mettre en place des programmes de réhabilitation de certaines espèces endémiques de la côte équatorienne et fortement menacées.

Il est important de dire que ce projet s'effectue sous le regard et avec l'aval du ministère de l'environnement équatorien. 

 

Img_2135

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte est essentielle pour pouvoir débuter le projet et pour que les animaux actuels du centre 

ne se retrouvent pas sans toit au mois de décembre.

Les fonds récoltés serviront à la construction des zones techniques : (une quarantaine et une clinique), à la construction de cages de type volière pour l'acclimatation des nouveaux venus,

mais aussi à acheter de la nourriture pour les animaux ainsi que du matériel vétérinaire.

Le Budget total est évalué à 48200 euros, dans un premier temps cette collecte va permettre de parer

au plus pressé pour que les animaux transférés en décembre soient accueillis dans les meilleures conditions.

Le reste des fonds sera collecté dans des ONG. 

 

Voici le détail du budget :

Pour 8 cages, 2 enclos, rénovation de bâtiments pour quarantaine, clinique, logement des volontaires.

                                                                                             Coûts (en euros)

Graviers, sable, pierres                                                                 1200                     

Parpaing                                                                                      1000

Ciment                                                                                         1000

bois                                                                                             2000

toits en tôle                                                                                  3000

grillage                                                                                       15000

tubes de fer galvanisés                                                                 3000

Main d’oeuvre                                                                               8000

Maintenance et entretien du terrain                                                 1000

Matériaux de contention physique et matériaux

pédiatrique                                                                                    3000

Matériel pour la clinique                                                                  6000

Matériel pour logement des volontaires                                            4000

 

TOTAL                                                                                        48200

 

Nous disposons déjà du matériel pour la quarantaine et une partie du matériel de la clinique.

Coûts par période de temps

alimentation des animaux(par mois) : 700 euros

Médicaments (par an en fonction de l’activité) :1000 euros

Matériel medical jetable (par an) : 1000 euros

Thumb_10157299_10203405575197293_8188293159109368021_n
Doud209

En février et mars 2014, je suis parti rejoindre Franck un ami, à Portoviejo en Equateur. Il m'a fait découvrir le centre de sauvegarde dans lequel il travaillait. Deux jours avant que je parte le recteur de l'université annonçait la fermeture du centre pour le mois de décembre. Je me suis alors promis d'aider ces passionnés qui m'ont accueillis à... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Merci pour la deuxième chance que tu veux leur offrir. Super projet !
Thumb_default
En espérant que ce beau projet voit le jour et bravo Marion (et toute l'équipe) pour cette énergie dépensée dans une cause qui devrait nous parler à tous... :)
Thumb_default
Beau projet, je vous soutiens vivement, et j'espere que vous atteindrez votre objectif!! Projet partage en tout cas!