Parrainez des ruches dans mon projet "Une abeille à la mer" , c'est un vrai échange que je vous propose ici !

Large_beeez-1-1461169680-1461169686

Présentation détaillée du projet

Bonjour à tous, je me prénomme Bastien, j'ai 25 ans, et je vous propose de vivre avec moi une folle épopée !  

 

J'ai quitté ma région parisienne grise et morose pour voyager, me balader, ici et là, en France et ailleurs, et j'ai aujourd'hui décidé de poser mes valises dans la grande région pleine de valeurs et de terroir qu'est le Périgord !

 

J'ai longtemps cherché ma voie, j'ai toujours su que le travail de bureau n'était pas fait pour moi. Je suis de nature débrouillarde et curieuse et ai donc exploré de nombreux domaines professionnels, jusqu'à découvrir un métier utile, agréable, plein de bon sens à mes yeux : l'apiculture !

 

Je vais de temps en temps aider des apiculteurs pour apprendre, et je gère déjà quelques petites ruches.  

 

Img_8180-1461170335  (ci dessus, quelques unes des 200 ruches d'un des api bio que j'ai aidé contre bons conseils)

 

Les abeilles ont aujourd'hui plus que jamais, besoin de nous !

 

Depuis une dizaine d’années, l'abeille domestique connait un fort déclin en Europe, et en Amérique (sans parler de la Chine où elle a disparue sur quasiment tout le pays ...).

En 2007 et 2008, le taux de mortalité des abeilles a atteint presque 30 % en France (chiffre de l’INRA) La cause de ce déclin ? 

Plusieurs facteurs : les pesticides, les maladies, les prédateurs, l'importation d'abeilles.Un responsable : L’Homme. 

 

Selon Albert Einstein "Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’Homme n’aurait plus que quatre années à vivre"

 

Quelques chiffres abondent en son sens. Selon l’institut national de la recherche agronomique (Inra) « Les abeilles domestiques et sauvages contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs ».

Elle est donc un maillon indissociable de la chaine alimentaire.

En Chine, par exemple, les producteurs de fruits doivent polliniser à la main les milliers de fleurs de leurs arbres fruitiers. Imagineriez-vous le même scénario en France ?

 

Sensible à cette cause qui présente un réel enjeu pour l’avenir, j’ai choisi de me lancer dans ce métier passionnant.

 

Honey-bees-401238_1920-1461171763

(Des abeilles sur un cadre , la nature est superbe, non ?)  

 

 

Je compte avoir une démarche la plus écologique et responsable possible. Pour cela je m’imposerai quatre règles de conduite :

 

-Faire passer le bien êtres des abeilles avant mon porte feuille :

 

Je pars du principe que si je respecte la nature, alors elle me le rendra, donc à quoi bon faire de la production de masse ?

Respecter les abeilles, leurs cycles de vie, ne pas les déranger tous les 4 matins, leur laisser un maximum de miel pour l’hiver .... 

 

-Ne travailler qu'avec des races d'abeilles locales:

 

Peu d'apiculteurs aujourd'hui souhaitent travailler avec nos bonnes vieilles "abeilles noire" (Apis mellifera), car réputées plus agressives et un peu moins bonnes travailleuses que certaines autres espèces d'élevage importées.

Présentes sur notre territoire bien avant nous, elles sont parfaitement intégrées dans l'écosystème Français, et s'y plaisent à merveille. Cette belle et noble race viendrait à disparaitre si aucun apiculteur n'accepte de travailler à nouveau avec ....

 

-Mon rucher sera dans un massif protégé, exempté de tout pesticide et autres produits pétrochimiques :

 

En effet, j'ai trouvé chez de chouette berger, un emplacement pour le plus gros de mes ruches, au sein d'un massif protégé. Tous les potagers et toutes les exploitations agricoles autour de ce massif, grand de quelques centaines d'hectares, sont exemptés de tout produit chimique, et cela à 30 minutes de Montpellier !

 

-Suivre le cahier des charges BIO :

 

Même si je ne peux pas dans un premier temps me faire certifier bio, je compte bien y arriver un jour, alors autant, prendre les bonnes habitudes et travailler comme si je l’étais déjà !

 

Moippt-1461170878 (Merci à Maureen et Manon pour cette photo , elles ont d'ailleurs décoré deux de mes ruches, merci les filles ! ) 

À quoi servira la collecte ?

Et on finance quoi au fait ?

 

Vous ne financez que des ruches et des essaims ! Une ruche complète quoi ! Pour vous donnez un ordre d'idées :

 

-une ruche (corps, hausse, cadre, toit, fond, cire ...) coûte en moyenne 110 euros

-un (bon) essaim sur 5 cadres coûte en moyenne 150 euros.

-et on peut compter environs 30 euros pour les envois, les frais du site ...

 

Je possède déjà une grande partie du matériel, je ne vais pas vous le faire payer deux fois, donc je me répète en disant que vous ne financerez que des ruches ?

 

Img_8205-1461170574 (voici les deux premieres ruches sur les quelles je me suis fait la main ! Ce sont des dadant , mais pour rassurer les connaisseurs , je ne vais pas rester dessus.)

 

Du partage !

 

Le financement participatif est un outil puissant. Il semble normal de partager la réussite d'un projet.

Voilà pourquoi je reverserai la moitié de ce que produiront les ruches pendant 3 années apicoles !

 

Et au final, qu’est ce que je gagne ? 

 

Aujourd’hui le Kg de miel toutes fleurs est vendu, minimum 12euros en conventionnel , et 17euros en bio.

 

Faites vos comptes : En finançant une ruche (produisant en moyenne 20 kilos de miel par an), vous recevrez en moyenne 30kg de miel en trois ans. Avec vos 290 euros investis, cela revient donc à un miel biologique et éthique à moins de 10euros/Kg frais de port inclus !

 

Vous êtes totalement gagnant !

 

Ceux qui financeront une ruche complète (ou une demi ruche), auront le privilège, d'avoir avec chaque colis, un cadeau mystère lié au produit de la ruche ... une belle bougie ? Un peu de propolis ? Du miel en rayon ? Vous verrez bien !

 

Alors n'hésitez pas à vous cotiser à plusieurs pour financer une ruche en une seule fois.

 

Je vais tenter de vous envoyer le miel de la ruche que vous avez financée et où votre nom apparait, mais en cas de non récolte, rassurez vous, je comblerai avec d'autres ruches, ou je vous en enverrai un an de plus !

Et oui, je garantis un minimum de 30kilos au total. Du partage, je vous dis !

 

Ce projet est à long terme (3-4ans),ce qui signifie que même si je récolte peu de miel cette année, ce miel vous sera envoyé.

 

Ha , j'oubliai, mes ruches sont ouvertes à tous ! Si vous souhaitez venir les visiter, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mail, pas besoin de payer pour cela !

  

Allez, ne soyez pas timides, rejoignez l’aventure.  :)                                                                Glass-576337_640-1461173875

Thumb_moippt-1461167911
Bastien-olivier.Paysant

Née fin 1990 en région parisienne dans la petite bourgade de Mantes-la-jolie , j'ai toujours eu un pied dans la nature.... mon nom de famille , Paysant , est la pour confirmé que j'ai ca dans le sang. Aujourd'hui je rêve d'un métier plus proche de la nature , j’espère réaliser au plus vite cette envie.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour Bastien-Olivier, félicitations pour la peinture des ruches. Le projet prend forme et c'est vivant ! Bon travail et bienvenue aux locataires butineuses. Encore merci pour les photos des ruches vues sur facebook (Patou et Jean) Bravo à notre apiculteur !
Thumb_default
objectif atteint, félicitations. Maintenant "ya plus qu'à"!
Thumb_default
Félicitations ! Mission accomplie ! Stéphanie