Une aventure photographique: Poursuivons ce rêve à jamais ensemble. Merci à vous !

Large_sans_titre-1-1468404840-1468404849

Présentation détaillée du projet

Qui de nous n'a jamais vécu une rupture, quelque soit sa forme? Une rupture c'est avant tout une rencontre avec soi même. Ce n'est pas une fin. Elle nous ouvre généralement la voie vers une douce introspection et nous offre l'opportunité d'un respect de soi, d'un amour de soi. N'ayons jamais peur d'exprimer nos émotions, comme des passerelles qui nous offriraient l'occasion de nous rencontrer. Créons ensemble cette poésie sincère et fidèle à ce que nous sommes. Poursuivons ce rêve à jamais avec bienveillance ensemble.

 

Le projet est une exposition photographique de ma série photographique tiré sur des plaques alu dibon "Diptyque de nos ruptures"  qui se tiendra courant septembre 2016 pendant un mois à la Raffinerie 14 rue charrue à Dijon dans un superbe espace gracieusement offert ( merci à  Paco Hoibian et Gilles Grongnet.) .

Mais elle ne doit pas s’arrêter là...

Pour l'avenir, l'idée du projet est que l'exposition soit mobile et qu'elle puisse se déplacer dans différents lieux et différentes villes d'Europe.

La collecte me permettra des proposer mes tirages à divers galeries et lieu d'art et l'impression d'un ouvrage sous forme de livre d'artiste.

 

Présentation vidéo de ma série de 36 photogrpahes "Diptypes de nos ruptures"

 

 

lien direct sur mon site internet                                                                  

 

LA GENÈSE DU PROJET

 

Le 17 octobre 2015, ma vie a pris un tournant que je n’ai pas souhaité.

La rupture amoureuse, comme un couperet, a surgi dans ma vie. Le 17 octobre 2015 a commencé mon travail qui s’est imposé à moi comme une évidence. Mes premiers diptyques sont nés le 7 novembre 2015, en partance pour Paris,  TER de 9H29, gare de Dijon. Ce train m’éloignait de ma ville natale. Je me souviens de cette lumière fabuleuse ce jour -là, un soleil matinal naissant et chaleureux d’automne, à la fois doré et feutré qui m’apportait généreusement réconfort et plénitude : un soleil irradiant véritablement tout le paysage d’or et paré de molécules d’ocre. Machinalement, j’ai pris des polas , presque instinctivement, clichés admiratifs de ce moment de grâce visuelle. Une rupture pour une naissance. Ce travail se nourrit à chaque instant, quotidiennement, au fil des jours, comme une revisite, un voyage où chacun peut se reconnaitre. Ces instants de vie où tout peut basculer : quitter une ville, son village, ses paysages, quitter sa propre histoire, présente, passée, à venir,  pour rompre avec soi-même, laisser son être intérieur… Sans le décider vraiment, j’ai réutilisé dans cette nouvelle série  tout mon travail artistique réalisé depuis de nombreuses années, véritable carnet de voyage de ma vie passée.

En effet, mes différentes séries photographiques « History’s »

 

Panoramique_web_the_history_of_sahra_first_part____adagp_paris-1468403493

 

présentation "history's", « Les Métamorphoses »

 

Panoramique_invocation_tryptique_franck_pitoiset___adagp_paris_2015-1468403606

 

présentation les métamorphoses, « Les Hypnotiques »

 

Panoramique_dower_poudre_de_franck_pitoiset_tous_droits_r_serv_s_adagp_paris_2015-1468408249

 

présentation les hypnotiques tout comme des séries d’autoportraits et des photos de mes histoires d’amour anciennes se sont mélangées, combinées à mes dessins d’encres

 

Les_encres_de_franck_pitoiset-1468403724

 

présentation de toutes mes encres ,

mes poèmes « La chambre du milieu »présentation de tous mes poèmes

 

La_chambre_du_milieu_tous_droits_r_serv_s_franck_pitoiset_adagp__paris_2015-1468403851

 

pour donner naissance à ces diptyques,  alchimie de tous mes anciens travaux.

De ces diptyques personnels est née une résonance universelle, je les alors intitulé « Diptyques de nos ruptures ». Les promenades, mes errances intimes,  les corps passés, mes encres noires jalonnent ces diptyques et ces fragments de vie personnelle se dédoublent et  prennent vie,  ils deviennent paysages où chacun peut déambuler, se reconnaitre, se retrouver, se perdre...

À quoi servira la collecte ?

Pour cette exposition, vos dons me seront d'un immense aide, si j’atteins la somme de 2245 euros, la collecte me permettra de financer les tiragesde10 diptyques photos sur plaque alu Dibond format 152x56cm ( Le Dibond est un support plan fabriqué a partir d'une plaque de polyéthylène, prise en sandwich par deux très fine plaques d’aluminium. Les trois couches sont ensuite thermoliées entre elle afin d'assurer une longévité maximale. Le rendu est mat, et les photos ne nécessitent pas de cadre car c'est un support rigide).

 

Cette collecte servira également  à l'édition de catalogue de l'exposition ainsi que des impressions d'affiches et de flyers pour communiquer au mieux mon travail et l'exposition et pour les victuailles afin de bien vous recevoir lors du vernissage.

 

Et si par chance, votre générosité dépassait les 2245 euros, je pourrais faire tirer d'avantage de diptyques de la série (car au total ce travail comporte 36 diptyques photographique) et poursuivre cette belle aventure dont vous ferez partie intégrante.

 

OBJECTIF 1 somme 2245 euros

  - 10 tirages sur alu dibon de 152x56 cm  coût 1519,50 euros

  -  5 exemplaires de livres d'art représentant les photos de l'expo inédite coût  225euros

  -  Communication, impression d'affiches et flyers, plaquettes pour couvrir l'évènement  coût 350 euros

  -  victuailles lors du vernissage pour bien vous accueillir coût 150

 

OBJECTIF 2 somme 3764 euros

   - 10 autre tirages sur alu dibon de 152x56 cm plus tous les frais de l'exposition soit 20 tirages différents de ma série qui en comporte au total 36

 

OBJECTIF 3 somme 5284 euros

   - 10  autre tirages sur alu dibon de 152x56 cm plus tous les frais de l'exposition soit 20 tirages différents de ma série qui en comporte au total 36

 

OBJECTIF 4 somme 5739 euros

    -  La totalité des tirage des 36 photographies "Diptyque de nos ruptures "  sur alu dibon de 152x56 cm plus tous les frais de l'exposition et  dans l'avenir, l'idée du projet est que l'exposition soit mobile et qu'elle puisse se déplacer dans différents lieux et différentes villes d'Europe.

                      

 

Thumb_img_1503-1468407619
Auguste.Pitoiset

Bonjour, je suis né le 27 août 1973 à Dijon “J’ai étudié la taille de pierre et la sculpture pendant 7 années et je suis entré aux Beaux-Arts de Dijon en 1998 où j’ai étudié la poésie, la gravure sur métal, la peinture,la performance, la création sonore, la photographie et la vidéo. En sortant de ce cursus de cinq années, outre ma démarche... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
j'espere que aura la reconnaissance que tu merites Franck, amicalement Davy
Thumb_default
Merci
Thumb_default
Beau projet. Belle réussite à toi et à bientôt.