Trop souvent associe à l’art africain ou caribéen, les sacs en Calebasse peuvent être modernes élégants et sophistiqués.

Large_avatar_test_16

Présentation détaillée du projet

 

Je m’appelle Sylvie, j’ai 42 ans. Pour toutes les princesses à la recherche d’accessoires originaux et élégants, je mélange les matériaux les plus inattendus. Les cristaux de Swarovski, le cuir, la soie et enfin, les magnifiques calebasses que dame nature nous a façonné. Apres 13 heures d’un travail minutieux, un sac naît. Comme sa future propriétaire, il est unique.

J’aimerai vous raconter mon aventure. Alors, faites-moi plaisir : Installez-vous confortablement  dans votre fauteuil, prenez votre sac de pop-corn dans la main gauche, votre gobelet de Pepsi dans la main droite. La salle s’assombrit, le générique va démarrer. De voyage en voyage, de continent en continent, venez découvrir la seule chose capable de créer l’unanimité chez des personnes de cultures différentes : l’art.

 

Sylvie_la_baroudeuse

 

C’était une sur plage des Antilles. « Inspiré » par la fumée des paradis artificiels, un rasta sculptait une énorme calebasse, avec pour tout instrument, une vieille machine rouillée.

Apres l’avoir longuement observé, il ne faisait aucun doute que  je voulais la mienne ! (pas la machine, mais la calebasse !) Loin des motifs africains et caribéens habituels, je la voulais élégante, moderne, et pour tout dire : sophistiquée. Je bouillonnais d’idée, j’en voulais une qui soit peinte, une autre vernie. Je pouvais y associer des cristaux de Svarovski, du cuir et des tissus soyeux. Il est vrai qu’avec une machine à coudre, on peut créer tellement de chose...

 

J’ai parcouru le « zion »  à la recherche du fruit toxique. (Prononcez « ZAILLONNE », comme le chante Bob Marley) Malheureusement, les calebasses que je trouvais s’étaient abîmées en tombant lourdement au sol. Dans d’autres cas, c’était la pulpe qui avait gâté l’enveloppe. Je la voulais lisse, parfaitement ovale, et manifestement, dame nature n’avait que faire de mes « standards ».

 

Calebasse_arbre_7

 

J’ai fourragé courageusement dans la végétation des forêts tropicales. Aux Antilles, brasser toute cette flore n’est pas anodin, je n’ose vous raconter ce qu’on y croise... 

57298396

 

 

Un an plus tard, j’ai réussi à rassembler 10 créations originales. Chacune d’elles était unique, et j’en étais très fière. Avant mon départ, six ont été offertes à mes amies, et c’est avec une collection réduite que je suis parti en famille pour les émirats arabes unis.

 

 

 

Dire que beaucoup de marques de prêt à porter et d’accessoire de luxe sont présents à Dubaï relève de l’euphémisme. Aux pays de la démesure, elles s’affichent sans complexe et  rivalisent d’excellences dans de gigantesques malls.

C’est  en parcourant ces fameux malls, que j'ai été interpellée pour la première fois par de riches femmes arabes. Ces dames d’ordinaire si discrètes, n’ont pas hésité  pas à m’aborder pour connaitre l’endroit dans lequel j’avais trouvé ce sac si original. Pour leurs parts elles arboraient  des accessoires inabordables pour le commun des mortels ! Le fait qu’elles se soient intéressées à ma calebasse m’a amusé autant qu’il m’a intrigué.

C’est en  dialoguant librement avec elles, que  j’ai découvert que j’avais  face à moi des femmes très sympathiques. Bien que nous soyons de cultures différentes, nous nous rejoignons sur notre appréciation commune des belles choses. C’est en cela que l’art a un aspect miraculeux, parce qu’il peut rapprocher ceux qui au premier abord semblent si différents. Comme toutes les dames, elles aiment ce qui est élégant, de bonne facture. Dans leur cas, l’originalité est très importante. Il est vrai que lorsque l’on vit habillée de noir, et qu’on a le visage voilée, il n’y a guère que vos accessoires pour vous démarquer…. Dans un pays ou chacune d’entre elles a les moyens d’acquérir le dernier sac Vuitton, ces pièces uniques deviennent des objets intimes, revelateur de leurs personnes.

 

Je me suis fait de véritables amies, et à trois reprises, j’ai vendu la calebasse sur place. Je suis rentrée chez moi avec le contenu de mon sac entre mes mains !

Aujourd’hui, je souhaite répondre à leurs demandes. Pour cela, ces articles doivent exceller par leur originalité, par leur finition. Alors, à vous qui me lisez, sachez que j’attends des idées neuves ! L’une de mes amies m’a conseillé d’y graver de magnifiques calligraphies arabes. Et vous, qu’allez-vous me proposer ? J’attends de vous lire sur ce forum, car votre participation se doit être également artistique. Je pars du principe que la créativité collective est supérieure à la somme des créativités individuelles. En d’autre terme : un bon projet ne naît jamais d’’un seul esprit. Alors, en plus du financement participatif, je vous propose un nouveau concept : la création participative. Bien entendu, ces messieurs ont leur place !

 

Calebasse_vide

 

 

Maintenant, quittons les émirats et les Antilles pour Kigali, au Rwanda. Même si la délinquance y est faible,  c’est  un pays au passé très lourd. C’est aussi le pays qui possède les plus beaux calebassiers d’Afrique.    

 

Calebbase_arbre

 

 

L'importation de 300 fruits (méticuleusement sélectionnes) va m’assurer 3600 heures de travail, soit 18 mois de créativité partagée. Alors à vos dessins, à vos croquis. Proposez des motifs que je puisse graver, imaginez un sac de haute couture, et n'oubliez pas, il s'agit de faire aussi beau que Vuitton !

Ce ne sera pas un article « fabriqué en France », mais « fabriqué par des français(es). Cette aventure se doit d’être aussi la vôtre, alors accompagnez moi dans cette course vers l’excellence...

 

 

Calebasse_sac

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

 

Calebasse_francaise_paint2

 

Il y a un temps pour faire des rêves, et un autre pour les rendre réalisable. Je crois au financement participatif de ce projet, tout comme je suis certaine du bien fondé de mon calcul. Dans ce projet, Il convient de garder les pieds sur terre, et d'avoir la tête  dans les étoiles.  Cela implique de bien calculer pour pour être libre de créer sereinement.

En participant financièrement a cette aventure, vous rendez possible l'importation de 300 calebasses (parfaites). Vous intégrez également, les soies, les cristaux, les cuirs, les fermetures.

 

Pour le reste, il s'agit de 3600 heures d'un travail aussi passionnant que créatif.

 

On nous pose souvent la question "que ferez vous si vous dépassez cet objectif?" . Et bien, avant toute chose, on vous dira un grand merci. Puis, dans un second temps, nous reprenons l'un des stands d'expo encore disponible dans le Dubai Mall. Ce surplus payera l'emplacement et peut être les premiers loyers. Enfin, le mall étant ouvert 400 heures par mois, Il permettra a trois courageuses expatriées de se relayer pour améliorer leur quotidien.

 

 

 

 

Thumb_avatar_pixir
Sylvie

Issues du monde pharmaceutique, j'ai passe ces vingt dernières années a voyager. Avec ma famille, nous vivons une vie modeste mais riche de rencontre et d'aventure. Ces voyages m'auront appris beaucoup de choses; la première leçon reste la plus importante; Que nous soyons américains, européens, caribéens, arabes ou africains, nous sommes semblables sur... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
je crois a ce projet de sac tres original et j ai pleins d iddess pour vous bon courage devil luis