Aidez à créer la mise en valeur des histoires de ferme grâce aux archives privées et publiques,etc...à travers une exposition et un ouvrage

Large_une_ferme_une_histoire-1446986268-1446986280

Présentation détaillée du projet

 

 

Au commencement, il y avait les lieux, les fermes......mais  moi aussi.  

 

Pict0137-1447337506

 

(J'ai eu du mal à trouver une photo de moi correcte...c'est plutôt moi qui les prends)

 

Il est toujours difficile de parler de soi, je me présente Brigitte, maman de deux magnifiques filles...mais pas que ....

 

Je suis aussi créative, originale, spontanée, authentique, sensible, attentive aux autres. Dotée d'une bonne capacité d'écoute avec une certaine intelligence émotionnelle, passionnée et combative.

 

Mon non-conformisme est une des facettes de la sensibilité de ma personnalité...mais pas que... puisque je suis aussi documentaliste-archiviste.... et une de mes passions, ce sont  les produits agricoles de qualité, leur production, leur transformation, leur consommation, et tout l'environnement qui va avec et donc la ferme.

 

La ferme, la ferme familiale avec peu d'animaux, peu de terres, pas facile d'exploitation, avec peu de salariés, mais qui produit, fabrique des produits de qualité à la fois gustative et nutritionnelle et cela depuis des générations...ou pas grâce à de nouveaux arrivants motivés!!! 

 

Pict0013-1447255253

 

(D'accord les cèpes ne sont pas un pur produit fermier, mais je voulais absolument caser un souvenir de récolte...proche d'une ancienne ferme!!!)

 

Il existe des fermes habitées, actives et d'autres en cours de disparition au sein des Hautes-Pyrénées, et plus précisément entre Tarbes et Lannemezan. Ces fermes étaient la vie économique et sociale de ces régions et elles le sont toujours.

Conserver et transmettre l'histoire du lieu est important à la fois pour les habitants actuels, leurs successeurs, mais aussi pour la vie locale afin de témoigner du travail et du quotidien de ceux qui sont passés "avant".  

 

Pict0002-1447255383

 

 

Garder une trace de la vie d'un lieu habité ou qui va être abandonné peut permettre aussi la remise en état du lieu car cela peut créer un intérêt nouveau. Il est nécessaire de prendre conscience de l'importance de la "ferme" pour qu'elle puisse garder ce cachet de "ferme". 

 

J'aimerai pouvoir, à travers les archives privées et publiques  de ces fermes (je pense en sélectionner dix, mais j'en ai à visiter plus d'une quarantaine environ), valoriser leur histoire,  leur travail, leur quotidien, leurs recettes, leur tradition, ce qu'ils ont transmis à travers les générations, leur implication dans la vie de la communauté, mais également témoigner de la vie et des choix de ces hommes et femmes au cours du temps....et au final en faire une exposition itinérante.

 

Il s'agit d'un rêve personnel au départ, qui pourrait devenir un projet pluriel avec une écrivain public, j'aimerai que cette idée garde son esprit indépendant, spontané.

 

 

Ayant l'habitude de travail en milieu hostile, je suis prête à relever le défi.

 

 

Pict0003-1447255553

 

 

 

Le lieu 

 

Entre Tarbes et Lannemezan s'étendent les Baronnies, un monde clos de collines et de vallons, de 125 kilomètres carrés avec une vingtaine de villages :  Arrodets, Asque, Avezac-Prat-Lahitte, Banios, Batsère, Benqué, Bettes, Bonnemazon, Bourg-de-Bigorre, Bulan, Castillon, Esconnets, Escots, Esparros, Espèche, Espieilh, Fréchendets, Labastide, Laborde, Lies, Lomné, Marsas, Molère, Sarlabous, Tilhouse, Uzer. La Communauté de communes regroupent aussi d'autres communes comme par exemple : Mauvezin, Artiguémy, Gourgue, Chelle-Spou

 

Chaque colline de hêtres, de noisetiers et de chataîgniers, porte une ferme, un hameau ou un village à la dimension du terroir cultivable, plutôt exigu. On trouve, au fond des vallons,  des moulins tous arrêtés ou presque. 

 

Le journal de 13h - Les beaux villages des Baronnies dans les Hautes-PyrénéesMYTF1NEWS       

 

 

Des moments de vie qui semblent éternels car ils ont été les mêmes de générations en générations

 

Mamie_small-1446628355

 

 

Papi_small-1446628372

 

Source internet

 

Je compte sélectionner dix fermes au sein des Baronnies. Mon choix se fera au coup de coeur, à l'intuition, mais également la richesse des archives potentielles de ces fermes aura son importance dans le choix final.

L'idée est donc de proposer une exposition avec photos et histoire de ces fermes ainsi que l'importance qu'elles ont eu au sein de leur communauté, leur village. 

 

Je compte proposer cette exposition à la fois à des collectivités publiques (communes, archives, chambres d'agriculture), mais aussi dans lieux privés hôtels, restaurant, salons, etc...) dans le but de faire partager cette mémoire collective dont nous avons besoin pour construire notre futur à la fois alimentaire et imaginaire de vie car comme le dit si bien Anatole France : "Ne perdons rien du passé. Ce n'est qu'avec le passé que l'on fait l'avenir".

 

 

Un livret par ferme sera créé et le montage de ces dix livrets sera la base de réflexion d'un ouvrage regroupant les diverses histoires et photos de ces fermes.

 

 

Pict0009-1446218998

 

À quoi servira la collecte ?

Afin de collecter les documents, et autres archives, il faut du temps et du matériel. Le temps je vais le prendre sur mon temps libre. Mais pour le matériel.....

 

Souvent les archives familiales sont au fond des caves, dans les greniers, dans des endroits particuliers peu sains, poussiéreux et parfois dangereux...le métier d'archiviste comporte parfois des risques insoupçonnés! 

Afin de mener au mieux mon projet, je sollicite votre aide car en matière de sciences humaines (sauf dans le cas des ressources humaines) peu de possibilités financières existent.

 

C'est surtout au niveau du matériel nécessaire car il s'agit d'accessoires professionnels, je souhaite également pouvoir pérenniser les archives et documents collectés. Pour la partie stockage, j'essaierai de trouver avec les  propriétaires des lieux des solutions pour organiser et d'archiver chez eux, leurs archives personnelles. 

 

On pense souvent  que les archives sont comme cela :

 

Images_archives-1446627628

 

 

Mais parce que les archives peuvent être aussi comme cela .......

 

Archives_d_sordre-1446627524

 

 

Un matériel particulier est nécessaire, pour se protéger des poussières et pour ne pas abîmer les documents ou objets!

 

Aussi j'ai besoin de moyens matériels pour commencer le projet : 

 

  - 1 cisaille professionnelle (pour pouvoir créer des boites ou des dossier de rangement) (240 euros)

 

 - 1 thermomètre hydromètre électronique (pour des conditions de conservation correctes pour des documents et photos anciennes) (132 euros)

 

 - des brosses (120 euros car différents types de brosse), des chiffons microfibres (103 euros différentes tailles), des gommes (18 euros), des cutters (24 euros différentes tailles de lame),des gants blanchis (15 euros), des lunettes de protection (41 euros), des masques de protection (17 euros), des blouses blanches (35 euros), ces crayons test PH (9 euros),

 

 - divers matériels de restauration ou d'encadrement (150 euros)

 

- divers papeterie  (cartons, papiers , etc... pour la restauration ou l'encadrement) (93 euros)

 

- mallettes de transport (pour ne pas endommager les documents prêtés) (138 euros)

 

- escabeau (60 euros)

 

J'y inclus le budget transport, que j'estime à environ 300 euros (base de départ Lannemezan avec des allers-retours de 48 km d'un montant de 6,60 euros environ donc 198 euros pour les différentes visites dans les fermes), et avec des visites préalables pour choisir le lieu à 100 euros)) qui est à prendre en compte, car je souhaite faire trois déplacements en moyenne par ferme (un pour la récupération des documents sur place, un autre pour la consultation des archives à la mairie et des villageois, un autre pour la restitution des documents et leur archivage sur place).

 

Je visiterai les archives départementales de façon groupée pour les recherches, mais il existe pas mal d'informations numérisées donc accessibles de mon domicile.

 

Le tout en gros est estimé à 1500 euros, ce qui serait formidable pour commencer à recueillir les documents, archives, dans de bonnes conditions

 

Archives_frad065_3p270_04_0001-1446628113

 

 

Si la collecte des fonds atteint le montant de 2500 euros :  

 

De plus il sera possible de faire appel à une graphiste professionnelle pour l'élaboration des livrets et des affiches....étant donné que cette une amie, je pense pouvoir négocier un tarif intéressant. Et un graphiste, c'est important quand on a des archives anciennes à mettre en valeur.

 

Archives_frad065_015edepot0002_0006-1446628203

 

 

 

Si la collecte s'envole pour ce projet au dessus des 3500 euros Wouahhhhhhhhhhhh!

 

Alors il serait possible d'investir dans un aspirateur filtreur : il filtre toutes les vilaines poussières accumulées sur les boîtes, les documents, etc....: - 1 aspirateur dorsal Nilfisk (1300 euros).  Mais aussi dans un kit d'intervention d'urgence (625 euros)  ...au cas où il y aurait un trou dans le toit, ou une inondation dans la cave.

 

Et si il y a au-delà des 5000 euros Wouahhhhhhh Wouahhhhhhhh !!!!

 

Les livrets et les affiches pourront être de très bonnes qualités (une photographe professionnelle, une amie encore très compétente, pourra être sollicité, ainsi que du matériel d'impression performant). Mais ce sera surtout la possibilité d'envisager le début de la mise en page de l'ouvrage. 

 

 

Je compte développer ce projet sous d'autres formes : vidéos, déplacements dans des établissements scolaires, etc.... et pourquoi associer ce projet avec d'autres projets, par exemple sur les produits agricoles traditionnels, sur le goût, sur le terroir, etc....car cette région est riche en gastronomie et tradition culinaire.

 

Four_tourtes_des_baronnies-1446628262

 

 

Ferme_petis_fruits-1446628300

 

Photos source internet

Thumb_pict0015-1446916598
archives de ferme

Une formation en gestion hôtelière suivie d'expériences professionnelles enrichissantes en France et dans d'autres beaux pays, une spécialisation en documentation d'entreprise et une autre dans la valorisation des produits de terroir, puis de la recherche dans le domaine de l'épistolaire familial, m'ont conduit à travailler en tant que... Voir la suite