offrir aux chômeurs bénévoles de notre association une formation pour accompagner les personnes âgées ou handicapées.

Large_titre_kisskiss

Présentation détaillée du projet

 

L'association MIRABILIA accompagne des personnes âgées ou en manque d'autonomie en proposant des aides à domicile et des activités intergénérationnelles.

Cerceaux

Evelyne_et_pierrette

 

 

Les bénévoles les plus actifs et généreux sont des personnes en situation de précarité, chômeurs ou bénéficiaires de minimas sociaux.

B_n_voles

Pour mener à bien leur mission ils ont besoin d'une formation qui les aide d'abord à s'accepter et à se connaître puis à écouter l'autre pour pouvoir entrer en relation et lui apporter toute l'aide nécessaire.

 

Plus qu'une fonction, l'accompagnement est un art de vivre avec les autres. Il nécessite outre un bon équilibre personnel, de grandes qualités d'écoute et de relation aux autres et à soi-même.

Des échanges avec des accompagnants de différentes structures ont fait apparaître que ces qualités, bien qu'essentielles, ne sont pas toujours faciles à acquérir et à conserver.

D'autant plus si les personnes concernées sont elles-mêmes en situation de précarité.

 

Le choix du cadre « dépaysant » est volontaire pour permettre aux participants de sortir du quotidien et d'être plus disponibles à la formation.

Par ailleurs les repas sont réalisés avec des produits issus de l'agriculture biologique.

Chateau_1

                                                              Château de Bignicourt sur Saulx

 

Le premier week-end comportera une alternance de prise de parole avec l'aide de Joëlle Dulauroy, et d'expériences corporelles grâce à l'eutonie accompagnées par Anne Vincent. Ce sera le point de départ d'un programme de stages et formations destinés à améliorer les capacités d'accompagnement. Cette première rencontre permettra d'exprimer et de  rassembler les besoins dans ce domaine pour que les stages suivants puissent y répondre.

 

L'eutonie est une pédagogie et c'est en ce sens qu'elle œuvre à l'autonomie de chacun. Nous APPRENONS véritablement à prendre en main notre propre bien être, que l'on soit accompagné ou accompagnant. Pour l'accompagnant il est essentiel de se sentir intérieurement stable, tranquille (et c'est d'une sensation intérieure physique, concrète dont je parle et non pas d'un souhait pieux) pour s'ouvrir à l'autre sans se perdre. L'accompagné de son côté doit trouver des ressources en lui même pour ne pas seulement s'en remettre à l'autre. En cela l'eutonie offre des outils concrets.                     Anne Vincent

Bignicourt_2

 

JOËLLE DULAUROY Est titulaire d’un DESS de psychologie Clinique de l’Université de Paris 7. Elle exerce comme psychothérapeute en cabinet privé. Elle est formateur indépendant auprès de soignants et de bénévoles de diverses associations spécialisées dans l’accompagnement des malades, des personnes âgées ainsi que des personnes en détresse et en situation de précarité. Elle anime des séminaires, des groupes de parole, de soutien et partage ou d’analyses de pratiques professionnelles… qui mettent au travail pour un éveil de la relation à soi et à l’autre.

 

ANNE VINCENT Est diplômée de l’école Suisse d’eutonie Gerda Alexander, (formation de quatre années à temps plein). Habilitée à enseigner la pratique du Za Zen, (assise en silence), par le centre Dürckheim, enseignement continu de huit années A dispensé des cours d’eutonie: - aux comédiens,
 à l’école professionnelle d’Arts Dramatiques de Montpellier, - aux musiciens, chanteurs et instrumentistes
 du conservatoire de Troyes, - aux professeurs des écoles à l’IUFM de Troyes.  

 

À quoi servira la collecte ?

 

La collecte servira à financer la location du château,  les honoraires des intervenantes et les repas pour 15 personnes pendant 2 jours de formation.

 

Thumb_photo_identit_
Mirabilia

« J’ai très tôt été confrontée à la question du manque d’autonomie. Ma sœur cadette de deux ans a un handicap psychique et  nous a été confiée pendant plusieurs années, par la suite il s’est avéré que notre fille aînée avait le même handicap. Loin de me décourager, ces circonstances  m’ont poussée à réfléchir sur l’accompagnement des personnes en manque... Voir la suite