Voyage au Mexique de la jeune compagnie de danse Sarah Boy : 1er lieu d'échange et de diffusion du projet Memori Terhapus.

Large_affiche_kkbb

Présentation détaillée du projet

Qui sommes-nous ?

Une compagnie de danse toulousaine en voie de professionnalisation créée en décembre 2011 par Sarah Boy. Accompagnée de 3 danseuses, la compagnie existe à travers ses divers et variés projets de créations.

 

Mt_2013__18_avril_-_tarbes_

 

Objectif :

Cette compagnie existe parce que Sarah Boy voudrait allier l’envie de transmettre et l’envie de défendre des idées qui lui sont importantes à travers la chorégraphie. Son style se réclame d’avantage du jazz contemporain et requiert un engagement vis-à-vis de ses propres questionnements sur le monde, sur ses propres convictions.

 

Le 16ème Festival international de danse d'Oaxaca au Mexique nous a programmé le 10 avril 2014 pour la diffusion de notre 1ère création « Memori Terhapus ».

Partir au Mexique est un 1er lieu qui nous permettrait de transmettre nos convictions. Nous espérons pouvoir créer un bel échange afin que, nos questionnements soient entendus par la suite dans différents pays. L’engagement de Sarah Boy se retrouve dans différentes associations à Toulouse et voudrait perdurer cela à travers son métier.

 

 

Origine du projet :

« « Me bander les yeux » a été une révélation pour moi. Les sensations du toucher, l’écoute musicale, la respiration, tous ces sens en éveil qui m’ont permis de révéler mon interprétation en tant que personne.

Ne serait-ce peut-être pas le chemin par lequel chaque danseur devrait passer ?! La reconnaissance des sens, prendre des risques, la confiance, trouver son équilibre, son propre équilibre de vie…

Mais mon travail dans « Memori Terhapus » ne s’arrête pas là, il examine mes souffrances sur le regard que je porte au monde, comme si je ne voulais plus les voir, les entendre, mais elles continuent à me hanter… »

Sarah Boy

 

Sarahboy___cugnaux_015

 

Sarah Boy, professeure de danse diplômée d’état, a eu la chance de naître dans un milieu artistique, sa mère étant elle-même professeure de danse. A 6 mois, Matt Mattox l’a tenue dans ses bras, il lui prédisait déjà à l’âge de 8 ans un avenir de danseuse. Sarah a donc fait ses premiers pas sur un plancher de danse ainsi qu’au bord des scènes de différents théâtres. La danse est devenue sa respiration, la musique une seconde peau et la créativité qu’elle porte en elle ne demande qu’à être écrite, développée et lue par le plus grand nombre.

« J’aimerais vivre au rythme des danses traditionnelles du Mexique, apprendre les symboles des mouvements qui sont aux antipodes des européens ». En effet, le symbole fait partie intégrante de la démarche artistique de la chorégraphe Sarah Boy.

 

 

Justine Drajner, Marianne Dufour et Yasmine Belayel sont 3 danseuses interprètes de la compagnie depuis juillet 2012. Chacune ont permis l’évolution du projet « Memori Terhapus » autant dans sa forme que dans son écriture. Chacune a sa propre gestuelle.

 

Justine Drajner a de très belles lignes de corps ; elle permet à Sarah Boy une part de rêve, mais le rôle de Justine est aussi de la freiner quand elle estime qu’elle en a besoin.

« J’aimerais manger des tortillas, écouter des bandas, danser la salsa et rencontrer Frida Khalo ».

 

Marianne Dufour est douce autant dans sa danse que dans son interprétation. Sarah se confond en elle pour avancer dans son écriture.

« Parce que Luis Mariano, c'est mon chanteur préféré. Mexico, Mexiiiicooo ! »

 

Yasmine Belayel, on la remarque. On sait quand elle est là, et elle permet à la compagnie de se dépasser dans l’interprétation du mouvement.

« Au rythme des maracas, entre le Chiapas et la France il n’y a qu’un pas de danse ».

 

Cs15__n_b_

 

 

Le projet :

« Memori Terhapus, ma propre analyse sur les souffrances humaines. J’aimerais faire le choix d’aller dans la facilité d’un monde poétique, de décider de voir ou de ne pas voir… mais que de questions surgissent auxquelles je n'ai pas de réponse ».

Sarah Boy

 

 

Synopsis :

Une femme seule sur la scène, une femme isolée dans le monde et isolée par le monde.... Elle semble chercher sa place au milieu de la foule, chercher son équilibre, chercher son nom. Mais quel est vraiment son nom ? Celui qu'on lui a donné ou celui qu'elle voudrait crier à la face du monde ?

Jusqu'au moment où, lassée de cette réalité qui lui saute sans cesse au visage, elle ouvre enfin les yeux et découvre sa place... celle qui semble être la sienne pour l'éternité. Une place étroite aux frontières tracées par la foule, un emplacement exigu entre quatre murs, à l'image de cette boite qui renferme sa révolte.

 

Les yeux bandés, une femme cherche sa place dans le monde et c'est l'équilibre de sa vie qu'elle remet en jeu ! Elle rêve enfin sa vie, vit enfin sa passion et sa révolte, elle touche presque du doigt ce monde poétique qu'elle désire ardemment.... Et c'est lorsque le mouvement s'accélère, lorsque les souffrances ressurgissent que la réalité la rattrape et que le masque tombe...

 

« Les gens décident de voir ou de ne pas voir… »

 

Camino-190__n_b_

 

Pour en savoir plus :

Rendez-vous sur le site internet de Sarah Boy.

www.sites.google.com/site/ciesarahboy

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi 2000 € ?

Pour nous permettre de financer notre voyage au Mexique. Les billets nous coûtent environ 3200 € pour 4 personnes. Nous avons aussi l’occasion de proposer un apéro-danse à la Péniche Didascalie de Ramonville St Agne (proche Toulouse) afin que cette soirée nous permette de nous aider à réaliser notre projet. Puis nous sommes payées 700 € dans sa totalité pour notre représentation à Oaxaca ce qui nous permettra de boucler le financement de nos billets d’avion.

 

Affiche_ap_ro-danse

 

Quels sont les besoins de la compagnie si elle dépasse son objectif ?

La compagnie de danse Sarah Boy a aussi besoin d'aide pour la diffusion et la communication de cette dernière. Cela nous permettra alors de pouvoir créer une vidéo de qualité pour nos futures programmations. Et bien sûr nous avons commencé un nouveau projet de création qui a des besoins matériels et de costumes.

 

 

Pour suivre notre actualité en direct que ce soit l'école de danse de Sarah Boy ou sa compagnie :

Rendez-vous sur le facebook de l'association Trois Temps Dense.

Lien Facebook

Thumb_img_7026
ciesarahboy

Sarah Boy, danseuse, chorégraphe et professeur de danse (26 ans) : Diplômée d'état en 2008. Après avoir passé son diplôme d'état de professeur de danse à Aix-en-Provence en 2008, 2 ans de formation au centre James Carlès à Toulouse ont été une révélation pour elle. Actuellement, et ce depuis 2 ans, elle travaille en tant qu'interprète dans le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Très bonne initiative. Cette ville est plutôt du reste, sympa mais restez vigilantes. Pour finir, accrochez-vous à votre projet. Aucune raison selon moi, de voir tjrs les mêmes tronches. Gaffe, les mexicaines assurent lol. Bonne chance à vous toutes. Karim. Bey
Thumb_default
Je crois que cette fois, c'est OK !
Thumb_default
De la part de toutes les poulettes de l'Espace Danse à Besançon qui soutiennent le projet dans le cœur : Marie-Claude, Pamela, Isabelle, Benoche et Denis, Martine, Claire, Elisabeth, Anne-Valérie, Catherine, Stéphane, Guy, Thérèse, Laëticia, Peggy, Caro, Marion, Florence, Emeline, Laurence, Julie. Bon voyage !