Soutenez notre envie de jouer et permettez-nous d' apporter à un public plus nombreux la réflexion sur un sujet encore d'actualité.

Large_flyer__2_-1521549183

Présentation détaillée du projet

Le Petit théâtre Mauve vous remercie de lui accorder un peu de votre temps 

Présentation détaillée du projet

Une maison de poupée est une pièce de théâtre du norvégien Henrik Ibsen, créée en 1879.  Elle est inscrite au registre international Mémoire du monde de l'UNESCO.

Aucune œuvre dramatique n’eut dans le monde autant d’impact sur le mouvement d’émancipation féminine qu’une maison de poupée, pièce qui n’a rien perdu de son pouvoir de subversion.

  

Nora est mariée à Torvald Helmer, avocat sur le point d’être nommé directeur de banque. Au fil des années, elle est devenue dépendante de son époux, esclave de sa condition de femme. Nora possède cependant un grand secret, avec lequel elle estime tenir son époux. Alors qu’elle avait tout misé sur le compromis, elle ne supporte plus la mascarade de sa vie conjugale.

Nora Helmer, l'héroïne, femme de Torvald, mère de trois enfants, elle vit selon la mentalité du XIX , mais à la fin découvre sa condition de femme.

· Torvald Helmer, le mari de Nora, un banquier récemment promu, étranglé d'indignation par la conduite de sa femme, bien qu'il déclare être amoureux d'elle.

· Dr. Rank - un riche ami de la famille, secrètement amoureux de Nora. Il est sur le point de mourir. Il s'agit d'un médecin, ami de Torvald et de Nora.

· Kristine Linde, une amie d'école de Nora, veuve, à la recherche d'un emploi.

· Nils Krogstad, employé à la banque de Torvald, père célibataire, poussé au désespoir. D'abord vu comme un vaurien, ancien amoureux éconduit de Kristine.

· Ivar et Emmy, les enfants.

· Anne-Marie, la nourrice de Nora, qui s'occupe des enfants et de la maison.

 

Le personnage de Nora a un modèle bien réel : l'écrivain dano-norvégienne Laura Petersen. Amie des Ibsen, elle se marie en 1873 avec Kieler, un professeur danois….

Nous avons modernisé au mieux ce texte publié en 1879. Le public entrera dans la maison des Helmer et sera complice de tous les mensonges qui y seront évoqués. C’est une ambiance sombre et troublante, voire dérangeante que les personnages les embarqueront. Témoins de l’hypocrisie qui règne dans cette maison, de l’abus psychologique, de violence physique et verbale.

Que fera le public ? Pourra-t-il demeurer spectateur ?

Venez voir la pièce .Réserver vos places dès maintenant

 

 

 

 

Nora : « Cela fait huit ans que nous sommes mariés. N’es-tu pas frappé de constater que c’est la première fois que nous avons, toi et moi, mari et femme, une conversation sérieuse ensemble ?

 

Torvald : « Les linottes sont adorables ; mais il leur faut beaucoup d’argent. C’est incroyable ce qu’il en coûte à un homme d’entretenir une linotte. »

 

Nora : « Ne me regarde pas comme ça Torvald. »

Torvald : « je ne regarderais pas mon bien le plus précieux ? Toute cette splendeur qui est à moi, à moi seul, à moi toute entière. »

 

 

 

 

 

Après le succès de la pièce Lilas-Lis-là ; 

Le Petit Théâtre Mauve renouvelle sa confiance à Karine Guillois pour faire le choix des prochains spectacles.

 

Pourquoi cette pièce : Faire réfléchir, tout simplement, car la réflexion est le début d’une remise en question, et donc, une première étape menant à la recherche de solutions pour changer les choses.

 

Les raisons de ce choix : C’est une dénonciation des inégalités encore trop présentes aujourd’hui. Dans une société dites moderne, responsable et civilisée, il est étonnant de voir à quel point tout est loin d’être gagné. Nous vivons encore dans un monde où la loi du plus fort règne. L’abus de pouvoir, les mensonges, la mesquinerie, est-ce bien ça être civilisés ? Ou est-ce plutôt la combinaison parfaite vers l’isolement, l’échec et la perte de tout ce qui est le plus précieux : Le vrai.

Comment : Après déjà 6 mois de répétition, nous voilà bientôt prêts pour monter sur scène. 

La mise en scène vous surprendra, elle démontre bien la fragile fiction, sur laquelle le couple est bâti. La mise en scène permet au public d'être au cœur de la réflexion.

 

 

SEBASTIEN PRESSE : Dans le rôle de Krogstad

PATRICIA HERVE : Dans le rôle d’Anne-Marie

CORINNE RUFFLIN : Dans le rôle de Nora

ERIC GUILBAUD : Dans le rôle de : Surprise!  Réserver dès maintenant 

NICOLAS SOETART : Dans le rôle du Docteur Rank

MARCO BILLOT : Dans le rôle de Torvald

MARIA RAVEL : Dans le rôle de : Surprise! Réserver dès maintenant

CLAUDINE GUYADER : Dans le rôle de Madame Linde

KARINE GUILLOIS : Metteure en scène

 

Quelques mots sur le Petit Théâtre Mauve, avec 22 ans de cours et de représentations sur la commune de Mauves sur Loire, nous nous apprêtons à présenter pour la nouvelle saison 2018 avec 5 nouveaux spectacles des petits aux adultes en mai.

Retrouvez tous nos spectacles sur notre site :

https://petit-theatre-mauve.wixsite.com/ptm44

A bientôt et merci. L'équipe 

Une maison de poupée  d'HENRIK IBSEN ( traduit du norvégien par Eloi Recoing)

Mise en scène : KARINE GUILLOIS

Les premières dates du spectacle :

Vendredi 18 mai 2018 à 20h30

Un spectacle avec des adolescents en avant-première (restauration sur place)

Samedi 19 mai 2018 à 15h (restauration sur place)

Et on espère en juin...

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

À quoi servira la collecte ?

L'association Petit Théâtre Mauve percevra la totalité du montant de la collecte.

Pouvoir assouvir notre désir de jouer : Monter sur scène pour la première d'une représentation ce n'est pas suffisant...

A améliorer notre décor : Nous avons besoin d’accessoires pour nos représentations

A permettre plus de représentations : Notre désir est de jouer plusieurs fois, notre budget nous permet de jouer que 2 fois et cela grâce à la mairie de Mauves sur Loire qui met à notre disposition la salle du Vallon. Avec une communication plus large nous pourrions attirer un public plus large et obtenir une rentrée d’argent plus importante pour financer le salaire technicien et celui de la metteure en scène pour les représentations à venir.

Il faut donc mettre en place une communication :  Le bouche à oreille n’est pas suffisant, il faut des affiches, des tracts. Pour assurer un nombre d’entrée suffisant pour financer les autres représentations.

Et si on récoltait plus :

Jouer dans d’autres salles : Nous pourrions louer d’autres lieux plus éloignés, afin d’apporter la réflexion sur les inégalités et de l’abus de pouvoir au regard des femmes.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage