Financez une étude préventive sur l'alimentation des enfants Tibétains vivant dans des régions endémiques à la maladie de Kashin-Beck

Large_visuel

Présentation détaillée du projet

Le_tibet

 

La région autonome du Tibet:

La Région Autonome du Tibet compte environ 2,62 millions d'habitants pour 1.228.400 kilomètres carrés. La physionomie est diversifiée, avec des montagnes, des déserts, des prairies et des forêts. L'agriculture et l'élevage sont les principales activités agricoles au Tibet, mais la productivité est très faible en raisons des moyens et des technologies limités même si près des centres urbains, les pratiques agricoles modernes commencent à apparaître. La population tibétaine se répartit en 4 groupes:

-  Urbain -  Suburbain (mécanisé et avec des moyens de communication) -  Agricole (agriculture de subsistance) -  Pastoral (nomades et yaks, vivant très haut en altitude).

 

La_maladie_de_kashin-beck

 

La maladie de Kashin-Beck

La maladie de Kashin-Beck est une maladie qui détruit les cartilages de croissance et les articulations. Les 1ers signes apparaissent dès l'âge de 4 ou 5 ans ; elle évolue jusqu'à l'âge d’environ 25 ans. La destruction des articulations provoque des déformations, une diminution de la mobilité et des douleurs récurrentes. Les cas les plus sévères sont caractérisés par un arrêt de la croissance des os longs des 4 membres ; certains patients sont nains. Les causes de la maladie de Kashin-Beck ne sont pas encore clairement connues, mais dépendent très probablement de l’environnement et de la pauvreté : problèmes nutritionnels d’une part, contamination des céréales par des moisissures, favorisée par le froid et l’humidité, d’autre part. Jusqu’à ce jour il n’existe pas de traitement, si ce n’est palliatif. La maladie est exclusivement présente dans les zones agricoles. Le régime alimentaire des populations vivant dans ces zones est extrêmement monotone et peu diversifiée.

 

Mon_projet

 

Mon projet

Mon projet est réalisé en étroite collaboration avec la Kashin-Beck Disease Fund, une organisation belge sans but lucratif (asbl-vzw). La Kashin-Beck Disease Fund (KBD F) est composée d’acteurs de santé nationaux et internationaux dont les différents programmes ont pour but d’étudier les causes de la maladie de Kashin–Beck (KBD), et de mettre en application un programme approprié de prévention et de soutien.

 

En 2010, j'ai déjà réalisé mon travail de fin d'étude pour mon diplôme de Bioingénieur avec la KBD F, en réalisant une petite étude préliminaire sur l'alimentation des enfants. J'ai maintenant entrepris un doctorat pour pousuivre mes recherches sur le sujet. Malheureusement, si mon salaire est financé par l'université, je dois trouver les financements pour mon projet par moi-même. Mon étude a pour objectif de caractériser l'alimentation des jeunes enfants, et plus particulièrement les nutriments participants à la croissance des os. Les conclusions de l'étude pourront permettre à l'organisation Kashin-Beck Disease Fund de mieux cibler ses actions de prévention de la maladie.

 

Concrètement, ce projet qui constitue une partie de ma thèse de doctorat consiste à former une équipe de jeunes Tibétains (ayant une vingtaine d'année) originaires des régions étudiées, afin qu'ils puissent aller à la rencontre de familles de paysans pour réaliser des enquêtes nutritionnelles. Ces enquêtes ont pour but d'établir le plus exactement possible les apports alimentaires des jeunes enfants, afin d'évaluer le plus précisément possible les carences dont ils souffrent. Parallèlement, des échantillons de nourriture sont prélevés et analysés en laboratoire afin de connaitre la composition exacte des aliments tibétains.

 

Les_interviewers

Une partie de l'équipe, des jeunes tibétains, originaire de familles de paysans, recrutés pour réaliser l'enquête nutritionnelle.

 

Les résultats de cette étude vont permettre de réaliser un grand pas en avant dans la compréhension des causes de cette maladie incurable, dont les meilleurs solutions reste les mesures préventives. Cela va donc permettre à la Kashin-Beck Disease Fund de se concentrer sur les points importants des carences alimentaires afin de mieux prévenir l'apparition de la maladie parmis ces jeunes enfants tibétains.

 

Exemples de programmes de prévention déjà entrepris pas la KBD F

 

Programme de diversification de l'alimentation: est conçu pour fournir des moyens à long terme et durable pour la population dans les zones endémiques pour le KBD pour assurer une diversification adéquate de leur alimentation quotidienne. L'objectif principal de cette action est de réduire l'incidence due à une alimentation monotone, contribuant ainsi à une amélioration générale de la nutrition. Il est concrétisé par la plantation d'arbres fruitiers, la construction de serres familiales permettant d'introduire de nouvelles cultures (de légumes principalement),  ou encore la création de banques de semences au niveau des villages.

 

Greenhouses

 

Programme de nutrition et de surveillance des enfants:prévenir le KBD dans les zones endémiques, le rachitisme et autres maladies dus à des carences nutritives. Un objectif secondaire est de construire des courbes de croissance grâce à la collecte et l'analyse des données et les comparer aux normes OMS / internationales.

 

Children

 

Mycologie programme: ce programme a débuté il y a déjà quelques années. L'objectif principal est de réduire ou de prévenir la contamination fongique des grains de céréales. Les différentes mesures doivent être mises en œuvre (sanitisation des semences, instauration de bonnes pratiques agricoles, amélioration des conditions de stockage des récoltes), contrôlées et surveillées jusqu'à ce que cela  devienne de nouvelles habitudes routinières pour les agriculteurs.

 

Mycologie

 

 

À quoi servira la collecte ?

14 000 € de frais forfaitaires pour une équipe de 12 jeunes Tibétains recrutés et formés pour l'étude pendant 6 semaines sur le terrain, y compris:

- location de 2 voitures et frais de carburant

- frais de logement - matériel de collecte d'échantillons d'aliments

- frais de photocopie des questionnaires nutritionnels

 

500 € de nourriture offerte aux 250 familles tibétaines participant à l'étude à titre de compensation.

 

3000 € de frais d'analyse d'aliments récoltés dans les familles, de traitement des données et publication des résultats.

 

1400 € de pourcentage pour Kisskissbankbank (8%).

 

*****

Dans le cas où la collecte dépasse la somme budgétée, les bénéfices seront reversés à la Kashin-Beck Disease Fund asbl-vzw aux profits des autres projets mentionnés précédemment.

Thumb_dscf0285
Michaël

Je m'appelle Michaël Dermience, je suis Bioingénieur diplômé de Gembloux Agro Bio Tech (Université de Liège). En 2010 j'ai réalisé un travail de fin d'étude sur l'alimentation au Tibet, ce travail servira de base et d'étude préliminaire projet présenté ici. Je suis actuellement assistant-doctorant à Gembloux Agro Bio Tech, au sein du Département de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est un très beau projet, j'espère qu'il aboutira ! Bonne continuation ! Marie
Thumb_default
Coucou Francoise, j'espère que tout va bien pour toi. Je vais essayer de diffuser un peu le projet. Biizzz, françoise (W)
Thumb_default
Super projet ! Plein de courage à vous tous :) Foss comme on dit ici ! et bien-sur je partage sur tous réseaux sociaux