Frustration est un projet de revue polémique trimestrielle sur des sujets politiques, sociaux et existentiels d’actualité.

Large_bandeau2

Présentation détaillée du projet

EN BREF - Frustration est un projet de revue polémique trimestrielle sur des sujets politiques, sociaux et existentiels d’actualité. Des analyses approfondies y côtoient des pamphlets émancipateurs, dans un style caustique et corrosif. Deux fondateurs plus un graphiste et un assistant d’édition bénévoles ; et bientôt, nous l’espérons, une foule de lecteurs-contributeurs et de nouveaux rédacteurs tous plus talentueux et insurgés les uns que les autres !

 

(Pour lire notre Manifeste, vous pouvez vous rendre sur notre site web http://frustrationlarevue.fr/ ou notre groupe Facebook https://www.facebook.com/pages/Revue-Frustration/174060096121945)

 

Couv1

(Au début nous étions minimalistes)

 

 

L’HISTOIRE - Le chemin a été long. Longtemps Frustration n’a été qu’un sentiment partagé et débattu soir après soir par deux amis. Un sentiment mêlé d’aversion et d’impuissance face à l’injustice sous toutes ses formes. Un dégoût grandissant devant toutes les énergies gaspillées dans le favoritisme, la corruption, l’élitisme et le mandarinat, dont nous découvrions chaque jour, dans nos lectures, nos études, nos engagements et nos boulots l’étendue des pratiques. Une exaspération face aux obstacles toujours plus nombreux pour concrétiser et partager notre révolte. Nous cherchions une voix claire et simple pour exprimer l’insatisfaction qui nous rongeait.

 

Couv2

(Il a fallu des étapes intermédiaires)

 

Couv3

(Puis nous avons trouvé notre style)

 

LES PERSONNAGES - On est donc deux au départ. Nous nous sommes rencontrés il y 6 ans durant notre scolarité à Bordeaux avant de rejoindre Paris. Nous avons partagé avec d’autres l’enthousiasme des luttes sociales et politiques de notre génération avant d’avoir à en supporter les déceptions. L’idée de la revue a d’abord été un peu sage. Nous étions plus nombreux alors. Puis petit à petit, elle est devenue un refus d’avoir à choisir entre l’obéissance militante et la compromission universitaire. Mais surtout elle est devenue une réponse au besoin de se sentir utile à d’autres qui sont dans notre cas, qui partagent nos sentiment et à qui manquent des mots, des idées, des arguments et du punch pour exprimer leur insoumission.

 

 

Img_2747

 

Img_2756

(Des dizaines d'arbres abattus pour payer nos croquis et nos brouillons)

 

LA CRÉATION - Depuis bientôt un an, en autodidactes, nous avons exploré de fond en comble le fonctionnement des autres revues afin de proposer quelque chose de nouveau et de différent. En faisant appel parfois aux talents de nos amis, nous avons touché aux différents métiers : rédacteur, secrétaire de rédaction, graphiste, diffuseur etc. Nous avons écrit, relu, corrigé, réécrit durant plus de 6 mois nos articles.

 

 

Img_2765

(Des jours et des nuits passés à réécrire, corriger, écrire, recorriger : un huis clos angoissant, pour la cause)

 

Nous nous sommes impliqués durant 4 mois dans le graphisme de la revue qui a connu deux versions avant celle définitive que nous proposons. Tout cela afin de vous d’offrir quelque chose d’exigeant et de beau à la fois. Notre objectif premier a toujours été l’immersion du lecteur dans un univers et une ambiance sans fioritures.

 

Img_2750

(Vous voyez des fioritures vous ? Moi non)

 

Tout cela ne s’est donc pas fait sans mal et aujourd’hui le numéro 0 de la revue Frustration est en capacité de définir :

 

- Une ligne éditoriale franche et directe qui fait la guerre aux discours économiques, politiques et culturels qui font autorité aujourd’hui. Nous établissons un répertoire critique des stéréotypes arbitraires dont il faut se défaire.

 

- Un ton virulent et caustique qui refuse pourtant de se séparer de la rigueur des analyses et de la nécessité d’une grande clarté accessible au plus grand nombre. C’est la modération, l’absence de prise de parti qui tuent en suscitant l’ennui et l’indifférence. Ni mainstream ni underground, on ne prend nos lecteurs ni pour des intellos ni pour des cons.

 

- Des pistes pour nos prochains articles (on a des lyrics en stock) et ceux des contributeurs qui voudront se joindre à l’aventure.

 

Sommaire1

 

(Un an plus tard : c'est presque prêt!)

 

CARACTÉRISTIQUES - Comment se présente Frustration :

Numéro 0 hiver 2013 (spécial Noël: “Des arguments pour renvoyer tonton facho et cousin bourgeois dans les cordes !”)

Revue de 48 pages au format A4 reliée

Bichromie (noir, rouge) sur papier blanc

Publication trimestrielle

Prix de vente 5€ (hors frais de port)

Parution prévue en décembre en librairie ou commandée par internet

 

(Pour lire notre Manifeste, vous pouvez vous rendre sur notre site web http://frustrationlarevue.fr/ ou notre groupe Facebook https://www.facebook.com/pages/Revue-Frustration/174060096121945)

 

À quoi servira la collecte ?

À QUOI SERT LA COLLECTE ? - Nous serons en mesure d’imprimer et de diffuser la revue :

Impression professionnelle de 500 exemplaires : 2000€

Frais postaux : 200€

Fonds pour une soirée de lancement : 180€

Mise de départ pour l’impression et la diffusion du numéro suivant : 500€

Hébergement site internet : 75€

Création association : 45€

 

TOTAL : 3000€

 

Thumb_profil_revue
Nicolas F et Léo P

Qui sommes-nous ? Deux jeunes travailleurs ayant planché pendant un an à la revue qu'ils n'ont jamais trouvée en kiosque. L'un est plutôt sociologue. Il aurait aimé mettre plus de graphiques, de chiffres et de pourcentages. Il préfère travailler le matin après s'être énervé en écoutant la radio. L'autre est plutôt philosophe. Il aurait voulu... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je ne fais pas de soucis pour vous : si c'est pas pour cette année ce sera pour l'année prochaine - par chance il ne reste pas beaucoup de temps a attendre !! a bientot
Thumb_default
Bon courage les enfants !
Thumb_default
Classe le site! Bon courage :-)