Découvrez la culture des "sound systems", ces murs d'enceintes qui font trembler Babylone.

Large_bandeau_kkbb-1413458822

Présentation détaillée du projet

Stack_aba_by_tom-1410425926

Synopsis:

 

Trouver sa propre voie, s’interroger, remettre en question, dénoncer et contester en s’unissant contre l’oppresseur sont autant de valeurs portées par les “sound systems”: ces collectifs musicaux indépendants qui semblent mettre de plus en plus de monde d’accord.

 

Venez découvrir les origines et l’évolution de cette culture à travers ceux qui la portent à bout de bras aujourd’hui, pour comprendre ses fondements et sa pertinence, et tenter de répondre à une question souvent posée: la musique est-elle capable de changer le monde ?

 

Aba_by_tom-1410426558

 

Résumé:

 

Depuis que la musique existe, elle a toujours accompagnée les mouvements contestataires qui tentent de renverser l’ordre établi. Souvent issues des couches populaires et marginalisées par la masse, certaines musiques comme le rock, le punk ou le hip hop ont pourtant su trouver leur place dans le patrimoine culturel de l’humanité.

 

Aujourd’hui, un autre mouvement né dans l’underground anglais des 70’s commence a peine à sortir de sa niche, en trouvant une audience rajeunie et de tous niveaux socio-culturels. Rassemblés dans des événements (légaux) toujours plus fréquents, les sound systems européens font vibrer les cages thoraciques de trois générations rompues aux musiques commerciales, et en demande de changement.

 

Dans ce film, vous découvrirez des personnalités diverses et la richesse d’une culture pas ou peu souvent representée dans les médias classiques, en dépit d'un succès en accelération constante depuis ces quinzes dernières années. Le mouvement des “sound systems” est bien en train d’exploser auprès de la jeune génèration. Mais seul un public de passionnés s’attarde à relayer les infos pour faire vivre cette scène, qui reste encore underground à ce jour.

 

Reggae_bus_1_by_grapher_and_co-1410426669

 

Mc_oliva_and_taiwan_by_grapher_and_co-1410426698

 

Intention:

 

- Rendre justice à une culture trop souvent boycottée et caricaturée par l’industrie culturelle, en donnant la parole à ces artistes roots de l’underground dub, stepper jusqu’aux free parties techno, tous unis par l'amour de la musique, et du gros son.

 

- Découvrir comment cette nouvelle manière d'écouter la musique, sur des murs d'enceintes customisés, s'est enracinée dans toute l'Europe, particulièrement en Angleterre et en France, en donnant la parole à 3 générations d'artistes d’origines diverses qui participent activement à cette scène.

 

- Découvrir en quoi l’utilisation d’un sound system est un art et un mode de vie pour les artistes, et comment les musiques Roots et/ou Dub diffusées de cette manière parviennent à nous toucher au plus profond de notre subconscient ; et ce que cela peut impliquer dans nos vies d’auditeurs au sein de notre société moderne.

 

Reggae_bus_3_generations-1410426749

 

Développement:

 

Ce mouvement peut encore être consideré comme une forme de contre-culture aujourd’hui, bien qu’il commence à prendre une telle ampleur que certains sponsors commencent à regarder dans cette direction. Mais les acteurs du mouvement, tant les artistes que la plupart des organisateurs restent 100% indépendants et peuvent encore jouir d’une certaine liberté artistique leur permettant de proposer des choses en dehors des codes et des exigences de l'industrie mainstream.

 

Et bien que cela n’ait pas été facile de subsister depuis les caves sombres des 70’s sans support financier ou relationnel, le grand public commence finalement à être averti de l’existence de cette scène et semble arriver en masse pour se divertir.

 

Il paraît alors intéressant de se demander si encourager les gens à penser librement avec des paroles orientées et en les inondant de musique peut finir par influer sur la société? Incarner un modèle d’indépendance et d’autonomie peut-il aussi en pousser certains à la réflexion? Proposer toute sorte d’alternatives au modèle dominant et agir indépendamment du système peut-il être apparenté à un acte révolutionnaire, quand bien même il s’agit simplement de diffuser de la musique?

 

Experience_esthetique_2_by_grapher_and_co-1410426791

 

J’ai tenté de saisir la nécessité de ces choix artistiques et des sacrifices qu’ils impliquent avec les premiers concernés : les artistes et les orgas eux-mêmes; afin qu’ils puissent illustrer les valeurs qu’ils défendent, soit à travers une musique orientée, soit avec des lyrics engagés, soit en promulguant des “événements conscients” ou simplement par une attitude et une musique sincère, en opposition totale aux standards du star system.

 

Au risque de répéter certains clichés, je souhaite de cette facon mettre en avant la nécessité d’avoir des objecteurs de conscience qui plaisent, et qui soient proches des jeunes, dans une société de plus en plus déconnectée de la réalité.

 

Analyser le rapport d’opposition flou qu’il existe entre mainstream vs underground est aussi un passage obligatoire pour répondre aux questions posées plus haut et tenter de prévoir si le sound system restera underground ? Pourquoi ?

 

Enfin, je souhaite aussi découvrir auprès de scientifiques et de sociologues comment la musique parvient a nous marquer bien au delà de ce que l’on peut imaginer, pour toute notre vie, indistinctement des genres et des goûts musicaux ; et ce, jusqu'à influer sur nos modes de pensées, nos choix personnels, et même nos modes de vies au delà de la phase d’écoute.

 

Si je souhaite rencontrer des scientifiques de l’IRCAM et de l’INSEAD à la pointe des recherches sur la perception auditive, c’est pour être capable de comprendre aussi, en m’immergeant personnellement dans l’univers des sound systems, quelles sont les spécificités techniques et sensorielles qui semblent faire de cet “outil” le meilleur moyen de toucher directement son auditoire (lorsqu’il est bien utilisé). 

 

En deux mots, comprendre pourquoi quiconque met les pieds dans une arène de sound system pour la 1ère fois en sortira marqué à tout jamais.

 

En parallèle, les sociologues et psychologues nous permettront eux de comprendre d’une part en quoi les méthodes de propagande et de soumission à l’autorité ont evoluées en quelque chose de plus insidieux qu’on ne peut le penser. Et d’autre part, comprendre comment la musique et particulièrement les sound systems sont adaptés pour combattre cette nouvelle forme d’asservissement.

 

 En complément des interviews d’artistes, nous comprendrons quels sont les liens qui se tissent entre musique, psychologie et société, pour ceux qui le vivent dans l’univers des sound systems ; et finalement, pour toutes les musiques sincères. Nous verrons alors comment la musique, bien qu’elle ne soit que vibrations, a toujours contribuer à changer perpétuellement la face du monde, et continuera de le faire tant qu’il y aura des combats à mener.

 

Reggaebus_2_by_grapher_and_co-1410428272

 

Avancement du projet:

 

Je travaille à l’écriture de ce projet depuis plus d’un an et le tournage a débuté en septembre 2013. J’ai déjà plusieurs dizaines d’heures de rushs tournées en soirées, en festivals et en studio.

Pendant ces moments, j’en ai profité pour me rapprocher des artistes et des promoteurs, ce qui m’a permis de faire dejà plus d’une trentaine d’interviews avec des personnalités significatives. Le film existe d’ores et dejà comme vous pouvez le voir dans le teaser. Et même si l’avoir porté jusqu’à ce niveau m’a demandé pas mal d’efforts, de temps et d’argent, je ne suis pas encore satisfait et je ne demande qu’à en faire plus pour l'amener à un meilleur niveau. 

À quoi servira la collecte ?

 

Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de vous associer à ce projet pour me permettre de lui donner le vrai rendu professionnel qu’il mérite.

 

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le teaser comporte quelques lacunes techniques, notamment au niveau des interviews, dont les qualités esthétiques ne sont pas toujours au rdv…  Car, étant seul a porter ce projet, il m’est compliqué de faire une interview en gérant les questions, la caméra et le son, le tout dans des conditions de tournage précaires (loges de concerts, etc…)

 

Il m’est donc indispensable de pouvoir enregistrer des interviews dans de bonnes conditions en embauchant un preneur de son, un chef opérateur, et en voyageant chez les intervenants (en France et en Angleterre), plutôt qu’en les captant “sur le pouce” lors de concerts.

 

 Ce genre de détails peut faire toute la différence entre un film convaincant et un projet bancal qui peinera à toucher le spectateur et donc à trouver sa place en festival. Il me sera aussi nécessaire de faire appel à un illustrateur graphique pour schématiser certains concepts avec des animations, et j’en passe.

 

J’ai toutefois constitué une bonne base qui donne environ 80% du film, qui comporte déjà de très bonnes séquences. Mais le plus important, est que j’ai pris le temps de nourrir une réflexion approfondie sur le sujet et trouver qui seront les intervenants clés qui vous présenteront le fil conducteur au cours des interviews à venir.

 

L'argent me servira a financer:

 

1/ Avec 2000 euros: Le tour de France et d'Angleterre nécessaire aux dernières interviews. L'itineraire (à completer) comprend pour l'instant, Paris, Fontainebleau, Rouen, Caen, Lyon, Geneve, Barjols (Var), Montpellier, Lille, Londres, Birmingham, et Leeds.

 

2/ Avec 1000 euros: Embaucher des preneurs de sons et chef opérateurs locaux, et/ou louer du materiel adéquat (mixette et plusieurs micros HF, projecteurs etc...). Et embaucher un pro pour le mix audio du film en post prod.

 

3/ Avec 1000 euros: Rassembler et produire les éléments graphiques et d'animations 2D nécessaires au film.

 

C’est donc pour franchir la dernière marche du tournage et amorcer la postproduction sereinement que j’ai besoin de votre soutien aujourd’hui.

 

4/ Si je parvient à économiser ou que la cagnotte dépasse le seuil de 4200 euros, la somme restante sera employée pour les frais de montage, d'étalonnage et de diffusion en festival. Il va sans dire que tout don sera profitable à ce projet ambitieux. Car même si je gère le montage moi-même, ce n'est pas ma profession et être assisté d'un monteur professionnel ne pourrait qu'être très bon pour le film.

 

Merci a tous ceux qui m’aideront à faire avancer le projet par un don, en faisant savoir que ce projet existe autour d’eux ou en me proposant toute aide quelconque.

 

Stay Tuned!

One love.

 

Alexandre Gaonach

Réalisateur

Thumb_5_1-1410360886
Alexandre_Gaonach

Formé aux métiers de l'image a l'EICAR Paris, j'ai réalisé plusieurs courts métrages en école puis plusieurs films institutionnels depuis 2009. Ayant beaucoup voyagé et passé une partie de mon adolescence à l'étranger, je me suis toujours passionné pour la démarche du documentariste. En 2010 , je suis retourné en Afrique du sud après plusieurs... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
mais viiite !
Thumb_default
Tellement hâte que ça sorte ! Pas encore de date approximative ?
Thumb_default
Big up et bon courage pour la suite!