Devenez coproducteurs de notre prochaine création UPON, un spectacle de danse contemporaine pour cinq interprètes !

Large_kkbb-1447243262-1447243268

Présentation détaillée du projet

C'est qui "nous" ?

Cindy Clech et Clément Gressier ont fondé ensemble la Compagnie GREEN PRINCESS & PANTALON VERT (GP&PV) en novembre 2013.

 

Mais encore ?

Regardez la vidéo ci-dessus avant de lire le projet détaillé et les vidéos suivantes, afin de mieux comprendre qui nous sommes et mieux appréhender notre projet et son originalité. A la suite de cette vidéo, vous pouvez découvrir les teasers de nos précédents spectacles.

Bonne découverte, merci de nous soutenir et de participer à cette nouvelle création !

 

Quelle mouche nous pique ?

La Cie GP&PV aborde, avec UPON, sa première pièce de groupe. Il lui aura fallu deux ans pour assurer son développement sur Poitiers et conduire ainsi sa professionnalisation. Ont été montées trois créations: C.A.C.24 et Quand Green Princess voit rouge en solo ; puis pour le jeune public t'as une tâche, pistache ! en duo. 

Heureuse de l'accueil reçu, c'est le moment opportun pour la compagnie de concrétiser de plus amples projets : un spectacle pour ​cinq interprètes. La Région Poitou-Charentes soutient le projet, via le dispositif de compagnonnage, en partenariat avec Odile Azagury de la Compagnie ​LES CLANDESTINS

La Cie GP&PV a un besoin fondamental de votre soutien financier pour atteindre ensemble cette nouvelle étape !

   

Équipe artistique :

Chorégraphe : Cindy Clech (dir. art. Cie GP&PV)

Vidéaste : Clément Gressier (dir. art. Cie GP&PV)

Conseil artistique : Odile Azagury de la Compagnie ​LES CLANDESTINS

Danseuses : ​Cindy Clech, Adeline Dufour, Laureen Elizabeth, Justine Gouyet-Motreff, Aurore Schatzman

Compositeur : Pika & The Anthill

Percussionniste : Marc Pujol

Costumes : Karine Valiadis

Photographie : Roger Fusciardi 

Design graphique : Solène Hébert

Découvrez leurs visages ici ! <

 

Si grâce à vos soutiens, le spectacle peut être créé, nous le confronterons à d'autres regards et cultures. En effet, suite à une première période de résidence, nous souhaitons jouer pendant l'été 2016 sur les planches roumaine et sénégalaise, pays avec lesquels nous avons développé des relations culturelles et professionnelles.

Kkbb-1446395910

Crédit photo : Roger Fusciardi.

 

NOTE D'INTENTION DE LA CRÉATION UPON 

 

Une histoire féminine rouge et dansée à cinq voix

Ce sont des Valkyries en chaussettes rouges. Des guerrières. Des punks à talons. Des Femen qui dansent. Des jeunes femmes d'aujourd'hui.

Elles ne sont pas encore entrées sur le plateau qu’on les perçoit déjà, c’est palpable.

Leur présence est forte, tellement forte qu’elles en deviennent effrayantes voire suffocantes.

Elles ont des choses à dire avec leurs corps, aussi différents soient-ils.

Elles ont des choses à montrer, à désigner, à pointer, mais aussi à cacher, à passer sous silence.

Elles vous mentent droit dans les yeux, ou vous crachent une vérité au visage que vous ne voulez pas entendre. Leur regard est fort, elles vous toisent. Elles sont graves, elles semblent vouloir annoncer quelque chose.  Elles ont l’allure de la Pythie de Delphes.

Peu leur importe, elles appuient là où ça fait mal si nécessaire. Elles assument, elles vous affrontent, elle vous défient. Elles vous inquiètent car elles vous ressemblent.

Mais pourquoi sont-elles en colère ?

Elles ont peur de la mort. Elles ont peur de mourir comme ça. Si tout devait s’arrêter ici et maintenant, elles ne seraient pas satisfaites.

Alors elles se révoltent, elles ne veulent pas finir comme ça. Elles revendiquent le droit à disposer de leur vie, pleinement. Elles veulent avoir le choix. Elles le prennent et deviennent incisives, unilatérales. Elles ne sont pas toujours solidaires entre elles, mais au moins elles s’en sortent.

UPON est un hymne à la liberté, une ode au sens critique, un point levé qui se meut en main tendue.

 

Kkbb_1-1446396128

Crédit photo : Roger Fusciardi.

 

Des contraintes à transgresser

La gêne et la contrainte physiques seront des partis pris chorégraphiques forts développés dans la pièce, puisqu’elles peuvent intrinsèquement donner lieu à transgression et se révéler propices à la libération. À l'image d'une amazone qui se coupe le sein droit pour mieux tirer à l'arc, elles se débarrasseront de certaines parties de leurs costumes ou modifieront certains gestes pour mieux danser. Entre surexposition et intimité, ce spectacle demandera aux interprètes un fort engagement corporel et émotionnel.

 

Des figures puissantes

Successivement dans la pièce, la danseuse est forte, elle outrepasse ses difficultés, résiste à la contrainte physique, transgresse les règles, joue avec, s’en accommode, concède, se fragilise, puis se rebelle, se révolte. En solo ou à plusieurs, les ​cinq danseuses en scène sont des jeunes femmes critiques, vivantes, mises à nu, qui s’interrogent sans cesse, se remettent en question, et avancent toujours. Animées par l’envie de survivre, de s’accomplir, de s’épanouir, elles s’affranchissent si nécessaire. À l’image du genre du slapstick, elles seront modernes, drôles aussi, parfois décalées et/ou dérangeantes. Elles sont séductrices et destructrices pour elles-mêmes, et entre elles. Quelles danseuses et quelles femmes sont-elles ? Et qu’auraient fait aujourd’hui Isadora Duncan, Loïe Fuller, Mary Wigman, ​Martha Graham​, ​Yvonne Rainer et ​Doris Humphrey ? Auraient-elles encore dansé ?

 

Une dynamique scénique

Le spectacle suivra une progression en crescendo. Comme une boite à musique qui s’emballerait. Comme un pianiste dont le doigt resterait buté sur une seule note. Comme une ritournelle effrayante. Comme dans un magasin de jouets, où tous les automates déclencheraient leur sonnerie simultanément. La musique et la danse s’amplifieront, se répéteront, s’accumuleront et s’accéléreront avec frénésie. Hypnotiques, les danseuses entreront en transe. Aux antipodes de l’idéal esthétique de la danse, les corps se déformeront, seront parfois pris de tics. Ils dansent comme ils rapperaient. Leurs mouvements sont hachés et en colère. Comme ils ne seront pas fluides, ils bégayeront parfois. La danse alternera entre pauses et accents, elle sera contrastée puis suspendue. Elle reprendra son souffle pour mieux repartir. Puis tout s’arrêtera brutalement, et fera place à l’épuisement au silence insupportable. Il aura fallu se dépasser, repousser ses limites pour se libérer et se soulager.

 

Kkbb_2-1446396104

 

MUSIQUE, COSTUMES & LUMIÈRES 

 

La musique tient toujours une place importante dans les créations de la compagnie. Elle aura ici le rôle de trame narrative et de soutien émotionnel. Nous souhaitons nous associer pour la première fois à un compositeur de musique électronique et à un percussionniste, qui croiseront leurs univers distincts. La musique suivra la courbe d’évolution narrative de la pièce. L’univers sera terrien, tribal (pas ethnique pour autant), vrombissant, chargé en basses et en nappes. Il y aura peu de mélodies, beaucoup de percussions, de beats. Le genre sera électronique, voire minimaliste. Elle sera progressive, hypnotique, jusqu’à saturation.

La couleur dominante du spectacle sera rouge, soutenue par des éléments de costumes. Pour ce faire, nous travaillerons avec une costumière.

L’éclairage sera simple, épuré, et tout comme la musique s’amplifiera au fil du spectacle. Idéalement, la lumière sera corrélée à la musique.

 

CALENDRIER DE CRÉ​ATION

 

JUILLET > AOÛT 2015 : Travail de recherche

SEPTEMBRE 2015 : Audition des danseurs

OCTOBRE 2015 : Travail chorégraphique et technique à l’Atelier Anna Weill à Poitiers

NOVEMBRE > DÉCEMBRE 2015 : Montage financier

JANVIER > MARS 2016 :    

- 1ère étape de résidence de création chorégraphique à l’Atelier Anna Weill à Poitiers

- 1ère étape de création musicale

- Création des costumes

11 MARS 2016 :  Temps de visionnement professionnel de la 1ère étape de résidence à Poitiers

12 MARS 2016 : Temps de visionnement professionnel de la 1ère étape de résidence à Paris

JUIN > JUILLET 2016 :    

- 2ème étape de résidence de création chorégraphique à Paris (lieu en cours)

- 2ème étape de création musicale

- Lancement de la communication pour la sortie de création

JUILLET 2016 : ​Présentation de la 2ème étape de résidence en Roumanie et au Sénégal

SEPTEMBRE 2016 : 3ème étape de résidence de création chorégraphique (lieu en cours)

OCTOBRE > NOVEMBRE  2016 :

- Résidence de finalisation chorégraphique et technique

- Sortie de création (lieu en cours)

À quoi servira la collecte ?

Chers lecteurs,

 

Nous faisons appel à votre aide pour que la création UPON se fasse dans de bonnes conditions de recherches chorégraphiques et techniques.

 

Il est primordial pour nous de rémunérer correctement chaque participant à ce projet qui nous tient à cœur.

Les fonds récoltés nous permettront de financer ​:

- les salaires des 5​ danseuses​  pendant une partie des répétitions (2000€) ;​

​- une partie du salaire de l'administratrice ​de la compagnie (500€).  

 

D'avance merci pour votre participation à cette belle aventure ​ ​! ​

 

2500 € serait pour nous une belle avancée sur ce projet, mais cette somme ne représente qu'une partie du budget total de la création.

Si la collecte dépasse son objectif, ce bonus nous permettrait de  financer en partie : ​ ​

- la composition musicale ; ​

- la création des costumes ​ ; ​

- les deux diffusions à l'étranger prévues en Roumanie et au Sénégal​.

 

Thumb_unnamed-1444842001
GP&PV

Cindy Clech et Clément Gressier se sont associés afin de réunir leurs savoir-faire : la danse, les arts plastiques et la vidéo. Ils ont baptisé la compagnie de leurs surnoms respectifs : green princess & pantalon vert. Ils créent des spectacles de vidéo-danse, des installations plastiques, des performances, des événements participatifs sur scène et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est une petite contribution aujourd'hui mais j’espère pouvoir faire beaucoup mieux la prochaine fois. Bisous bisous
Thumb_unnamed-1444842001
Merci à tous pour votre soutien important sur cette nouvelle création, vos contreparties vous seront envoyées en 2016, le temps pour notre équipe de revenir de Chine ! Il reste 9 jours, et nous avons déjà dépassé de 255€ l'objectif. UN GRAND MERCI !
Thumb_default
Bravo pour ce projet, Continuez ....vous réussirez. Plein de bises. Tante Frederique