Faites partie du voyage ! «Vagabondages» raconte la lutte de l’individu contre le monde hostile, une lutte contre la peur et l’indifférence.

Large_bandeaukiskis-1452597970-1452597988

Présentation détaillée du projet

 

Oser découvrir, repérer ce qu’il y a d’opportun ici, à cet instant. Profiter. Savourer.

 

Vagabonder ? Voyager dans l’imaginaire… Se laisser embarquer par l’émotion.

 

Parce qu’il s’agit d’une histoire fort ordinaire, intemporelle, sans frontière, il est question d’un langage universel. Nous pratiquons un théâtre sans parole. Sans voix, il faut dire avec le geste pour révéler les passions, exprimer les sentiments, raconter les émotions. La gestuelle nous permet de saisir l’essence du comique grâce à l’inversion du sérieux, voire du tragique.

 

 

« Vagabondages » c’est aussi l’évocation d’un grand nom du cinéma, Charlie Chaplin, artiste de music-hall devenu acteur, compositeur, réalisateur, producteur, toujours pour garder une plus grande liberté d'action.

 

Pour dire toute la complexité de son personnage…

Pour raconter l’œuvre d’un grand créateur d’images…

Pour porter au théâtre un regard entre notre monde d’hier et d'aujourd’hui…

Devenir des « charlots », c’est un processus de création vers la pantomime, pour faire penser, rire et émouvoir…

 

Faites partie du voyage ! «Vagabondages» raconte la lutte de l’individu contre le monde hostile, une lutte contre la peur et l’indifférence.

 

 

Note d’intention

 

Nous racontons en 5 actes le périple de vagabonds, archétypes du pauvre dans un monde où l’équité n’a jamais existé. A l’évidence, il faut travailler pour vivre confortablement. Par principe, il faut être comme tout le monde pour ne pas être remarqué. Il est nécessaire de penser au lendemain pour ne manquer de rien.

 

Peut-être qu’ailleurs, il y a une place pour eux. Ils tentent leur chance. Comme pour s’éloigner de cette civilisation moderne, solidement établie sur l’ordre et la propriété, ils vont chercher une manière de se libérer.

 

Dsc_0026work540-1452523926

 

Ils fuient leur condition pour se rendre à l’autre bout du monde. Les rencontres se font et leur histoire se construit, en se détournant toujours un peu plus des modèles et des conventions. Ils embarquent dans la machine infernale, ils font rire les braves gens pour les distraire de leur morosité, se laissent guider par les propositions de la vie. Ils vivent l’instant, partagent une aventure, dessinent leur chemin, imaginent leur destin.

 

Nous abordons cette création avec humilité, sans imiter ni resservir des recettes toutes faites… Nous nous inspirons, nous nous amusons de ce jeu innocent, tout en fabriquant notre propre interprétation théâtrale en créant l’interaction entre l’image, la musique, les sons et le comédien présent sur scène, l’ombre et les décors projetés…

 

« Vagabondages » se construit à partir de séquences fabriquées sur le plateau comme pour un film. Les scènes réalisées sont ensuite coupées, collées, ajustées ou gommées pour concevoir des histoires dans l’histoire. Et même si l’illusion est soutenue par l’image, c’est d’abord le corps qui dit… Dans la direction d’acteur, l’expression des émotions est soulignée, étirée, les effets visuels font croire à l’incroyable, le jeu est soutenu par la partition musicale qui tient lieu de langage. Une alchimie entre les supports s’opère, l’acteur est au centre de la création…

 

23kisskiss_540-1452596408

 

Supports Techniques

 

L’image

La vidéo est un des éléments clef du travail de la compagnie. Thierry Cailheton, concepteur numérique et Alexandre David, plasticien, sont les piliers techniques de sa conception.

 

Ils développent ensemble des systèmes de projections, d’animations et d’incrustations d’images sur différents supports :

captation déléments plastiques réalisée et diffusée en temps réel et en direct,

captation et incrustation en direct dans des décors réalisés au préalable,

réalisation de film projeté sur des volumes,

réalisation de film image par image à partir de supports graphiques et plastiques.

 

Bateau_kisskiss-1452594431

 

Le son

Le décor sonore fait partie intégrante de l’univers de création. Daritz Haï et Thierry Cailheton, musiciens, recherchent une consonance entre la musique et le bruitage à partir d’objets détournés, fabriqués, numérisés.

 

Ils composent à partir d’instruments virtuels mécano-acoustique et de textures sonores générées, manipulées par des instruments de lutherie électronique sans abandonner l’instrument dans sa forme première.

 

 

Direction Artistique de la Cie

 

Nous fabriquons du théâtre pour toucher l’enfant en chacun de nous !

Parce que nous avons une vocation privilégiée pour le jeune public, en mettant en scène nos sensibilités propres à l’enfant, nous souhaitons susciter l’envie de savoir, rêver, comprendre, réaliser… Penser par soi-même !

 

Parce que le jeune public est un public honnête, généreux, attentif, il nous plaît d’éveiller sa curiosité.

Les pensées, les découvertes, les rencontres ravitaillent le grenier des envies. S’enclenche la curieuse mécanique de la créativité. Notre théâtre est fait de décors sonores, d’expressions plastiques ou d’arts numériques pour accompagner les artistes inventeurs qui font la dramaturgie.

Nourrir l’imaginaire et le questionnement est l’une des vocations premières que nous accordons au spectacle vivant. Nous pratiquons cet art comme un miroir ouvert sur le réel, pour le représenter, le critiquer, le réinventer et le sublimer.

 

La direction artistique trouve son sens dans le croisement des disciplines : notre démarche, dans la diversité des procédés, est au service d’une création intuitive et cherche à servir un propos passionné chargé de sens.

Cela se traduit par le désir de proposer au public un instant de partage sensoriel relié à nos mémoires. A travers des histoires, des personnages, des lieux, des images et des sons, notre intention est de faire vivre ou revivre des moments d’existences, tout simplement.

 

Dsc_0020work540-1452524106

À quoi servira la collecte ?

A quoi vont servir les contributions ?

 

Nous travaillons sur ce spectacle depuis novembre 2014, sous forme de chantiers de deux à trois semaines à raison de trois fois par an.

En 2014, nous avons obtenu une subvention de 3500 € de la ville de Prades, lieu de résidence de la compagnie et en 2015, 3000 € du Conseil Départemental.

 

Depuis le début du travail, l’investissement de la compagnie s’élève à 6500 € pour l’achat d’un vidéo projecteur, éléments de décor, costumes et accessoires, répétitions.

Nous sommes actuellement dans la concrétisation et la finalisation du projet, notre matériel et nos fonds propres s’avèrent insuffisants.

Grâce aux contributions, nous pourrons financer l’intégralité de la création sur le plan technique voir plus…

 

Réalisation de 3 Costumes et accessoires : 400,00 €

Par Eve Meunier

 

Réalisation de la Scénographie : 1 600,00 €

- Un écran central et 4 panneaux mobiles

  Création sur mesure réalisée par Fritz Ebertz

- Ecran Lycra Fond de Scène

 

Investissement Matériel Numérique : 695,00 €

- Carte Graphique DualHead

- Extendeur VGA x 2

- Cable RJ45 pour Extension Vidéo 50m x 2

- Onduleur

- Télécommande Système

- Enntec DMX Usb Pro

 

Tapis de danse pour revêtement sol : 800,00 €

 

Contre-parties : 400,00 €

- Marque Pages

- Affiches A3

- Frais d'envois

 

Part KissKissBankBank 8 % : 311,60 €

 

TOTAL : 4 206,60 €

 

 

Si nous atteignons le pallier de 4200 €

Nous pourrons assurer la production du spectacle et finaliser sa création grâce à l'implication de l'équipe.

 

Si nous atteignons 6000€

Nous pourrons assurer une communication et une diffusion plus larges.

 

Si nous atteignons 10 000€

Nous pourrons assurer la rémunération de l'équipe :

Metteur en scène et comédiennes pour les répétitions,

Compositeur, plasticien et concepteur numérique pour leurs créations.

Thumb_carr_kisskiss_recadre-1452525122
Encima

La compagnie Encima, crée en 1997 par Laëtitia Desplanque en région Rhône Alpes, a initialement pour vocation de soutenir des artistes et techniciens engagés dans une action sociale et culturelle. A sa création, ce collectif s’implique dans une démarche d’accès à la culture en milieu rural. Il travaille essentiellement sur un réseau d’éducation populaire... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Joli projet. Foncez les filles !!!
Thumb_default
yeah........ la collecte est là... :-)
Thumb_default
N'oubliez pas que les gravures d'Alex sont en vente au profit du projet...