L'asso Comp'Art met en place son projet "Vagabondages Cinéphiles": elle prend la route du continent latinoaméricain, vidéoprojecteur en main

Large_version_6

Présentation détaillée du projet

 

Img_4509     Présentation de l'asso Comp'Art

Comp'Art est une association Loi 1901 à but humanitaire qui a été fondée en 2013. Elle a pour but d'encourager toute forme d'action visant à découvrir l'art ou faire découvrir l'art, sous ses différentes formes (photographie, musique,cinéma, peinture, dessin, art du cirque, etc). Ce qu’elle recherche, c'est donc de créer un échange interculturel autour de la thématique artistique. L'art, parce que c'est une pratique universelle: elle existe depuis l'apparition des premiers hommes, et dans toutes les régions du monde. C'est donc une pratique qui unit tous les êtres humains, mais en même temps elle les différencie les uns des autres, puisqu'elle varie selon les cultures.

Une petite explication du nom de l'association s'impose. « Comp'Art » est un triple jeu de mot. C'est la contraction de « Compartir » qui signifie « partager » en espagnol, et de « Art ». Nous obtenons donc « Comp'Art ». De plus, c'est l'abréviation de « La Compania de los Artes» ou « La Compagnie des Arts ». Enfin, phonétiquement, « Comp'Art » se prononce de la même manière que « Qu'on parte », ce qui traduit l'idée de mobilité de l'association à l'étranger. A part pour ce dernier cas, les jeux de mots qui accompagnent le nom de notre association s'appliquent aussi bien à la langue française qu'à la langue espagnole, ce qui nous rapproche des populations à qui s'adresse le projet.

 

 

Img_4013

 

 

 

Présentation du projet "Vagabondages Cinéphiles"

Cette année, Comp'Art met en place l’initiative associative « Vagabondages Cinéphiles »: elle prend la route pour le continent latino-américain, vidéoprojecteur en main! En effet, Comp'Art parcourra les pays latins grâce à son cinéma itinérant, pendant sept mois, du 16 octobre 2013 au 28 avril 2014. Nous déambulerons pour diffuser des fictions, documentaires et dessins animés dans des villages isolés, écoles, et éco-communautés. Le cinéma itinérant permettra de créer un instant de convivialité et de partage : le temps d'un film, tout le monde se réunit et vit des émotions ensemble. Installer le matériel pour une projection, c'est créer un lieu de rencontre et produire un espace propice aux liens collectifs, à la conscience du groupe et par conséquent, au développement de la solidarité. Le projet « Vagabondages Cinéphiles » est donc animé par son ambition d'amener le cinéma gratuitement là où il n'est pas, en donnant accès à cet art et loisir aux populations qui ne l'ont pas. Nous espérons apporter un peu de magie cinématographique dans le quotidien des populations éloignées du confort moderne des villes. D'autre part, « Vagabondages cinéphiles » à une portée sensibilisatrice et éducative, grâce à ses diffusions de films promouvant des valeurs sociales et culturelles et pointant du doigt les injustices et contradictions de notre époque postmoderne. Finalement, nous croyons que les nouvelles technologies d'information et de communication dans le cinéma et l'audiovisuel ouvrent des portes sur le changement et la construction d'alternatives durables. C'est pourquoi ce projet s'inscrit, entre autre, dans une logique de promotion de la protection de l'environnement. En effet, nous réaliserons une action associative qui a très peu d'impact sur l'environnement au vu des méthodes et du matériel de projection utilisés, ce qui sera détaillé quelques lignes plus loin, ainsi qu'à travers les moyens de transports empruntés. De plus, nous diffuserons des œuvres cinématographiques qui encourageront la protection de l’environnement ainsi que la diversité culturelle qu’il abrite.

 

 

Version_6

 

 

 

Pourquoi un cinema?

Comp’Art vise à amener le ciné là où il n’est pas, ainsi qu’à transmettre des messages à vocation sociales et culturels. Et nous pensons que l’image a un impact plus sensibilisateur qu’un texte parce qu’elle touche un plus large public, dans le sens où elle demande des clés de comprehension moins difficiles à saisir que celle de la lecture d’un livre. En effet, l’Amérique Latine est dotée d’une importante culture orale, et nous pensons donc de capter plus facilement l’attention des populations grâce au support visuel plutôt qu’à travers des écrits. Cela couvre aussi notre intention de rester dans des réalités proches des leurs. De plus, ces populations ne seront sans doute pas habituées au cinéma et nous pensons donc éveiller leur curiosité par le biais de la structure de projection mobile et ainsi orienter leurs intérêts sur des thèmes à portée sociale et culturelle.

 

Itinéraire de nos « Vagabondages Cinéphiles »

Les pays que nous traverserons sont les suivants: le Méxique, le Guatemala, le Nicaragua, la Colombie, l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l’Argentine et l’Uruguay. Notons que nous maîtrisons l’espagnol, ce qui nous permettra de communiquer avec les populations à l’encontre desquelles nous allons. Nos contacts sur place se préciseront prochainement.

L'Amérique Latine n'est pas un continent pris au hasard... On en parlait comme le "Nouveau Monde"... Aujourd'hui on pourrait en parler comme d'un "Monde de nouveautés". En effet, du fait de son histoire coloniale, la diversité culturelle y est très importante, et les revendications identitaires aussi. C'est donc un territoire de luttes et de révoltes, d'où fleurit un grand nombre d'expériences d'émancipation, d'expériences de vie remettant en cause le système mondial capitaliste. Rajoutons à cela que ce continent reflète à moindre échelle les inégalités qui équilibrent les rapports sociaux mondiaux. Cela a pour effet de renforcer ces luttes pour les droits fondamentaux des Hommes (droits à l'identité, droits sur la terre, etc).

 

P1080416_-_copie

 

 

P1090158

 

 

P1080677

 

Public visé

En ce qui concerne le public à qui nous destinons notre initiative associative, comme cela a été dit, tout d'abord nous cherchons à amener le cinéma là où il n'est pas. Ainsi donc, les premières personnes à qui nous souhaitons adresser notre projet de cinéma itinérant gratuit sont les habitants des villages latino-américains éloignés géographiquement des villes et sans moyens leurs permettant d'accéder à cet art et loisir: c'est à dire que nous irons à l'encontre des populations rurales, isolées dans les campagnes ou les montagnes. Ce sera l'occasion pour nous de découvrir des univers uniques que nous ne connaissons pas, et ainsi de créer un échange interculturel entre deux mondes différents et des réalités différentes. De plus, nous souhaitons amener le cinéma aux enfants. En effet, ils forment un public tant réceptif que réactif. C'est d'ailleurs pourquoi nous souhaitons également diffuser des dessins animés: imaginez l'émerveillement d'un enfant qui découvre la « magie » du vidéoprojecteur... De plus, croyant au pouvoir de l'éducation, nous pensons que sensibiliser le jeune public sur des questions telles que la diversité culturelle ou l'écologie peut avoir un impact dans l'avenir. Plus en précision, très intéressés par les nouvelles formes d'éducations qui fleurissent en Amérique Latine, nous irons à l'encontre des élèves des écoles "alternatives", ces lieux d’apprentissage qui promeuvent d'autres manière d'éduquer et de grandir, remettant en cause les méthodes traditionnelles d'éducation, et basés sur le partage, l'amour, la curiosité, l'épanouissement personnel, etc. Pour finir, nous avons noté que Comp'Art s'inscrit dans une logique de promotion de l'écologie et de respect de la nature. C'est pourquoi, nous souhaitons aller à la rencontre de collectivités "alternatives", telles que les « éco-villages », les « micros-sociétés » ou encore « communautés autogérées » qui se développent en Amérique Latine.

Qu'est ce qui lie ces différents publics? Une sorte de marginalisation et/ou d'autonomie par rapport au système mondial capitaliste et un respect des équilibres naturels. De plus, ce qui rapproche ces différentes populations, ce sont les liens de communautés qui unient les membres de ces collectivités: ce sont des lieux où on a pas peur d'être solidaires. Ce sont donc à la fois des modes de vie traditionnels et des nouvelles manières de coexister, dites "alternatives", que nous allons découvrir. 

 

 

P1070473

 

 

Cali

 

 

 

Fond cinématographique utilisé

En ce qui concerne les films, documentaires et dessins animés qui seront projetés, nous favoriserons la projection d'œuvres issues de productions locales afin d'encourager les initiatives cinématographiques des pays latino-américains. En effet, en Amérique Centrale et du Sud, l'industrie cinématographique nord-américaine a le monopole sur les écrans, et nous voulons rompre avec cette suprématie étasunienne en encourageant les productions sud-américaines. Nous travaillerons donc avec le Groupe Chaski basé à Lima au Pérou. Cette association créée en 1982 travaille dans le champ de la production et la diffusion audiovisuelle orientée vers le renforcement de valeurs sociales et culturelles. Finalement, depuis 2004, le Groupe Chaski a mis en place une « distribution digitale » de films, pour la plupart sud-américains, dont le contenu est éducatif et culturel: c'est à dire qu'il donne accès à une ample palette de films – longs et court-métrages, documentaires, dessins animés – qui suivent les lignes directrices de grandes thématiques sociales telles que: la discrimination sociale, la pauvreté, l'écologie et l'environnement, les droits de l'enfant, la corruption qui atteint à la démocratie, ou encore l'art et l'éducation pour l'avenir. Nous allons donc acquérir les droits de diffusion de productions latino-américaines grâce au Groupe Chaski. Enfin, un des objectifs de Comp'Art est de créer un échange interculturel. C'est pourquoi nous emporterons avec nous une sélection de films français pour faire découvrir nos réalités et nos visions du monde aux populations latines. Pour cela, nous ferons appel aux films que mettent à disposition les Alliances Françaises, associations qui promeuvent la culture française partout dans le monde, basées dans un grand nombre de villes sur la planète. Ces films français seront plus de l'ordre du divertissement, afin d'apporter un moment de détente aux public visés.

 

Matériel de projection utilisé

D'autre part, ce projet reprend les techniques traditionnelles du cinéma ambulant avec des moyens de projection modernes: notre projet est novateur dans le sens où il utilise une technologie récente. De fait, nous ferons l'usage d'un matériel ultraléger et qui fonctionne – pour la majeure partie – sur batterie. Nous ne voulons pas dépendre d’un groupe électrogène et être libre de nos mouvements: nous voulons pouvoir nous déplacer grâce aux transports locaux et non avec un véhicule personnel. Ainsi, notre mobilité s’intégrera elle aussi aux principes de l'association : échange interculturel et impact minimum sur l'environnement. C'est d'ailleurs pourquoi nous utiliserons deux panneaux solaires pour recharger le matériel de diffusion. Voilà donc la liste du matériel qui nous accompagnera durant cette aventure:

• un pico-projecteur

• un ordinateur ultra-portable

• une enceinte

• un lecteur DVD portable

• deux panneaux solaires portables 

• des supports externes de stockage

• un drap blanc

 

Img_4445_-_copie

 

 

Conclusions: Objectifs du projet

En quelques mots, les objectifs que souhaitent atteindre le projet « Vagabondages Cinéphiles » de l'association Comp'Art, sont les suivants:

• Amener le cinéma - fictions, documentaires, dessins animés - là où il n'est pas grâce à la structure de projection mobile,

• Donner accès gratuitement aux populations qui ne l'ont pas à l'art et loisir qu'est le cinéma,

• Pallier un manque d'offre culturel,

• Faire connaître les productions cinématographiques sud-américaines ainsi que le cinéma français,

• Créer des lieux de rencontre, de convivialité et de collectivité, et ainsi encourager la solidarité,

• Générer une mixité sociale autour du thème de l'art,

• Sensibiliser aux injustices et contradictions de l'époque post-moderne en traitant des questions préoccupantes telle que la destruction des équilibres naturelles,

• Promouvoir des valeurs sociales et culturelle telles que la diversité culturelle.

 

 

Le petit mot de la fin

Finalement, notre projet est plus que celui d'un cinéma en Amérique Latine... C'est une sorte d'"approche au Monde", dans le sens où il va nous permettre d'approcher des milieux et des populations méconnues, ou du moins mal connues puisque stéréotypées... Il va nous permettre de partager des expériences de vie durables dans le temps car en accord avec notre planètes aux richesses épuisables. Il va aussi nous confronter aux injustices et inégalités qui équilibrent les rapports sociaux mondiaux. Pour finir, ce projet qui prend pied sur un territoire si grand va nous permettre de côtoyer des cultures variées et ainsi de jauger un peu la diversité culturelle qui compose l'Humanité.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin d'un peu d'argent pour faire fonctionner notre projet... C'est à dire que nous avons besoin d'aide pour financer le matériel de projection ainsi que les frais de gestion/communication de Comp'Art:

 

• Pico-projecteur: 350€

• Enceinte: 340€

• Netbook: 300€

• Un lecteur DVD portable: 100€

• Supports externes de stockage: 100€

• Panneaux solaires: 80€

• Droits de diffusion: 200€

• Frais de communication: 130€

 

Au total, nous cherchons donc à collecter 1600€.

Thumb_img_4013
Comp'Art

Justine (présidente) détient une licence de sociologie et envisage la poursuite de ses études en Master Recherche sur le thème de l'Amérique Latine et l'interculturalité. Intéressé par le monde associatif ainsi que le cinéma, et sensible au cause telles que la discrimination sociale et les inégalités, elle a aimé l'idée de mêler ces différents intérêts... Voir la suite