Soyez co-producteurs du documentaire d'un genre nouveau, à la recherche de chemins atypiques et des incroyables personnages de la vie réelle

Large_affihe_franai-1443971360-1443971412

Présentation détaillée du projet

Vers l'inconnu et au-delà

 

« Après tout, nous sommes ce que nous faisons pour changer ce que nous sommes. L'identité n'est pas une pièce de musée exposée sagement derrière une vitrine, mais la synthèse toujours étonnante de nos contradictions de chaque jour. » Eduardo Galeano

 

L'Idée

Un documentaire retraçant le fil d'une journée dans la vie de quelqu'un.

Quelqu'un ça peut être n'importe qui. Hommes, femmes, vieux, jeunes, ambitieux ou résignés, un peu fou ou bien réglés, des profils bien distincts et peut-être, des vocations communes. En somme ceux qui auront des histoires à raconter et des chemins de vie qui résonnent en moi, puis en vous.

Et c'est en Amérique du Sud que se déroulera le long voyage que j’entreprends, de la Colombie à l'Argentine, à la recherche des contradictions et des ressemblances.  

 

File0955-1443036674

 

Mais je vais plus loin.

Un jour, une personne, et le lien entre eux tous ? Ca peut être un mot seulement, une idée ou mieux, une question que va poser chacun de mes héros d'un jour au prochain, sans savoir de qui il s'agit. Vous avez déjà lancé une bouteille à la mer ? C'est l'idée. On ne sait pas qui va la trouver, mais on cherche à envoyer un message à l'inconnu, à créer un lien et à faire partie de l'universel. En reliant les points pourtant si éloignés de cette grande constellation sud-américaine, je veux créer indirectement une conversation entre ces personnages biens différents.

File0437-1443037424

 

Au cours de quelques mois vécus sur cet incroyable continent, j'ai eu la chance de collectionner parmi mes contacts et amis, une belle palette de visages très différents : du vendeur ambulant, à l'homme d'affaire chilien, de l'andiniste blagueur à l'étudiant de Bogota, du vigneron bio argentin à la backpackeuse espagnole, j'ai pu croiser sur ma route toutes les couleurs, les nuances, les directions, les ambitions, les passions et les personnalités de ceux qui vivent et voyagent en Amérique du Sud. Ce que je veux aujourd'hui, c'est partager avec vous tous ces chemins de vie atypiques et très différents les uns des autres, en suivant le cours de leur journée.  

 

File0305-1443037165

 

On est entourés de contradictions. Mais l'une des plus dérangeantes selon moi c'est ce besoin constant d'être connecté à un réseau virtuel alors qu'on a en face de nous des gens, des vrais, ceux dont on a tant à apprendre, car c'est au contact d'autres réalités que l'on apprend le plus. Je veux connaître un bout de la vie des autres. Pas vous ? Savoir comment on prend son petit-dèj en Bolivie et comment on fait la fête en Colombie. Comment on vit dans une tribu de la forêt amazonienne, ou dans ces villes hypermodernes au développement fulgurant. Comment on gère une ferme de permaculture en Équateur, et comment on voyage plusieurs mois avec très peu d'argent. Je veux comprendre ce qui pousse certains à tout quitter chez eux pour venir s'installer ici, et pourquoi d'autres resteront coûte que coûte dans un village au pied d'un volcan.

 

File0663-1443037314

 

ll s'agit en somme de mettre en valeur ces différences qui unissent, les incohérences et les liens évidents entre ceux que je filmerai.

Individuellement, ils me feront partager un bout de leur quotidien, m'offrant un reflet de leur vie. De tout petits miroirs qui, mis bout à bout avec d'autres, composeront la vaste mosaïque contrastée de tous ceux qui croiseront ma route .

Ni récit de voyage, ni simple succession de tranches de vies, je veux construire un dialogue, chercher les discours engagés, les luttes, les passions et aspirations. Je vais filmer au contact de chaque personne le fond et la forme : les idées révolutionnaires et les petits riens du quotidien. Et c'est en corrélation ou en totale opposition à d'autres modes de vies que chacun va se révéler.

Le tout évidemment saupoudré d'une bonne dose de ce qu'on appelle ici « la buena onda », des moments de plaisir, de musique, de rires partagés avec tous ceux qui enrichiront ce beau voyage.

 

11951412_10205845087239901_4730843443633981242_n-1443038006

 

Aujourd'hui, l'Amérique du Sud mais qui sait ? Si le projet dépasse mes attentes, j'irai chercher les contradictions de tous les continents, dans un projet plus global avec toujours ce fil rouge de la conversation indirecte, de la bouteille lancée à l'inconnu. Une question posée d'un anonyme à  l'autre pourrait devenir un moyen d'unir dans les pays en conflits et les peuples désunis.

 

À quoi servira la collecte ?

Le problème du cinéma documentaire, c'est qu'on ne peut pas partir avec son crayon et son carnet pour croquer le monde. Le matériel, en plus d'être bien plus coûteux, est plus encombrant et demande une certaine logistique. Pour des raisons pratiques et pour réduire le coût, j'ai décidé de me procurer une petite caméra de type gopro la PNJ de AEE qui donne une bonne qualité d'image. Caméra: 220 euros

 

Pour ce qui est du son en revanche, je vais avoir besoin d'un autre appareil. Comme le projet s'appuie en grande partie sur ce qui va être dit, j'ai besoin d'une qualité sonore optimale. Micro : 150 euros

 

Je vais aussi avoir besoin d'accessoires de caméra afin de varier les plans et techniques de filmage. Trépied et harnais : 150 euros

 

Il va également me falloir un disque dur externe pour stocker toutes ces belles images ! Disque dur: 100 euros

 

Et enfin une aide pour le transport et l'alimentation sera cruciale, car le projet occupant mes journées, il sera difficile de trouver le temps pour générer de l'argent en voyageant ! Trajets + repas  60 jours: 400 €

 

Résumé :

Matériel 620 euros

Voyage 2 mois (trajets+alimentation+logement) 400 euros

Total 1020 euros

 

Tout éventuel surplus sera très utile pour cette partie importante mais non mentionnée du budget qui s'appelle «  En cas de pépin », parce qu'un voyage sans imprévu et sans galère n'existe pas!

Thumb_254235_10150260943574604_4759159_n-001-1417641740
nina.fernandez.925

Baroudeuse compulsive et grande curieuse de nature, je pars dès que j'en ai l'occasion à la découverte de l'inconnu. Entre deux voyages, j'ai étudié les Arts du Spectacle et plus précisement le Cinéma pendant 3 ans, entre Strasbourg et Montréal. En participant au tournage et au montage de deux films documentaires ("Jusqu'à la fin et jusqu'au bord" et "Le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Cela me rappel quelques souvenirs !
Thumb_default
Bacaaan Nina! Estoy contigo a 100 000%!!!! Te quiero amor
Thumb_default
Quel joli projet Nina !! J'espère que tes déambulations sud américaines se passent comme tu le veux. Bon courage pour ce documentaire, j'ai hâte du moment où il verra le jour !! Pleins de bisous