Soutenez la créativité du cirque contemporain en finançant le prochain solo de Guillaume BERTRAND : Versus 8.4, une chorégraphie acrobatique

Large_kkbb_versus84_jpg

Présentation détaillée du projet

Je suis artiste associé de la Compagnie du 13ème Quai (90 - Franche-Comté) depuis 1998.

Artiste de cirque, formé au Centre National des Arts du Cirque, je danse aussi aux côtés de Josef NADJ depuis 2003.

 

Img_7647

 

En 1995, j’ai conçu le 1er prototype de ma machine, Mathilde, une étoile à 8 branches me permettant d’exprimer mon art acrobatique et gestuel. C’est après 6 versions et après en avoir cassé quelques unes que j’ai obtenue ma structure dans son esthétique actuelle, et en tenant compte des contraintes techniques et de résistances.

Même si, depuis 18 ans, ma vie de créateur et d’interprète m’a souvent fait mettre de côté ma machine, je l’ai retrouvé des fois pour d’autres projets artistiques.

Aujourd’hui, avec Versus 8.4, je veux aboutir ma démarche et mon rapport avec cet objet, en interrogeant toute la matière que je n’ai jamais créée sur scène jusqu’à maintenant.

Lors de ma 1ère résidence de recherche, s’est imposée une scénographie évidente pour l’écriture de mon solo. De plus, ce dispositif répond pleinement à mon désir de porter une pièce de cirque contemporain et graphique auprès d’une large population. Cette scénographie me permettra d’aller à la rencontre du public, dans des espaces qui ne sont pas prévus comme lieux d’accueils de spectacles, en faisant tout de même appel à des technologies scéniques. (lumière, son…)

 

Pour Versus 8.4, la Compagnie du 13ème Quai est soutenue par quelques institutions régionales et des théâtres pour le travail de recherche. Mais les finances manquent pour construire la scénographie et pouvoir faire tourner ce spectacle.

 

Note d’intention artistique

 

Montage

 

L’Homme social, dans son quotidien, use et exploite les machines.

Elles sont partout, rythmant la vie des hommes, et s’intercalant dans leur communication.

Alors, qui manipule qui ? Qui est maître ? Qui est soumis ?

La Machine, seule, n’est rien et l’Homme, toujours, La rêve, encore plus belle, plus moderne et la façonne sans cesse à l’image infinie de ses désirs.

Versus 8.4 est une chorégraphie acrobatique pour un homme seul, en prise avec des machines.

D’abord, il y a une matrice lumineuse et autonome, un univers carré, rectiligne et inhumain.

Puis, un homme, comme tout le monde, fragile et sensible, dans son enveloppe de chairs molles, pénètre cet univers froid et électrique. Comme perdu, il se déplace dans ce monde qui ne lui appartient pas.

Alors, il rêve sa propre Machine, celle qui l’aidera à mieux vivre, celle qu’il désire, celle qu’il contrôlera. En quête d’autre chose, il découvre le métal, il l’assemble et lui donne sa forme d’arachnide puissant, aux 8 pattes d’acier étirées, imposant son architecture.

C’est alors que commence la fusion en une danse robuste et sensuelle. La Machine devient tour à tour monture, partenaire, protectrice ou source de dangers.

Ici se révèle tous les paradoxes d’une relation intime entre le maître et son objet, entre la croyance et l’évidence, entre l’humanité et la rigueur structurelle. La vie se montre comme un équilibre entre le contrôle et le lâcher prise, entre le temps social et le temps humain, entre l’aridité de la solitude et la complicité de la relation à l’autre...

 

Méthode et construction

 

 

Versus 8.4 est un solo solitaire en ce sens où la méthode de travail s’articule également autour d’une autonomie créatrice, permettant aussi une adaptabilité quasi-totale.

Il s’agit pour son créateur, auteur et interprète de confirmer sa capacité à mettre en œuvre une création totale en inventant également :

 

Un espace sonore empreint d’électronique, d’industrie et de Sacré.

(musiques classiques entrant en résonance avec une banque de sons électroniques et bruitages d’environ 130 Go, mixage sur HP 8740w + logiciel Audacity + Cubase, diffusion 4 voies autonomes)

 

Une lumière de proximité composée de 25 ampoules au sol créant graphismes et mouvements sensoriels de l’espace lumineux en contrastes et volumes.

(Pilotage et programmation des ampoules sur HP 8740w + logiciel whitecat + commandes Midi)

 

Un univers scénographique épuré, graphique, autonome qui entre en résonance avec chaque lieu de façon organique, théâtres, patrimoine, sites industriels ou ruraux.

(Espace au sol de 8 x 8 mètres sur une hauteur de 5,50 mètres + 2 prises de courant 220 V standards 16A)

 

Un costume citadin conservant sa neutralité et ses lignes quotidiennes dans l’acte acrobatique.

(Costume veste / pantalon / chemise, monochrome noir et blanc, adapté et cousu sur machine à coudre Brother ES-2000)

 

Durée de la pièce : approximativement 40 minutes

 

Img_7948_lege

 

Ampoule_anim

Photos : David PIN

À quoi servira la collecte ?

 Scenoversus84

 

Pour construire la scénographie de la pièce, on a déjà le tapis de danse que l’on va adapter aux dimensions du spectacle et l’ordinateur qui va piloter le système qui gère la vie scénique des ampoules et permettre de travailler la bande son du spectacle. Nous possédons, l’outillage permettant la fabrication des lampes et le système de captation et de diffusion sonore.

White Cat, le logiciel qui pilotant la lumière et le son pendant le spectacle est gracieusement mis à disposition par son concepteur et développeur, Christoph GUILLERMET que nous remercions beaucoup pour son travail et sa générosité.

 

Ampoule_anim

 

Nous devons encore acheter : les ampoules à incandescences qui permettent une gradation spécifique et une température de lumière chaleureuse et électrique, le matériel nécessaire à la fabrication des 25 lampes (câbles, prises, douilles…), les interfaces DMX et midi pour gérer les 25 ampoules et la diffusion du son pendant le spectacle (3 boitiers « dimmers DMX », carte midi, câblages…).

Pour facilité la mobilité du spectacle, nous devons acheter 1 remorque du « type bagagère » avec capot à fermeture et son attelage. (minimum 200 m. X 120 m.)

 

Montage2     

 

Nous serons totalement autonomes et pourrons présenter la pièce partout où il y a des routes.

 

 

Tableau budget : 3300 euros

Ampoules : 100 euros

Câblage : 350 euros

Remorque : 1600 euros

Accroche voiture : 600 euros

Cartes électronique et boîtiers : 650 euros

 

Temps de travail en ateliers et bureaux et aussi temps de travail de recherche chorégraphique, acrobatique et scénographique au plateau, financés par les institutions et les théâtres soit 8000 euros pour 14 semaines de travail (salaires brut chargés).

 

La première date prévue est le 18 mars 2014 au théâtre universitaire Le Bouillon à Orléans.

 

Qu’est ce qu’on fait si on a plus ?

 

Dans un idéal absolu notre budget initial était de 27 000 euros.

Même s’il a été revu significativement à la baisse, en réduisant les coûts de fabrication, les frais logistiques et les rémunérations, nous en sommes au plus juste pour que le spectacle existe.

Donc si on a plus on pourra acheter un onduleur pour plus de stabilité (prise informatique et son), acheter 1 disjoncteur différentiel (16A) pour plus de sécurité (prise des ampoules), acheter des ampoules à incandescences de rechange qui sont fragiles et qui nécessitent des commandes spéciales dues à la réglementation. acheter une carte son offrant une meilleur diffusion de la musique. Cette carte remplacera par ailleurs l’adaptateur midi, déjà prévu. Nous pourrons investir dans nos outils de communication, photos, vidéo, cartes, web…

Ampoule_anim

Thumb_profilfacebook_versus84
La Compagnie du 13ème Quai

Guillaume BERTRAND Artiste pluridisciplinaire, acrobate, metteur en scène, réalisateur… Guillaume BERTRAND commence sa carrière professionnelle comme acrobate (issu du CNAC - 8ème promotion), mettant son talent d’interprète au service d’autres créateurs charismatiques comme François VERRET (Sur l’air de Malbrough), Guy ALLOUCHERIE (C’est pour toi... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_profilfacebook_versus84
Ça y est, nous avons réussi cette collecte grâce à vous tous. Merci à tous pour votre soutien. Merci à tous de rendre ce projet possible. Maintenant c'est à moi de jouer. Lundi matin, je retourne au plateau et j'avance, enfin... J'ai pleins d'idées à tester et je me sens en forme ! Ça va dégommer !!! KissKiss Guillaume
Thumb_photo_moi_216px
Félicitation Guillaume, j'ai hâte de voir ton spectacle.
Thumb_default
:-) C&A