juhuberou présente

VIRÉE

FINANCEZ "VIRÉE" ! CE FILM NOUS AMÈNE AU CŒUR D'UNE GUADELOUPE SECRÈTE OÙ DES VESTIGES DE L'AFRIQUE S’ENTREMÊLENT À UNE NATURE INITIATRICE !

Large_couv_kkbb_finale-1456153325-1456153364

Présentation détaillée du projet

SYNOPSIS

 

Isaac, un jeune guadeloupéen, ne parvient pas à faire le deuil de son frère Legba. A la dérive, il se coupe du monde, du reste de sa famille. Pendant une pèche en apnée, la vision d'un plongeur l'emmène aux frontières de l'inconscient, première exploration d'un ailleurs. Ces transes le transporteront non loin des gouffres où l'on s'éveille. Virée, le parcours initiatique d'un homme renouant avec ses origines.

 

Photo_kkbb-1455876724

 

Julien Béramis (à droite sur la photo) et Hugo Rousselin se sont rencontrés lors du premier film de Hugo, "Pays Rêvé Pays Réel". Ce film mettait en valeur l’œuvre poétique et philosophique du martiniquais Édouard Glissant. Soutenu par l'institut du tout-monde, ils ont continué leurs projets commun, intervention, soirée happening autour de la poésie des Caraïbes (Léon Gontran Damas, Césaire, Monchoachi, René Philoctète....). "Virée" est donc la suite logique de leur collaboration, cette fois-ci dans l'univers magique de la Guadeloupe.

 

"VIRÉE" a été tourné en Guadeloupe du 1er Novembre au 14 Novembre 2015.

 

Il a été tourné en cinémascope dans des paysages grandioses, dans la jungle, sous l'eau, dans la mer, dans de vieilles maisons créoles. Grâce à la belle lumière de la Guadeloupe, à l'Alexa mini et aux objectifs Cook S4, l'image a une qualité rare.

 

Img_6832-1455805545

 

Un morceau de côte sauvage se trouvant dans le film.

 

Dsc02718_-1455809209

 

Réunion d'équipe le matin avant de commencer dans le décor de la maison d'Isaac, en rouge Julien Béramis acteur et auteur, en bleu clair Hugo Rousselin réalisateur et en bleu foncé Valery Du peloux producteur.

 

 

Img_6718-1455805352

 

La petite barque de jeu qui s'enfonce, l'équipe dessus, le réalisateur tel un moine bénédictin qui regarde.

 

 

"VIRÉE" a le soutien de  :

 

Logotalents-t3-1452590112       Logo_de_veloppe__noir-1452590767

 

 

Logo_itm_rouge-1453393449   Logo_ville-acse_cmjn-1452591082

 

 

- Talent en court, dispositif d'aide à la jeune création du CNC, parrainé pas Djamel Debbouze.

Lieu où les des projets choisis sont pitché, devant des professionnels du cinéma, producteurs, télévision... Ces personnes , si le projet les intéresse, proposent par la suite de leur accompagnement.

 

- De l'INSTITUT DU TOUT MONDE, fondé par le poète et philosophe martiniquais Édouard Glissant. L'institut a pour but de promouvoir la pensée dite archipélique, une pensée où  les imaginaires des mondes se rencontrent et prennent de nouvelles formes imprédictibles.

 

- L'ACSE promeut les projets qui portent en eux des idées de cohésion sociale et d'égalité des chances.

 

 

"Virée" aura une durée probable de 25 minutes.

 

Le film est produit par Valéry Du Peloux de la société Artisans du Film  :

 

Logo-1452593175

 

À quoi servira la collecte ?

 

Aujourd'hui pour finaliser ce projet, nous avons besoin d'un minimum de 4 500 euros pour finir la post-production.

 

L'important est de pouvoir lancer le montage son et le bruitage/Sound Design,

pour nous permettre d'avoir une version de travail satisfaisante à envoyer aux différentes sélection du festival de Canne.

 

 

Photogramme001-1453978296

 

MONTAGE

Dans ce film, la nature est un personnage à part entière. Elle est le lieu où s’opère la transformation, l’odyssée mystique du héros. Dans l’océan, Isaac a son premier grand choc, sa première vision, et la jungle devient pour lui une matrice de régénération.

Au cours du montage, il s’agit de donner à la nature toute son autonomie, la faire exister par des plans de coupe, en dehors de la contingence humaine. Virée est à la fois physique, tendu par l’angoisse du héros, et contemplatif, un regard tourné vers les éléments. La nature apporte ces moments de pause, compose le rythme singulier du film. J’aimerai donc essayer de la personnifier et d’essayer de la poser sur la bande de montage comme dans un montage parallèle avec la dramaturgie de la fable principale.

 

 

TRUCAGE

Les trucages, qui seront fait par mon monteur, consistent à maintenir la crédibilité de la dimension fantastique. Il permettra de travailler sur des apparitions, disparitions, en utilisant le vieux procédé de la surimpression. Quatre séquences sont concernées, en particulier, les plans sous-marins, où il faut trouver la bonne échelle des corps, les mettre à bonne distance (apparition lointaine). Dans une autre séquence, il faut donner l’impression qu’un corps entouré d’un linceul lévite avec la table sur lequel il est posé. De plus il ne manquera pas les petites choses à retoucher du tournage, réflexion de l’équipe caméra, perche dans le cadre, antenne de communication dans un paysage sauvage à effacer …

 

Photogramme004-1453978322

 

 

 

ETALONNAGE

Un quart du film se déroule dans un environnement crépusculaire. La présence de cet invisible, au cœur du réel, dépend aussi d’un travail important d’étalonnage. Car nous avons très peu tourné en nuit. Il faudra donc avec mon étalonneur avec qui je travaille aussi depuis cinq ans, passer en nuit américaine, certains passages tournés de jour, comme ceux où le personnage principal court dans la forêt. Il faut aussi assombrir ceux qui ont été tourné de nuit, ainsi que faire des caches pour conserver des points lumineux comme les bougies et garder, seuls, les visages visibles. Comme les hautes lumières et les fausses teintes sont très présentes en Guadeloupe, il y aura aussi un travail de fourmi pour ajuster les plans entre eux.

 

Photogramme002-1453978359

 

 

SON

Ce film est relativement silencieux, il donne aux bruitages une grande importance. Retrouver le son des mains qui s’agrippent, des corps qui se battent, dans une séquence de lutte. Créer les effets de course dans la forêt, avec les feuilles et branchages qui se tordent sous le passage d’Isaac, faire entendre les pas d’un marcheur, ramener la vie sonore sous l’eau quand le corps se déplace… La liste des bruitages est nombreuse.

 

Une des particularités de la post-production son de ce film c’est que la limite entre bruitages, Sound design et composition contemporaine est mince. En fait je travaillerai à la fois avec un bruiteur et un compositeur contemporain, spécialiste du travail sur certaine fréquence impactant le corps humain donc ses émotions. Ma consigne sera de dégagé de la trame sonore de la nature, une seule ligne sonore qui continuera son avancée dans la dramaturgie sous la forme d’une fréquence.

 

On peut dire alors que pour Virée, il s’agit de la création de véritables « paysages sonores », à la fois intérieur et extérieur, qui répondent à ceux que l’image amène déjà.

 

 

Coût :

 

Montage son 10 jours = 1100 euros

Sound Design = 700 euros

Mixage 2 jours (Location amphithéâtre comprise)  = 1100 euros

Étalonnage 2 jours = 1100 euros

 

Les 4500 euros ne couvrent pas tout, mais ils permettent de finir dans des conditions minimales le film.

 

Si la somme de la collecte est dépassée, cela nous permettra d'avoir accès à des salles d'étalonnage et de mixage de qualité supérieure et de passer plus temps à régler les détails. Cela ne pourra qu'améliorer grandement le film!

 

APRÈS TOUTES CES ÉTAPES LE FILM SERA ENFIN PRÊT À VIVRE SA VIE EN SALLE !

 

 

 

 

 

 

Thumb_huju-1453285655
juhuberou

Julien Béramis et Hugo Rousselin se sont rencontrés lors du premier film de Hugo, "Pays Rêvé Pays Réel". Ce film mettait en valeur l’œuvre poétique et philosophique du martiniquais Édouard Glissant. Soutenu par l'institut du tout-monde, ils ont continué leurs projets commun, intervention, soirée happening autour de la poésie des Caraïbes (Léon Gontran... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Avec tout notre soutien et nos pensée affectueuses ! Anne
Thumb_default
Chouette idée ! Bon courage pour la suite. Bisous. <- erreipnaejnotnot.
Thumb_default
Allez! courage, les gars! on y est presque! bravo à vous pour cette création!