Ce spectacle est le récit de Violette Jacquet Silberstein, survivante de l'orchestre de femmes d'Auschwitz.

Large_visuelvlv

The project

Vis au long de la vie est une pièce mêlant comédiens, marionnettes, vidéo et musique vivante.

 

Le spectacle est une adaptation du récit de Violette Jacquet-Silberstein jeune immigrée en France à la fin des années trente.

 

Parmi ses activités, le violon tient une place importante. 

Sa mère n’a de cesse de répéter qu’on ne sait jamais, qu'un jour peut-être ça lui servira. 

Et ce jour arrive. En 1943, Violette est déportée à Auschwitz. C’est le violon qui lui permet d’intégrer l’orchestre du camp dirigé par Alma Rosé, ce qui lui sauvera la vie. 

 

Vis au long de la vie est une adaptation qui s'appuie sur la trame narrative de ce témoignage.

 

A travers ce spectacle, nous racontons  l'histoire de Violette mais l'auteur y a aussi intégré des moments de la déportation racontés ailleurs, par d'autres victimes.

 

La musique tient un rôle de premier plan relayant images et mots.

 

Le spectacle est produit par la Compagnie de la Courte Echelle, écrit par Michèle Albo, mis en scène par Raymond Yana, musique originale Bruno Girard (Bratsch).

 

 

Nous sollicitons vos dons afin de présenter le spectacle au Festival d’Avignon Off  2013 et de le jouer dans une salle parisienne.

L'objectif étant de sensibiliser toujours plus de public au thème abordé.

 

 

Si vous êtes un particulier:  la compagnie pourra délivrer sur demande un formulaire Cerfa vous permettant de défiscaliser 66% du montant de vos contributions dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

 

Si vous êtes une entreprise: la compagnie pourra délivrer sur demande un formulaire Cerfa vous permettant de bénéficier d'une déduction fiscale de 60% du montant du don dans la limite de 5 ‰ (5 pour mille) du chiffre d'affaires annuel.

 

Vis au long de la Vie a été créé en 2008.

Le spectacle a été soutenu à la création par des organismes de renom :

-       La Fondation pour la Mémoire de la Shoah

-       L’ADAMI

-       L’association Beaumarchais – SACD

-       The European Association for Jewish Culture

-       Le Conseil Général de l’Essonne

-       Le Conseil Régional d'Ile-de-France

-       La LICRA

 

 

Mais surtout le spectacle ne pourrait exister sans le soutien chaleureux de Violette Jacquet-Silberstein. 

 

 Lettreviolette1

 

Note de l’auteur :

 

C’est quoi ces histoires d’il y a plus de 50 ans… J’étais même pas née…

Parfois les histoires se répètent, reviennent sous d’autres formes, avec d’autres gens… mais ce sont toujours les mêmes histoires.

Et ce que je vois aujourd’hui nous renvoie, curieusement, à ce qui s’était passé il y a quelques 70 ans…

 

Alors j’ai voulu parler de Violette et de tous les autres, de cette période du passé qui n’en finit pas de ressurgir.

 

Il est des jours qui changent votre vie, qui vous transforment au point que l’ « avant » est tellement différent qu’il vous devient étranger, et que l’ « après » est tellement étranger que l’on ne sait même plus qui on est… on devient étranger à sa propre vie.

Ce qui vous transforme ainsi ?

 

D’autres personnes qui changent les règles du jeu de la vie, qui font que vous n’avez plus votre place… que vous n’avez plus droit de cité.

Violette a été exclue de sa vie d’ « avant » un jour de 1943…tout simplement parce qu’elle était « elle »…et avec « elle », d’autres « elle » et d’autres « lui » sont devenus étrangers à leur propre vie. Certains, beaucoup l’ont même perdue, leur vie. Ils sont morts parce qu’ils étaient … hier … juifs, tziganes, homosexuels, et aujourd’hui…

 

Violette, ce qui l’a sauvée, c’est le violon. Elle avait appris à en jouer dans sa vie d’ « avant » ; et c’est comme ça qu’elle a pu entrer dans sa vie d’ « après », qu’elle a pu la garder sa vie, tout simplement.

 

« Pendant », c’est les camps ; pour les « raconter », il faut y associer l’ « avant » et l’« après ». 

Ces camps dans les années 40, on les retrouve aujourd’hui, ailleurs, avec d’autres « elle » et d’autres « lui »… peut-être moi !

 

Autres temps, autres lieux, espérons une autre Histoire. C’est à nous de la jouer.

 

Michèle ALBO

 

Note du Metteur en scène :

 

Il s’agit de raconter une histoire, celle de Violette Jacquet, et en même temps d’en raconter des milliers d’autres (unicité et pluralité), de montrer (y compris ce qui a priori est in-montrable), de dire (avec des mots, des silences, de la musique et des images…) …

Bref, nous devons « jouer » !… quel paradoxe par rapport à l’Holocauste. Ce même paradoxe que nous voulons montrer : cette monstruosité d’un orchestre dans un camp de concentration.

 

Plusieurs chantiers s’ouvrent devant moi.

 

La temporalité : inscrire des personnages, des lieux, une histoire dans une double perspective : témoigner du passé (et remplir ce devoir de mémoire), et en même temps du présent. Montrer ce que cette période a eu d’unique et d’inique, alerter sur ses sombres récurrences actuelles.

Encore la temporalité : montrer les 3 vies distinctes mais indissociables d’un personnage, montrer la dislocation du temps et de l’individu. 3 vies…3 personnes ? La marionnette pourra porter cette pluralité.

 

La musique : elle est interne et externe, porteuse d’émotions et de sens. Elle est un personnage à part entière, elle habite l'espace. La musique est aussi portée par les instruments de musique, objets incongrus dans les camps.

 

La distance et la proximité : distance temporelle et géographique. C’était avant et ailleurs ; il faut que ça reste ici et maintenant dans l’urgence de la vigilance.

 

L’indicible et l’in-montrable : beaucoup de rescapés des camps ont eu du mal à dire, les mots étant insuffisants à signifier. Faire co-exister acteurs, marionnettes et objets pourra permettre d’incarner la déshumanisation.

 

La fidélité : rendre hommage au récit de Violette Jacquet, et respecter sa pudeur, son optimisme et sa générosité.

 

Raymond YANA

 

 

 

Img_2679_-_copie

 

La Musique originale :

 

Vis au long de la vie se démarque par l’originalité de son fil conducteur : la musique ; elle est interne et externe, elle habite l’espace, elle est porteuse d’émotions et de sens. Elle est un personnage à part entière ; une composition originale est associée à un répertoire classique et à un répertoire Klezmer. La musique est aussi portée par les instruments de musique, objets incongrus dans les camps.

 

 

Le violon de Violette tient une place primordiale : instrument de musique, mais aussi instrument de vie. La musique vivante sera jouée par trois musiciens dirigés par Bruno Girard (Bratsch).

La mise en scène des musiciens parmi les comédiens et les manipulateurs permettra de mettre en valeur la musique et de la faire revivre. La parole ne sera pas l’unique moyen de communication entre les comédiens et le public : la musique, le silence, les images seront autant de formes artistiques, qui combinées, permettront de soutenir ou de pallier les manques du langage.

Les croisements entre musique, texte et mouvement créeront ainsi l’épaisseur du propos.

 

 

Img_2642_-_copie1

 

La Marionnette :

 

En plus des musiciens, comédiens mais aussi marionnettes porteront émotions, sensations et personnages. L’utilisation de la marionnette, qui intervient sur scène aux côtés de comédiens, est un véritable choix, un parti pris. Elle permet de montrer ce que ne peut montrer un comédien, elle participe à une prise de distance nécessaire au traitement de certains thèmes difficiles.

 

Un des enjeux de cette pièce est de montrer les 3 vies de Violette, ces 3 vies bien distinctes mais indissociables… montrer la dislocation du temps et de l’individu. 3 vies…3 personnes ? la marionnette pourra porter cette pluralité, et faire co-exister les 3 personnages.

 

L’indicible et l’in-montrable : beaucoup de rescapés des camps ont eu du mal à dire, les mots étant insuffisants à signifier. Il a fallu trouver d’autres signes pour dire et montrer… faire co-exister acteurs, marionnettes et objets pourra permettre de donner corps à la déshumanisation, à la déchirure, de jouer sur les échelles de taille, les rapports et les images. La frontière entre objet et corporalité .

Les marionnettes mises en mouvement par trois comédiens manipulateurs incarnent certains personnages de la pièce, mais habitent aussi l’espace tels des tableaux ; elles permettent la nécessaire distanciation avec le sujet évoqué, et donc, plus de possibles quant à la mise en scène.

 

 

- Adaptée du récit de Violette Jacquet -Silberstein,seule rescapée française encore vivante de l'orchestre de femmes d'Auschwitz, raconte l'histoire d'une jeune immigrée en France à la fin des années 30.Le violon tient une place importante. Sa mère n'a de cesse de répéter qu'on ne sait jamais, qu'un jour peut être, ça lui servirait.

 

Reportage sur le spectacle:

 

 

 

La Compagnie de la Courte Echelle :

 

La compagnie de la Courte échelle a été fondée par Michèle ALBO et Raymond YANA.

Elle a pour spécificité de développer l'art de la marionnette moderne et de faire découvrir les multiples ressources créatrices de cet art théâtral.

 

Elle s'y emploie, en favorisant la création et la diffusion de spectacles originaux mêlant comédiens et marionnettes, et d'autre part en menant une action pédagogique en direction de tous les protagonistes de la diffusion culturelle et en participant à des événements ponctuels offrant une vitrine au théâtre de figure.

 

Michèle ALBO et Raymond YANA réunissent des artistes qui ont suivi une formation technique de base complète (court d'art dramatique au conservatoire, stages avec Auguste BOAL, cours avec D.MESGUISH, cours de mime corporel dramatique méthode DECROUX, Ecole Normale Supérieure d'Enseignement Technique, Ecole de la rue Blanche).

 

 

L’équipe du spectacle :

 

Michèle Albo / Auteur – comédienne – manipulatrice

 

Parallèlement à des études supérieures de Lettres Modernes à la Sorbonne, elle commence par se former au métier d’acteur et prend des cours au Conservatoire ; puis elle rencontre Augusto Boal quand il arrive en France. Elle décide de monter sa compagnie en 1979 avec Raymond Yana, la Compagnie de la Courte Echelle, et commence à écrire des spectacles dans lesquels elle jouera.  

Elle se forme aussi à la manipulation de marionnettes : cet objet théâtral lui ouvre des possibles dans les histoires qu’elle écrit. À chaque fois c’est une envie d’aborder un thème qui motive son écriture.

Elle écrit et joue dans les spectacles de la Cie de la Courte Echelle tels que: Un petit bout de tout, Rumeurs, Le Vilain pas beau, A cause de quoi?, Vis au long de la vie. Tous ces spectacles ont été mis en scène par Raymond Yana.

 

 Avec sa compagnie, elle intervient pour des actions de formation ou de sensibilisation auprès de publics très divers. Elle travaille notamment très souvent avec des collégiens ou des lycéens en Z.E.P.

 

Agrégée de Lettres Modernes, sociétaire de la SACD, élue au Conseil d'Administration et présidente du comité de lecture jeune public aux EAT (Ecrivains Associés du Théâtre).

 

Elle co-dirige l’Espace Alya et le Chapeau d'Ebène Théâtre à Avignon accueillant ainsi une vingtaine de compagnies à chaque festival, organisant des cartes blanches et accueillant des lectures. 

 

 

Raymond Yana / Metteur en scène - Comédien - Manipulateur

 

Après des études au conservatoire d’Art dramatique et des stages au Théâtre de l’Opprimé avec Augusto Boal, il fonde avec Michèle Albo la Cie de la Courte Echelle.

 

Metteur en scène des spectacles de la Cie de la Courte Echelle: Farfelues Orchestra, Reflets d'un rêve, Le masque ou la vie, Un petit bout de tout, Rumeurs, Le Vilain pas beau, Reflets d'un autre rêve, Valentin, le singulier voyage, Humeurs d'humains, Vis au long de la vie, A cause de quoi ?

 

Comédien dans : Farfelues Orchestra, Reflets d'un rêve, Le masque ou la vie, Un petit bout de tout, Rumeurs, Le Vilain pas beau.

 

Compositeur de musique de scène.

 

Réalisateur de captations de spectacles vivants. 

Producteur et animateur de l'émission Festi'Coulisses diffusée sur une web TV de référence du Festival d'Avignon Off: Festi.tv.

 

Il co-dirige l’Espace Alya et le Chapeau d'Ebène Théâtre à Avignon accueillant ainsi une vingtaine de compagnies à chaque festival, organisant des cartes blanches et accueillant des lectures.

Il est membre de la SACD  de THEMAA et du SNES.

Il est élu au Conseil d'Administration d'u Festival Off d'Avignon.

 

 

Bruno Girard / violoniste - compositeur

 

Il commence des études de violon à l’âge de 9 ans avec Marguerite Selle, diplomée de la Schola Cantorum et qui fut elle-même élève de Vincent d’Indy. Après des études supérieures de biologie, il participe, avec Dan Gharibian, à la fondation du groupe Bratsch (musique élaborée à partir des musiques traditionnelles d’Europe centrale et des Balkans.) en 1975 et rencontre Alan Silva contrebassiste, compositeur et chef d’orchestre.

Il compose, joue et enregistre avec Bratsch, dont les membres ont 25 ans de pratique musicale ensemble et qui s’impose comme un orchestre majeur dans l’interprétation des musiques d’Europe centrale et des Balkans (tournée en Europe, Etats-Unis et Canada)

Il joue et enregistre avec Didier Levallet, André Jaume (album « cordes pour 3 et 8 », chez Hat Hut) François Tusques, Joseph Racaille, Denis Colin, Patricio Villarroel (album « Face au silence » avec le quartet Double-face) et participe à la scène du jazz en France.

Il joue et enregistre avec le quintet de Denis Colin « Les Arpenteurs ».

Il compose pour le théâtre du Frêne dirigé par Guy Freixe (« Danser à Lughnasa de Brian Friel, Don Juan de Molière pour les nuits théâtrales de, « Après la pluie » de Sergi Belbel, « Kroum l'ectoplasme » de Hanokh Levin.

Il joue avec le Bal Clandestin fondé par Norbert Aboudarham, accordéoniste et compositeur dans le cadre du projet « Djangologie » avec le quatuor Parisii, (mise en évidence des qualités de compositeur de Django Reinhardt).

 

Isabelle Irène / Comédienne - Manipulatrice

 

Formée à l’Atelier-École Charles Dullin, au Studio 34 et à l’École Pierre Debauche. 

Elle fait des stages de théâtre avec Guy Freixe & Angello Aybar, des stages de voix avec Laura Koffler & Jacques Vidal et prend des cours de chant avec Liliane Chatel & Hélène Decarpignies.

 

Elle a travaillé avec le Théâtre sans toit pour les spectacles: "Les Manteaux d'Arlequin" et "Les anges" mis en scène par Pierre Blaise.

Elle joue Lucinde dans "le Médecin Malgré lui" mis en scène par Partick Bricard avec la Cie Ecla-Théâtre, Marianne dans Tartuffe mis en scène par jean Danet pour la Cie des Tréteaux de France.

Isabelle Irène joue dans "La Forêt Bleue" mis en scène par Mireille Laroche, dans "livre animé" mis en scène par Damien Schovaert avec l'ensemble Carpe Diem, Cie Théâtre du Clair de Lune.

 

Elle a joué la fille de Debussy dans "Debussy par lui-même" retransmis sur France Culture, et lit des poèmes et de textes pour France-Culture, France-Inter et Radio Bleue.

 

Elle fait de la synchro (ambiances) pour "La guerre des monde" et  "Berlin" de S. Spielberg, pour "Hikaru", "Les experts Miami", plusieurs téléfilms pour M6...

 

Elle a également fait des voix documentaires pour le musée de la poste et pour la société littéraire de la poste et de France Télécom.

 

Franck Mercadal / Acteur, adaptateur et metteur en scène

 

Son parcours l’a amené à jouer aussi bien au sein du théâtre public que privé.

Il a interprété des textes issus du répertoire classique français (Molière, Marivaux…) et étranger (Gogol, Goldoni, O’Casey….).

Il s’est confronté à la fois à la comédie légère (Noël Coward, Jean Tardieu..), à la comédie dramatique (Sean O’Casey, Murielle Magellan) et à la tragédie (Victor Hugo).

Il a joué sous la direction de Robert Wilson, dont il a apprécié l’exigence formelle, et de metteurs en scènes venant d’univers très différents : Bernard Murat, Christophe Luthringer, Gilles Guillot ou Julien Tephany.

Il a déjà joué avec la compagnie de La Courte Echelle dans "Un petit bout de tout" et "Reflet d'un rêve".

Il a également joué pour le cinéma sous la direction de Cédric Kahn « Les regrets », Amos Gîtai «Plus tard, tu comprendras », Antoine De Caunes « Coluche » et pour la télévision dans « L’école du pouvoir », «  Engrenages », « Quai n°1 », « Fais pas ci, fais pas ça »….

En tant qu'auteur, il vient de terminer sa première pièce:" Communion" et développe un projet de fiction pour la télévision.

Il présentera également au Festival d'Avignon Off 2013 son adaptation du roman de Robert Merle "La mort est mon métier" produite par la Cie de la Courte Echelle.

 

Karolina Mlodecka / Violoniste

 

Elle obtient le Diplôme de fin d’étude avec Mention au Conservatoire National de Varsovie et le Second Prix de Violon Classique au Conservatoire National de Versailles dans la classe de Marianne Piquetty.

Obtention du Premier Prix Violon Jazz au Conservatoire National d’Aubervilliers dans la classe de Violon Jazz avec Pierre Blanchard.

 

Elle a été membre de plusieurs orchestre:

Orchestre Franco-allemand sous la direction de Justus Von Webski

Orchestre Français des Jeunes sous la direction de Marek Janowski (trounées aux Pays Bas, en Suisse, en Pologne etc…)

Orchestre Ostinato qui fait des concerts et des spectacles lyriques.

Orchestre Artcollectiv sous la direction de Pierre Blanchard avec lequel elle a fait un enregistrement live au Duc des Lombards à Paris et des concerts en province. 

Orchestre du Cirque d’Hiver Bouglione pour le spectacle "le Cirque". 

Orchestre du Cirque d’Hiver Bouglione pour le spectacle "Voltige". 

Orchestre du Cirque d’Hiver Bouglione  pour le spectacle "Audace". 

Orchestre du Cirque d’Hiver Bouglione pour le spectacle "Artistes". 

 

Concerts et enregistrements:

Elle a joué au festival des Francofolies avec le groupe Caïna et album studio. 

Elle a fait  un concert avec l’arrangeur de Césaria Evora Théophilo Chantre à l’île de la Réunion. 

Avec le groupe celtique Yogan elle a  enregistré en studio l’album Le Bal de Lankou. Le groupe a participé au Festival Inter Celtique de Lorient et a tourné dans toute la France. 

Elle a été en Résidence sous la direction du saxophoniste de free jazz David S.Ware et concert au Point Ephemere a Paris. 

Elle a fait un Concert de rock progressif au Triton avec Forgas Band Phenomena. 

Le disque d’Hervé Villard "Cri du Cœur" puis tourné à Paris (Olympia, Bataclan, Théâtre Mogador) et en province avec Hervé Villard. 

 

Cinéma:

Elle a été violoniste figurante pour le film Jean Philippe avec Johnny Haliday et Fabrice Luchini. 

 

Théâtre:

Joue dans le spectacle "Vis au long de la vie" création 2008, Compagnie de la Courte Echelle.

 

Nicolas Naudet / Clarinettiste - Saxophoniste

 

Il a fait ses études aux conservatoires d'Evry (clarinette) puis de Montreuil (dans la classe de jazz de Malo Valois).

Puis, il se tourne vers les musiques improvisées. Il suit des cours auprès de Denis Colin, Sylvain Kassap. 

Il étudie la composition à l’école ARPEJ avec Bertrand Chapelier et Jean Gobinet. 

 

Il a joué entre autres avec le grand orchestre de Denis Colin, le sextuor de clarinettes, Bollywood fanfare, les Experts, Tchainik ... . 

C’est au sein de son trio NHoG (avec Stéphane Hoareau à la guitare et Théo Girard à la contrebasse) et d'un quartet autour des compositions de Monk qu’il développe sa musique. 

 

Parallèlement il travaille pour le théâtre au sein de la compagnie du théâtre du frêne (création de Dom Juan en 2005 à Grignan) et de la troupe Comédien et Compagnie (la Flute Enchantée, la Jalousie du Barbouillé, Courbes Exquises…) 

Il joue dans le spectacle "Vis au long de la vie" création 2008, Compagnie de la Courte Echelle.

 

Why fund it?

 

Grâce à la collecte auprès des Kiss Kiss Bankers, nous pourrons financer la captation vidéo du spectacle et une partie de la communication.

Nous vous sollicitons à hauteur de 3500€ qui financeront pour :

-      2000€ une partie de la captation vidéo

-      1500€ une parte de la Communication (flyers, affiches, invitations, dossiers de presse)

 

 

Si nous parvenons au-delà de ce montant, nous pourrons compléter voir financer  intégralement ces deux postes.

 

 

Si vous êtes un particulier:  la compagnie pourra délivrer sur demande un formulaire Cerfa vous permettant de défiscaliser 66% du montant de vos contributions dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

 

Si vous êtes une entreprise: la compagnie pourra délivrer sur demande un formulaire Cerfa vous permettant de bénéficier d'une déduction fiscale de 60% du montant du don dans la limite de 5 ‰ (5 pour mille) du chiffre d'affaires annuel.

 

Thumb_logocce2012
Courte Echelle

La compagnie de la Courte Échelle a été fondée en 1979 par Michèle ALBO et Raymond YANA. Elle a pour spécificité de développer l'art de la marionnette moderne et de faire découvrir les multiples ressources créatrices de cet art théâtral. Elle s'y emploie, en favorisant la création et la diffusion de spectacles originaux mêlant... See more

Newest comments

Thumb_default
Bon courage!
Thumb_default
Bon courage pour Avignon et à bientôt en tournée à Paris ou dans d'autres villes!
Thumb_default
Du violon à Avignon!