Participez à la mise au point d'une nouvelle génération de voiliers 100% éco-innovants et ambassadeurs du développement durable maritime !

Large_voilier_1

Présentation détaillée du projet

LE VOILIER DU FUTUR,

UN BATEAU LABORATOIRE DES ECO-INNOVATIONS... EN BREF 

Les innovations qui vont permettre aux bateaux de plaisance d’être autonomes en énergie, construits en matériaux recyclables, de traiter leurs eaux usées à bord, d’explorer la mer et le littoral, de participer à la connaissance des océans… ne sont pas très loin de voir le jour. Des expériences prometteuses existent déjà. Le démonstrateur Voilier du Futur va permettre de donner un grand coup d’accélérateur et de faire sortir des tiroirs des solutions qui ne parviennent pas à voir le jour faute de moyens.

Voilier16b

Laboratoire fédérant une quinzaine d’entreprises et cinq centres de recherche de la façade atlantique, Voilier du Futur est aussi porteur d’un message : les solutions qui permettront à l’homme de vivre plus en harmonie avec la planète, sont aussi créatrices d’emplois et sont la clé de la transition écologique.

Voilier12ter__-_copie

Un bateau pour plus d'harmonie entre l'homme et la planète (dessin Chenez)

 

UN PEU D’HISTOIRE

En 2010, une équipe rassemblant des chercheurs, des industriels, un architecte et une navigatrice, élabore la première embarcation construite en matériaux composites totalement biosourcés. Le projet NavEcoMat issu des travaux de l’Université de Bretagne Sud donne naissance à un canoë fabriqué en fibre de lin et en résine issue du maïs ou de la pomme de terre.

L’ambition est alors d’explorer des matériaux composites qui pourraient remplacer à terme le composite fibre de verre – résine polyester dont sont constitués 80% des bateaux de plaisance et dont on ne trouve pas de solution satisfaisante en fin de vie. 

 

VOILIER DU FUTUR, UN PROJET COLLABORATIF INNOVANT

Quand ils imaginent le projet Voilier du Futur, Catherine Chabaud (partie prenante du projet Navecomat, du Grenelle de la mer, aujourd'hui membre du Conseil Economique Social Environnemental) et Julian Stone (co-fondateur du réseau Econav, expert en développement durable du nautisme ), vont conjuguer le rêve à une démarche industrielle.

Voilier19d

 

Le rêve c’est de créer et de voir naviguer un jour ce navire laboratoire, éco-conçu, éco-navigant, éco-explorateur, fier d’accélérer la dynamique dans la filière nautique pour développer des éco-innovations.

La démarche industrielle, c’est un projet collaboratif innovant, fédérant une vingtaine d’entreprises et de centres de recherche, labellisé par deux pôles de compétitivité, lauréat des Investissements d’avenir

 

 

Vdf_051314_0229

La dream team de Voilier du Futur ! - Liste complète des membres du consortium en bas de page

 

LES INNOVATIONS DEVELOPPÉES 

Voilier du Futur fédère donc  pour 6 années, un consortium de 17 PME et de 5 centres de recherche rassemblés pour mettre au point des innovations rassemblées en sept familles d’éco-technologies :

 

1. Voilier éco-conçu

• Fin de vie pensée dès la conception,

• Analyse de cycle de vie de chaque innovation et du bateau dans son ensemble,

• Réalisation d’un outil d’éco-conception dédié à la plaisance,

• Design intuitif et ergonomique pour faciliter et sécuriser la pratique de la voile et les déplacements à bord, en particulier pour les personnes à mobilité réduite.

 

2. Énergies renouvelables 

• Hydrogénérateur intégré à la coque pour augmenter la production d’énergie sous voiles,

• Système intelligent de gestion et de maîtrise globale de l’énergie à bord pour optimiser la consommation en fonction des besoins réels et responsabiliser les choix,

• Système de batteries spécifiques croisière pour augmenter les capacités de stockage

• Logiciel de routage pour optimiser les performances à la voile et l’énergie consacrée à la propulsion

• Pilote automatique à faible consommation.

 

3. Propulsion du voilier

• Système de propulsion électrique haut rendement,

• Aile rigide innovante dérivée des ailes de la Coupe de l'America, pour augmenter le rendement vélique,

• Aile de traction adaptée plaisance pour augmenter les performances à la voile.

 

4. Matériaux

• Matériaux retenus en fonction de leur recyclabilité (biocomposites, aluminium),

• Développement de biocomposites haute performance adaptés marine pour le pont et les emménagements intérieurs, bio-compostable en fin de vie,

• Eléments d’accastillage biocomposites  (enrouleurs, poulies…),

• Cordages bio-sourcés recyclables en fin de vie.

 

5. Déchets et effluents

• Peinture antifouling 100% biodégradable,

• Compacteur d’emballages à bord,

• Système de traitement des eaux usées à bord.

 

6. Sécurité à bord

• Système de détection et de géolocalisation de l’homme à la mer,

• Gilet de sauvetage du futur optimisant la survie de l’utilisateur.

 

7. Capteur océanographique

• Capteur autonome de données océanographiques permettant de collecter des données de qualité sans contraintes, directement transmises et exploités par l’Ifremer.

 

Voilier_ambassadeur

 

Esquisse de Marc Van Peteghem

 

UN AMBASSADEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE MARITIME

Parallèlement au développement de ces éco-innovations, Voilier du Futur sera un ambassadeur du développement durable des activités maritimes, notamment à travers trois missions :

 

1 - Des missions de sensibilisation à l'éco-navigation et aux sciences participatives : pour faire la promotion de pratique de navigation plus respectueuses de l’environnement, des campagnes de sensibilisation seront réalisées par le Voilier du Futur et des opérations de collecte de données océanographiques essentielles à la science seront faites grâce à un capteur autonome de données fixé sur la coque. Ces opérations permettront également de promouvoir les sciences participatives appliquées au milieu marin et à encourager l’éco-volontariat dans ce secteur.

2 - Des actions de promotion de l’éco-innovation : durant la mise au point des innovations d’abord, et ensuite grâce à une tournée des salons et rendez-vous nautiques internationaux pour promouvoir les éco-technologies développées et montrer leur intérêt à la fois économique et environnemental.

3 - Des campagnes navigantes et des missions scientifiques : pour promouvoir le développement durable des activités maritimes, Voilier du Futur réalisera des campagnes navigantes autour du globe (Tour des aires marines protégées et Tour de l'archipel France pour promouvoir le développement des activités maritimes Outre-Mer).

 

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS, PUBLICS ET PRIVÉS

Voilier du Futur est labellisé par deux pôles de compétitivité qui ont labellisé le projet :

- Pôle Mer Bretagne Atlantique,

- Pôle EMC2, pôle matériaux.

Voilier du Futur est soutenu par le CORICAN (Conseil d'Orientation de la Recherche et de l'Innovation pour la Construction et les Activités navales). 

Voilier du Futur est lauréat du 1er Appel à Manifestation d'Intérêt Navire du Futur de l'Ademe.

Il est en cours d'instruction dans le cadre du 2ème AMI Navire du Futur.

Voilier du Futur est soutenu par les régions littorales atlantiques et a reçu une aide au démarrage d'Oseo et de la Région Pays de la Loire.

 

À quoi servira la collecte ?

A quoi servira la collecte ?

 

Fort de partenaires économiques, académiques et institutionnels impliqués, Voilier du Futur a déjà réuni plus de la moitié de son budget de construction et d’exploitation du voilier 100% éco-innovant.

 

Pour réunir le budget restant, Voilier du Futur souhaite fédérer autour du projet les sponsors et mécènes qui partagent avec nous la conviction que l’éco-innovation est une solution aux enjeux économiques et écologiques du développement des activités maritimes.

 

Mais ce sont aussi tous les particuliers qui sont utilisateurs de la mer ou simplement sensibles aux enjeux écologiques de la mer qui peuvent nous aider à réunir ces fonds et contribuer au lancement de ce projet ambitieux. Quels que soient vos moyens, nous avons besoin de vous ! Rejoignez l’équipage de Voilier du Futur !

 

1 EURO COLLECTE = 2 EUROS INVESTIS DANS LE PROJET (DEBLOCAGE DE FINANCEMENTS PUBLICS) 

 

DE PLUS, VOTRE CONTRIBUTION EST DEFISCALISABLE A PARTIR DE 250 EUROS (Association reconnue d'intérêt général - 66% de votre contribution peut être déduite de vos impôts - Par exemple : pour 250 euros de contribution, le coût n'est pour vous que de 85 euros)

 

Nous vous proposons de financer le cœur du projet « Voilier du Futur » sans lequel le voilier ne verrait pas le jour : l​a plate forme collaborative.

 

En effet, comment construire un voilier en quatre ans lorsqu’il reste plusieurs années de recherche sur les éco-technologies ? Comment faire travailler ensemble une vingtaine d’entreprises et de centres de recherches impliqués dans la construction de ce voilier ? C’est un véritable défi industriel !

 

Pour cela, il faut mettre en place une plate forme collaborative permettant à chacun des concepteurs d’une partie du voilier d’être en phase avec les autres partenaires. Comme dans un orchestre, chaque instrument joue une partition différente, mais grâce au compositeur et au chef d’orchestre, ça devient un chef d’œuvre. Et nous voulons que le Voilier du Futur soit un chef d’œuvre !

 

Il faut donc une équipe d’experts spécialisés dans la construction de voiliers et dans les opérations industrielles complexes qui pilotera ce projet. Il faut également mettre en place des outils permettant aux partenaires de communiquer efficacement entre eux  et vers l’extérieur sur l’état d’avancement du développement et de la construction de sa partie du voilier.

 

Votre don permettra de libérer les éco-technologies, de les sortir des tiroirs et de les assembler pour construire le Voilier du Futur : éco-construit, propre et autonome en énergie.

 

160 000 euros c’est 40 000 euros par an pendant 4 ans permettant à la plate forme collaborative de fonctionner et au voilier de se construire.

 

Nous vous remercions pour votre participation et faites connaître "Voilier du Futur" autour de vous !

 

Imageechomer

 

 

Pour cette campagne, nous sommes heureux d'avoir embarqué avec nous l'association Echo-Mer qui nous fournit les objets en voiles recyclées 

 

La vocation d'Echo-mer est de donner une seconde vie aux voiles de bateaux et aux bâches publicitaires, et de les transformer en divers produits pour les particuliers et les entreprises. Chaque pièce est unique et réalisée à la main par des couturières en insertion.

Grâce à Echo-mer, les déchets ne partent plus dans les incinérateurs ou dans les centres d'enfouissement. Pour découvrir la gamme de leurs produits, consultez leur site sur "boutique.echo-mer.com".

 

 

LES MEMBRES DU CONSORTIUM

Alumarine - Beyond The Sea - Cousin Trestec - Crain Technologies - DCNS - Ephèse - Evea - Hydrocéan - Karver - Ifremer - IPB Institut Polytechnique de Bordeaux - Multiplast - Nautix - NKE - Oleo Systems - Plastimo - UBS Université de Bretagne Sud - VPLP - Watt & Sea 

Thumb_catherine-chabaud2
Catherine Chabaud

Catherine Chabaud : première femme à avoir accompli un tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance (Vendée Globe), partie prenante du Grenelle de la mer, aujourd’hui conseillère du Conseil Economique Social et Environnemental, Catherine Chabaud est reconnue pour son engagement à mieux faire connaître les océans et à y promouvoir une gestion... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Le Voilier du Futur, c’est quoi ?

Qu’est ce qu’un voilier du futur ? Un voilier qui va plus vite ? Un voilier qui est plus confortable ? Un voilier qui est plus sûr ? C’est tout cela à la fois. Mais, pour nous c’est aussi et surtout un voilier qui répond aux enjeux du XXIe siècle : comment continuer à bien vivre sans épuiser les ressources et sans détruire notre planète. C’est un voilier qui intègre les trois enjeux d’un moindre impact sur l’environnement : construire avec moins de matière première non renouvelable, produire et consommer de l’énergie renouvelable et découvrir les océans et naviguer sans polluer.

+ Pourquoi construire un voilier ?

Bien sûr, la voile n’est pas un mode de transport très polluant, mais construire un voilier a, pour nous, deux intérêts principaux : un intérêt industriel et un intérêt de communication. En effet, les contraintes industrielles de la construction d’un voilier de plaisance sont notamment sa taille, son poids et la contrainte du milieu marin sur les matériaux. Pour que les éco-technologies puissent être intégrées à un voilier, il faut un important travail de recherche et développement pour miniaturiser, alléger et adapter les innovations au milieu marin. Une fois adaptées à la plaisance, ces technologies pourront être déclinées à d’autres secteurs.
Le voilier est une mini-maison, mini-ville, mini-monde qui symbolise la recherche d’autonomie vers laquelle on va tendre collectivement.
De plus, la voile est porteuse d’images fortes, et pour promouvoir le développement durable des activités maritimes, un voilier ambassadeur est un formidable vecteur car il pourra porter ce message autour du globe et sur toutes les mers du monde.

+ Pourquoi le projet a besoin de votre soutien alors qu'il est déjà soutenu par l'Etat et les Régions ?

Aujourd’hui, grâce aux Investissements d’Avenir de l’Etat et au soutien des régions impliquées dans le projet, nous avons réuni la moitié de la somme nécessaire à l’achèvement de la recherche et développement de chacune des éco-technologies et à la construction du voilier. Il faut maintenant attirer des sponsors et des mécènes et lancer le chantier pour que le voilier puisse être construit d’ici à 2018.

Derniers commentaires

Thumb_default
Un p'tit pouce pour la réalisation de l'ambassadeur des mers. A bientôt. Catherine
Thumb_wadoor
Allez VPLP, NKE et AlexPicot
Thumb_default
Bonjour Catherine, une contribution individuelle pour l'instant pour un projet qui s'annonce extraordinaire. J'ai hâte de voir les prochaines étapes. A très vite. David (Garbous)