De l'opéra participatif en plein cœur du Morvan Participez au financement de notre DVD Pour pérenniser une aventure singulière

Large_voix_des_villes_et_voix_des_champs_la-1436025823-1436025829

Présentation détaillée du projet

 

Merci_kisskiss_3_ao_t-1438598430

 

En attendant les extraits vidéo, voici quelques images...

 

 

 

 

PREAMBULE

Qu'y a-t-il de plus sophistiqué que l'opéra ? N'est-ce pas l'art le plus éloigné du grand public, par ses rites, son coût et son répertoire souvent en langue étrangère ?

Qu'y a-t-il de plus « nature » et authentique qu'un petit village au cœur du Morvan ?

 

PRESENTATION DU PROJET

Nous avons fait le pari de réunir ces deux extrêmes et la rencontre est étonnante.

Le choeur Les Cantaduns est né en avril dernier, réunissant, sous la direction de Jean-Dominique Burroni, Chef de la Musique de Scène de l'Opéra de Paris, des habitants de Dun-les-Places (58) et des environs - un choeur où à peine 10 % ont déjà chanté dans une chorale.

Des choeurs amateurs, il y en a quelques uns dans le Morvan, mais des choeurs qui chantent de l'opéra et qui font de la scène... Cherchez bien... 

Eh bien, il y a maintenant les Cantaduns qui se présenteront le 30 juillet prochain à 19h, dans l'église Sainte-Amélie de Dun-les-Places dans un spectacle d'opéra mis en scène : « Parlez moi d'amour ». Et voilà ce que dit une contralto du choeur : 

 

 

Ils seront entourés de solistes chanteurs et instrumentistes des grandes formations parisiennes.

Un vrai beau pari  ! D'autant que nous nous attaquons à Gluck, Mozart,Verdi...  et en langue originale  s'il vous plait ! Même pas peur !

 

AIDEZ NOUS A FINANCER UN DVD

Joignez vous à cette belle aventure participative qui ne demande qu'à se pérenniser et à prendre de l'ampleur. Aidez nous à financer notre DVD pour garder vivante la mémoire de ce premier concert, et surtout pour nous donner tous les atouts pour aller plus loin.

 

Il s'agit d'une aide financière, oui bien sûr ! Mais au delà de l'argent, nous espérons que vous nous suivrez sur les projets à venir, que vous deviendrez amis de la grande famille « Voix des villes et Voix des champs » et - pourquoi pas - que vous viendrez chanter avec nous ! L'argent c'est utile et indispensable, oui, mais la joie du partage, c'est tellement plus fort ! Et c'est justement cela qui se passe à Dun-les-Places !

 

A L'ORIGINE DU PROJET : UNE BELLE RENCONTRE

A l'origine : le hasard... le hasard d'histoires qui se croisent :

- celle d'une église inscrite aux Monuments historiques, lieu tragique de la barbarie nazie, et menacée de délabrement : l'église Sainte-Amélie à Dun-les-Places

- celle d'un bocal qui circule lors d'une séance de cinéma au village pour réunir des fonds pour l'église,

- celle d'un conseil municipal dynamique et généreux qui fait son possible pour sauver son clocher,

- celle des musiciens et chanteuses professionnels amoureux du Morvan, témoins fortuits de ces histoires croisées, qui se sentent concernés et proposent en 2014 une aide « en nature »  : un concert au bénéfice de l'église.

 

 

Et autour de ce premier concert, c'est tout à coup une commune qui se mobilise... Le résultat est à la hauteur de cette mobilisation populaire : exceptionnel, magique, inoubliable. Aujourd'hui encore, un an après, le village en parle encore. Les chanteuses et les musiciens aussi.

 

A cette occasion s'animent les valeurs fondamentales du « vivre ensemble » : humanité, découverte et respect de l'autre, générosité de cœur, solidarité, entraide, bienveillance, pour « faire quelque chose ensemble », vraiment ensemble. Des valeurs qui donnent envie de ne pas en rester là !

 

EN 2015

En 2015, il ne s'agit plus d'un « simple » concert au bénéfice de la restauration de l'église, mais d'un projet de village, pour le village et avec le village.

 

Les Cantaduns ce sont une quarantaine de chanteurs, parfois répartis en 5 voix (soprano, mezzo, alto, ténor, basse). Le travail est intense, rigoureux, les choristes découvrent sans faiblir la discipline impitoyable du travail musical et vocal. 

C'est l'occasion aussi de faire découvrir les autres professions du métier de l'opéra, ce qui permet de faire une place dans le projet à ceux qui ne se sentent pas « chanteurs » : pas d'exclus, tous acteurs ! Un spectacle a besoin d'artistes sur scène, mais hors scène, il faut aussi des régisseurs, des accessoiristes, des machinistes, des électriciens, des costumières, des décorateurs, des maquilleurs, des coiffeurs, même à une échelle modeste. Chacun peut donc, s'il le souhaite, participer à sa manière.

 

ET APRES ?

"Qu'est-ce qui va se passer après le 30 juillet ? On va s'arrêter ?"  Cette question revient à chaque répétition...

Non ! Pas question d'arrêter après le 30 juillet. Nous ne pouvons et ne voulons pas en rester là, cela semble une évidence pour tous. L'aventure démarrée à Dun-les-Places doit devenir exemplaire.

Nous avons déjà des idées d'axe de « travail » ou plutôt de « jeu », puisqu'il est bien connu que les musiciens ne « travaillent » pas : ils « jouent ». L'opéra, à la croisée de la voix et du geste, de la musique et du théâtre, expression puissante des émotions cachées, est un riche et merveilleux chemin pour chacun, à la découverte de sa puissance artistique personnelle.   

 

Oui ! Nous avons des projets pour les années à venir ! … Mais chut ! Il est encore trop tôt pour en parler, ce sont des rêves, encore cachés dans les tiroirs et dans les imaginations... Soyons raisonnables et occupons-nous pour le moment du spectacle du 30 juillet prochain. Ce concert sera suivi d'un repas mémorable (spécialité des dunois et dunoises) et il sera alors temps de ressortir nos rêves pour 2016 et les années suivantes. Et nous n'oublierons pas de vous tenir au courant ! 

 

 

QUELQUES MOTS SUR L'EGLISE SAINTE-AMELIE

C'est une église, oui, mais une église bien particulière qui fait l'objet d'une protection des Monuments Historiques en raison de sa tragique histoire. C'est en effet sous son porche que furent massacrés par les troupes nazies, le 26 juin 1944, 18 hommes dont le Curé et le Maire. 9 autres furent tués autour du village. A ce jour, l'église est incluse dans le parcours des « chemins de mémoire » et du mémorial de Dun-les-Places qui sera inauguré en 2016. La municipalité fait tout son possible pour conserver ce lieu de culte et de mémoire.

 

L'Association de Sauvegarde de l'église Sainte-Amélie, créée à l'occasion du concert de 2014, a, depuis, multiplié les initiatives pour apporter des finances à la deuxième tranche de travaux : marchés nocturnes, réalisation d'un livre de recettes, réalisation d'un livre sur l'histoire de l'église, projet d'exposition de photos sur les travaux ...

Au-delà de toutes ces actions, l'association a pris un rôle essentiel dans la vie du village en renforçant la solidarité et le lien entre les habitants réunis autour de ce projet.

 

 

BENEVOLAT DES VILLES ET BENEVOLAT DES CHAMPS :

En 2015 comme en 2014, les artistes viennent totalement bénévolement,  au bénéfice de la sauvegarde de l'église.  La  totalité de la recette (3000 euros en 2014)  a été remise à l'Association de Sauvegarde.

Il en sera de même cette année et si les dons recueillis sur kisskissbankbank explosaient les sommes prévues, le surplus serait également consacré à la Sauvegarde de l'Eglise (Deuxième tranche de travaux).

En 2015 comme en 2014, ils sont accueillis, hébergés et nourris par les habitants de Dun qui les gâtent au cours de mémorables repas collectifs, organisés dans la salle des fêtes, véritables festins où les cordons bleus du village rivalisent en gastronomie et spécialités morvandelles.

 

Et c'est aussi l'occasion d'une initiation à la vie "des champs" : cours de conduite sur tracteurs d'époque,

visite de maisons en bois, trucs et astuces de jardiniers, de chasseurs, de cueilleurs de fruits sauvages et de ramasseurs de champignons.  UNE VRAIE BELLE RENCONTRE ! 

www.dunlesplaces.fr

À quoi servira la collecte ?

URGENCE COLLECTE

ATTENTION La collecte dure 60 jours car nous tenons compte du montage du clip qui se fera en septembre.  Mais le concert , et donc la captation ont lieu le 30 juillet. C'est pour le 30 juillet que nous avons besoin de savoir si le budget est là ! Alors, si le projet vous plaît, ne laissez pas traîner ! Rassurez-nous dès juillet, pour que nous puissions avoir la sécurité financière qui nous assure une captation professionnelle.

Nous vous demandons 1 500 euros. C'est modeste n'est-ce pas ? Mais nous nous disons qu'il vaut mieux demander 1500 euros et les obtenir que d'en demander 3000 et se retrouver avec rien. On connait la règle du « tout ou rien » de kisskissbankbank. 

On le sait bien, une captation de spectacle, c'est au minimum un budget de 3000 euros et cela peut facilement monter à 5000 euros. 

Et, qui plus est, nous sommes ambitieux : la simple captation du spectacle nous semble insuffisante. Nous voulons aussi montrer les coulisses du projet : la préparation, le travail intense, les rires, les efforts, les liens qui se nouent, les échanges de savoir, les a priori qui tombent, l'engagement de tous et de chacun. Pour nous, c'est presque plus important que le spectacle lui-même.

Alors vous imaginez ! Une captation + un reportage de plusieurs jours ? Un budget pharaonique.

Oui mais... Nous avons la chance d'avoir une équipe de tournage passionnée par le projet et qui nous propose les tarifs les plus doux, et sans compter son temps. Et notre ami Nico soutient le projet en venant bénévolement faire le reportage "before" et "after".

 

1500 euros c'est modeste, oui, mais nous sommes optimistes, nous espérons que vous aussi serez passionnés par ce projet et que vos dons dépasseront ce montant.

Si nous arrivons à 1620 euros cela paiera le pourcentage kisskissbankbank.

Si nous arrivons à 2220 euros  nous pourrons nous adjoindre le second vidéaste caméra qui permet un vrai montage professionnel. Très important quand on a une cinquantaine d'artistes sur le plateau ! 

Si nous arrivons à 3120 euros, merveille des merveilles, nous pourrons en plus nous offrir un directeur artistique pour le montage.

Voilà ! Vous savez tout ! Et vous imaginerez facilement à quel point ce DVD est important pour tous les participants au projet, surtout pour Les Cantaduns, les "Voix des Champs" pour qui c'est une grande première !

 

EN CONCLUSION

 

Arme indispensable pour pérenniser un projet de village, ce DVD sera le témoignage d'une magnifique rencontre. Il sera également un outil permettant de voir se poursuivre et s'approfondir le travail collectif d'année en année.

 

Pour pouvoir continuer, il faut se faire connaître, avoir un rayonnement de façon à trouver les moyens d'assumer les frais annexes. Les initiateurs du projet souhaitent, par principe, rester bénévoles. Mais un beau projet comme celui que nous envisageons pour l'année prochaine, cela demande de l'administration, de la régie technique et l'intervention de professionnels qui doivent être rémunérés. La réalisation de ce DVD est pour nous le meilleur moyen de partir en quête de subventions et de mécénat. Nous comptons sur vous ! D'avance MERCI !

 

N'hésitez par à rejoindre une exemplaire fédération d'énergies :

Le projet soulève tellement d'intérêt dans le Morvan que des Cantaduns très actifs et très motivés ont réussi à trouver des aides soit financières, soit en nature, auprès d'établissements locaux, auprès du département , de la communauté de communes pour prendre en charge au minimum les frais, (transport, équipement de l'église, décor, praticable, lumières).  

Les habitants de Dun hébergent bénévolement et avec une générosité merveilleuse les artistes et les intervenants, qui sont venus presque toutes les semaines les faire répéter bénévolement, et les artistes du concert, eux aussi bénévoles. Ce qui était un projet pour la sauvegarde de l'église en 2014 devient un véritable projet de village amenant un mouvement général de générosité grâce auquel le projet est en train de prendre une ampleur inattendue.

C'est aussi pour cela que cette video est indispensable, que votre aide est indispensable ! Il faut que cette magnifique fédération d'énergies de tous bords soit VISIBLE ! 

 

Thumb_leonora_49_light-1464163839
Leonora49

UN MOT SUR LES INITIATEURS DE CE PROJET Marie Duisit et Jean-Dominique Burroni sont les cofondateurs de la compagnie professionnelle Opéra Autrement qui, depuis bientôt vingt ans, s'attache à sortir l'opéra et la musique classique de leurs lieux consacrés et à les offrir ailleurs et autrement à un public non sélectionné par la géographie, la culture,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Quelle superbe aventure et quel plaisir d'y avoir participé. ...on attend la suite Mille merçi a tous vous avez été formidables. Martine
Thumb_default
Bravo pour ce projet ! Nicolas L
Thumb_default
Bravo pour ce magnifique concert et ce beau projet, et l'ambiance chaleureuse à Dun-les-Places... Minouche