Accompagnez « Volvo, Photo, Issy-koul » : un projet photographique de France vers l’Asie centrale, en voiture !

Large_envoie_essai_plus_titre

Présentation détaillée du projet

Projet détaillé:

 

 Notre projet est un voyage au départ de la France vers l’Asie centrale, en voiture, pendant trois mois afin de réaliser des photographies. Nous faisons ce projet à deux. Nous partons Nicolas et moi, vers la route de la soie en passant par l’Italie, la péninsule balkanique, jusqu'à la frontière chinoise.

Nous rapporterons une série d’images afin de réaliser une exposition.

 

 

 

Amoureuse des grands espaces, je me suis rendue au Kazakstahn en 2007 pour un projet photographique dans les maternités de la région de Chimket. Lors de ce projet je me suis rendue en bus au Kirghistan sur les bords du Lac Issy koul. Je n’y suis restée que trois jours, et me suis promis de revenir faire d’autres images, tel un coup de foudre ce paysage n’a cessé de me hanter depuis.

 

Photographie réalisé au Kazaksthan en 2007:

 

Lac_balkash-kazaksthan.2007

 

En 2012, j’ai traversé en transsibérien la Russie de Moscou à Vladivostok avec une vidéaste. De ce voyage est ressorti une exposition de photos et vidéo. L’espace clos du train dans lequel nous avons voyagé pendant trois mois a fait naitre particulièrement l’envie de voyager libre, c’est-à-dire avec mon propre moyen de locomotion. L’idée d’un voyage dégagé des rails, des routes construites que nous avions l’obligation de suivre à créé la nécessité de sortir des sentiers battus. Faire le voyage en voiture est donc apparu comme une évidence.

Ainsi ce projet itinérant jusqu’en Asie-Central  prenait forme.

 

Vivi, notre volovo.

 

Vv.envoie

 

 

Il s’agira d’un périple itinérant. Le voyage vers l’Asie centrale s’est imposé pour la diversité des territoires, paysages, sociétés et civilisations à parcourir. Mais il s’agit également de reprendre la mythique et historique route de la soie, la route des explorateurs et des découvreurs avides de connaître d’autres peuples et d’autres mondes. Le départ se fera de France, pour traverser l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, la Serbie, le Kosovo, la Macédoine, la Grèce, la Turquie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et le Kirghizstan.

 

Carte.nousenvoie

 

Nous avons mis en place un site qui relatera nos péripéties au fur et à mesure : vivipicture.tumblr.com

Au retour en France, une exposition est prévu en 2015 en Loire-Atlantique, là d’où nous serons partis, ainsi que dans toute la France.

 

Qui sommes-nous ?

 

Nous partons à deux, Nicolas Guerin et moi-même. Amis de longue date, notre compréhension mutuelle fait de nous des compagnons de voyage évidents.

 

Je suis photographe, je conçois la photographie comme un constat, sans nostalgie ni complaisance. Je l’utilise comme un carnet de bord. Elle me permet d’explorer mon existence afin de collectionner les images qui naissent du quotidien.

J’utilise la photographie comme un exercice, un moyen d’aiguiser le regard, d’être au monde de manière singulière. Travaillant essentiellement en argentique, j’aime l’unicité de chaque image produite que je considère comme un objet exclusif.

Mes photographies ne sont pas retouchées. Je tiens à garder leur unicité, pensée lors de la prise de vue. J’aime ce rapport à l’image que me permet d’avoir la photogra­phie argentique.

La photographie permet de cadrer, de choisir et de faire ressortir l’émotion du mo­ment par le choix du sujet. Je raconte ce que je vois et laisse imaginer ce qu’on ne voit pas à l’image, ce qu’il pourrait y avoir autour. Une empreinte de ce qu’on a été intérieurement. La somme des photographies réunies relate ma vie quotidienne dans lequel je me mets en scène par la pratique régulière de l’autoportrait.

Je collectionne les appareils photographiques argentiques, et aime la diversité de leur rendu, de la finesse du grain de l’Hasseblad (appareil 6x6 des années 50), à la grossièreté presque tangible de l’appareil photo jetable. J’expéri­mente tout cet arsenal afin de trouver, suivant le sentiment, le sujet, la lumière qui me convient le mieux.

 

Voici quelques exemples de photographies réalisées en Russie

 

1

 

3

 

5

 

 

Nicolas, en plus d’être un ami est également une personne avec qui je partage un rapport au monde dans l’analyse et la volonté de découvrir. Mécanicien de formation, marin pêcheur,  il a l’habitude des voyages et sait en appréhender les difficultés. Il écrit beaucoup et souhaite tenir un « journal » lors de notre voyage.

 

Ce voyage a aussi une vocation participative avec les différents contacts que nous aurons sur la route, mais également avec des personnes qui nous rejoindront ponctuellement sur le trajet.

Nicolas Mainguy va nous accompagner jusqu’en Turquie pour faire de la vidéo.

Clémence Chartenet artiste, illustratrice va nous retrouver en Ouzbekisdthan juqu’a la fin du périple. Elle est étudiante en troisième année option art à l’école Nationale Supérieure d’Art de Dijon.

Dans ses travaux, il est question de décalages qui peuvent provoquer le rire, d’opposition entre intérieur et extérieur chez l’être humain, d’instinct et d’émancipation.

 

http://clemencechartenet.tumblr.com/

 

À quoi servira la collecte ?

Ce voyage nécessite un investissement important au niveau du matériel.

J’ai déjà tous les appareils photos mais les pellicules, et le matériel comme de bon trépieds me manque.

Sachant que je dois partir avec la totalité du matériel car sur la route je ne le trouverai pas.

 

 

Je souhaite partir avec :

 

Vingt appareils photo jetable : 138,95 €

 

15 pellicules polaroids : 298,5 €

 

30 pellicules 24x36 : 185,2 €

 

30 pellicules 6x6 : 165,5 €

 

Ainsi qu'un trépieds photos à 50 €

 

soit un total de : 837, 85 €

 

 

Thumb_555493_273235412787537_1315672198_n
Marie carroget

J'ai étudié à l’Université de Paris 8. En pratiquant la photographie quotidiennement, comme un exercice, je fait de ma vie mon objet d’étude et matière de création. J'explore mon existence sans complaisance, sans nostalgie. Mes photographies sont crues, violentes, vives et vivantes. Avec mon regard aiguisé et critique, je donne à voir des images... Voir la suite