Je voudrais réaliser un grand projet : parcourir 20 000 km en Europe à bord de mon camper de 1982. Embarquez avec moi !

Large_untitled4-1460399981-1460400066-1460400271

Présentation détaillée du projet

Je rêve d'une grande aventure : un voyage planifié et organisé chaque jour avec une communauté d'internautes, 20 000 km parcourus le long des frontières de l'Europe, à bord du Vostok, mon camping-car de 1982, pour recueillir des histoires de frontières et réaliser un documentaire. 

 

 

 

Testate_01_camionista_fra-1461105600

“Peu importe ton moyen de transport, le plus important, c'est de comprendre son potentiel, et de respecter son moteur.

Ecoute-le, et même le plus vieux des véhicules te mènera où tu voudras.”

 

C'est en gardant ces mots à l'esprit que j'ai décidé de voyager, mais à ma façon, lentement, en suivant toujours le chemin le plus tortueux, sans GPS, sans prendre l'autoroute, me laissant guider par les rencontres, par les couleurs de la route, par les indices qu'un voyage digne de ce nom ne manque pas de semer.

 

Img_6885-1461082305

 

 

 

Testate_02_borders_eng-1461086804

Faire le tour de l'Europe en longeant ses frontières à bord d'un camping-car de 1982 rebaptisé Vostok est une mission ambitieuse.

Ce périple à travers l'Europe continentale débutera dans Sud de l'Italie en direction de l'ouest : je suivrai d'abord la côte en France, en Espagne et au Portugal. Ensuite, je traverserai la Hollande, le Danemark, l'Allemagne et la Pologne pour rejoindre l'Estonie avant de repartir vers le Sud en suivant les frontières de l'ex-URSS et les côtes de la Mer Noire jusqu'en Turquie. Enfin, je rentrerai à la maison via la Grèce et les Balkans. 

 

Itinerario-1461063539

 

Il s'agit de parcourir environ 20 000 km en passant par plus de 20 états, à la recherche d'histoires à raconter, des histoires de lieux qui refusent de se laisser enfermer dans des frontières, de gens habitués à parler plusieurs langues.

Des histoires de frontières dont tout le monde parle mais que personne ne cherche jamais à approfondir. 

 

301202_2313681195314_1223605197_n-1461082444

 

Aujourd'hui, les gens recommencent à avoir peur des frontières.

 

Certains érigent des murs, d'autres déroulent des kilomètres de fil barbelé. Même notre mer, la Méditerranée, qui a pendant des siècles été un pont naturel entre les peuples est vue comme une porte d'entrée par laquelle des milliers de réfugiés “nous envahissent”.

 

Voilà pourquoi je veux partir à la recherche d'histoires de frontières. L'idée à l'origine du projet borders est celle de montrer qu'une frontière est en réalité une ligne de rencontre, un melting pot, un mélange de points de contact, une richesse.

 

Img_5290_capo_nord-1461082800

 

Par exemple, un marais salant parle de frontières naturelles et invisibles, le Fado, comme la musique populaire en général, parle des frontières de l'âme, l'architecture mauresque en Espagne parle d'un temps où la religion et le lieu de provenance des hommes n'établissait pas une différence entre les êtres humains. Prenons un autre exemple: le développement durable est un concept qui divise encore les gens, une frontière que l'on n'arrive toujours pas à dépasser.

 

Img_2600_marocco_sahara-1461082911

 

Jusqu'à arriver à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, où il consomme une des plus grandes tragédies humanitaires qui se sont produits dans l'histoire de l'Europe.

 

L'objectif de ce projet est de  créer une ligne de rencontre subtile entre deux monde apparemment lointains.

 

Sa mission est de réaliser un voyage social, partagé en permanence et ensuite un reportage photo et un documentaire qui raconte toute cette aventure.

 

12794768_928414200589026_8218580039199859246_o-1461082518

 

 

Testate_03_social_trip_fra-1461106480

 

Voyager et raconter

 

Partager mes voyages avec une communauté d'internautes (près de 6000 fans sur ma page Facebook) voilà la base de ce que je fais.

 

Img_2533_sahara-1461089854

 

Sans les récits des lieux et des rencontres à travers des photographies, des video et des textes, mon voyage ne serait pas complet, car une belle histoire n'existe que si des oreilles sont là pour l'écouter.

Mais mon concept de de partage va au-delà de la simple publication de contenus : c'est pour cela que j'ai lancé les social trips.

Avant chaque départ, je lance un appel à la communauté d'internautes afin de construire le voyage avant de le partager.

 

Img_7520-1461082549

 

Les fans ne sont pas de simples spectateurs mais des protagonistes du voyage. Ils m'aident en me faisant profiter de leur propre expérience, me donnant des conseils sur les lieux qu'ils ont déjà visités ou en m'indiquant ceux qu'ils aimeraient voir.

 

À l'occasion de ce voyage, j'aurai la possibilité de raconter mes aventure non seulement sur les résaeaux sociaux mais aussi sur Repubblica.it, deux fois par semaine.  

 

C'est une façon de voyager 3.0

 

 

        Testate_04_chi_sono_fra-1461106993

Je m'appelle Lorenzo et je suis un voyageur.

Je l'ai toujours été et cela a influencé bon nombre des décisions que j'ai prises dans ma vie. 

 

12983956_10208302324969593_6939431413806999702_o-1461082583

 

Je travaille comme photographe et vidéaste dans le Sud de l'Italie.

Journaliste publiciste*, j'ai effectué seul mes premiers voyages de photoreporter freelance, quand j'ai décidé de partir pour le Moyen Orient. 

 

704807_4581558890839_681477906_o-1461082606

 

De la bande de Gaza à l'Irak, j'ai photographié certains des conflits contemporains les plus sanglants.

 

14_marzo_2003_-_rafah_299-1461082633

 

Puis j'ai fait des reportages en ex-Yougoslavie et en Chine.

En plus de la photographie de voyage, je tourne des clips vidéo, des spots, de la fiction et des documentaires.

 

Aaa_titolo_img_1436-1461082496

 

À l'approche de mes quarante ans j'ai décidé de réunir en une seule et même mission tout ce que j'ai toujours fait : ainsi, j'ai acheté un camping-car de 1982 et j'ai commencé à raconter mes voyages en photos, en vidéos et en textes.

En camping-car ou à pied, je sais que le monde est là, et qu'il m'attend.

Je trace des itinéraires, je crée des contacts et je planifie ma route.

Le futur a la couleur des endroits que je n'ai pas encore vus.

 

12719447_943986105698502_3024095345289556120_o-1461089892

 

 

 

 

Testate_05_vostok_fra-1461107526

 

“En des temps comme ceux-ci, la fuite est le seul moyen pour se maintenir vif  et continuer à rêver.”

 

Ce sont les mots d'Henri Laborit dans “L'éloge de la fuite”, et j'en ai fait une philosophie de vie.

J'ai réaménagé un camping-car Volkswagen Westfalia Sven Hedin LT 28 de 1982 et je l'ai rebaptisé Vostok.

 

_mg_4778-1461082674

 

Vostok comme la navette a bord de laquelle Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace, a quitté l'atmosphère terrestre.

Vostok pour une autre façon de penser le voyage: une fuite qui ne soit pas une simple évasion mais une recherche, une exploration pour trouver des points significatifs, en observant le déroulement des montagnes et des fleuves, en s'arrêtant pour demander des informations pour ne jamais perdre le contact avec tout ce qui constitue l'essence, la géographie humaine des lieux.

 

941670_10200742181770738_1952575330_n-1461082702

 

Le Vostok aussi est un peu humain : il n'a pas de dispositifs électroniques, pas de technologie complexe et fragile mais un moteur d'une autre époque, un de ces moteurs bien faits qu'un mécanicien pourrait réparer les yeux fermés au milieu de la jungle, muni simplement d'un poste à soudure et d'un peu de fil de fer.

 

Img_5319-1461082732

 

Au cours des années j'ai essayé de faire du Vostok ma base d'opérations, afin qu'il ne soit pas seulement une maison mobile mais aussi un bureau où travailler, lui apportant les meilleures modifications pour le rendre le plus adapté possible à mes exigences. 

 

La prochaine étape sera de le rendre un peu plus éco-responsable.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Soutenir le projet Vostok, ce n'est pas seulement soutenir une idée mais faire partie d'un grand projet narratif, suivre jour après jour un grand voyage, en être le témoin et en même temps le protagoniste.

 

Ce n'est pas seulement un voyage, pas seulement un documentaire ni un blog mais un grand récit partagé.

 

Il y a des sponsors qui croient à cette entreprise et qui apportent leur aide et leur énergie à ce en quoi je crois, mais ça ne suffit pas.

 

Mener à bien une entreprise de ce type n'est pas chose facile, et les frais s'élèvent à environ 7000 euros, mais je sais bien qu'avec le concours d'un grand équipage virtuel j'y arriverai.

 

Carburant: environ 2200 euros

 

Frais de nourriture/frais divers: 1800 euros

 

Connexion internet: environ 400 euros

 

Appareils divers, entretien du camping-car: 1000 euros

 

 

Puis il y a les frais engagés pour les contreparties, les frais d'expédition et la commission pour la plateforme qui héberge le projet.

 

Testate_sponsor_fra_2-1464605755

 

Thumb_12983956_10208302324969593_6939431413806999702_o-1460405167
Vostok100k

Je m'appelle Lorenzo et je suis un voyageur. Je l'ai toujours été et cela a influencé bon nombre des décisions que j'ai prises dans ma vie. Je travaille comme photographe et vidéaste dans le Sud de l'Italie. Journaliste publiciste*, j'ai effectué seul mes premiers voyages de photoreporter freelance, quand j'ai décidé de partir pour le Moyen Orient. De... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Ma hai una tabella di marcia precisa?

No, so solo che dovrò percorrere il tragitto stabilito e girare il documentario.
Mi farò guidare dall'istinto, dagli incontri e dai regali della strada. Magari dedicherò qualche giorno ad alcuni posti mentre ne eviterò altri. Penso di terminare in 4 mesi ma non mi importa quanto durerà il viaggio, non ho fretta.

+ Ma se volessi viaggiare con te?

Tra le ricompense è contemplata la possibilità di viaggiare con me per una settimana. Purtroppo ha un costo perché il viaggio ha un costo. Ma questo non esclude che se ci dovessimo incontrare, se tu dovessi andare da qualche parte sul mio percorso un passaggio o un caffè te lo offrirei volentieri. Diciamo che per questo viaggio non ho trovato un compagno fisso, almeno per ora. Resta il fatto, però, che sono alla costante ricerca di un compagno di viaggio, un nostromo che mi aiuti in tutte le mansioni richieste durante i miei viaggi: guidare, fotografare, utilizzare una videocamera.

+ Ho delle storie e dei luoghi da consigliarti, come faccio?

Sul mio sito www.vostok100k.com, alla sezione "Progetto Borders" c'è un form da compilare dove puoi lasciarmi i tuoi suggerimenti.

+ Perché hai scelto di fare questo itinerario evitando alcuni paesi?

L'itinerario è stato tracciato in base ad una serie di esigenze pratiche ed economiche. Andare in Gran Bretagna, per esempio, col budget che mi sono prefisso, rappresenta una spesa che costerebbe troppo.

+ Ho visto che si può pagare con la carta di credito. Ma per i bonifici?

C'è la possibilità. Dopo aver scelto cifra e ricompensa bisogna scegliere il sistema di pagamento SOFORT, che è un sistema sicuro per bonifici online

Derniers commentaires

Thumb_default
Buon viaggio Lorenzo!
Thumb_default
BUON VIAGGIO!
Thumb_default
Che il Dio del viaggio sia con te!