Précommandez mon dernier roman et, grâce à votre générosité, permettez-lui d'exister physiquement le plus rapidement possible !

Large_votre-corps-vous-va-si-bien-provisoire-1443199493-1443199501

Présentation détaillée du projet

 

         Il y a de cela trois ans, lors de vacances passées en Espagne, je me plongeais avec délice dans un roman « grand public »,de ceux que l'on retrouve régulièrement en librairies quelques semaines avant les congés d’Été.

 

Visuel ''tape à l’œil, scénario imparable, style littéraire fluide... Tous les ingrédients ici réunis pour satisfaire les estivants en manque chronique de soleil, qui tournent avec passion les pages du dernier roman de leur auteur fétiche entre deux badigeonnages de crème solaire...

 

Et soudain... Le déclic !

 

Moi aussi je vais essayer d'écrire !

 

Quelle prétention absurde, quel narcissisme, quel égocentrisme !

 

Mais à 45 ans, n'est-il pas grand temps de se désinhiber et de faire abstraction de ce que pourrait penser untel ou untel !

 

Une idée de départ, un ordinateur portable, un peu de temps et zou ! En huit semaines, mon premier roman (Onze heures sonnaient) est bouclé. Le manuscrit est envoyé à de nombreuses maisons d'édition et je reçois par retour, une volée de courriers aimables et froids me notifiant que l'écrit ne rentre pas dans les lignes éditoriales...

 

N'est pas Guilaume Musso qui veut !

 

Quelque peu déstabilisé, je me relance une seconde fois dans la grande aventure qu'est l'écriture d'un roman. Douze mois de travail plus tard, voici << Votre corps me va si bien... >>.

 

A la différence de mon premier écrit, j'ai, cette fois, la chance d'être remarqué par une maison d'édition qui prend le temps de lire les manuscrits de jeunes auteurs...

 

Un grand merci à Jacques Vialat et à toute l'équipe des éditions ThoT !

 

L'aventure de ce roman a pris son origine à la suite d'un article lu dans un grand quotidien français :

 

Le projet fou d'une greffe de tête Par figaro iconSoline Roy - le 12/06/2015             

 

Le Dr Sergio Canavero a présenté, dans un congrès de chirurgie américain, son idée de transplanter dans les deux ans une tête humaine. Il a demandé l'aide de ses confrères et la contribution financière de généreux donateurs, mais son projet laisse dubitatif plus d'un scientifique.

Quelques difficultés techniques et de menues questions éthiques… La greffe de tête (ou de corps, selon la perspective) consiste à transplanter sur le corps d'un donneur en état de mort cérébrale la tête d'un receveur malade ou handicapé. Un chirurgien chinois l'a fait sur des souris, le neurochirurgien Sergio Canavero le promet chez l'homme. Chez leurs pairs, l'enthousiasme est… mesuré.

«C'est farfelu, sourit le Pr Claude Ecoffey, président de la Société française d'anesthésie et de réanimation. Je ne dis pas que ça ne sera jamais possible, mais pas dans deux ans!» «Quand j'en ai entendu parler, je me suis demandé comment il pouvait s'y prendre et j'ai lu ses publications, se souvient le Pr Laurent Lantieri, pionnier de la greffe de face. Mais il nous parle là de magie, pas de chirurgie!» Impossible à ce jour, disent-ils tous, de réparer la moelle épinière. «S'il y arrive, j'applaudirai des deux mains, ajoute le Pr Lantieri. Mais il y aura plein de paraplégiques intéressés avant de monter un protocole aussi complexe qu'une greffe.»

Refroidir, couper, fusionner

Sergio Canavero a livré à deux reprises (en 2013 puis en 2015) quelques détails de sa recette dans Surgical Neurology International, revue scientifique de faible impact. Il règle en trois verbes la difficulté principale, qui est de fusionner les moelles épinières du receveur et du donneur: refroidir, couper net, recoller grâce à la chimie et l'électricité.

 

Le début du scénario était là...

 

Comment avait-il pu être aussi naïf ? Comment avait-il pu un seul instant penser que ces gens l’employaient par pur humanisme ? Quel imbécile, quel idiot il faisait ! Il se trouvait à présent dans un coin paumé de l’Europe de l’Est, à quelques heures de transférer le machiavélique cerveau d’un riche cinglé dans le crâne d’un parfait inconnu ! Quelles allaient être les conséquences de cette intervention révolutionnaire si elle réussissait ? Qu’avait en tête ce groupuscule qui agissait dans le secret ? Et surtout, comment pourrait-il, lui, se sortir de ce guêpier ?

 

Le docteur Marc Kloënsberg, célèbre neurochirurgien, s’en voulait à présent d’avoir quitté précipitamment New York quelques mois plus tôt. La proposition de ce scientifique allemand lui était alors apparue plutôt séduisante et tellement arrangeante… À vrai dire, elle tombait à point nommé. Sa vie personnelle ressemblait alors à un énorme chaos : sa future femme venait de mettre les voiles sans raison apparente, son patron l’avait brusquement congédié et, pour clore le tout, la police criminelle le persécutait… Tout le poussait à fuir le pays.

 

En acceptant cette sordide proposition, il allait pourtant, sans le savoir, déclencher un véritable cataclysme.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte des fonds me permettra de valider la précommande de 195 exemplaires, ce qui témoignera d'un "bouche à oreilles" suffisant pour déclencher la production de l'ouvrage.

Les éditions ThoT fonctionnent avec ce principe avec succès depuis des années.

Merci d'avance pour votre aide !

 

Quelques mots sur les éditions Thot

 

<< Depuis notre création en 1996, notre volonté est de permettre à un maximum d’auteurs d’aller jusqu’au bout de l’acte d’écrire, grâce à la publication de leur ouvrage. Dans un système éditorial de plus en plus difficilement accessible, nous voulons offrir aux textes qui le méritent la possibilité d’être lus. Nous considérons chaque livre comme un objet unique et singulier. Éditer un livre est l’aboutissement d’un très long travail d’écriture, de réflexion et de recherche. C’est une démarche importante tant pour l’auteur que pour l’éditeur.

Aujourd’hui, nous publions une trentaine de livres par an, dont 15 à 20 nouveaux auteurs.

 

 

Historique

En 1996, Jacques Vialat, originaire d’Avignon, décide de monter sa propre maison d’édition. C’est la naissance des éditions Atticus. Très vite, la maison prend forme. Habité d’un authentique souci de qualité et d’innovation, Jacques Vialat profite de sa rencontre avec une illustratrice pour se réorienter. Il décide alors de se placer sur le secteur de la littérature illustrée, et rebaptise sa maison, les éditions ThoT, du nom du dieu des scribes égyptien. Aujourd’hui, et devant la demande, la maison s’est diversifiée pour permettre à un plus grand nombre d’auteurs de se faire éditer.

 

L’équipe des éditions ThoT

Jacques Vialat, éditeur

Pauline Perazio, coordinatrice d’édition

Christiane Raffin, administratif et contact libraires

Élodie Jacob, communication et salon du livre

 

Comité de lecture

Les membres de notre comité de lecture sont consultés très étroitement sur la qualité des manuscrits. Entre huit et douze lecteurs se réunissent une fois par mois pour discuter des textes lus et recevoir les nouveaux manuscrits. Nous les remercions sincèrement pour leurs critiques, leurs remarques et leurs fiches de lecture : Bénédicte, Clément, Joëlle, Dominique, Martine, Gaëlle, Danièle, Dominique, Michel, Isabelle, François, Sandra, Catherine, Élyse.

 

Correcteurs

Nous travaillons actuellement avec cinq correcteurs. Philippe, Sophie, Joan, Anne P. et Anne A. La plupart d’entre eux ont suivi une formation de correcteur auprès du Centre d’Écriture et de Communication (Paris) ou auprès de l’Asfored (Paris).

 

Imprimeurs

Nous imprimons la majorité de nos ouvrages en collaboration avec l’imprimerie des Deux Ponts (38) et l’imprimerie ICN (64).  En ce qui concerne les ouvrages en quadri, projets ponctuels et livres jeunesse, nous travaillons avec des imprimeurs originaires de l’Union européenne.

 

Maquettistes / Infographistes

Nous travaillons avec trois maquettistes : Bernard, informaticien, Tommy, illustrateur, Audrey, illustratrice.  Les éditions ThoT s’occupent  également, en interne,  de quatre à six maquettes par an.

 

Illustrateurs

Nous recherchons parfois, si le projet le nécessite, des illustrateurs, qu’ils soient débutants ou professionnels.

 

Auteurs

Et bien sûr, tous nos auteurs, qui participent avec nous à la diffusion de leur(s) ouvrage(s). À noter : nous ne communiquons pas les coordonnées de nos auteurs ; mais nous leur faisons suivre tout courrier adressé aux éditions ThoT. >>

 

Thumb_jc_1-1443200357
JC JAMES

D’un passé de sous-marinier, au besoin toujours vital de passer de longues heures en mer, une actuelle profession de santé où se côtoient intimement joie et tristesse, JC James à toujours ressenti l’envie d’écrire mais sans pourtant jamais y succomber, jusqu’à ce jour. Récemment débridé par la lecture de « romans de gare », un genre de littérature qu’il... Voir la suite