Walking Progress est une recherche visuelle autour d'une marcheuse et de son ombre.

Large_visuel_kkbb

Présentation détaillée du projet

 

 

 

 

 

Une femme. elle marche.

Le ciel comme toit.

Un pied devant l'autre, c'est la bonne mesure pour avancer.

Les yeux rivés sur le présent, elle marche sans fuir le monde mais pour l'atteindre.

Elle choisit sa route avec des cartes, de bonnes chaussures et de l'eau.

La matière déroule sous ses pas, son esprit vagabonde jusqu'au prochain sommet.

Elle prend un chemin pour aller là-haut, seule avec son ombre, le ciel comme toit.

Toujours un pied devant l'autre,

elle marche.

 

Se mettre en marche, c’est une éthique, une philosophie de vie en marge de la société du tout rapide consumériste.

 

Walking Progress propose de suivre des chemins de traverse et de s’y perdre, d’un bout à l’autre des territoires, pour les contempler certes, mais en les gravissant d’abord. 

Entre un faux documentaire sur la fuite en avant et un journal de bord des états d'âme de la marcheuse, nous participons à ses associations de sensations, d'idées, de pensées

C’est la lenteur de la marche qui est filmée avec une GoPro-embarquée au cadrage subjectif, où se mêle l’ombre chinoise de la marcheuse qui apparaît dans la lumière dite «vidéo». 

Avec son ombre, le dialogue ne s’arrête jamais. Elle qui la précède, lui succède, suit son pas qui doute, renonce et dérive aussi

 

 

À quoi servira la collecte ?

Construction d'une structure pour nos toiles de projection

 

Img_7940

 

 

 

Thumb_avatar_kkbb
Talweg Cie

TALWEG, le chemin que Charlotte Mücklisch et FWD empruntent ensemble au détour d’expérimentations vidéo-théâtrales. Elles se trouvent en 2010 en périphérie du spectacle “La Rage du Sage” (Alain Damasio, Cie Les Chiennes Savantes) et rêve à un processus artistique commun. Elles achètent alors une caméra et entament une pérégrination visuelle autour de la... Voir la suite