Soutenez la construction de 5 toilettes sèches dans des communautés d'Équateur!

Large_ban_os_sin_fronteras_proyecto_francia2-1418230222

Présentation détaillée du projet

C’est quoi cette histoire?

 

Je suis Adèle, une étudiante de 21 ans, et  j’ai choisi de profiter de mon année de mobilité pour donner de mon temps à une association équatorienne dont le travail me plaît particulièrement : il s’agit de TECHO (“toît” en espagnol).

Mon premier projet est de financer la construction de 5 toilettes sèches dans les communautés San Enrique et Sabanilla, sur la côte équatorienne, avec l’aide bien sûr de TECHO, de la fondation InTerris, qui fabrique le mécanisme des toilettes sèches mais surtout, c’est de VOUS dont j’ai besoin!

 

 

Comment ça marche?

 

InTerris vous l’explique dans cette petite vidéo (en anglais & en espagnol)

 

 

On récapitule:

 

Ces toilettes fonctionnent avec de la sciure de bois.

Après utilisation, l’usager presse une pédale qui actionne trois mécanismes. Tout d’abord,  la matière fécale est acheminée vers un espace où est ensuite automatiquement répandue la sciure et enfin, une spirale permet de mélanger et d’oxygéner la matière, qui restera dans un compartiment pendant environ quatre mois avant de pouvoir être utilisée comme engrais.

 

Ces toilettes sont donc aussi hygiéniques et agréables que les vôtres!

 

Bloggif_546b72bf76d40-1416328143

 

Où et pour qui?

 

Img_20140823_160136-1416326872

 

Les deux communautés bénéficiaires  ont été sélectionnées pour bénéficier de ces toilettes sèches en fonction de leur situation sanitaire, leur accès à l’eau et à des systèmes d’égouts et leurs conditions de vie.

 

Les communautés San Enrique et Sabanilla appartiennent au canton de Daule, dans la province de Guayas

 

C’est à peu près..  

10799626_10204259653125892_924057518_n.jpg

 

 

Quelques chiffres (communauté de Sabanilla) :

-15,39% de la population est analphabète

-Les enfants sont scolarisés en moyenne 5,87 ans

-99,70% se trouvent sous le seuil de pauvreté

-69,10% se trouvent sous le seuil d’extrême-pauvreté

-La surpopulation est de 32,66%

 

 

Pourquoi?

 

Saviez vous que...

120 millions de personnes en Amérique Latine dont 2 à 3 millions en Équateur n’ont pas accès à des sanitaires?

Et que cela représente une des principales causes de mortalité dans le Monde?

 

Si cette situation est  souvent due à un manque de moyens financiers, c’est aussi l’accès à l’eau ou à un système d’égouts qui fait défaut.

 

 

Les + :

¤ Ne nécessite pas d’être relié à une alimentation en eau ni à un système d’égouts

 

¤ Pour la santé

-diminution de la transmission des maladies gastro-entérologiques

-amélioration générale de l’hygiène et de la santé

 

¤ Pour l’environnement

-économies d’eau

-purification des rivières et donc de la production agricole

-création d’un engrais riche grâce au compostage des excréments, ce qui augmente la fertilité de la terre

 

¤ Sensibilisation et éducation au développement

-pour les habitants du quartier qui doivent travailler de concert pour le développement du quartier et l’amélioration de leurs conditions de vie.

-pour les volontaires, souvent des étudiants, qui prennent conscience durant les constructions du privilège de leur condition et peuvent ainsi s’impliquer dans l’avenir de leur pays avec une vision plus large et humaniste.

 

 

Avec qui ?

 

14209_712176108848920_7466718637132636542_n.jpg

 

TECHO (Un Techo para mi País) est une organisation de la société civile née en 1997 au Chili et aujourd’hui présente dans 19 pays d’Amérique Latine et des Caraïbes. TECHO mène, avec de jeunes volontaires, des projets de développement communautaire et travaille également sur la construction de logements d’urgence. Depuis sa création en 2008, la branche équatorienne de TECHO a ainsi mobilisé 20 000 volontaires pour construire plus de 2 000 logements à travers tout le pays. Aujourd’hui, afin de remédier à l’omniprésent problème sanitaire, TECHO s’est tourné vers la fondation InTerris, professionnelle des sanitaires écologiques depuis 8 ans.

 

Plus de renseignements sur TECHO Ecuador ICI

 

Comment?

 

10606097_720191231380741_9127810842452531100_n.jpg

 

Tout d’abord, TECHO et InTerris vont identifier au moyen d’enquêtes les familles dont la situation sanitaire est la plus problématique. Ensuite, les volontaires TECHO et les familles construiront ensemble les toilettes sèches puis les familles seront formées quant à l’usage des toilettes et par la suite de l’engrais. Enfin, TECHO et InTerris effectueront plusieurs visites de post-construction.

À quoi servira la collecte ?

Coût d’une toilette sèche =  494 euros

 

Pré-fabrication par In terris : 140 euros

Quincaillerie : 176 euros

Panneaux de bois aggloméré MDP : 73 euros

Peinture : 17 euros

Bois :  15 euros

Tôle pour le toît : 8 euros

Ferrures (charnières, verrous) : 3 euros

Transport du matériel : 32 euros

Transport des volontaires : 15 euros

Alimentation : 13 euros (oui, on mange des pâtes et du thon..)

Autres (manuels, matériel de formation..) : 2 euros

 

+ Frais du site (pour l'ensemble du projet) = 216 euros

 

Et si le montant est dépassé?

 

Les familles dont nous pourrions améliorer le quotidien par la construction de toilettes sèches ne manquent pas..

 

Avec 3200 euros, nous construirons 6 toilettes sèches

Avec 4300 euros, nous en construirons 8

Avec 5400, nous en construirons 10

Etc.

Thumb_1797536_317850121735317_4939963046694974455_n-1416010896
Adèle H.

Je suis une étudiante (Sciences Po Rennes) de 21 ans, pleine de projets et d'envie de découvrir le monde! Je suis très intéressée par le monde du social et c'est pour cela que je fais en sorte de multiplier mes expériences dans ce domaine. Je passe actuellement un an à Quito, en Équateur pour travailler avec TECHO mais aussi pour apprendre une nouvelle...

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo! Bon courage pour la suite du projet !
Thumb_default
Il me manque mais ça va marcher ! Courage!
Thumb_default
bravo Adèle pour ton engagement!