Ce webdoc retrace les premières années du NPA, en suivant 3 militants, de grandes mobilisations en crises internes. En 18 séquences vidéos.

Large_viewer

The project

RESUME

 

C'est l'histoire d'un espoir déçu. En 2009, la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) faisait sa mue, un projet vieux de 15 ans. Le nouveau parti revendiquait près de 10 000 adhérents, trois fois plus que l’ancienne LCR. Le NPA, vent en poupe, se voulait alors comme « la seule alternative crédible à la gauche du PS », tandis que la crise économique présentait un contexte potentiellement propice aux anticapitalistes. En 2012, les effectifs sont retombés sous la barre des 3 000 adhérents. Echecs aux élections, querelles intestines, un quasi inconnu candidat à la présidentielle, départs en masse de militants… Le NPA est enferré dans la crise. Ce webdocumentaire n’est pas un énième projet suivant les leaders médiatiques, vers lesquels se tendent déjà les micros. Nous avons voulu pour une fois, nous tourner vers les « petites mains » qui font réellement le parti, ceux qui le portent et qui parfois le subissent.

 

 

Capture_d_e_cran_2011-02-10_a__14.46.19

 

Fin 2008, nous avons choisi trois jeunes militants aux pratiques et aux options politiques différentes. Edouard est partisan de l’alliance avec le Front de Gauche. Jihane est une révolutionnaire de la frange « identitaire » du parti. Fanny, plus proche à l'époque de la direction, affiche des positions plus nuancées. Le NPA n’a pas réussi à concilier leurs divergences. Il n’a pas réussi à définir de points d’entente, de stratégie commune. De 2009 à 2012, nous racontons ainsi par le biais de nos personnages une séquence politique faite de rendez-vous manqués et de luttes acharnées, de la crise économique de 2009 à la présidentielle de 2012, en passant par les manifestations contre la réforme des retraites et les révolutions arabes. Sur cette période, l’un de nos personnages a été marginalisé et a claqué la porte de l’organisation. Une autre a connu une ascension au sein de l’appareil, avant de se mettre en retrait, déçue. La dernière, la plus radicale, a attendu patiemment que sa tendance devienne majoritaire et désigne finalement un de ses membres, Philippe Poutou, candidat du parti pour la présidentielle. Ce sont ces trajectoires croisées que nous avons voulu suivre. Et au-delà du récit des conflits internes, dessiner une chronique humaine et sensible.

 

3_capture_d_e_cran_edouard

 

LE WEBDOCUMENTAIRE

 

Pour raconter cette histoire, nous proposons à l’internaute une série d’une quinzaine de vidéos, d’une longueur comprise entre 2 et 5 minutes, retraçant ces quatre années de vie du parti. L’internaute peut naviguer d’une vidéo à l’autre, de manière chronologique ou en suivant les personnages qui l’intéressent, de manière plus ludique. Nous voulons donner au spectateur la possibilité de progresser dans le récit comme il l’entend, en prenant le temps dont il a besoin. En plus de la vingtaine de vidéos constituant le corps du projet, trois vidéos plus intemporelles expliqueront d’où viennent chacun de nos trois personnages. Trois ou quatre autres vidéos (d’experts ou de cadres du parti) apporteront des enrichissements théoriques au propos.

 

2_capture_d_e_cran_jihane_et_fanny

 

NOTE D'INTENTION

 

Ils donnent beaucoup à un parti, qui parfois ne les écoute pas. Le NPA envahit leur vie, leur métier, leur couple aussi. Car militer 15 heures par semaine a un prix. Qui sont ces jeunes trentenaires, encartés depuis qu’ils sont adolescents, structurés par la politique? Et qui sont ces autres jeunes militants qui ont répondu à l’appel de Besancenot en 2008, avant de quitter le parti, dépités ? Lorsque nous nous sommes lancés dans ce projet, le NPA était le parti qui incarnait le mieux l’idée d’une « aventure politique » pouvant être suivie de l’intérieur sur plusieurs années. Nous aurions pu choisir le Parti de Gauche, né à la même période, mais son fonctionnement est très différent. Sous la ferme houlette de Jean-Luc Mélenchon, les débats internes sont plus policés. Au NPA, né du rassemblement de militants d’horizons divers, la démocratie interne est parfois jugée insuffisante, mais elle est bien réelle. Tiraillé entre ses différentes positions, le NPA est souvent en crise. Et lorsque les tendancs s’affrontent violemment, finie la langue de bois, place aux débats. Nous avons suivi le NPA pendant cinq ans, scrutant sa naissance puis son essoufflement, ses belles manifs et ses mauvaises habitudes, documentant l’euphorie et le découragement de nos militants. Car, ici, comme dans les autres partis, militer est une activité difficile, un sport de combat. Il faut tenir, même quand on est minoritaire. Résister contre la violence de l’appareil, parfois contre ses propres alliés.

 

Capture_d_e_cran_2011-02-10_a__14.41.56

 

DISPOSITIF ET REALISATION

 

Journalistes de presse écrite, de télé et de radio, ceci est notre premier projet long vidéo. Tout en suivant avec rigueur notre fil conducteur, nous avons profité d’une aussi longue période de tournage, propice à l’exploration. Nous sommes restés en recherche, prenant le temps de suivre nos personnages dans leurs activités extra-militantes, syndicales et associatives. Prenant le temps de les filmer même quand cela n’était pas forcément nécessaire. Prenant le temps de les écouter, aussi. Pour faire émerger leur personnalité et une parole politique sans fard.

 

TEASER DU WEBDOC 

 

 

LES VIDEOS

 

Récit - vidéo 1 : NPA, C’EST NULLE PART AILLEURS Avant la naissance officielle du nouveau parti, les militants se divisent sur le nom à lui donner. Une dizaine de propositions sont soumises au vote des militants. Derrière le débat autour du nom, se cache une question plus vaste. L’ex-LCR doit-elle abandonner le « R » de Révolutionnaire ? (...)

 

Récit - vidéo 2 : LE CONGRES FONDATEUR « C’est parti, et tout va se jouer dans le mois qui viennent… », lance Fanny à la fin du congrès fondateur du parti. Nous sommes en février 2009. Dans une grande salle de la Plaine Saint Denis, plusieurs milliers de militants sont réunis pour dire adieu à la Ligue Communiste Révolutionnaire et souhaiter longue vie au Nouveau Parti Anticapitaliste. (...)

 

1_capture_d_e_cran_2011-02-10_a__14.51.59

 

Récit - vidéo 3 : PREMIER TEST, LES EUROPEENNES Trois mois plus tard, ce sont les élections européennes. Certains militants aimeraient que le parti considère avec plus d’intérêt la main tendue des camarades du Front de Gauche. D’autres, comme Jihane, répondent qu’il est hors de question de s’associer avec des partis qui projettent de travailler avec le PS… Pendant la campagne, militants du NPA et du Front de Gauche se livrent à une bataille d’affiches. Avec 5% des suffrages exprimés, le NPA arrive derrière le Front de Gauche. (...)

 

Récit - vidéo 4 : LE DEPART DE JORDAN Au sein du comité parisien 9e-10e arrondissement, les frustrations montent. Jihane provoque même la scission du comité, et créée une cellule regroupant tous les trotskistes pur jus. Militant fraichement arrivé au NPA, Jordan claque la porte. (...)

 

Récit - vidéo 5 : JULIETTE MET LES PIEDS DANS LE PLAT Les réunions sont un rituel très codifié, avec temps de parole et sujet imposé. Juliette, une nouvelle, brise le cercle. Elle interrompt une discussion et se plaint de ne pas être suffisamment briefée sur les notions de bases. « Comment aller distribuer des tracts si on n’explique même pas ce que c’est que l’anticapitalisme?» (...)

 

Capture_d_e_cran_2011-02-22_a__22.12.08

 

Récit - vidéo 6 : LA FORMATION DES NOUVEAUX ARRIVANTS Pour former les nouveaux arrivants comme Juliette, des stages sont organisés chaque année, à Tôte, un petit village normand. Hugo, le compagnon de Fanny, fait partie des formateurs. Il distribue à ses «camarades élèves », des photocopies du Capital de Marx... version manga! (...)

 

Récit - vidéo 7 : LA CRISE DU VOILE Considéré au début comme un simple couac de campagne, le débat autour du voile va bientôt traverser l’ensemble du parti. Nous sommes au printemps 2010. La candidature aux régionales d’Ilham Moussaïd, membre du comité d’Avignon portant le foulard, est d’abord instrumentalisée par les adversaires politiques du parti. Mais rapidement le débat devient interne. (...)

 

Récit - vidéo 8 : LE DEPART D’EOUARD Depuis des mois déjà, Edouard hésite. Il observe de loin les tractations entre partis de gauche radicale avant les régionales, avec l’espoir que le NPA ne refera pas la même erreur que pour les européennes. En vain. Lorsqu’il prend la parole en réunion, Edouard est de plus en plus amer. Il dénonce un parti «plus tourné vers 1917 que 2017 ». (...)

 

Capture_d_e_cran_fanny_et_edouard

 

Récit - vidéo 9 : LE PARTI SE DECHIRE Le congrès de février 2011, qui se déroule au palais des congrès de Montreuil à deux pas de l’imprimerie du parti, doit permettre à chaque tendance de se compter avant le lancement des discussions sur la présidentielle. Le parti doit sortir avec une majorité claire! Objectif raté : le NPA sort de ce rassemblement plus divisé que jamais avec trois tendances regroupant chacune 33% des militants. Fanny et Jihane, stressées, préparent leurs interventions en coulisse, et se succèdent à la tribune. (...)

 

Récit - vidéo 10 : REFORME DES RETRAITES & PRINTEMPS ARABE, UN NOUVEAU SOUFFLE Alors qu’ils n’ont jamais été aussi divisés, les militants du NPA vont retrouver un peu d’espoir, portés par des luttes communes et l’élan de la révolution tunisienne de janvier 2011. Place de la République à Paris, Fanny recroise son ancien camarade Edouard, dans la manifestation de soutien au peuple tunisien. (...)

 

Capture_d_e_cran_2011-02-15_a__21.48.25

 

Récit - vidéo 11 : UNIVERSITE D’ETE, PREMIERS BILANS  Port Leucate. Les pieds dans l’eau. Fanny et Jihane malgré leur divergences de plus en plus flagrantes participent toutes les deux à cette dernière université d’été avant la présidentielle. Les militants sont moins nombreux que les années précédentes. (...)

 

Récit - vidéo 12 : UNIVERSITE D’ETE (2) : “J’AI PAS LU MARX, J’AI PAS LU LENINE” A Port Leucate, les militants des quartiers populaires ont aussi fait le déplacement. Quelques semaines auparavant, le parti a perdu l’ensemble du comité d’Avignon qui a démissionné en bloc, dans la foulée de l’affaire du voile. Ce rassemblement estival est l’occasion de faire un bilan de l’implantation du parti en banlieue. A la sortie d’un atelier de réflexion sur le sujet, une conversation musclée prend place dans l’une des allées du village vacances. (...)

 

Récit - vidéo 13 : UNIVERSITE D’ETE (3), PHILIPPE POUTOU EST LANCE Entouré d’Alain Krivine et d’autres personnalités du parti, Philippe Poutou arpente les allées de l’université d’été. Sur la terrasse, il parle des ateliers, avec Jihane et des membres de sa tendance. Il se prépare à son premier meeting en tant que candidat à la présidentielle… Mais, au meeting, c’est Olivier Besancenot qui prend la parole en premier. (...)

 

Récit - vidéo 14 : LA CAMPAGNE (1), LE DEFI DES SIGNATURES Autre défi à relever en attendant le sprint final de la campagne présidentielle : celui de la course aux signatures de maires. Alors que Fanny est clairement en retrait, Jihane se jette dans cette drôle de bataille qui occupe bientôt tous ses week-ends et ses vacances.  (...)

 

Capture_d_e_cran_manifjihane

 

Récit - vidéo 15 : LA CAMPAGNE (2), DANS L’OMBRE DU FRONT DE GAUCHE Alors que Philippe Poutou peine à faire entendre sa différence, Jean-Luc Mélenchon peut se féliciter d’avoir dès le début du printemps créé la surprise. Dans la rue, Jihane, qui tracte quasiment tous les week-end, est fatiguée d’entendre les Parisiens n’avoir que le Front de gauche à la bouche. (...)

 

Récit - vidéo 16 : EDOUARD A LA BASTILLE Edouard a finalement rejoint le Front de Gauche. De meeting en meeting, la mobilisation prend de l’ampleur. Le 18 mars 2012 place de la Bastille à Paris, Edouard est là au milieu de la foule, approchant les 100.000 personnes. (...)

 

Récit - vidéo 17 : OBJECTIF 1 % 22 avril 2012. A force de questionnements, Fanny ne sait plus pour qui elle doit voter au 1er tour de la présidentielle. Doit-elle voter pour « son » candidat Philippe Poutou, malgré l’isolement qu’il incarne? Ou bien suivre la vague et voter pour Mélenchon? Ce soir-là, rue Taine, dans les locaux parisiens du parti désertés par une partie des militants, Jihane espère simplement que son candidat dépassera les 1%. Philippe Poutou recueille 1,2%.Terne victoire.(...)

 

Capture_d_e_cran_2011-02-14_a__13.33.51

 

Récit - vidéo 18 : L’AMERTUME DE FANNY Deux semaines plus tard, nous sommes à la soirée électorale organisée chez Fanny pour le deuxième tour de la présidentielle. Elle a finalement voté pour Poutou. Et, pour elle, son résultat est un énorme échec, comparé au 5% de Besancenot en 2007. Fanny se prépare à quitter le NPA. (...)

 

PROJET DE MAQUETTE DU WEBDOCUMENTAIRE

 

Mak1

 

 

Why fund it?

Le tournage, que nous avons financé sur nos fonds propres, étant terminé, il nous reste à présent à financer le montage et la mise en forme sur le web de nos vidéos.

 

Soit : 

- un monteur : 2500 euros 

- un webdesigner : 1500 euros

 

A ce stade nous avons besoin pour terminer le projet de : 4000 euros

Promesses de parainages média : 1500 euros (2 médias partenaires Médiapart et Regards)

 

IL NOUS RESTE DONC A RECOLTER  2500 EUROS

 

En espérant que votre générosité et votre intérêt pour ce projet au long court pourront nous permettre de franchir cette dernière étape ! Merci d'avance.

 

AYANT VISE AU PLUS JUSTE, TOUT ARGENT DONNE AU DESSUS DES 100% DE LA COLLECTE RESTE LE BIENVENU ET NOUS PERMETTRA DE FINANCER LE MIXAGE SON DU WEBDOC QUE NOUS DEVONS METTRE DE NOTRE POCHE !

Thumb_images
claire_choo

QUI SOMMES NOUS? 3 JOURNALISTES ///Claire Chaudière, 32 ans, est journaliste à Radio France, au Mouv'. Prix Varenne 2009 pour son reportage sur France Inter "Victimes agresseurs, l'étonnant dialogue" /// Mehdi Fikri, 32 ans, est journaliste à l’Humanité depuis 2008. Prix 2010 du journalisme agricole pour son article "Pied à terre"///Julie Regard, 32 ans,... See more

Newest comments

Thumb_default
un petit pas pour un début, mais il sera grand à l'avenir. Bon courage !
Thumb_default
Les deux sœurs vous souhaitent une bonne réussite
Thumb_default
Bravo à Mehdi et ses collègues. Pensées encourageantes de Samy , Yazid , Momo et Annick