Donnez vie au rêve du village de Yéviépé ! Soutenez sa population pour la création de sa bibliothèque et offrez-lui de nouveaux horizons !

Large_p1010563_16_10-1424249690

Présentation détaillée du projet

L’objectif visé

 

En termes d’infrastructures d’accès aux livres et à l’information, le Togo a encore un long chemin à parcourir pour satisfaire les besoins de sa population. La sensibilisation mise en place au milieu des années 1990 n’a pas été accompagnée des moyens matériels et financiers nécessaires et aujourd’hui les objectifs sont loin d’être atteints. Surtout, les initiatives ont tendance à cibler les zones urbaines et périurbaines, laissant les zones rurales toujours un peu plus isolées.

 

Dans ce contexte, le projet entrepris consiste à finaliser la construction de la bibliothèque de Yéviépé débutée en 2002 mais également à aménager l’intérieur de la structure, à l’approvisionner en ouvrages et à former des habitants du village afin qu'ils gèrent la bibliothèque et la rendent opérationnelle.

 

Assemblage_3-1424346102

 

Plus qu’une bibliothèque, l’objectif est de mettre sur pieds un véritable centre d’activités au sein duquel pourront se retrouver toutes les personnes du village de Yéviépé, qu’elles soient scolarisées ou non, jeunes ou adultes, hommes ou femmes, infirmière ou menuisier. Il sera de plus accessible aux habitants des alentours qui ont fait part de leur intérêt. Au-delà d'une documentation variée et adaptée, il s’agit de proposer des activités ciblant des groupes particuliers ou la population en général, ludiques ou à visée pédagogiques dans le but d’ouvrir de nouveaux horizons aux habitants, de leur proposer des outils pour réaliser leurs projets tout en renforçant la cohésion sociale de la communauté et son sens de l’initiative.

 

Mais pour mieux comprendre ce projet, sa ligne conductrice, ses enjeux, remontons quelques années en arrière :

 

Il était une fois…

 

Le village de Yéviépé : une population de près de 3000 habitants, relativement jeune, à l’abri d’une nature verdoyante et réconfortante. En transport, à 2h30 de Lomé, la capitale, et à 30min de Kpalimé, 4ème ville du pays. A pieds, à 30min de la frontière avec le Ghana. Des activités principalement agricoles et une culture vivrière y occupent la population.

 

Assemblage_cartes-1424346518

 

En 2002, les jeunes du village décident de créer une bibliothèque. Elle doit notamment apporter un soutien pédagogique aux élèves du primaire et du collège (environ 400) grâce à la mise à disposition de documentation. Ainsi s’ils veulent consulter un ouvrage pour un devoir ou par plaisir, ils n’auront plus à parcourir les 12km qui les séparent de Kpalimé. Grâce à leurs efforts, les jeunes réussissent à obtenir un premier financement et mobilisent les artisans du village : les travaux commencent.

 

Malheureusement, le mauvais sort les rattrape : les fonds s’avèrent insuffisants pour mener le projet à bien et ils doivent s’arrêter. Les années passent, la recherche de fonds continue mais reste vaine. Les conditions de vie au village, elles, ne sont pas simples ; les difficultés économiques prennent le pas et l’exode rural des jeunes n’épargne pas la communauté. A ce jour, on trouve au cœur du village le bâtiment inachevé qui a traversé la dernière décennie, symbole des espoirs et des attentes du village.

 

Assemblage_2-1424246175

 

Toutefois, l’histoire ne s’arrête pas là et les obstacles ne sont jamais insurmontables !

 

Parmi les jeunes qui avaient initié le projet, il s’en trouve un dont le destin n’est pas commun. Ainsi le 13 mai 2011, Kossi Mawunya Segbedzi, alors qu’il s’apprête à ouvrir son entreprise de transit portuaire dans la capitale, se voit nommer chef du village de Yéviépé. Il a seulement 31 ans et selon la coutume, il gardera ce titre jusqu’à sa mort.

 

Qu’à cela ne tienne, il mettra toute sa jeunesse, son dynamisme et ses idéaux au service de son village et surtout de son développement. Les priorités de son programme : faire venir l’électricité au village, faire de ce dernier et des hameaux alentours un véritable canton (échelon administratif supérieur) et bien sûr, mettre sur pieds la bibliothèque !

 

P1010573__2_-1424209636

 

Or tout le monde le sait, s'il n’y a pas de conte sans vilaine sorcière (qui a pris ici les traits des difficultés économiques), il n’y a pas non plus de conte sans une bonne fée et ses amis prêts à voler au secours du gentil héros ! Et c’est l’heure de leur entrée en scène !

 

Ainsi, 3 mois après sa nomination, le jeune chef voit arriver dans son village une vingtaine de volontaires togolais et expatriés venus dispenser des cours de soutien scolaire. Saisissant l’occasion, il leur présente son projet et leur demande de l’aide. Parmi les jeunes, se trouve celle qui sera la marraine mais qui ne le sait pas encore. Le destin joue souvent bien des tours !

 

F_e-1424345417

 

Cette demande, telle une petite graine, s’installe dans la tête de la jeune femme qui continue son bonhomme de chemin. Et quel chemin ! Un retour au Togo en 2012 pour les vacances puis en 2013 pour un stage de 6 mois. C’est là que tout change ! Et oui, elle est étudiante en gestion de projet de développement. Elle conçoit des projets, cherche à les financer et les réalise ! Et puis, elle commence à connaitre le Togo, sa population, sa manière de fonctionner. Alors, comme une évidence, l’idée mise à germer, se met à éclore !

 

C’est donc reparti pour l’aventure ! Le projet connait un nouveau souffle ! Les prises de contact avec les autorités du village s’enchainent pour déterminer les besoins et les envies.

 

 

De retour en France, la marraine attaque la recherche de financements. Un constat s’impose : on peut difficilement demander des subventions quand on est seul. Pas de souci : la marraine part à la recherche d’alliés et les trouve. Ce sera GO TO TOGO pour les démarches administratives en France et ASTOVOT (qui avait organisé le soutien scolaire en 2011) pour celles au Togo.

 

Le travail avance à bon train : conception des plans à l’aide d’architectes togolais ; réalisation du budget prévisionnel ; recherche de partenaires techniques au Togo et en France ; contacts avec les maisons d’édition en France et au Togo ; soumission des premières demandes de subvention ; etc.

 

Mais voilà, malgré toute la bonne volonté et l’énergie de la marraine, de ses alliés et de l’ensemble des acteurs du projet, l’argent reste un garçon très timide : il n’ose pas faire le premier pas ! Il a besoin d'être encouragé et qu'un premier donateur prenne le risque de faire confiance.

 

Aujourd’hui, la population et les artisans du village de Yéviépé sont prêts à entreprendre les travaux nécessaires ; les amis togolais sollicités également. Tout le monde attend le coup de baguette magique de la marraine pour transformer la citrouille en carrosse. Ce qu’il manque ? Les fonds pour acheter la poudre de perlimpinpin, autrement dit les matériaux et matières premières que la population n’a pas les moyens de se procurer.

 

Assemblage_4-1424625300

 

C’est pour cela que nous faisons appel à vous. Entrez dans le conte, soyez les alliés de la marraine et surtout soyez ceux qui nous font suffisamment confiance pour prendre part à l’aventure ! Promis, vous ne serez pas déçus ! Et le succès entrainant le succès, votre petite action en permettra de bien plus grandes !

 

Écrivez la fin du conte : transformez le rêve en réalité ! La morale de l'histoire n’en sera que meilleure et nous pourrons dire et prouver que l’échange, le partage et la solidarité sont les clefs d’un avenir en grand.

 

L’aventure continue !

 

Tout le monde est prêt, nous sommes d’accord mais ca ne veut pas dire qu’il ne reste plus qu’à croiser les doigts et attendre que la campagne se finisse. Bien au contraire !

 

- Nous continuons à soumettre des demandes de subvention « classiques » et à défendre le projet devant les institutions ;

- Des interventions sont prévues dans des écoles primaires de la région parisienne pour présenter le contexte togolais et sensibiliser aux différences culturelles ;

- L’organisation de concerts caritatifs dans la ville de Kpalimé est en pleine réflexion ;

- Des entreprises privées sont démarchées pour mettre en œuvre des partenariats financiers ou matériels ;

- Un chantier solidaire sera réalisé au mois de juillet afin de réaliser le mobilier et la décoration de la bibliothèque.

 

Nous réfléchissons aussi à organiser une soirée dont une partie des bénéfices sera reversée pour le projet.

À quoi servira la collecte ?

Le projet dans son ensemble a été chiffré à 26 317,21€. Nous ne serons pas aussi gourmands ! A travers cette campagne, nous demandons 5 061€.

 

Cette somme représente les dépenses suivantes :

- 576€ : Payer les 60% de la somme due à l’architecte pour son fantastique travail de conception d’ores et déjà effectué et son travail de suivi des travaux à venir.

 

- 1187€ : Remplacer la toiture actuelle en tôles. En plus d’être usagée suite à 10 ans d’existence, nous avons décidé d’installer des tuiles de ciment. Elles permettront une meilleure accroche des panneaux solaires mais également d’atténuer le bruit de la pluie ; ce qui n’est pas négligeable pour une telle structure pendant la saison des pluies.

 

- 456€ : Mettre en place l’électricité dans le bâtiment.

 

- 2437€ : Réaliser les éléments de maçonnerie. Il s’agit de réaliser une mini-terrasse à l’entrée avec une rampe pour les personnes à mobilité réduite mais également des marches pour l’entrée arrière. A côté de cela, il faut réaliser le revêtement des murs intérieurs et extérieurs ainsi que celui du sol (aujourd’hui de la terre battue) avant d’apposer le carrelage.

 

- 405€ : Cela représente les 8% prélevés par la plateforme sur le montant global des contributions. Ils se divisent en une commission de 5% et en frais de transaction bancaire de 3%.

 

Le principe du financement participatif étant que l’objectif peut être dépassé, nous avons prévu de quoi satisfaire votre curiosité !

 

Un objectif dépassé permettrait dans un premier temps de pouvoir revoir l'indemnisation des artisans du village afin qu’ils ne rentrent pas bredouille à la maison et que leur engagement communautaire soit valorisé.

 

Un objectif dépassé permettrait ensuite d’envisager plus rapidement la réalisation des travaux de menuiserie ; la pose des panneaux solaires ; la peinture des murs ou encore le paiement des 40% restants pour le travail de l’architecte.

 

A ce stade, le gros œuvre serait achevé !

 

Test_graphes-1427540328

 

En ce qui concerne les contreparties, la plupart d'entre elles seront réalisées par les artisans de Kpalimé. Ces derniers sont bien souvent des jeunes formés au centre artisanal de la ville et fortement impliqués dans la vie associative de cette dernière. En passant par leur savoir-faire, nous souhaitons soutenir leur activité économique.

 

Enfin, pour les plus hésitants, sachez que le projet étant supporté par l'association Go To Togo, les dons seront recueillis sur son compte en banque. Or cette dernière étant reconnue d'intérêt général, elle pourra vous émettre un reçu fiscal permettant de déduire 66% de votre don de vos impôts. Alors n'hésitez plus !

Thumb_p1000187-1424211554
LaMarraine

Jeune diplômée en gestion de projet de développement ainsi qu’en relations internationales, j’ai découvert le village de Yéviépé en 2011 lors d’un chantier solidaire. Touchée par la demande de la population mais également par son dynamisme général et sa motivation, j’ai décidé de mettre mes compétences au service de Yéviépé. La réalisation d’un projet... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qui sont les associations partenaires du projet ?

ONG ASTOVOT : http://astovot.org/
L’ASsociation TOgolaise des VOlontaires au Travail a été créée en 1957, ce qui en fait la première association togolaise et une des premières associations ouest-africaines. Depuis plus de cinquante ans, elle a pour but de promouvoir la culture de la paix et d’améliorer les conditions de vie des populations tout en promouvant leur épanouissement et leur bien-être à la fois dans leur environnement écologique, socioculturel, sanitaire et éducatif. Agissant sur des bases reconnues et renforcées par le temps, ASTOVOT a su nouer des partenariats solides pour la réalisation de ses projets. Ces projets, qui sont à la fois de court (chantiers solidaires), de moyen et de long terme, permettent aux volontaires nationaux (environ 150) de côtoyer les volontaires internationaux et de créer un réel échange interculturel.

Association Go To Togo : http://gototogo.net/
Go To Togo est une association étudiante de solidarité internationale créée en 2009 au sein de l’Université Paris Dauphine. Elle promeut le développement de l’éducation et de la culture au Togo à travers un impact direct de la population locale. Depuis 5 ans, elle agit sur des projets de construction scolaire ainsi que de soutien scolaire dans les environs de Lomé. Pour la réalisation de ces projets, sont annuellement organisés des chantiers solidaires. Avec un bureau composé d’étudiants et renouvelé chaque année, l’organisation est dynamique et a à cœur de réaliser ses objectifs. Jusqu’à présent, cela s’est fait avec succès puisque Go To Togo a déjà permis l'ouverture de quatre collèges (à Amédéhoèvé, Dokplala, Koudassi et Kleve Sevexo), la réparation du toit d'une école (à Badja) ainsi que d'un ensemble de latrines (à Dokplala). Depuis cette année, un cinquième collège est en construction à Davedi.

+ En quoi le village de Yéviépé peut-il être décrit comme dynamique ?

Le dynamisme du village est en grande partie dû et surtout guidé par l'entrain du chef. En effet, il a à cœur de balayer les vieilles habitudes et ses attentes pour le village sont nombreuses. Il souhaite entamer des actions de développement mais il tient à ce que ces dernières soient accompagnées d’une participation massive de la population. C’est une des raisons pour lesquelles il a entamé les démarches pour recréer une association villageoise pour le développement : il s’agit de réunir un maximum de personnes et de partager les compétences de chacun autour d’un objectif commun.

En termes de réalisations concrètes, il a permis au village d'accéder à un projet d'électrification mené par l'Union Européenne sur la frontière ghanéo-togolaise.
En partenariat avec la Croix-Rouge togolaise, un forage a été construit au centre du village. Ce dernier permet l'accès à une eau potable et plus saine que celle extraite des puits précédemment.
En association avec un organisme ghanéen, des activités ont été mises en place au sein du village afin de renforcer les capacités des population en termes de développement d'activités économiques.

Enfin, mis à part le projet de la bibliothèque, le village de Yéviépé a d'autres ambitions pour les années à venir. On peut notamment citer le retour du marché au sein du village ainsi que la construction d'un nouveau bâtiment pour le collège.

+ Comment sera gérée la nouvelle bibliothèque et quelle est sa viabilité ?

Deux habitants du village ont été désignés et seront formés afin de s'occuper au quotidien de la structure. Ils auront pour mission de gérer les livres (leur état, leur stock et leur classement) ainsi que la comptabilité basique de la structure mais également de mettre en place des animations pour faire vivre la structure et d'être à l'écoute des besoins de la population.

Au sein du Comité Villageois de Développement (qui accompagne la chefferie), une commission dédiée à la bibliothèque a été créée pour appuyer la mission des deux bibliothécaires-animateurs, notamment en termes de gestion comptable.

En ce qui concerne la viabilité financière de la nouvelle structure, il est à noter qu'un système de cotisation sera mis en place pour y accéder. En tenant compte, bien évidemment, des ressources limitées de la population.
A côté de cela, des services payants vont être mis à la disposition de la population (impression, photocopie, etc). En raison de la distance entre le village et la ville de Kpalimé (qui est la seule à proposer de tels services jusque là), un certain succès de ces derniers est attendu.
De plus, des activités payantes telles que des projections de films seront également organisées afin de permettre des rentrées d'argent.
On peut noter que grâce aux panneaux solaires, la facture d'électricité ne sera pas un souci.

+ Pourquoi une contrepartie spécifique pour une livraison hors France/Europe ?

En raison du poids et de la taille des contreparties, les frais d'envoi hors France/Europe sont trop élevés pour que nous puissions les prendre en charge nous-mêmes. Ils grignoteraient alors trop sur la donation et en conséquence moins d'argent irait au projet.

Toutefois, si vous souhaitez faire une contribution inférieure à 300€ tout en vous faisant livrer hors France/Europe, vous pouvez prendre contact avec moi afin de discuter des possibilités (frais d'envoi à votre charge ou suppression de certaines contreparties par exemple).

+ Comment participer à la collecte sans effectuer de paiement en ligne ?

Si vous souhaitez faire un don dans le cadre de la collecte mais que vous ne souhaitez pas effectuer un paiement en ligne - seul moyen de paiement via la plateforme, il existe une solution !

Il vous suffit de faire un chèque à l'ordre de l'association Go To Togo. De cette manière, vous obtenez bien le reçu fiscal. Ensuite, l'association se chargera d'effectuer un versement sur la plateforme du montant de votre chèque.

Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à contacter LaMarraine qui vous indiquera tous les détails pour l'envoi du chèque.

Derniers commentaires

Thumb_default
Ayé ! ^^ J'ai mis du temps, mais j'ai fini par le faire :).
Thumb_default
Coucou Lydie, Voici ma contribution à ton projet, j'attend des nouvelles.
Thumb_p1000187-1424211554
Bonjour ! Nous attaquons la dernière ligne droite avant la fin de la collecte et le rythme se ralentit légèrement ! :) Vous êtes 61 à nous avoir fait confiance et à avoir participé. C'est le moment de transmettre votre engagement à vos proches afin qu'ils franchissent le pas, eux aussi ! Qui mieux que vous pour les convaincre ! On semble très proche de l'objectif mais s'il n'est pas atteint, tout sera perdu. Ce serait vraiment dommage... Alors comme on dit, plus on est de fous, plus on r(éuss)it !!! C'est le moment de partager ! :) Bon wkd à tous !