Atelier de création audiovisuelle adapté

Vidéo pour tous !

Visueel van project Atelier de création audiovisuelle adapté
23
Backers
18 dagen
Resterende
€1.305
Voor €1.450
90 %
Gezondheid
en
handicap
Onderwijs

Atelier de création audiovisuelle adapté

 

 

"Réaliser une oeuvre audiovisuelle avec des jeunes en situation de handicap physique " 

 

 

1. Des professionnels vont leur apprendre :

  • Rapport à l’image :

Devenir conscient et critique de son environnement visuel.

  • Techniques de prise de vue :

Apprendre à se projeter dans une histoire et à faire vivre ses idées avec cohérence dans un scénario. 

Manipuler une caméra. Savoir cadrer en fonction des volontés de la mise en scène, savoir jouer avec la technique image.

Se rendre compte de l’importance du son.

Etre initié au montage vidéo sur un logiciel professionnel. 

  • Travail sur soi :

L’atelier donnera l’occasion aux participants de se voir, de s’entendre parler et ainsi prendre confiance en eux et en leurs capacités.

Les jeunes participants pourront acquérir de manière ludique les techniques du cinéma. 

L'atelier permet d'apprendre en groupe, d'apprendre à exprimer ses idées et à les argumenter devant un public, la parole se libère dans un cadre bienveillant.

 

2. Comment se déroulera l'atelier ?

  • Après une première rencontre, des jeux ludiques et des visionnages de films permettront de tisser les liens du groupe et d'initier l'éducation à l'image.
  • Ensuite, les séances d'écriture démarreront. C'est à ce moment que le choix de la forme (fiction, documentaire...) et du message du film s'opèreront. 
  • Une fois le film écrit, les décors et les comédiens choisis, nous seront prêts pour le tournage. Nous prêterons une attention particulière à ce que chaque membre du groupe participe, trouve sa place dans la réalisation, que ce soit à la technique, à la mise en scène ou dans le jeu d'acteur.
  • Enfin, l'atelier se conclura par des séances de visionnage de nos images et du film en cours de montage. 

 

3. Les créateurs et les origines du projet

Voilà plusieurs années que Sarah-Myriam Poirson et Eric Schlaflang - professionnels du milieu de l'audiovisuel et du cinéma - viennent intervenir dans notre structure, l'ARAHM.

Le résultat : 3 films écrits, tournés et réalisés par des jeunes porteurs d'un handicap moteur léger ou lourd.

Sarah-Myriam Poirson, 35 ans est autrice-réalisatrice de documentaires pour la télévision. Parallèlement à ses réalisations, depuis de nombreuses années elle intervient dans diverses structures scolaires et médico-sociales auprès de différents publics (collégiens, jeunes en situation de handicap ou en difficultés sociales, adultes en chantier d’insertion…).

Eric Schlaflang, 48 ans, producteur et réalisateur de documentaires pour le cinéma et la télévision, intervient à l'ARAHM depuis 2015

Nous sollicitons aujourd'hui votre aide pour pouvoir pérenniser ces interventions qui sont utiles, riches humainement et qui favorisent l'apprentissage. Les ateliers permettent de donner aux jeunes de la confiance en soi, de se sentir valoriser, de gagner en autonomie et de favoriser l’autodétermination.

 

4. À qui s'adresse le projet ?

Les jeunes participants seront des enfants, adolescents en situation de handicap moteur. Ils représentent un public qui demande beaucoup d’attention mais qui offre aussi beaucoup d'assiduité, de motivation et de plaisir. Souvent, en plus de leur handicap, ces enfants présentent des troubles du comportement qui se traduisent par de la frustration.

5. Calendrier du projet

Date de début : Mai 2021.

Date de fin : Juillet 2021.

Date de restitution prévue : Fin juillet ou septembre 2021.

Fréquence des séances : Hebdomadaire.

Nombre d’heures d’intervention : 95 heures à 2 intervenants.

Lieux où se dérouleront les ateliers : ARAHM et extérieurs (tournage)

 

6. Deux intervenants audiovisuels aux missions suivantes :

Transmission : Les deux intervenants nécessaires pour cet atelier auront en charge de rendre possible l'expression et l'épanouissement artistique des participants. Même si la qualité du film réalisé au cours de l'atelier leur tient à cœur, leur mission première reste éducative et ludique. Une éducatrice spécialisée  issue de l'ARAHM et ayant déjà participé aux ateliers antérieurs les accompagnera dans cette tâche. 

Adaptation : Il faut adapter les méthodes de travail pour chaque participant en tenant compte de ses particularités, notamment en ce qui concerne la communication : parler doucement, adapter son écoute, se répéter ou expliquer autrement. Mais les « contraintes » sont sources de dépassement et d'ingéniosité.

Découverte Parallèlement à la découverte de la vidéo en tant qu'outil de communciation, les intervenants veilleront à la familiarisation des jeunes avec le vocabulaire technique audiovisuel. Ils s'assureront aussi de la transmission des connaissances techniques incontournables pour la bonne manipulation du matériel audio et vidéo tout en établissant la cohésion de groupe nécessaire aux tournages en équipe.

Thérapie : La création collective d'une oeuvre filmique contient en soi, par les efforts que cela demande, un processus thérapeutique. C'est dans cette démarche engagée que les intervenants souhaitent s'inscrire auprès de ces publics dits « éloignés ».

 

7. Le projet en détails

  • Séances 1 : Education à l'image : L'objectif de ces séances ludiques sera d'apprendre aux participants à décrypter une image. Nous leur apprendrons à adopter une position critique face à la diffusion des informations via différents médias.
  • Séance 2 : Langage, symbolique de l'image " Les Mots du clic " : Ce jeu permet d'élaborer ensemble la critique d'une image choisie par les joueurs ou le médiateur. C’est à la fois un jeu d'observation, d'acquisition de vocabulaire et de réflexion.
  • Séance 3 : Visionnage de films et analyse critique : Le groupe analysera le message explicite ou implicite d'un film. Effectivement, l'analyse critique apprend à élaborer son point de vue. 
  • Séance 4 : Table Mash'Up : Cette " table de montage ” permet de travailler le récit filmique dans une logique collaborative et ludique. Le groupe pourra ordonner les images à sa guise et ainsi comprendre de manière interactive le montage et la force de ce dernier dans les messages explicites et implicites.
  • Séance à 10 : Ecriture du film : D'un brainstorming commun, où fuseront les idées et les bribes d'une histoire, naîtra la thématique puis les enjeux du film que les participants voudront créer. Ainsi, au fur et à mesure, le fil rouge se dessinera et les scènes à tourner se préciseront pour être finalement posées sur papier en un scénario écrit et/ou storyboard.
  • Séance11 : Découverte et initiation au matériel et à la technique de prise d'images : Cette séance, qui peut venir comme une pause durant la phase d'écriture, sera dédiée à une première immersion dans la technique vidéo. Elle permet une première prise en main du matériel et une introduction aux techniques de prise de vues. Les participants pourrons se projeter davantage dans le concret de leur film et appréhender plus rapidement le tournage.
  • Séances 12 à 17 : Tournage : Après une séance de préparation, où le groupe se mettra dans la peau d’une équipe de tournage à la recherche de ses comédiens, de ses figurants et de ses décors, nous pourrons attaquer le  tournage. Les participants se confronteront à tour de rôle aux différents postes : réalisateur, cadreur, preneur de son, scripte, mais aussi régisseur ou acteur.
  • Séance 18 à 19 : Visionnage des rushes aide  montage avec le groupe : Les visionnages de nos images filmées et des versions du film en cours de montage permettront de continuer jusqu'au bout le processus d'écriture du film. C’est aussi une introduction brève au principe et au logiciel de montage vidéo.
  • Montage : La finalisation du montage sera effectuée par les intervenants hors des murs.

 

8. Restitution privée et publique : 

Une ou plusieurs projections au sein de l'ARAHM auront lieu tout de suite à l'issue des ateliers. À la fin des projections, des temps d'échange valoriseront l'expérience vécue par le groupe collectivement et individuellement. Ces moments conviviaux permettront aux jeunes de prendre la parole devant leur entourage personnel et professionnel (éducateurs spécialisés, partenaires, famille...). Ces moments sont importants pour valider leurs acquis et pour faire apprécier leurs capacités.

Témoignage d’une éducatrice spécialisée sur un ancien projet :

 "Les jeunes se sont livrés personnellement et relativement facilement."

"Il y a eu une forte implication de leur part et beaucoup d’émotion tout au long du projet."

"J’ai même découvert intimement certains d’entre eux, certains ont parlé de leur ressenti en tant que personne handicapée. J'ai observé qu'ils étaient fiers d’avoir pu se confier sans tabou à la caméra."

9. Structure culturelle partenaire : 

Breakout répond à un besoin d’éducation à l’image et d’activités audiovisuelles et cinéma, adaptées au public scolaire mais également au public encadré dans le domaine social et médico-social. L’association a particulièrement à coeur d’accompagner par le médium vidéo les personnes atteintes de troubles psychiques, en situation de handicap physique, relationnel ou en souffrance. L’expérience est libératrice pour ces personnes qui ont besoin de créer, de s’exprimer, d’être vues et entendues.

Suivez également le projet sur les réseaux sociaux de Breakout !

Waar dient de collecte voor

​Vos dons serviront à :

Si l'objectif de la totalité est acquise, alors nous pourront effectuer l'atelier vidéo dans de bonnes conditions.

Si on passe le palier 2000 €, le projet se développera en coopération avec une association d'équitation adaptée pour les jours de tournage (et donc des chevaux seront acteurs dans le film !).

Les dons serviront essentiellement à :

  • Complément de rémunération des intervenants audiovisuels.

  • Achat de matériel audiovisuel pour le pôle vidéo de l'ARAHM.

  • Locations de matériel de tournage (caméra, grue, perche, micros, fond vert, clap de tournage...)

  • Financement de la partie équestre du projet.

  • Achats de fournitures  pour les pots des projections ou encore pour les  protections Covid 19.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil