Documentaire EODEC Togo

Les enfants ont besoin de soins dentaires. Aidez EODEC et Septième Thème à communiquer sur leurs missions au Togo.

Visueel van project Documentaire EODEC Togo
Geslaagd
50
Backers
08/04/2021
Einddatum
€4.211
Voor €3.000
140 %
Gezondheid
en
handicap
Internationale
solidariteit
Onderwijs

Documentaire EODEC Togo

Dans le cadre d’un reportage sur le traitement des soins dentaires pour les plus démunis, Septième Thème Production va suivre une équipe de dentiste au Togo pendant 10 jours.

Vous trouverez ci-dessous tous les détails du projet afin de comprendre l’importance de l’initiative.

La problématique

EODEC est une asbl créée en 2007 par un groupe de praticiens de l’art dentaire afin de proposer différentes formations pour le corps médical et paramédical, s’adressant à tous les acteurs de la dentisterie, de l’assistance au chirurgien.

EODEC (European Oral & Dental Education Center) a installé début 2009 un cabinet dentaire à Lomé, au Togo, l’un des plus petits pays d’Afrique dans le cadre d’une action humanitaire.

Le but de cette organisation est de prendre en charge les soins dentaires des enfants orphelins ou démunis de Lomé et des autres villages alentours.
La population Togolaise compte environ 8 millions de personnes et ne recense seulement que 35 dentistes. La situation y en donc très compliquée en ce qui concerne les soins dentaires. Il n’y a aucune formation universitaire au sein de ce pays permettant de faire des études de dentisterie. Par conséquent, leur formation se fait au Sénégal et bon nombre de diplômés ne reviennent jamais dans leur pays d’origine.

La grande majorité de la population ne dispose pas des moyens pour payer les soins dentaires et beaucoup d’adultes sont édentés partiels ou totaux, avec tous les problèmes que cela entraine. La situation sanitaire est donc assez préoccupante pour ses habitants.

Les actions mises en place

Dans le but d’améliorer la santé bucco-dentaire de cette population sérieusement dans le besoin, EODEC a mis en place une série d’actions concrètes sur le terrain. Ces actions se divisent en 3 pôles bien distincts :

  • Le dépistage
  • L’attribution des soins
  • Le camion « dentibus »

Pour le premier volet, le dépistage, les professionnels sur le terrain disposent d’une liste d’orphelinats ou d’écoles à visiter. Une fois sur place, chaque enfant reçoit un examen complet de la bouche. En fonction de l’état de gravité, ils se voient attribués une note par ordre de gravité s’il y a des soins à administrer. Si tel est le cas, les enfants sont alors emmenés au dispensaire pour être pris en charge par les dentistes.

En ce qui concerne l’attribution des soins, les chauffeurs de l’association ont pour mission d’aller chercher les enfants dans l’orphelinat ou les écoles pour les amener au dispensaire. Cela se fait par groupe de 10 à 15 enfants. Une fois sur place, il y a un premier travail de sensibilisation et de prévention, les dentistes les éduquent à mieux entretenir leurs dents et leur montrent comment prévenir les carries et autres pathologies dentaires. Ensuite ils passent aux soins.

Le dispensaire dispose de 3 fauteuils au cabinet. Ils peuvent administrer jusqu’à 60 soins journaliers.

Le camion Dentibus se charge quant à lui de se rendre dans les villages les plus reculés du Togo, où l’accès aux soins est le plus compliqué. Ces villages sont informés un peu à l’avance afin de pouvoir se rassembler au point de rencontre qui leur a été communiqué.

L’idée première du Dentibus était d’administrer les soins dentaires aux enfants des orphelinats, il s’est par la suite étendu aux soins des écoles également.
Toutefois, la précarité de cette région est telle que beaucoup d’adultes manquent cruellement d’hygiène et de traitements. Ainsi EODEC a reçu l’autorisation de ne traiter que les cas d’extrême urgence au sein de ce camion. Cette limitation aux soins de première nécessité fait echo à la non-concurrence déloyale face aux dentistes de la région. La plupart de ces soins d’urgences concernent des extractions.

Parallèlement à ces actions de soin, les dentistes volontaires de EODEC fournissent bénévolement une formation continue aux dentistes locaux qui ne sont pas partis poursuivre leurs études à l’étranger mais également une formation pour assistant dentaire. Ci-dessous, le Docteur Thierry Charles donnant des explications à plusieurs dentistes locaux.

Les impacts de EODEC

En 2016, grâce aux différentes actions menées par l’EODEC, et aux dons, l’association et ses bénévoles ont pu construire le magnifique dispensaire mentionné plus haut, dans le quartier de Avedji. Ce dispensaire comprend 3 installations flambant neuves ainsi qu’une salle de chirurgie au rez-de-chaussée.

Aujourd’hui c’est plus de 25.000 enfants qui ont pu recevoir des traitements bucco- dentaires grâce au travail acharné de ces gens fabuleux engagés sur le terrain. Chaque année c’est plus de 2000 soins qui sont prodigués aux plus démunis. Plus de 100 dentistes francophones de différentes nationalités sont déjà partis pour des missions humain-dentaires au Togo.

Waar dient de collecte voor

Notre rôle dans tout cela ? Retranscrire à l’écran le travail formidable des dentistes sur le terrain.

Notre société de production audiovisuelle n’est pas novice dans le tournage de documentaire. Nous avons déjà eu la possibilité de travailler en Afrique ainsi que partout dans le monde pour différents projets qui nous ont été confiés ou en initiative propre :

• “Les Récréathrales” pour Africalia au Burkina.

• “Résilience” pour Androïd 34 aux États-Unis

• “Enfants des Rues” pour Louvain Coopération au Congo

 

Découvrez ces vidéos en scannant ce QR code :

Aujourd’hui, nous avons envie de défendre ce projet et participer à sa communication. Le documentaire terminé, nous irons le proposer aux différents médias et supports de communication pour qu’il soit visionné par le plus de monde possible. Pour la diffusion, nous comptons sur différentes chaines nationales et internationales telles que : la RTBF, AB Explore, Arte, TV5 Monde.

De cette manière nous garantirons aux sponsors une visibilité en intro et en outro sur le documentaire.

Cela pourra aider EODEC dans sa récolte de dons, permettra de rendre hommage au travail de ces héros du quotidien mais aussi à sensibiliser la masse sur une problématique réelle vécue par les plus démunis de ce monde.

Les bénéfices d’une bonne vidéo ne sont plus à prouver. C’est à l’heure actuelle le meilleur moyen de raconter une histoire car elle est vectrice d’émotions, elle permet de communiquer de façon simple, claire et attrayante. Si une image vaut mille mots, la vidéo est le meilleur outil pour transmettre un message.

 

Budget recherché

Objet pour 2 personnes

  • Transport : 1500 €
  • Régularisations Visa et passeports : 200 €
  • Régularisations COVID et tests douane : 240 €
  • Tournage 10 jours : 2000 €
  • Post-Production 10 jours : 2000 €
  • Frais de subsistance 10 jours : 400 €
  • Hébergement : 400 €

Total : 6740 €

Septième Thème est une structure qui vit de par ses activités commerciales annuelles.
La création de ce documentaire n’a donc aucun but lucratif à nos yeux.
Ces tarifs sont calculés sur base d’une initiative humanitaire et visent uniquement à palier nos propres dépenses.

Un tournage de cette ampleur demande des moyens, du matériel, une équipe sur place.
Septième Thème Production est donc à la recherche de sponsors pour la réalisation de ce documentaire.

Nous serions ravis de pouvoir discuter de cette belle aventure avec vous.

Septième Thème Production Sprl 29 square robert goldschmidt 1050 Ixelles
Belgique


Mathieu Baie : +32 475 70 76 92

mathieu@septiemetheme.com

Anais Ruiz : + 32 477 29 35 54

anais@septiemetheme.com

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil