Explorer la biodiversité du Cap-Vert, 2 siècles après Darwin !

Aide-moi à boucler le financement de 2 documentaires au Cap-Vert. L'objectif ? Démontrer l'importance de l'action écologique citoyenne.

Visueel van project Explorer la biodiversité du Cap-Vert, 2 siècles après Darwin !
Geslaagd
98
Bijdragen
20/09/2021
Einddatum
€12.320
Voor €9.960
124 %
Biodiversiteit
Onafhankelijke
media
Onderwijs

Explorer la biodiversité du Cap-Vert, 2 siècles après Darwin !

Je sollicite ton aide financière pour m'aider à produire deux documentaires sur la biodiversité du Cap-Vert. L'originalité de ces films, qui seront diffusés librement sur YouTube, tient à la comparaison historique qu'ils établissent entre la Nature d'aujourd'hui à celle qu'a décrite Charles Darwin, il y a 200 ans. Je m'appelle Victor, je suis le fondateur de l'expédition Captain Darwin : un tour du monde à la voile sur les traces du scientifique Charles Darwin. À chaque escale, je pars à la rencontre les scientifiques qui étudient le vivant pour leur poser une question très simple : comment la biodiversité a-t-elle évoluée depuis le passage de l'illustre scientifique anglais ? Chaque rencontre donnera lieu à un documentaire, publié gratuitement et sous licence Creative Commons (réutilisable gratuitement par tous, sauf usage commercial) sur la plateforme YouTube. L'aventure qui s'annonce va durer 4 ans, pendant lesquels je visiterai pas moins de 13 pays. Je n'ai pas eu besoin d'être très original pour dessiner l'itinéraire : il m'a suffi de prendre une carte du voyage du Beagle ! La première escale est un archipel africain, le Cap-Vert. Charles y a posé le pied en janvier 1932 : il était fasciné par ces paysages désertiques baignés de soleil, qui seront le théâtre de ses premières observations naturalistes. Il écrit alors dans son journal : "Pour moi, cela a été un jour glorieux, comme si, jusqu'à alors aveugle, on m'avait rendu la vue... j'étais bouleversé par ce que je voyais, sans pouvoir le comprendre." Le 21 septembre 2021, je larguerai les amarres de Plymouth, en Angleterre, sur mon navire le Captain Darwin. Accompagné de 3 équipiers (un marin, un plongeur, un scientifique), je vais traverser une partie de l'océan Atlantique, comme Charles Darwin avant moi, pour passer 45 jours sur le terrain. L'objectif du voyage ? Réaliser deux documentaires sur la biodiversité de l'archipel : le premier sur la résilience du poulpe, le deuxième sur l'incroyable sauvetage d'une espèce d'oiseau endémique. Un animal en particulier attise la curiosité de Charles Darwin : le poulpe. Ses capacités de camouflage l'émerveillent, de même que ses techniques de défense. Pour se protéger des prédateurs, il est capable de projeter un mince jet d'eau quand il se trouve à l'air libre, ou un filet d'encre quand il est sous l'eau. Deux cents ans plus tard, le poulpe ne cesse de subjuguer les chercheurs. Les pressions anthropiques comme la surpêche et le réchauffement climatique constituent pour cette espèce des menaces potentielles. Pourtant, elle s'adapte relativement bien aux modifications de son environnement. Comment expliquer cette adaptation particulièrement efficace ? Peut-on s'inspirer du poulpe pour faire face aux défis climatiques de notre époque ? Eduardo Sampaio est un chercheur à l'Université de Lisbonne, au Portugal. Il va embarquer avec moi sur le Captain Darwin, pour y réaliser un programme de deux semaines de plongées dans les îles désertiques. L'objectif : documenter en image l'écologie du poulpe jusqu'à 20 mètres de profondeur. Le Graal ? Filmer des comportements coopératifs entre cet animal et les poissons, qui seraient parfois susceptibles d'unir leurs forces pour chasser. L'alouette de Raso tire son nom de l'île sur laquelle l'espèce est concentrée : Raso, une des trois îles désertiques avec Branco et Santa Luzia. Ce petit animal est particulièrement sensible à la désertification progressive de son île, malmenée par le réchauffement climatique. En 2010, un citoyen Cap-Verdien du nom de Tommy Melo s'inquiète de l'effondrement brutal de la population d'alouette. Il décide d'agir : en collaboration avec des scientifiques, il met en place un ambitieux programme de réintroduction d'individus sur l'île voisine de Santa Luzia. L'objectif ? Améliorer la résilience de l'espèce face aux effets dévastateurs des bouleversements climatiques. 2 ans plus tard, la réintroduction est un succès. C'est une belle et inspirante histoire d'action citoyenne pour l'environnement, qu'il me tarde de raconter en vidéo. Je vais rencontrer Tommy Melo et partir avec son équipe sur Santa Luzia, pour participer au comptage d'alouettes. Le but de l'exercice est d'évaluer au plus près la dynamique de la population afin d'ajuster le programme de réintroduction au besoin. Le Captain Darwin est un voilier en acier de 13 mètres de long, conçu pour le grand voyage. Il dispose de nombreux espaces de rangement pour stocker matériel et nourriture, ainsi que d'un réseau électrique autonome, grâce à une éolienne et des panneaux photovoltaïques. Il peut accueillir jusqu'à 4 équipiers, qui disposent chacun d'un couchage confortable. Notre équipe de bénévoles travaille dur depuis près d'un an pour faire du plus beau bateau breton un studio de production de films documentaires. À bord, nous embarquons le matériel de plongée nécessaire au programme de plongée pour filmer les merveilles de biodiversité que recèle le Cap-Vert : deux bi-bouteilles, des combinaisons de plongée, un compresseur. Nous embarquons des caméras haute définition ainsi qu'un drone pour avoir une perspective aérienne des paysages de l'archipel. À bord du Captain Darwin se trouvent quatre équipiers, français et portugais. La réussite du projet tient dans la constitution d'un équipage équilibré où chacun joue un rôle précis. Captain Darwin, c'est aussi une équipe de bénévoles qui travaillent à terre pour assurer la réussite de la mission. Julien Raynaud est le coordinateur de la mission à terre : il est responsable du chantier du navire et il sera amené à faire le lien entre le bateau et la base arrière, à Concarneau. Cécile Malavaud coordonne les relations avec le gouvernement du Cap-Vert et les réseaux français de l'archipel, comme l'ambassade et les Alliances Françaises. Grâce à la collecte, comme tu pourras le voir dans la partie suivante, nous allons financer la mission au Cap-Vert, première escale du grand tour du monde Captain Darwin. Que se passe-t-il si nous dépassons notre objectif de 9 960€ ? Eh bien, on avance déjà sur le financement de la traversée de l'Atlantique pour aller au Brésil ! Les rendez-vous sont déjà pris avec Flávia Miranda, de l'institut Tamandua, avec qui nous allons réaliser un documentaire sur les paresseux, victime du morcellement de leur habitat naturel : la forêt tropicale Atlantique. La plupart des sujets qui seront traités pendant la phase Atlantique de l'expédition ont en fait déjà été déterminés, grâce au fabuleux travail de l'équipe "Science et Documentaire" de Captain Darwin (un grand merci à Tangi Le Bot en particulier !). Plus nous collectons d'argent au cours de cette campagne, plus nous pouvons avancer dans le voyage et produire de nouveaux documentaires. À chaque tranche de 5 000€, c'est une escale de financée ! Si nous atteignons un nouveau palier, je mettrai naturellement à jour certaines contreparties, et j'en rajouterai de nouvelles pour coller aux nouveaux lieux explorés et aux nouvelles espèces documentées. Captain Darwin, c'est aussi un programme pédagogique conventionné avec la région académique Bretagne. Depuis l'année scolaire 2020/2021, nous organisons des ateliers avec les élèves de cycles 2 & 3 (primaire et début du collège). Nous utilisons la figure de Darwin pour participer à l'enseignement en science, en histoire, en géographie, en éducation civile et morale. Pour faire suite à ces ateliers réalisés en présentiel (avec plus de 300 élèves), nous proposons aux enseignants de suivre le voyage pendant quatre ans. Il s'agit de nourrir la réflexion des élèves sur la thématique de la biodiversité et de la nécessité de la protéger. À cet effet, nous avons créé 3 outils : 1. Une carte interactive : Une carte est disponible sur internet pour que les élèves puissent suivre la progression du voyage. La position du navire y est mise à jour régulièrement. Cette carte est agrémentée de photos et de vidéos qui viennent illustrer la navigation ainsi que les escales à terre. 2. Des vidéos : Chaque thématique de biodiversité donnera lieu à la production d’une vidéo en français. Les scientifiques y donnent de l’information brute sur l’espèce ou l’écosystème, et abordent les problématiques qui y sont liées (bouleversement climatique notamment). 3. Des fiches pédagogiques : Pour chacune des espèces abordées en vidéos, nous rédigeons une fiche pédagogique à destination des enseignants afin qu’ils disposent d’un socle d’informations pour traiter le sujet avec leurs élèves. L’objectif est de leur faciliter le travail après avoir inspiré les élèves à travers les vidéos. Aller sur le site pédagogique

Waar dient de collecte voor

L'association Captain Darwin édite pour chaque participation à la campagne un reçu fiscal. Ce reçu fiscal ouvre droit à une déduction d'impôts à hauteur de 66% du montant investi. Par exemple, la contrepartie Maître Voilier d'une valeur de 70€ te reviendrait réellement à 24€. L'argent collecté va d'abord permettre la finalisation du chantier du navire, puis à l'équipage d'atteindre le Cap-Vert en partant de Concarneau, en Bretagne. Enfin, l'argent couvrira les frais de vie à bord pour 45 jours et une partie des coûts de production de deux documentaires. Les frais de chantier • 2 500€ Notre voilier d'expédition est quasiment prêt au départ. Au cours de l'année qui vient de s'écouler, j'ai investi environ 80 000€ dans ce navire. Des investissements essentiels au regard d'un programme de navigation exigeant : l'ancien moteur a été remplacé par un modèle neuf, le gréement dormant (les câbles qui tiennent le mât au pont) a été intégralement changé, nous avons rajouté un transpondeur AIS pour éviter les collisions en mer, etc. Le chantier a notamment été rendu possible par de nombreuses entreprises partenaires qui nous ont fourni du matériel à moindre coût, voir parfois totalement gratuitement. Installation des panneaux • 400€ Les panneaux photovoltaïques ont été fournis par la société Marine Mobile Diffusion, spécialiste de la vente de matériel photovoltaïque. Nous devons maintenant les installer sur le bateau, puis les connecter au réseau électrique. Cette opération représente un investissement en termes de temps et en outils spécifiques (pinces à sertir, voltmètres, etc.) Le pilote automatique • 2100€ C'est la dernière grosse opération sur le bateau avant son départ en septembre. Le pilote automatique est un équipement de sécurité indispensable à la navigation hauturière. C'est notre partenaire Teem qui nous a aider à choisir le modèle, un Raymarine EV 400 avec pompe hydraulique Lecomble & Schmidt. La vie à bord • 4 200€ Nourriture • 2 500€ Nous avons réalisé une navigation test de 4 semaines au cours du mois de juin 2021. Cela nous a permis d'estimer le coût de la nourriture pour 4 équipiers. Nos calculs nous indiquent un coût de 8€ par jour et par personne, pour 3 repas par jour. Chaque fois qu'un équipier fait la cuisine, il a le choix entre 7 plats du midi ou 7 plats du soir, qui se répètent donc chaque semaine. Les menus privilégient au maximum les produits frais, de saison, et locaux. Frais de marina (port) • 750€ Nous prévoyons 30 nuitées dans les ports du Cap-Vert à 25€ la nuit. Visas • 400€ Il s'agit du montant à régler pour établir 4 visas de longue durée (séjour supérieur à 30 jours). Dotation médicale • 500€ La dotation médicale hauturière est un élément de sécurité primordial dans le cadre d'une navigation en haute mer. Cette dotation comprend notamment un kit de suture ou encore des antalgiques très puissants comme de la morphine. Eau • 60€ Au Cap-Vert, l'eau n'est pas incluse dans les frais de marina. En effet, l'eau est désalinisée dans ce pays où les ressources en eau sont particulièrement précieuses à cause du climat très sec. Il faut compter 2 euros pour 100 litres, soit 10 euros par plein (les cuves du Captain Darwin font 500 litres). Je compte sur 6 pleins au total, soit 60€. Crème solaire • 50€ Un incontournable de cette région très fortement ensoleillée. Création des films • 3 200€ Réalisateur de profession depuis 8 ans, je suis déjà équipé d'une grande partie du matériel de tournage et de montage. J'ai besoin de ton aide pour finaliser mon équipement, notamment en ce qui concerne le tournage sous-marin. Caméra sous-marine • 2 500€ J'ai déjà investi 4 100€ dans un caisson Nauticam de très bonne qualité pour accueillir une caméra Sony A7III avec un objectif grand-angle. Ce matériel me permettra de capter au mieux l'incroyable biodiversité sous-marine du Cap-Vert. Je sollicite ton aide à hauteur de 2 500€ pour finaliser l'investissement en acquérant l'ensemble caméra/objectif. Filtres pour le compresseur de plongée • 200€ Le compresseur de plongée est tout neuf, c'est un Bauer avec moteur thermique (le compresseur fonctionne donc avec de l'essence). C'est l'outil qui va nous permettre de remplir nos deux bi-bouteilles, avec de l'air jusqu'à 230 bars de pression. Les filtres sont nécessaires pour s'assurer qu'aucune impureté ne se glisse dans les bouteilles lors du gonflage, et doivent être remplacés régulièrement. Achat d'une GoPro • 400€ La GoPro est un outil très efficace pour capter des évènements sur le vif. Évidemment, le caisson sous-marin Nauticam dont je parlais un peu plus haut fait des images de bien meilleure qualité, mais pour autant il est lourd à mettre en place. La GoPro sera donc très utile en cas de rencontre inopinée avec des animaux sous-marins. Café (pour le montage !) • 100€ Capter des images, c'est bien, mais les monter, c'est mieux 😂 Il faut compter plusieurs jours voir semaines de montage pour finaliser un film, d'autant quand beaucoup d'images ont été tournées. C'est un travail de patience, derrière un ordinateur... et à côté d'une bonne tasse de café fumante (à renouveler régulièrement) ! Ils nous font déjà confiance YEMA est une maison horlogère française dont les ateliers sont situés à Morteau. Depuis sa création, la marque Yema conçoit des montres spécifiquement prévues pour la plongée, la course automobile, la conquête de l'espace ainsi que les sports de voile. La Fondateion du Crédit Agricole du Finistère apporte une aide à des structures essentiellement associatives, à des projets, à des actions qui participent à l’animation et au développement du département. Depuis 2013, le Fonds de dotation Explore rassemble et soutien les nouveaux explorateurs, ces hommes et ces femmes qui bousculent les idées arrêtées et poursuivent leurs visions du monde de demain.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil