A Kakuma au Kenya, ils ont besoin de vous

Soutenez nos actions dans les gigantesques camps de réfugiés de Kakuma et Kalobeyei à l’Ouest du Kenya.

Visueel van project A Kakuma au Kenya, ils ont besoin de vous
35
Backers
33 dagen
Resterende
€1.820
Voor €20.000
9 %
Gezondheid
en
handicap
Internationale
solidariteit

A Kakuma au Kenya, ils ont besoin de vous

A Kakuma, des milliers de réfugiés ont besoin de soins

Au nord-ouest du Kenya, de gigantesques camps accueillent des réfugiés venus de zones de conflits comme le sud Soudan ou la Somalie. Le camp de Kakuma abrite plus de 185 000 réfugiés de 22 nationalités différentes. Nous y sommes actifs au sein de plusieurs structures de soins.Je vous présente Michael. Il a maintenant 7 ans. Sa famille a fui le Burundi et vit aujourd’hui dans le camp de Kakuma. A la suite d’une maladie, il a dû être amputé des 2 jambes. Pour un jeune enfant vivant dans un camp gigantesque, sans hôpitaux et dont les rues sont en terre battue, la situation est plus que précaire. Sans aide, il lui est impossible de marcher, de jouer avec les autres enfants, d’aller à l’école et d’accéder à l’aide humanitaire … car sans elle, des enfants comme Michael seraient laissés sans soins et sans avenir.

Suivi dans un centre de soin de Handicap International il a déjà reçu une prothèse et apprend maintenant à marcher avec la deuxième.Michael est un des milliers de réfugiés qui survivent dans les camps gigantesques où affluent les populations chassées par la guerre et les famines qu’elle engendre. Dans le seul camp de Kakuma, la population est comparable à celle d’agglomérations comme Brest, Reims ou Dunkerque. Les réfugiés déracinés y vivent dans des logements précaires et parfois insalubres. Handicap, problèmes de santé, pauvreté, découragement viennent s’ajouter à la difficulté d’avoir tout perdu en quittant son pays.

Présent dans le camp de Kakuma à travers 4 centres de soins, Handicap International vient directement en aide à près de 8 000 personnes handicapées et vulnérables qui vivent dans des situations précaires. Avec votre aide, nos équipes pourraient en toucher bien davantage.

Comme Michael, des milliers de personnes sont dans le besoin et attendent que nous les aidions.

Image 1 : Marco, 12 ans, paraplégique, vit dans le camp de Kalobeyei.

Image 2 : Achol, blessée par balle, elle a dû être amputée. Elle vit à Kakuma depuis 7 ans.

Image 3 : Grace, 5 ans, amputée suite à une maladie congénitale, vit à Kakuma avec sa famille.

Waar dient de collecte voor

Les défis que rencontrent nos équipes au Kenya dans ces camps surpeuplés sont nombreux. Les centres de soins dans lesquels nous accueillons les patients commencent à vieillir. Pour continuer à accueillir du public dans des conditions décentes, des travaux et l’achat de nouveaux équipements sont nécessaires.

Grâce à la générosité de nos donateurs, les travaux ont pu commencer, mais il manque encore 20 000 €.

Découvrez les défis auxquels sont confrontées nos équipes

Bâtiments vétustes, toitures abîmées, terrains boueux à la première pluie, mobilier à bout de souffle, nos équipes accueillent et soignent dans des conditions qui deviennent difficiles.

« Aujourd’hui, l’état de certains centres de Kakuma ne nous permet pas d’accueillir dignement les personnes handicapées, ni tous ceux qui ont besoin de soins. Côté équipements, nous nous débrouillons au jour le jour mais tout manque, notamment pour la formation ambulatoire et le travail de la motricité… La liste est longue et pourtant nos centres sont cruciaux pour les réfugiés. Les accueillir dignement et leur offrir la meilleure autonomie possible, c’est ce que nous pouvons faire ensemble ! » Jeroen Stol, Directeur de programme pour Handicap International.

Quelques images pour illustrer nos difficultés : du matériel trop abîmé pour être utilisé et un véhicule de Handicap International en difficulté aux abords d’un centre de soin après de fortes pluies.

Pour poursuivre nos actions dans de bonnes conditions, nous avons besoin de votre aide !

Si vous choisissez de nous soutenir, sachez que 75 % de votre don est déductible de vos impôts.

En donnant 80 €, vous contribuez par exemple à racheter du nouveau matériel pour nos centres de soins et cela vous revient à 20 € (après réduction d’impôt), soit à peu près le prix d’un hamburger et d’une boisson en brasserie.

Merci pour votre générosité et votre soutien.

 

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil