La solitude est un animal de compagnie

Soutenez le premier film en prise de vue réelle d'Alain Gagnol !

Visueel van project La solitude est un animal de compagnie
Mislukt
0
Bijdragen
27/03/2019
Einddatum
€2.765
Voor €5.000
55 %

La solitude est un animal de compagnie

<h2><strong>Pr&eacute;sentation du projet</strong></h2> <p>Apr&egrave;s une vingtaine de films d&#39;animation dont les longs-m&eacute;trages&nbsp;<em>Une vie de chat</em>&nbsp;et&nbsp;<em>Phantom Boy, </em>Alain Gagnol r&eacute;alise son premier court-m&eacute;trage en chair et en os ! D&eacute;couvrez et soutenez <strong><em>La solitude est un animal de compagnie</em></strong>.</p> <p>Le tournage qui s&rsquo;est d&eacute;roul&eacute; &agrave; Marseille en d&eacute;cembre 2018 est termin&eacute;. Maintenant nous avons besoin de votre soutien pour financer la fin de&nbsp;la post-production. Cette collecte offrira plus de temps &agrave; l&rsquo;&eacute;quipe de post-production, contribuera &agrave; une meilleure qualit&eacute; de finition et permettra de s&rsquo;attacher d&rsquo;autant plus aux d&eacute;tails sonores, chers &agrave; Alain. En soutenant <em>La solitude est un animal de compagnie</em>, vous aiderez &eacute;galement &agrave; sa diffusion en festivals de cin&eacute;ma, avant sa premi&egrave;re diffusion sur Canal+ &agrave; l&#39;automne 2019.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>Histoire</strong></h2> <p>Comment un &eacute;crivain instable et d&eacute;prim&eacute; finit-il par &eacute;crire un roman&nbsp;? Entre autod&eacute;rision et humour noir, cette histoire met en lumi&egrave;re les affres et les secrets de l&rsquo;acte de cr&eacute;ation.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/571434/5_-_Copy-1550237878.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>Intentions de l&#39;auteur</strong></h2> <p>D&eacute;crire le processus cr&eacute;atif d&rsquo;un &eacute;crivain est toujours un d&eacute;fi pour un sc&eacute;nariste. Son activit&eacute; est laborieuse, r&eacute;p&eacute;titive, absolument pas spectaculaire &agrave; regarder.</p> <p>Et pourtant, mon exp&eacute;rience de sc&eacute;nariste et de romancier m&rsquo;a prouv&eacute; de nombreuses fois que tout ce qui fait la dramaturgie se retrouve dans l&rsquo;acte d&rsquo;&eacute;crire. L&rsquo;angoisse, la passion, la joie et le chagrin, la frustration et l&rsquo;enthousiasme.</p> <p>Bref, toute une vie humaine condens&eacute;e dans l&rsquo;acte de choisir des mots pour inventer une histoire.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Les auteurs disent souvent que leurs personnages prennent vie contre leur volont&eacute;.</strong></h3> <p>J&rsquo;ai appliqu&eacute; cette id&eacute;e au pied de la lettre. Ces &ecirc;tres sont imaginaires &eacute;videmment mais leur pr&eacute;sence est ind&eacute;niable. Pour illustrer l&rsquo;acte de cr&eacute;ation, j&rsquo;ai donn&eacute; une vraie pr&eacute;sence physique aux trois personnages du roman en cours d&rsquo;&eacute;criture.</p> <p>Ils ne se contentent pas d&rsquo;habiter l&rsquo;appartement de leur cr&eacute;ateur, ils n&rsquo;en font aussi qu&rsquo;&agrave; leur t&ecirc;te. Ils refusent de lui ob&eacute;ir, commettent des actes qui n&rsquo;&eacute;taient pas pr&eacute;vus, l&rsquo;emp&ecirc;chent de dormir. Les n&eacute;gociations entre l&rsquo;&eacute;crivain et ses cr&eacute;atures illustrent les al&eacute;as du processus chaotique de l&rsquo;&eacute;criture.</p> <p>Pour pimenter l&rsquo;affaire, l&rsquo;&eacute;crivain en question est d&eacute;sesp&eacute;r&eacute;ment seul et totalement &eacute;gocentrique. Un &eacute;crivain, quoi.</p> <h3><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/571435/2-1550237973.jpg" width="100%" /></h3> <h3>&nbsp;</h3> <h3><strong>D&eacute;pression, mauvaise foi et cr&eacute;ativit&eacute;</strong></h3> <p>La fragilit&eacute; int&eacute;rieure du personnage nourrit sa cr&eacute;ativit&eacute;. Quand les &eacute;motions sont &agrave; fleur de peau, elles deviennent facilement accessibles. Mais ce qui est un avantage pour l&rsquo;auteur s&rsquo;av&egrave;re &ecirc;tre un lourd handicap pour l&rsquo;&ecirc;tre humain.</p> <p>Malgr&eacute; sa noirceur, le ton de l&rsquo;histoire penche souvent du c&ocirc;t&eacute; de la com&eacute;die. Les r&eacute;actions d&eacute;cal&eacute;es du personnage principal et sa tendance naturelle &agrave; &ecirc;tre ridicule l&rsquo;emp&ecirc;che de devenir antipathique.</p> <p>Il tra&icirc;ne son mal-&ecirc;tre avec constance et r&eacute;signation, comme un boulot pour lequel il serait particuli&egrave;rement comp&eacute;tent.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/571436/3_-_Copy-1550238001.jpg" width="100%" /></p> <h3>&nbsp;</h3> <h3><strong>Un chat mort sous le lit</strong></h3> <p>Un autre personnage important de cette histoire est un chat qu&rsquo;on ne voit jamais. L&rsquo;&eacute;crivain l&rsquo;adopte &agrave; la SPA sur le principe qu&rsquo;un auteur digne de ce nom doit forc&eacute;ment en avoir un.</p> <p>L&rsquo;animal passe de vie &agrave; tr&eacute;pas sous le lit du romancier qui, au bout du rouleau, ne trouve pas la force de le sortir de l&agrave;.</p> <p>Le chat mort est une pr&eacute;sence invisible qui s&rsquo;ajoute &agrave; celles des personnages du roman. Son appartement est peupl&eacute; de cr&eacute;atures au-del&agrave; de la vie, qu&rsquo;il est le seul &agrave; percevoir.</p> <p>Son statut d&rsquo;auteur lui donne le pouvoir de faire na&icirc;tre des personnages autour de lui.</p> <p>Quand il &eacute;crit, le monde lui appartient.</p> <p>Quand il n&rsquo;&eacute;crit pas, il se d&eacute;brouille comme il peut avec le r&eacute;el.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>Pr&eacute;sentation de l&#39;auteur</strong></h2> <p>Alain Gagnol&nbsp;a &eacute;tudi&eacute; l&#39;animation, l&#39;illustration et la bande dessin&eacute;e &agrave; l&#39;&eacute;cole Emile Cohl &agrave; Lyon. Titulaire d&#39;un dipl&ocirc;me universitaire d&#39;arts graphiques, il entre &agrave; Folimage en tant qu&#39;animateur. En 1996 il r&eacute;alise avec Jean-Loup Felicioli&nbsp;<em>L&#39;&eacute;go&iuml;ste</em>, une collaboration renouvel&eacute;e &agrave; plusieurs reprises. En 2010 sort leur 1er long-m&eacute;trage&nbsp;<em>Une vie de chat</em>, nomm&eacute; aux Oscar en 2012.&nbsp;<em>Phantom boy</em>, leur 2&egrave;me&nbsp;long m&eacute;trage est sorti en 2015. Ils travaillent &agrave; nouveau ensemble, en 2018, pour leur dernier court-m&eacute;trage, <em>Le chat qui pleure</em>. Il d&eacute;veloppe actuellement son 3&egrave;me long-m&eacute;trage, toujours avec son acolyte Jean-Loup Felicioli, <em>Les contes du h&eacute;risson</em>.&nbsp;</p> <p>Il &eacute;crit pour les &eacute;ditions Gallimard, le Cherche Midi, Syros et Magnard jeunesse.&nbsp;Sa derni&egrave;re parution <em>Power Club </em>est une&nbsp;trilogie jeune adulte publi&eacute;e&nbsp;aux &eacute;ditions Syros.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>Pr&eacute;sentation de Parmi les lucioles films</strong></h2> <p>Depuis la cr&eacute;ation de notre premi&egrave;re soci&eacute;t&eacute;, cocottesminute productions, nous menons&nbsp;une r&eacute;flexion avec les auteurs et r&eacute;alisateurs sur la fa&ccedil;on d&rsquo;interroger notre soci&eacute;t&eacute; &agrave; travers le cin&eacute;ma documentaire. En parall&egrave;le, nous avons cr&eacute;e Parmi les lucioles films pour produire des films de fiction et d&rsquo;animation. Avec les m&ecirc;mes exigences de qualit&eacute;, nous racontons des histoires, parfois inspir&eacute;es de faits r&eacute;els, mais toujours pour interroger notre relation au monde.</p> <p>Nos films font r&eacute;guli&egrave;rement l&rsquo;objet de s&eacute;lection dans des Festivals Internationaux. Pour les plus r&eacute;cents, La femme canon (court-m&eacute;trage en stop-motion Franco-Suisse-Canadien) s&eacute;lectionn&eacute; &agrave; Locarno, Namur, Gen&egrave;ve pour le festival Animatou ou encore en Australie pour le Flickerfest.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>Equipe du film</strong></h2> <p>Avec Patrick RIDREMONT dans le r&ocirc;le de l&#39;&eacute;crivain,&nbsp;Manon GOMEZ-ABASCAL dans celui de sa&nbsp;fille,&nbsp;St&eacute;phanie FATOUT,&nbsp;G&eacute;raldine LOUP et Fran&ccedil;ois COTTRELLE incarnent les personnages du roman et enfin Anne-Marie PONSOT interpr&egrave;te la dame de la SPA.</p> <p>R&eacute;alisateur&nbsp;: GAGNOL Alain</p> <p>1er assistant r&eacute;alisateur&nbsp;: GARIBALDI Laurent</p> <p>Scripte&nbsp;: BESSE St&eacute;phanie</p> <p>&nbsp;</p> <p>Producteur d&eacute;l&eacute;gu&eacute;&nbsp;: DUC-MAUGE J&eacute;r&ocirc;me</p> <p>Administratrice&nbsp;: PASQUIER Pauline</p> <p>Charg&eacute;e de production&nbsp;: DAILLY Blandine</p> <p><br /> Directrice de casting&nbsp;: RIMBAUD Sophie</p> <p>Chef d&eacute;corateur&nbsp;: MARCAULT Alexandre</p> <p>Accessoiriste/Assistant plateau&nbsp;: PRUD&#39;HOMME Nicolas</p> <p>Chef OPV&nbsp;: PY Aur&eacute;lien</p> <p>1er assistant cadreur&nbsp;: LARUINAZ-REYMOND Christine</p> <p>Chef OPS&nbsp;: GAVAUDAN Maxime</p> <p>Perchman&nbsp;: CORMENIER L&eacute;o</p> <p>Chef &eacute;clairagiste&nbsp;: DOLADO Pablo</p> <p>Eclairagiste&nbsp;: LAURENT Julien</p> <p>Eclairagiste&nbsp;: NIODO Mickael</p> <p>Chef machiniste&nbsp;: CHALLAND</p> <p>Machiniste&nbsp;: SAVART Titouan</p> <p>Chef costumi&egrave;re&nbsp;: GUERMONPREZ Aur&eacute;lie</p> <p>Chef maquilleuse/coiffeuse&nbsp;: SCARSELLI Marilyne</p> <p>R&eacute;gie D&eacute;co/MES&nbsp;: GAGNOL L&eacute;o</p> <p>Habillage&nbsp;: LAHAUSSE Sophie</p> <p>Image&nbsp;: LOMBARDO Loris</p> <p>R&eacute;gisseur g&eacute;n&eacute;ral&nbsp;: NOGUES Jean-Paul</p> <p>R&eacute;gisseur adjoint&nbsp;: RAFANANENENA Guillaume&nbsp;</p> <p>Monteuse : PERRIN Sylvie</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p><strong>Planning</strong></p> <p>Nous sommes actuellement en montage, la livraison &agrave; Canal+ est pr&eacute;vue en avril.</p>

Waar dient de collecte voor

<p>La collecte servira &agrave; financer&nbsp;l&#39;ensemble de la&nbsp;post-production du film&nbsp;et plus particuli&egrave;rement le travail du son, comme Alain &agrave; l&#39;habitude de le faire dans ses films d&#39;animation. Le bruitage, le montage son et la composition de la musique, toujours par Serge Besse.&nbsp;</p> <p>Elle aidera &eacute;galement &agrave; sa diffusion en festivals.</p> <p>Pour cette campagne,&nbsp;52% de vos dons seront attribu&eacute;s &agrave; la production du film, 40% &agrave; la fabrication et la livraison des r&eacute;compenses et les&nbsp;8 % restant viendront r&eacute;mun&eacute;rer&nbsp;KissKissBankBank.</p>

Kies je beloning

Un grand merci !

€5

Nos remerciements chaleureux sur les réseaux sociaux.

Un souvenir

€10

Une jolie carte postale du film + la récompense précédente

Le film en exclusivité

€20

Un lien pour visionner le film en avant-première + les récompenses précédentes

Un DVD du film

€30

Un DVD du film + les récompenses précédentes

Une affiche du film

€50

Une affiche du film format cinéma + les récompenses précédentes

Une affiche dédicacée

€75

Toujours une affiche mais cette fois-ci dédicacée par le réalisateur Alain Gagnol ! + les récompenses précédentes

Tu es au générique !

€100

Ton nom est au générique et en plus tu es invité(e) à l'avant-première du film (à Lyon, Marseille ou Valence). + les récompenses précédentes

Le scénario original rien que pour toi !

€150

En exclusivité, tu auras le scénario original du film écrit par Alain Gagnol ! + les récompenses précédentes

Et encore une fois un grand merci !

€250

Pour ta générosité, tu auras le scénario original accompagné du storyboard original du film pour en découvrir un peu plus sur les coulisses de sa création ! + les récompenses précédentes

Een gift doen

Ik geef wat ik wil