MARION - un film de Nathalie et Raphaël Holt

Un court métrage de fiction avec Gisèle Casadesus et Alice de Lencquesaing. Rejoignez-nous et partagez cette rencontre.

Visueel van project MARION - un film de Nathalie et Raphaël Holt
Geslaagd
63
Bijdragen
23/10/2014
Einddatum
€5.966
Voor €5.800
103 %

MARION - un film de Nathalie et Raphaël Holt

<p> <img alt="Citationkeene3-1411666673" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122791/citationKeene3-1411666673.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>LE SYNOPSIS</strong></p> <p> <i>Le film s'est construit autour d'une actrice : <strong>Gisèle Casadesus</strong>. </i><i>Ce film est une fiction où se joue la rencontre d'une vieille dame et d'une jeune </i><i>fille interprétée par <strong>Alice de Lencquesaing</strong>. Leur dialogue déjoue le temps jusqu'à l'instant de leur séparation qui révèle l'étrangeté de </i><i>leur lien.</i></p> <p> <strong><i>C'est un film qui parle d'une rencontre, de la mémoire et de l'oubli.</i></strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Flou-1410248703-1411665783" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122786/flou-1410248703-1411665783.jpg"><strong> </strong></p> <p> <strong>LE PROJET </strong></p> <p> A l'origine du court métrage il y a le désir de travailler avec <strong>Gisèle Casadesus </strong>et la lecture d'une courte pièce de Daniel Keene, <em>Porteuses de lumière</em>. Nous savions que depuis une quinzaine d'années Gisèle s'était éloignée du théâtre mais qu'elle voulait <strong>jouer encore, mais plus sur une scène… t</strong><strong>ourner : être devant une caméra. </strong>Ecrire un court métrage à partir de la pièce de Daniel Keene prenait sens.<strong> </strong><strong>Gisèle </strong>serait <strong>Marion </strong>mais dans un film. <strong><em>Porteuses de lumière</em></strong> deviendrait un film : <em><strong>Marion</strong></em></p> <p>  </p> <p> <strong>Une jeune fille arrive, elle franchit le seuil de la chambre de Marion. </strong></p> <p> La vie reprend parce qu'un visage dans l'éclat de sa jeunesse ranime le langage.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Marionb-1411318942" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/121581/marionb-1411318942.jpg"></p> <p>  </p> <p> Le choix d' <strong>Alice de Lencquesaing</strong> pour interpréter la jeune fille s'est imposé (elle pourrait être le modèle d'un peintre de la Renaissance Italienne, une figure d'ange de l'Annonciation) pourtant elle est d'une vraie modernité, jeune fille d'aujourd'hui dans la force de son mouvement et comme traversée par l'enfance. Le temps qui existe entre les deux personnages (comme entre les deux actrices), ce temps compté qui se dresse entre elles est au cœur du projet.</p> <p>  </p> <p> <strong>Qui de la jeune fille ou de la vieille dame est le souvenir de l'autre ? </strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="319806_10150735989044833_1987887980_n-1410331677" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118372/319806_10150735989044833_1987887980_n-1410331677.jpg"></p> <p> <strong> </strong></p> <p> En travaillant au scénario les questions de l'âge, de la mémoire, comme celles de la transmission ou de la disparition trouvaient des échos plus intimes car <strong>Gisèle Casadesus est notre grand-mère et arrière grand-mère</strong>. </p> <p>  </p> <p> <strong><i>MARION </i>EST L'HISTOIRE D'UNE TRANSMISSION.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Neige-1411662559" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122779/neige-1411662559.jpg"></p> <p>  </p> <p> À mesure que la rencontre de Marion et de la jeune fille se précise et que l'intimité apparaît comme un lien résolu, elles disparaissent l'une pour l’autre.</p> <p>  </p> <p> <strong><i>MARION</i> EST L'HISTOIRE D'UNE SÉPARATION.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="10689638_10204867188343175_778244824473022850_n-1411665855" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122788/10689638_10204867188343175_778244824473022850_n-1411665855.jpg"></p> <p> <img alt="Citationviola-1411666901" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122794/citationViola-1411666901.jpg"></p> <p> <strong>PAYSAGES MÉMOIRE/ PAYSAGES LACUNAIRES :</strong></p> <p>  </p> <p> "Il y avait un lac ici, des enfants, ils jouaient..." dirait Marion </p> <p>  </p> <p> De l'espace clos d'une chambre à l'étendue de paysages : </p> <p> un champs en friche, la lumière blanche des immeubles à la périphérie d'une ville, un bassin asséché où dessine une enfant, un chêne surdimensionné au cœur d'une forêt, une peupleraie l'automne, le pourtour d'un lac...</p> <p> Marion cherche ce qui n'est plus, ce qui faisait son monde.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Ville22-1410775149" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/119642/VILLE22-1410775149.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong><em>MARION</em> C'EST LA RENCONTRE D'UNE MÉMOIRE ET D'UN PAYSAGE.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Arbre2-1410180895" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118010/arbre2-1410180895.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>UN FILM COMME UNE MÉMOIRE POREUSE, SOUPLE, LACUNAIRE.</strong></p> <p> <strong> </strong></p> <p> <img alt="10645054_10204860403613561_4473643865830861865_n-1410264405" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118219/10645054_10204860403613561_4473643865830861865_n-1410264405.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Il faudra trouver dans la matière du film cette sensation qu'un sablier laisse filer les derniers grains.</strong></p> <p> <strong>Il faudra rendre tangible cette oscillation entre chose vécue ou simplement rêvée à laquelle nous convie <em>Marion</em>. Trouver dans la matière des images et dans l'organisation des plans cet espace d'incertitude.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Route-1410709932" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/119389/route-1410709932.jpg"></p> <p> <strong> </strong><img alt="Citationkeeneentretien-1411667243" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122804/citationKeeneEntretien-1411667243.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Un film comme un conte. Une vieille dame et la vie, une jeune fille et la mort - un conte sans morale.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Cher8small-1410710321" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/119391/cher8small-1410710321.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>NOTE DES PRODUCTEURS</strong></p> <p> Lorsque nous avons découvert les films de <strong>Raphaël Holt</strong> nous avons été touchés par la force et la cohérence de sa recherche. Dans ses films, la famille joue un rôle prépondérant. <em><strong>Jeudi 19</strong></em>, son premier court métrage, traitait des relations entre les générations dans cet exercice fictionnel il mettait en scène sa propre grand-mère la comédienne Martine Pascal. Son dernier film, <em><strong>Veloma, de l’autre côté de l’eau</strong></em>, explore, cette fois sous forme de documentaire expérimental, le champ de la mémoire intergénérationnelle, et entremêle archives familiales et séquences jouées. Dans le prolongement, <strong><em>Marion</em></strong>, en co-réalisation avec <strong>Nathalie Holt</strong>, sa tante et elle-même petite fille de Giséle Casadesus, nous a semblé être une vraie force de proposition. Nathalie Holt, qui poursuit une carrière de scénographe au théâtre et à l’opéra, avait déjà écrit des adaptations de romans et de pièces pour la scène. Lorsqu’elle a eu l’initiative d’adapter la pièce de Daniel Keene, et de proposer une collaboration à son neveu Raphaël, c’est "un film de famille" - porté par le jeu de Gisèle - qui allait prendre vie, mais également un objet purement cinématographique issu d’une recherche artistique à la rencontre du théâtre et du cinéma.<strong> <em>Marion </em>est un film qui réunit une famille, portée par une même volonté : questionner le rapport à la mémoire du spectateur.  </strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>GISELE CASADESUS</strong><img alt="220px-gis_le_casadesus_cabourg_2012-1410175458" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/117981/220px-Gis_le_Casadesus_Cabourg_2012-1410175458.jpg"></p> <p>  </p> <p> Gisèle Casadesus est une actrice de théâtre née le 14 juin 1914. </p> <p> A 20 ans elle reçoit le premier prix du Conservatoire national Supérieur d'Art Dramatique de Paris et entre à la Comédie-Française le 5 juillet 1934. Elle travaille avec les metteurs en scène les plus prestigieux de son temps : Pierre Dux, Louis Jouvet, Gaston Baty, Jacques Charon, Charles Dullin... et également en compagnie des plus grands comédiens : Pierre Fresnay, Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur , Raimu … Nommée sociétaire elle interprète Musset, Marivaux, Molière , Beaumarchais , Corneille …  Labiche, et  Feydeau . En 1962, Gisèle Casadesus quitte la Comédie-Française .Elle est nommée sociétaire honoraire et c'est à ce titre qu'elle revient en 1980 pour jouer Gabrielle, dans La Folle de Chaillot, de Jean Giraudoux … Elle poursuit sa carrière de théâtre et joue Beckett , Ionesco, Pirandello… En 1995 au Théâtre National de Chaillot elle interprète magistralement <strong><em>Savannah Bay</em></strong> de Marguerite Duras aux côtés de sa fille la comédienne Martine Pascal , spectacle qui tournera jusqu'en 2001 . Parallèlement à sa carrière de théâtre Gisèle Casadesus a toujours tourné pour le cinéma et la télévision de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/1934_au_cin%C3%A9ma">1934</a> : <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Aventurier_(film,_1934)">L'Aventurier</a> de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_L%27Herbier">Marcel L'Herbier</a> … à <strong><em>La tête en Friche</em></strong> de J. Becker avec Gérard Depardieu, <strong><em>Sous le figuier</em></strong> de Anne-Marie Etienne ou en 2013 <em><strong>Week-ends</strong></em> de Anne Villacèque. </p> <p> Elle joue également dans de nombreux courts métrages. </p> <p>  </p> <p> <strong>ALICE DE LENCQUESAING</strong><img alt="Capture_d__cran_2014-09-26___11.27.52-1411723888" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122904/Capture_d__cran_2014-09-26___11.27.52-1411723888.png"></p> <p>  </p> <p> Alice de Lencquesaing est une actrice née en 1991. En 2003, elle joue son premier rôle dans <strong><em>Petites Coupures,</em> long métrage de Pascal Bonitzer </strong>; Alice n'a que 12 ans. Depuis, elle a joué dans de nombreux court métrages, au théâtre, dans <em>Sarabande</em>, de Ingmar Bergman - mise en scène de Jean-Claude Amyl - au Lucernaire, dans <em>Harper Regan</em> de Simon Stephens - mise en scène par Lukas Hemleb - au Théâtre du Rond-Point. Au cinéma elle a tourné dans de nombreux long métrages de grands réalisateurs dont <strong><em>Naissance des pieuvres </em>de Céline Sciamma, <em>Le père de mes enfants</em>, de Mia Hansen-Løve, <em>L'heure d'été</em>, d'Olivier Assayas, <em>Polisse</em> de Maïwenn, <em>La Religieuse </em>de Guillaume Nicloux, <em>Seek McCartney </em>de Wang Chao, </strong>ou<strong> </strong>encore<strong> <em>Bodybuilder, </em>de Roschdy Zem</strong>. En 2013, Alice de Lencquesaing était <strong>nominée pour le César du meilleur espoir féminin, pour son rôle dans <em>Au Galop</em>, de Louis-Do de Lencquesaing,</strong> et en 2014 <strong>pour le Prix Lumières, meilleur espoir féminin pour son rôle dans <em>La Tête la première</em>, de Amélie Van Elmbt.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>NATHALIE  ET RAPHAEL HOLT</strong></p> <p> <img alt="Nat_et_raph-1410771798" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/119624/nat_et_raph-1410771798.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>NATHALIE HOLT</strong> est née en 1959 à Paris. Elle étudie la peinture aux Beaux Arts de Paris et la philosophie à la Sorbonne et devient scénographe pour le théâtre et l'opéra. Elle a travaillé sur une centaine de productions : à la Maison de la Culture de Bourges, au Centre Dramatique de Tours, au Théâtre du Rond Point, au Théâtre National  de Chaillot, au Théâtre de la Tempête, au Festival d'Avignon… aux Chorégies d'Orange, à l'Opéra de Tours… Pendant une vingtaine d'années elle travaille auprès de Gilles Bouillon metteur en scène et directeur du Centre Dramatique de Tours et réalise scénographies et costumes. Elle a signé deux adaptations pour le théâtre : <em>Pour saluer Melville</em> de J. Giono, <em>Kachtanka</em> de A. Tchekhov. </p> <p>  </p> <p> <strong>RAPHAEL HOLT </strong>est né en 1987 à Paris. Il est<strong> </strong>diplômé de l'<a href="http://www.ens-louis-lumiere.fr/institutionnel/ecole-nationale-superieure-louis-lumiere/presentation.html" target="_blank">école nationale supérieure Louis Lumière</a>, Raphaël Holt explore le cinéma de fiction dans ses formes les plus libres. Il écrit son mémoire sur <a href="http://www.ens-louis-lumiere.fr/fileadmin/recherche/Holt-cine2011-mem.pdf" target="_blank">l'improvisation au cinéma</a> et réalise son film de fin d'études, <a href="https://vimeo.com/38515310" target="_blank">Jeudi 19</a>, en compétition au festival de Clermont-Ferrand 2012, Festival Silhouette 2012, International Film Festival of the Filmacademy Vienna 2013.</p> <p> Il apprend en France et aux Etats-unis auprès du metteur en scène Vincent Macaigne et des cinéastes comme Yves Angelo, Woody Allen, Fernando Mereilles et Michel Gondry.</p> <p> En Septembre 2012, Raphaël Holt entre en résidence au <a href="http://www.lefresnoy.net/" target="_blank">Studio national des arts contemporains du Fresnoy</a> où il poursuit son travail de recherche sur le corps dans un film expérimental sur la mémoire et la mélancolie : <a href="http://panorama15.lefresnoy.net/513/veloma-de-lautre-cote-de-leau-panorama-15" target="_blank">Véloma, de l'autre côté de l'eau</a>, avec la danseuse-chorégraphe Aina Alegre (en competition au <i>Art of Brooklyn film festival 2014</i>). En 2014, il développe un travail mêlant sciences cognitives, art numérique et danse dans une performance, <i>Âtman</i>. Sa recherche le pousse à faire émerger son propre langage de ces médiums qu'il rapporte toujours aux thèmes clés de sa recherche : la conscience, le corps et l'espace.</p> <p>  </p> <p> <strong>DANIEL KEENE</strong> est né en 1955 à Melbourne, en Australie, où il vit toujours. Il écrit pour le théâtre, le cinéma et la radio depuis 1979, et a également été acteur et metteur en scène. Son œuvre, jouée en Australie et en France, mais aussi à New York, Varsovie, Pékin, Tokyo ou Berlin, comprend de nombreuses pièces, dont <i>half &amp; half </i>(2002), <i>the ninth moon</i> (1999), <i>The Architect's Walk</i> (1998), <i>Terminus</i> (1996),<i>Because You Are Mine</i> (1994), <i>All Souls</i> (1993), <i>Low</i> (1991), <i>Silent Partner</i> (1989), <i>The Hour Before My Brother Dies</i> (1985), <i>Cho Cho San</i>(1984), ainsi qu'une quarantaine de pièces courtes.</p> <p> La pièce <em><strong>Porteuses de lumière</strong></em> est traduite par <strong>Séverine Magois</strong> - <em>éditions Théâtrales.</em></p> <p>  </p> <p> <strong>LA SOCIETE DE PRODUCTION - JONAS FILM </strong></p> <p>  </p> <p> Fondée par <strong>Elsa Klughertz et Romain Cahané</strong>, Jonas Films travaille au développement de plusieurs court-métrages de fiction ainsi qu’un long métrage documentaire pour le cinéma. Fin 2013, <strong>Jonas Films a initié la production d’une série de lectures filmées, dont le premier épisode était interprété par Gisèle Casadesus</strong>. </p> <p>  </p>

Waar dient de collecte voor

<p> <strong>La collecte servira :</strong></p> <p> <strong>à la location du matériel </strong></p> <p> <strong>à la location du décor de la chambre </strong></p> <p> <strong>aux costumes</strong></p> <p> <strong>aux frais de déplacement véhicules/défraiements des techniciens et comédiennes pour le tournage des extérieurs</strong></p> <p> <strong>aux salaires des techniciens hors auteurs </strong></p> <p> <strong>aux frais de post production</strong></p> <p> <img alt="Camembert_1-1411719497" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/122864/CAMEMBERT_1-1411719497.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Le tournage du film aura lieu du 20 au 27 Octobre 2014</strong></p> <p>  </p>

Kies je beloning

€5

Un grand merci de la part de toute l'équipe
  • 1 bijdrage

€10

Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 5 bijdragen

€30

Votre nom au générique du film + Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 16 bijdragen

€50

Vous recevez un lien internet privé (Vimeo avec mot de passe) pour visionner le film chez vous en avant première + Votre nom au générique du film + Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 12 bijdragen

€75

Un DVD du film + Un lien internet privé (Vimeo avec mot de passe) pour visionner le film chez vous en avant première + Votre nom au générique du film + Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 1 bijdrage

€100

Une invitation pour deux à la projection privée du film + Un DVD du film + Un lien internet privé (Vimeo avec mot de passe) pour visionner le film chez vous en avant première + Votre nom au générique du film + Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 15 bijdragen

€500

Vous êtes crédité en tant que Producteur associé du film, vous êtes invité à partager une journée de tournage avec l'équipe + Une invitation pour deux à la projection privée du film + Un DVD du film + Un lien internet privé (Vimeo avec mot de passe) pour visionner le film chez vous en avant première + Un immense merci de la part de toute l'équipe
  • 3 bijdragen

Een gift doen

Ik geef wat ik wil