Rahma et Abraham

Pour que les femmes comptent, il faut qu’on les raconte.

Project visual Rahma et Abraham
Successful
200
Contributions
27/06/2021
End date
€23.181
Out of €20.000
116 %
Feminism
Indie
Independent
media

Rahma et Abraham

<blockquote><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/731457/c040fd8c-94e3-4fd8-8d88-49c41da0d454.png" width="100%" /><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/731458/05b162eb-2e9a-42b5-96bc-90dc4d18a778.png" width="100%" /></blockquote> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>Le projet du film en bref :</strong></h2> <p>En 2015, vous aviez &eacute;t&eacute; plus de <strong>870 000 t&eacute;l&eacute;spectateurs</strong>, sur France 2, &agrave; d&eacute;couvrir l&#39;histoire de <strong>Rahma</strong>, et ses amies, Zineb, Yamina, Habiba,&nbsp;dans le documentaire <strong>in&eacute;dit </strong>&nbsp;&nbsp;<a href="https://www.telerama.fr/ecrans/nos-meres-nos-daronnes-et-on-nous-appelait-beurettes-de-bouchera-azzouz-a-voir-en-exclusivite-sur-6805646.php" target="_blank">&laquo; Nos M&egrave;res Nos Daronnes &raquo;</a>&nbsp;(un film &eacute;crit par <strong>Bouchera Azzouz</strong>, r&eacute;alisation <strong>Bouchera Azzouz</strong> et <strong>Marion Stalens</strong>).&nbsp;<strong>Pour la premi&egrave;re fois, </strong>un film racontait nos m&egrave;res, nos daronnes, comme on ne les avait jamais vues, jamais entendues, des jeunes femmes immigr&eacute;es en lutte, dans la soci&eacute;t&eacute; des ann&eacute;es 70, comme toutes les femmes de France.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727832/a852ae67-8045-467b-b575-092390c59d10.png" width="100%" /></p> <p>Dans ce nouveau film tr&egrave;s ambitieux, intitul&eacute;, &laquo; Rahma et Abraham &raquo;, Bouchera Azzouz&nbsp;vous invite &agrave;&nbsp;<strong>prolonger l&rsquo;aventure, </strong>en allant <strong>explorer l&rsquo;histoire &quot;primordiale&quot;, celle&nbsp;</strong><strong>de sa m&egrave;re Rahma, </strong>parce que<strong> </strong>l&rsquo;&eacute;mancipation est un chemin&nbsp;sinueux qui commence loin, tr&egrave;s loin, d&egrave;s l&rsquo;enfance.&nbsp;&laquo;&nbsp;Nos m&egrave;res, Nos daronnes&nbsp;&raquo;, ne sont pas n&eacute;es avec l&rsquo;immigration. Elles ont une vie, une histoire qui leur est propre et qui commence de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute; de la M&eacute;diterran&eacute;e.&nbsp;Cette histoire il faut la raconter !</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727093/5d9efe97-df96-47d0-9598-9d8e68dac80d.png" width="100%" /></p> <p>Pour Rahma tout commence au Nord-Est du Maroc, dans un village rural, au bord du majestueux fleuve Moulouya. Dans les ann&eacute;es 50, c&rsquo;est une petite fille de 7 ans qui vit sous protectorat fran&ccedil;ais.&nbsp;Parce que c&rsquo;est une fille, elle n&rsquo;ira jamais &agrave; l&rsquo;&eacute;cole, une profonde injustice qui va forger le caract&egrave;re tremp&eacute; de cette petite fille &laquo;&nbsp;d&eacute;-rang&eacute;e&nbsp;&raquo; par cette condition que lui impose son sexe, et dont elle essaiera d&rsquo;&eacute;chapper sa vie durant. Faute de mieux, elle apprend la couture d&egrave;s l&rsquo;&acirc;ge de 7 ans, d&eacute;cid&eacute;e &agrave; gagner, tr&egrave;s jeune, une &nbsp;ind&eacute;pendance financi&egrave;re. C&rsquo;est l&agrave; que commence son aventure, son chemin d&rsquo;&eacute;mancipation...</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727814/8234f560-52bd-4368-afee-3f9d71b4af03.jpg" width="100%" /></p> <p>A <strong>17 ans,</strong> c&rsquo;est une <strong>adolescente r&eacute;volt&eacute;e</strong>, en qu&ecirc;te d&rsquo;&eacute;mancipation et <strong>d&rsquo;ind&eacute;pendance financi&egrave;re</strong>. Pour trouver du travail, elle brave le qu&rsquo;en-dira-t-on. Elle quitte sa campagne pour une maisonnette dans la ville de Berkane, <strong>chose impensable &agrave; l&rsquo;&eacute;poque</strong>, pour une jeune c&eacute;libataire.</p> <p>C&rsquo;est l&agrave; qu&rsquo;elle noue une <strong>solide amiti&eacute; avec Abraham</strong>, un commer&ccedil;ant de pr&ecirc;t &agrave; porter, <strong>juif marocain</strong>, qui va jouer un r&ocirc;le d&eacute;cisif dans sa vie. Au travers de ces deux destins crois&eacute;s, c&rsquo;est la Grande Histoire qui se dessine, celle d&rsquo;une <strong>famille juive, </strong>fuyant<strong> l</strong><strong>&rsquo;Espagne</strong>&nbsp;en 1933, et trouvant refuge &agrave; Berkane, et celle d&rsquo;une<strong> jeune femme, pleine de r&ecirc;ves</strong>&nbsp;qui finira par prendre <strong>en main son destin</strong>, en m&ecirc;me temps que le Maroc se lib&egrave;re du protectorat. Une &eacute;pop&eacute;e incroyable, la mise en lumi&egrave;re d&rsquo;une histoire riche en humanit&eacute;, en rencontres. L&rsquo;occasion de revivre l&rsquo;histoire oubli&eacute;e d&rsquo;hommes et de femmes qui ont fait la vie de Rahma, &agrave; une &eacute;poque o&ugrave; culture et religion cohabitaient ensemble.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727089/625e3202-ccbe-4023-abb0-23a72c0046d4.png" width="100%" /></p> <p>En 1965, ma m&egrave;re, Rahma quitte le Maroc, pour rejoindre mon p&egrave;re, parti travailler en France.<strong> Elle entame alors, un voyage &eacute;prouvant, avec ses deux enfants en bas &acirc;ge, dans une fourgonnette, &agrave; m&ecirc;me le sol. Abraham lui donne 700 dirhams et quelques v&ecirc;tements chauds pour ses enfants, terriblement pein&eacute;, de voir sa petite prot&eacute;g&eacute;e partir sur le chemin de l&rsquo;exil, dont il connait les affres.</strong> &nbsp;<strong>Six ans plus tard, </strong>en&nbsp;&nbsp;1971 quand elle revient au pays, Abraham a quitt&eacute; le Maroc avec sa famille. &nbsp;Elle ne le reverra plus jamais . <strong>Cette histoire, ma m&egrave;re nous la raconte depuis notre plus tendre enfance</strong>. <strong>&nbsp;Comment oublier un homme qui a autant compt&eacute; !&nbsp;</strong></p> <p>Apr&egrave;s des ann&eacute;es de recherche, j&rsquo;ai fini par retrouver la trace de la famille d&rsquo;Abraham! Un hasard heureux, a voulu que je rencontre son fils, Maurice, en janvier dernier! Son papa, Abraham est d&eacute;c&eacute;d&eacute; depuis des ann&eacute;es, mais il laisse derri&egrave;re lui des archives personnelles et quatre enfants pour nous raconter son histoire.&nbsp;</p> <p><strong>L&rsquo;aventure </strong>peut enfin commencer !&nbsp;</p> <h2><strong>Pourquoi ce projet de film&nbsp;a-t-il besoin de vous&nbsp;? Parce que sans vous ce film ne peut pas exister!</strong></h2> <p>C&rsquo;est&nbsp;&agrave; mon public que je dois tout ! C&rsquo;est &agrave; vous que je dois tout !&nbsp;Sans&nbsp;le succ&egrave;s &eacute;norme de&nbsp;&laquo;&nbsp;Nos M&egrave;res Nos Daronnes&nbsp;&raquo;, 870 000 t&eacute;l&eacute;spectateurs.trices, en premi&egrave;re diffusion le 21 Avril 2015,&nbsp;&nbsp;je n&rsquo;aurai probablement jamais pu r&eacute;aliser le second opus&nbsp;&laquo;&nbsp;on nous appelait&nbsp;Beurettes&nbsp;&raquo; ou encore&nbsp;&laquo;&nbsp;Meufs de (LA) Cit&eacute;&nbsp;&raquo;, dernier volet de ma trilogie.&nbsp;A&nbsp;chaque fois, vous avez &eacute;t&eacute; au rendez-vous et si nombreux &agrave; m&rsquo;&eacute;crire via les r&eacute;seaux sociaux, pour me dire &agrave; quel point ce film vous avait touch&eacute;.&nbsp;</p> <p>J&rsquo;ai pass&eacute; des nuits enti&egrave;res &agrave; r&eacute;pondre &agrave; chacun.e d&rsquo;entre vous ! Encore une fois je vous dis MERCI !</p> <p>C&rsquo;est vous qui me donnez le courage, de continuer &nbsp;sans rel&acirc;che, &agrave; exhumer les histoires au &quot;f&eacute;minin pluriel&quot; qui &nbsp;manquent cruellement &agrave; notre r&eacute;cit national, pour&nbsp;rendre compte des r&eacute;alit&eacute;s multiples &nbsp;de l&rsquo;immigration et des quartiers populaires.&nbsp;.</p> <p>Plus encore je suis convaincue d&rsquo;une chose: &laquo;&nbsp;Pour que les femmes comptent il faut qu&rsquo;on les raconte!&nbsp;&raquo;&nbsp;</p> <p>Jusque l&agrave;, j&rsquo;ai travaill&eacute; pour France T&eacute;l&eacute;vision, et je suis tr&egrave;s fi&egrave;re que mes films aient &eacute;t&eacute; soutenus et diffus&eacute;s sur le service public, parce que ce sont des films au service de l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral et de notre m&eacute;moire collective.&nbsp;</p> <p>Mais pour <strong>ce film des&nbsp;&laquo;&nbsp;origines&nbsp;&raquo; je veux tenter une nouvelle exp&eacute;rience.&nbsp;</strong><strong>Je veux travailler avec et pour vous, parce que ce film c&rsquo;est notre film, c&rsquo;est notre histoire universelle, notre m&eacute;moire collective. &nbsp;</strong></p> <p><strong>Je veux que vous, mon public, soyez &nbsp;au coeur de la cr&eacute;ation de cette oeuvre.&nbsp;</strong></p> <p><strong>Aujourd&rsquo;hui, je veux que &nbsp;le d&eacute;cideur ce soit vous ! Je veux vous donner la place privil&eacute;gi&eacute;e qui vous revient, &agrave; mes c&ocirc;t&eacute;s, pour faire en sorte que ce film existe, le film le plus important pour moi, celui qui me tient le plus &agrave; coeur.&nbsp;</strong></p> <p><strong>Ensemble nous avons le pouvoir de faire un film in&eacute;dit, un film sensible et beau. Mais surtout un film utile dans un contexte tendu, o&ugrave; les haines, les instrumentalisations de l&rsquo;histoire et le rejet compromettent notre coh&eacute;sion. Laissons pour une fois ceux qui ont v&eacute;cu la colonisation, nous raconter une autre face de l&rsquo;histoire, celle qui doit nous aider &agrave; d&eacute;passer le ressentiment, et &eacute;crire ensemble les pages de notre avenir commun. &nbsp;</strong></p> <p>Les process de d&eacute;cision classique pour produire un film sont tr&egrave;s longs et pour ce film de m&eacute;moire, &nbsp;le temps est compt&eacute;. Il reste encore quelques t&eacute;moins de cette histoire, des t&eacute;moins rares et pr&eacute;cieux dont il faut recueillir le r&eacute;cit, au plus vite, d&egrave;s cet &eacute;t&eacute;, avec votre aide. &nbsp;Si chacun de vous relaie cette campagne, alors nous serons des milliers, unis et solidaires pour amener ce projet &agrave; son terme.&nbsp;</p> <blockquote> <h2>Ensemble nous avons le pouvoir, alors je compte sur vous!</h2> </blockquote> <h2>&nbsp;</h2> <p><strong>Les origines du projet du film : la promesse d&#39;une fille &agrave; sa m&egrave;re.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727824/bdb50e4d-0842-48b6-b3fa-0ae576842b55.jpg" width="100%" /></p> <p>D&egrave;s le tournage de &laquo; Nos m&egrave;res nos Daronnes &raquo; en 2015, ma m&egrave;re me faisait remarquer que r&eacute;duire son histoire de femme &agrave; son arriv&eacute;e en France n&#39;&eacute;tait pas juste. Ma m&egrave;re avait enti&egrave;rement raison, quand elle arrive en France, elle vient avec une histoire propre qui a forg&eacute; sa conscience f&eacute;ministe.&nbsp;</p> <p>Apr&egrave;s la <strong>trilogie </strong>du f&eacute;minisme populaire port&eacute; par mes trois films <strong>&laquo; Nos m&egrave;res, Nos daronnes &raquo;</strong>,<strong> &laquo; on nous appelait beurettes &raquo; </strong>et<strong> &laquo; Meufs de (LA) Cit&eacute; &raquo;</strong>, il y avait donc une n&eacute;cessit&eacute; de parachever cette s&eacute;rie documentaires, par le<strong> &laquo; film des origines &raquo;</strong>, on pourrait dire la &quot;pr&eacute;-histoire&quot;, celle dont le r&eacute;cit majeur, fondamental, pr&eacute;c&egrave;de celui de <strong>l&rsquo;immigration</strong>.</p> <p>J&rsquo;ai donc fait cette promesse &agrave; ma m&egrave;re, raconter l&rsquo;histoire primordiale, celle qui commence &agrave; l&rsquo;enfance, de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute; de la M&eacute;diterran&eacute;e, au Maroc, et qui va forger l&rsquo;adolescente, puis la jeune femme, puis l&rsquo;artiste en devenir, farouchement habit&eacute; par la petite fille priv&eacute;e d&rsquo;&eacute;cole et qui &eacute;crit avec son pinceau &nbsp;tous &quot;ces trucs&quot; &nbsp;&agrave; d&eacute;faut de pouvoir les &eacute;crire &laquo;&nbsp;noir sur blanc&nbsp;&raquo;. &nbsp;<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/734064/25ccf9fb-d693-4270-9ba6-d609a5e8f15c.jpg" width="100%" /><strong>Mon parcours en tant&nbsp;que porteuse du projet du film&nbsp;: </strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727156/76780a17-7111-4923-81d4-f8ea994d285e.jpg" width="100%" /></p> <p>Je suis <strong>autrice, documentariste, r&eacute;alisatrice, essayiste, qui n&#39;aura de cesse de s&#39;interroger sur sa condition de femme, issue de l&#39;immigration mais aussi des classes populaires et habitante des quartiers populaires. &nbsp;</strong>&nbsp;</p> <p>Fille ain&eacute;e d&rsquo;une fratrie de 10 enfants, je suis tr&egrave;s jeune devenue &nbsp;&quot;l&#39;adjoint-m&egrave;re&quot;. Cette fonction m&rsquo;a propuls&eacute; d&egrave;s l&rsquo;enfance, et sans transition dans le monde des adultes et des femmes en particulier. Ma m&egrave;re &eacute;tait couturi&egrave;re &agrave; la cit&eacute; de l&rsquo;Amiti&eacute;. Au d&eacute;but des ann&eacute;es 70, les maghr&eacute;bines venaient de partout chez &laquo;&nbsp;Rahma la couturi&egrave;re&nbsp;&raquo; se faire confectionner des robes traditionnelles, que je perlais avec mon fr&egrave;re Hicham. Le salon de ma m&egrave;re &nbsp;accueillait tous les apr&egrave;s-midi, nombre de femmes autour d&rsquo;un th&eacute; &agrave; la menthe. &Agrave; 4 ou 5 ans je commen&ccedil;ais mon observation, mon analyse, mes interrogations, sur cet &eacute;trange condition qu&rsquo;&eacute;tait la condition des femmes. Je me nourrissais de ces confessions intimes, dont je retirais une profonde conviction qui se confirmerait ann&eacute;e apr&egrave;s ann&eacute;e, les femmes sont porteuses de dynamiques &eacute;mancipatrices puissantes, seules capables de transformer les modus vivendi, renverser les dictats, bouleverser les normes sociales.&nbsp;</p> <p>Elles sont actrices d&rsquo;un f&eacute;minisme populaire, un f&eacute;minisme du quotidien, un f&eacute;minisme pragmatique, un f&eacute;minisme &agrave; l&rsquo;arrache, tout aussi invisible qu&rsquo;elles.&nbsp;C&rsquo;est ce f&eacute;minisme qui me porte et que j&rsquo;essaye d&rsquo;objectiver au travers de mes films et de mes livres.</p> <p>Rendre visible toutes ces luttes invisibles, est, alors, &nbsp;devenu l&rsquo;engagement d&rsquo;une vie, avec toujours chevill&eacute; au corps cet incommensurable d&eacute;sir de recherche d&rsquo;unit&eacute;&nbsp;plut&ocirc;t que de division, de fraternit&eacute;&nbsp;plut&ocirc;t que de haine, d&rsquo;ouverture plut&ocirc;t que de repli, d&rsquo;espoir plut&ocirc;t que de renoncement.&nbsp;</p> <p>Bouchera Azzouz</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p>Nous vous invitions &agrave; participer &agrave; la production de ce film.</p> <p>Chaque palier correspond &agrave; une &eacute;tape de la fabrication du film. Chaque palier atteint d&eacute;clenchera la possibilit&eacute; d&#39;enclencher les diff&eacute;rentes phases de production.</p> <p>Cet argent servira tout d&#39;abord aux rep&eacute;rages du film. Ces rep&eacute;rages se d&eacute;rouleront au Maroc, notamment &agrave; Berkane o&ugrave; tout a commenc&eacute;; &agrave; Rabat et &agrave; Nantes. Ils se d&eacute;rouleront en pr&eacute;sence de la r&eacute;alisatrice assist&eacute;e d&#39;un r&eacute;gisseur.&nbsp;</p> <p><strong>Ces rep&eacute;rages permettront de faire le choix des d&eacute;cors d&eacute;finitifs du film.</strong></p> <p>Nous filmerons&nbsp;&agrave; la suite<strong>&nbsp;les premi&egrave;res interviews</strong>, celles des t&eacute;moins les plus fragiles car tr&egrave;s &acirc;g&eacute;s.</p> <p>-Nous avons l&#39;ambition d&#39;utiliser plus de 30 minutes d&#39;archives historiques.&nbsp;</p> <p>La recherche d&#39;archives est un travail long et pr&eacute;cis. C&#39;est pourquoi nous les ferons&nbsp;en collaboration&nbsp;<strong>avec un conseiller sp&eacute;cialis&eacute; dans l&#39;histoire du Mahgreb et de la colonisation et d&#39;un documentaliste.</strong>&nbsp;Ce deuxi&egrave;me palier nous permettra<strong>&nbsp;</strong>aussi de s&#39;acquitter du<strong>&nbsp;droit d&#39;utiliser les archives choisies.&nbsp;</strong></p> <p>-Une fois ce deuxi&egrave;me palier atteint, nous pourrons ainsi lancer les&nbsp;<strong>30 jours de tournage n&eacute;cessaires</strong>&nbsp;&agrave; la r&eacute;alisation du film avec une v&eacute;ritable&nbsp;<strong>&eacute;quipe de professionnels, au Maroc et en France.</strong></p> <p>-Atteindre le quatri&egrave;me palier nous permettra de cr&eacute;er&nbsp;<strong>une musique originale ambitieuse et d&#39;utiliser quelques morceaux connus qui nous tiennent &agrave; coeur. Suivra le montage du film.</strong></p> <p>-La derni&egrave;re &eacute;tape sera&nbsp;<strong>la post-production</strong>, notamment le mixage et l&#39;&eacute;talonnage du film jusqu&#39;&agrave; sa finalisation pour&nbsp;<strong>la sortie en salle.&nbsp;</strong></p> <p>Toutes ces &eacute;tapes ont besoin de&nbsp;<strong>votre participation&nbsp;</strong>&agrave; la r&eacute;alisation de ce film ambitieux et n&eacute;cessaire.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/731457/c040fd8c-94e3-4fd8-8d88-49c41da0d454.png" width="100%" /></p> <blockquote> <h2><strong>1er palier &agrave; 20.000 euros : on commence la phase de &quot;rep&eacute;rages&quot;.</strong></h2> </blockquote> <p>-Le rep&eacute;rage des lieux de tournage et le tournage des premi&egrave;res interviews des t&eacute;moins les plus &acirc;g&eacute;s.</p> <p>- Les transcriptions des premi&egrave;res interviews qui seront r&eacute;alis&eacute;es durant l&#39;&eacute;t&eacute; 2021</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/732432/8f4d550f-1a33-4776-9388-c0d9f2a5a836.jpg" width="100%" /></p> <blockquote> <h2><strong>2eme palier &agrave; 50.000 euros : on commence la phase de &quot;recherche documentaire&quot; et l&#39;achat des archives.</strong></h2> </blockquote> <p>- Recherche historique avec un conseiller sp&eacute;cialis&eacute; dans l&#39;histoire du Mahgreb et de la colonisation.</p> <p>-La recherche d&#39;archives avec l&#39;emploi d&#39;un.e documentaliste sp&eacute;cialis&eacute;e car nous avons l&#39;ambition d&#39;utiliser plus de 30 minutes d&#39;archives historiques, priv&eacute;es, de fiction sur les 90 minutes du film.</p> <p>-L&#39;achat des droits d&#39;utilisation pour les archives du film.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/732433/d2d1c7e7-7b23-413e-a55c-c773544d4a25.png" width="100%" /></p> <blockquote> <h2><strong>3&egrave;me palier &agrave; 100.000 euros : on lance le tournage !</strong></h2> </blockquote> <p>-Une &eacute;quipe de 10 personnes avec la r&eacute;alisatrice, l&#39;image (un chef op&eacute;rateur-cadreur, un assistant-op&eacute;rateur, un cadreur sp&eacute;cialis&eacute; pour les images a&eacute;riennes), le son (un ing&eacute;nieur du son et son assistant), un machiniste, un &eacute;lectricien et un r&eacute;gisseur.</p> <p>-30 jours de tournage&nbsp;dont 5 de fiction</p> <p>-sur plusieurs lieux de tournage : au Maroc (Berkane, Rabat), en France (Nantes, Paris)</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/732434/fb11b9f5-9192-43bd-83ba-4c97c7acbde1.png" width="100%" /></p> <blockquote> <h2><strong>4&egrave;me palier &agrave; 150.000 euros : la cr&eacute;ation musicale et l&#39;utilisation de morceaux connus</strong></h2> </blockquote> <p>- La cr&eacute;ation d&#39;une bande originale et l&#39;utilisation de morceaux connus pour la bande son du film.</p> <p>- de vrais musiciens pour jouer la musique du film et les techniciens pour l&#39;enregistrer et la mixer.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/732435/ed7c3bf8-3f0c-409c-b917-f4da6a3dc52e.png" width="100%" /></p> <blockquote> <h2><strong>5&egrave;me palier &agrave; 200.000 euros : la phase ultime du film jusqu&#39;&agrave; sa sortie en salle !</strong></h2> </blockquote> <p>Nous pouvons passer &agrave; la phase finale de post-production du film c&#39;est &agrave; dire :</p> <p>-Le montage des images tourn&eacute;es</p> <p>-Le mixage et l&#39;&eacute;talonnage du film.</p> <p>-Le film-annonce</p> <p>-Le master pour les projections en salles de cin&eacute;ma</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Rewards

Featured reward

AVANT PREMIERE DU FILM

€70

  • 52 contributions
Vous avez accès aux contreparties suivantes : CHAQUE GESTE COMPTE Vous participez à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film. + AFFICHE DU FILM ET 5 REPRODUCTIONS DE TABLEAUX L'affiche Collector du film et 5 reproductions de tableaux de Rahma au format carte postale + AVANT PREMIERE DU FILM Lors de la tournée de l'avant-première avec l'équipe du film et la réalisatrice en France métropolitaine : Ajaccio, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Orléans, Paris, Rennes, Rouen,Toulouse, Strastbourg. Si les règles sanitaires ne le permettent pas alors vous la contrepartie se transforme un lien du film en avant première avec échange avec l'équipe du film après le visionnage depuis votre canapé en visio !

Estimated delivery: September 2022

CHAQUE GESTE COMPTE

€15

  • 38 contributions
Vous réalisez une démarche citoyenne en participant à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film.

Estimated delivery: September 2022

AFFICHE COLLECTOR DU FILM

€35

  • 29 contributions
Vous avez accès aux contreparties suivantes : CHAQUE GESTE COMPTE Vous participez à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film. + AFFICHE COLLECTOR DU FILM L'affiche Collector du film

Estimated delivery: December 2021

1 AFFICHE DU FILM COLLECTOR & 5 REPRODUCTIONS DE TABLEAUX

€50

  • 14 contributions
Vous avez accès aux contreparties suivantes : CHAQUE GESTE COMPTE Vous participez à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film. + AFFICHE COLLECTOR DU FILM + 5 REPRODUCTIONS DE TABLEAUX 5 reproductions de tableaux de Rahma au format carte postale

Estimated delivery: December 2021

AVANT PREMIERE & ACCES CARRE VIP

€150

  • 18 contributions
Vous avez accès aux contreparties suivantes : CHAQUE GESTE COMPTE Vous participez à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film. + AFFICHE DU FILM ET 5 REPRODUCTIONS DE TABLEAUX L'affiche Collector du film et 5 reproductions de tableaux de Rahma au format carte postale + AVANT PREMIERE DU FILM Lors de la tournée de l'avant-première avec l'équipe du film et la réalisatrice en France métropolitaine : Ajaccio, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Orléans, Paris, Rennes, Rouen,Toulouse, Strastbourg. Si les régles sanitaires ne le permettent pas alors votre contrepartie se transforme en un lien du film en avant -première et l'échange avec l'équipe du film après visionnage depuis votre canapé en visio ! + ACCES VIP Accès au carré VIP pour un échange convivial autour d’un verre avec la réalisatrice et l’équipe du film. Si les régles sanitaires ne le permettent pas à la période de livraison estimée alors nous rerpogrammerons l'événement à une période ultérieure et nous vous tiendrons informés par mail.

Estimated delivery: September 2022

MASTERCLASS "La génèse du film Rahma et Abraham"

€250

  • 6 contributions
Vous avez accès aux contreparties suivantes : CHAQUE GESTE COMPTE Vous participez à la création d’un film indépendant. Votre nom sera au générique du film. + AFFICHE DU FILM ET 5 REPRODUCTIONS DE TABLEAUX L'affiche Collector du film et 5 reproductions de tableaux de Rahma au format carte postale + MASTERCLASS "La génèse du film Rahma et Abraham" Retrouvez la réalisatrice du film, Bouchera Azzouz, en visio pour découvrir l'histoire en coulisse digne d'un scénario de film de cinéma ! 3 heures pour vous dévoiler les coulisses de la réalisation d'un film : des histoires de rencontres et de synchronictés comme cette belle rencontre avec vous : les kiss kiss bankers ! La masterclass aura lieu en ligne par visio.

Estimated delivery: October 2021

PROJECTION FILM ET DEBAT

€1.000

  • 8 contributions
PROJECTION DEBAT Offrir une projection débat à une classe de collège ou de lycée : Les projections débats sont des moments très forts et très impactants dans la construction de l’esprit critique de nos jeunes.   Utiliser ces films comme de puissants outils pédagogiques, car ils permettent d'aborder de façon concrète  des thématiques citoyennes importantes: identité, histoire et héritage, quartier populaire et éducation populaire; citoyenneté, rapport au religieux, relation fille-garçon, émancipation, luttes sociales…. En finançant une projection/débat  vous permettez à une classe d’accueillir la réalisatrice pour un temps d’échange à l’issu de la projection d’un documentaire de leur choix parmi : "Nos mères, Nos Daronnes", "On nous appellait Beurettes" et "Meufs de [la] Cité".

Estimated delivery: November 2021

Make a donation

Give what I want