🚨 Carnets d'alerte a besoin de vous ! aidez-nous à informer autrement !

Soutenez nos enquêtes ! Notre objectif est de faire émerger de l'inefficace excès d'informations ce que tout citoyen devrait connaître.

Visueel van project 🚨 Carnets d'alerte a besoin de vous ! aidez-nous à informer autrement !
Geslaagd
55
Backers
26/01/2021
Einddatum
€5.745
Voor €5.500
104 %
Bio
Onafhankelijke
media
Onderwijs

🚨 Carnets d'alerte a besoin de vous ! aidez-nous à informer autrement !

  • Quel est notre objectif ?

L'association Carnets d'alerte propose d'informer autrement sur des sujets cruciaux pour l'avenir de l'humanité.  Nous enquêtons un an sur chaque sujet. Nous interrogeons une soixantaine de personnes par enquête : des associations, des chercheurs, des citoyens, les pouvoirs publics,  des entreprises... Nous interrogeons tous les acteurs de Monsanto à Kokopelli  en passant par le Réseau Semences Paysannes, de Nicolas Hulot, Dominique Voynet à Suez et  Véolia, de Dominique Méda, sociologue remettant en cause la croissance à Philippe Aghion, économiste qui  a participé à la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.  Nous consultons des centaines d'études. Nous vérifions chaque chiffre en revenant à la source initiale. 

 

  • Nos enquêtes

 A ce jour, nous avons déjà réalisé 5 grandes enquêtes  et une  sixième est en cours :

  1. Pour en finir avec la faim dans le monde
  2. Les semences, un patrimoine vital en voie de disparition
  3. Les excès de la finance ou l'art de la prédation légalisée
  4. L'eau que nous sommes, un élément vital en péril
  5. Vivre mieux sans croissance
  6. Intelligence artificielle ( en cours)  ( définition, mythes et réalité, où utilise-t-on aujourd'hui l'intelligence artificielle ?, l'utilisation de nos données, la pollution liée à l'IA, un autre numérique (hors Gafam et plus sobre) est-il possible ? ) 
  • Quel journalisme ?

Nous réalisons un  travail de synthèse des acteurs clés, un rôle essentiel du métier de journaliste souvent oublié.  Nous traitons de sujets délicats et sensibles, sans entrer "dans les polémiques ni dramatiser". Malheureusement, la réalité est déjà souvent assez caricaturale.  Certes, nos enquêtes sont engagées,  mais en interrogeant autant de personnes et en consultant des centaines d'études, cela nous permet de recouper les informations et de distinguer autant que possible le fait de l'opinion. L'essentiel est de rester honnête intellectuellement. En enquêtant, nous ne trouvons pas forcément ce que nous attendions ! Une bonne enquête est celle où on se laisse surprendre, où  on se perd dans de nombreuses informations, pour pouvoir sélectionner les seules nécessaires à une bonne compréhension. 

Un de nos objectifs est également de traiter une problématique dans sa globalité et non de morceler, comme cela est souvent réalisé dans le débat public. 

  • Qui sommes-nous ? 

L'association Carnets d'alerte a  été créée par Juliette Duquesne. Journaliste, elle a travaillé une dizaine d'années pour le journal de TF1 et réalisait déjà des reportages sur la transition écologique et économique. Accélération du temps médiatique, mêmes informations sans cesse répétées, mise en avant des conséquences plus que des causes, voici les raisons qui l'ont poussée à exercer son métier autrement à travers ces enquêtes rigoureuses qui décryptent les causes des maux de nos sociétés afin de mettre en oeuvre les  bonnes solutions proposées par la société civile. Aujourd'hui, une dizaine de personnes ( infographiste, vidéaste, journalistes, documentaliste, correspondants à l'étranger... ) collaborent à l'association Carnets d'alerte. 

Nous avons la chance d'être parrainé par Pierre Rabhi, agroécologiste qui nous offre de beaux écrits. Ces derniers nous  permettent de prendre de la hauteur  notamment par son expérience concrète de solutions agroécologistes pour nourrir des paysans en perte de souveraineté alimentaire. 

  • Nos moyens de diffusion

Les livres nous permettent de réaliser la synthèse et comprendre en profondeur les sujets. Mais les informations sont aussi diffusées sous de nombreuses autres formes :

  1. Infographies (diffusées sur le site et les réseaux sociaux)
  2. Vidéos (diffusées sur le site et les réseaux sociaux) 
  3. Articles sur le site internet : www.carnetsdalerte.fr
  4. Ateliers dans les lycées
  5. Conférences et tables rondes
  6. Bientôt peut-être un podcast

Voici un exemple d'article de Carnets d'alerte  sur le lien entre la baisse de la biodiversité et la hausse du nombre d'épidémies :

 

Nous réalisons de plus en plus de conférences et d'ateliers dans les lycées. Les lycéens préparent les questions et deviennent les journalistes pendant la conférence. 

  • Votre soutien

Pour continuer notre travail d'enquête en toute indépendance, nous avons besoin de votre soutien. Comme vous le  savez, cette année 2020 a été particulièrement difficile, plus que jamais nous avons besoin d'informations et d'enquêtes qui nous permettent de comprendre ce monde de plus en plus complexe. Nous avons besoin de votre aide pour :

  1.  Terminer notre enquête sur l'intelligence artificielle qui sera publiée en 2021. 
  2. Financer et lancer  le podcast Carnets d'alerte qui sera disponible sur toutes les plateformes  les plus populaires (Deezer, Spotify,...) . Nous le réalisons avec un des pionniers du Podcast en France: wave.audio. Nous traiterons des thématiques comme le rôle central de l'agriculture et de l'alimentation, peut-on nourrir la planète avec l'agroécologie ?, Quels sont les impacts de la finance sur nos vies au quotidien ? Comment organiser la décroissance plutôt que de subir la récession ? Va-t-on manquer d'eau ? 
  3. Publier plus régulièrement des interviews en profondeur sur le site Carnets d'alerte (www.carnetsdalerte.fr) de spécialistes comme l'ingénieur Philippe Bihouix ou l'économiste Gaël Giraud. 
  4. Continuer de participer à de nombreux événements de façon bénévole au sein de la société civile ( festivals, tables rondes...)
  5. Continuer à faire appel à des journalistes à l'étranger.
  6. Continuer d'enquêter un an sur chaque sujet et interroger les principaux acteurs clés. 

Carnets d’alerte est une association  loi 1901  reconnue d’intérêt général qui dispose d’un rescrit fiscal délivré par l’administration des impôts. Ainsi, l’association est habilitée à fournir des reçus fiscaux à l’ensemble de ses donateurs : 66 % de déduction fiscale.

Pour nos 5 premières enquêtes, voici quelques personnes que nous avons interrogées parmi des centaines  : des paysans et des paysannes d'Afrique ou du Bhoutan ; des exploitants agricoles aux Etats-Unis ; Monsanto ; Jean Ziegler, ancien rapporteur aux Nations Unies pour le droit à l'alimentation ; Dominique Plihon d'Attac ; Laurence Scialom, économiste ; Jean Gadrey, économiste ; André Orléan, économiste ;Thierry Philipponnat de Finance Watch, Christophe Nijdam, spécialiste de finance ; Aurore Lalucq, députée européenne et économiste ; Gaël Giraud, économiste ; Philippe Bihouix, ingénieur ; Olivier de Schutter , juriste ; Dominique Méda, sociologue ; des entrepreneuses et des entrepreneurs engagés ; Patrick Viveret, philospohe ; Générations Futures ; Julie Trottier du CNRS ; Suez ; Véolia ; Ufc-que Choisir ; Benoît Biteau, député européen et paysan ; Corinne Lepage ; José Bové ; Nicolas Hulot ; Dominique Voynet ; Philippe Desbrosses, pionnier du bio, Blanche Magarinos-Rey, avocate et spécialiste de semences;  Le Réseau Semences paysannes, Gilles- Eric Séralini, biologiste moléculaire ; des citoyens et citoyennes engagées ; des créateurs et créatrices d'Oasis (habitats partagés) ; Action contre la faim ; Gilles Boeuf, océonographe  et beaucoup d'autres  ! 

Waar dient de collecte voor

  • Premier palier à 10 000 euros :

Terminer l'enquête sur l'intelligence artificielle + lancer le podcast Carnets d'alerte.  Votre soutien nous permettra  de financer directement les enquêtes Carnets d'alerte  et la diffusion de ces informations. Nous sommes une structure légère. Nous avons très peu de frais de fonctionnement. 

Voici la répartition de nos besoins : 

  • Deuxième palier à 20 000 euros :

Publier plus régulièrement des interviews en profondeur, faire appel plus souvent à des correspondants à l'étranger, intensifier dès la fin du Covid, les ateliers dans les lycées. 

  • Troisième palier à 40 000 euros :

Réaliser plus de vidéos (2 par mois) sur les thématiques cruciales que nous traitons. 

Nous vous remercions  sincèrement de l'intérêt que vous portez aux Carnets d'alerte !

 

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil