3e édition du Prix Ali Boudoukha du meilleur article d'investigation algérien

Faisons du Prix Ali Boudoukha du meilleur article d'investigation le bouclier des journalistes et lanceurs d'alerte algériens.

Visuel du projet 3e édition du Prix Ali Boudoukha du meilleur article d'investigation algérien
Réussi
92
Contributions
16/12/2019
Date de fin
5 715 €
Sur 5 000 €
114 %

3e édition du Prix Ali Boudoukha du meilleur article d'investigation algérien

<p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>Le Prix Ali Boudoukha du meilleur article d&rsquo;investigation revient dans sa troisi&egrave;me&nbsp;&eacute;dition. En 2014, Maghreb Emergent,&nbsp;<a href="http://maghrebemergent.com/" target="_blank">journal &eacute;conomique en ligne</a> bas&eacute; &agrave; Alger, lan&ccedil;ait un prix pour soutenir l&rsquo;effort de l&rsquo;investigation de presse dans les r&eacute;dactions en Alg&eacute;rie.</p> <p>Gr&acirc;ce &agrave; vous d&eacute;j&agrave;, <a href="https://www.kisskissbankbank.com/prix-algerie-du-meilleur-article-d-investigation" target="_blank">contributeurs sur cette m&ecirc;me plateforme de financement participatif,</a>&nbsp;il r&eacute;ussissait &agrave; organiser le concours dans d&#39;excellentes&nbsp;conditions.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>L&rsquo;&eacute;motion de la m&eacute;moire du d&eacute;funt Ali Bey Boudoukha, cofondateur de Maghreb Emergent d&eacute;c&eacute;d&eacute; en novembre 2011, se m&ecirc;lait &agrave; la fiert&eacute; d&rsquo;avoir mobilis&eacute; les forces vives citoyennes autour de ce coup d&rsquo;essai.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Qui &eacute;tait Ali Boudoukha ?</strong></p> <p>Ali Bey Boudoukha est un &eacute;minent journaliste alg&eacute;rien d&eacute;c&eacute;d&eacute; en 2011 &agrave; l&#39;&acirc;ge de 60 ans. Il a &eacute;t&eacute; cofondateur de l&#39;agence de presse Interface M&eacute;dias &eacute;ditrice depuis avril 2010 de Maghreb Emergent. Apr&egrave;s son d&eacute;part de la chaine 3 de la radio alg&eacute;rienne &agrave; la fin des ann&eacute;es 80, il a particip&eacute; &agrave; de nombreuses aventures professionnelles (La Nation, Libre Alg&eacute;rie, L&#39; Epoque...) et a &eacute;t&eacute; correspondant de RFI en Alg&eacute;rie.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/633918/photo_boudoukha-2-1498348816-1574671280.jpg" width="100%" /></p> <p>Nous avons choisi de donner son nom au Prix du meilleur article d&#39;investigation alg&eacute;rien parce que Ali Boudoukha cherchait toujours &agrave; en savoir plus. Il a beaucoup travaill&eacute; dans les situations d&#39;urgence avec l&#39;intuition et l&#39;&eacute;nergie de l&#39;enqu&ecirc;teur de presse. Ce prix est un hommage &agrave; son engagement professionnel exemplaire pour la v&eacute;rit&eacute; des faits et la libert&eacute; de l&#39;information.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/633919/photo_boudoukha-1-1498349052-1574671342.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Un r&ocirc;le de protecteur</strong></p> <p>Notre engagement repose sur une conviction forte. Pas de marche possible vers la d&eacute;mocratie sans des citoyens pleinement inform&eacute;s. Or l&rsquo;information qui fait avancer la clairvoyance civique est souvent la plus p&eacute;rilleuse &agrave; produire car elle touche &agrave; des int&eacute;r&ecirc;ts lourds, &agrave; des faits occult&eacute;s. Souvent prot&eacute;g&eacute;s par le recours &agrave; la menace implicite de repr&eacute;sailles.</p> <p>Soyons honn&ecirc;tes. Depuis 2014 et le lancement du Prix Ali Boudoukha du meilleur article d&rsquo;investigation, les conditions pour produire des enqu&ecirc;tes de presse ind&eacute;pendantes ne se sont pas am&eacute;lior&eacute;es dans les r&eacute;dactions alg&eacute;riennes. Les budgets r&eacute;serv&eacute;s &agrave; cet exercice exigeant et sans garantie de r&eacute;sultat, se sont m&ecirc;me contract&eacute;s. La presse papier est entr&eacute;e en crise, sans que l&rsquo;essor des m&eacute;dias &eacute;lectroniques n&rsquo;atteigne encore sa pl&eacute;nitude du fait d&rsquo;un contexte liberticide.</p> <p>Quelques-unes des meilleures investigations de cette derni&egrave;re ann&eacute;e sur les Panama Papers n&rsquo;ont pu para&icirc;tre que sur Mediapart ou Le Monde, alors qu&rsquo;elles ont &eacute;t&eacute; produites en Alg&eacute;rie par un journaliste alg&eacute;rien. Pour autant, des formations ont eu lieu notamment gr&acirc;ce aux aides multilat&eacute;rales qui ont am&eacute;lior&eacute; la qualit&eacute; des investigations, m&ecirc;me si elle demeure insuffisante.</p> <p>La 3e&nbsp;&eacute;dition du Prix Ali Boudoukha veillera &agrave; &eacute;tendre leur audience. Elle prot&eacute;gera des &laquo;&nbsp;retours de b&acirc;ton&nbsp;&raquo; institutionnels les journalistes qui s&rsquo;y risquent. Elle rappellera la sacralit&eacute; de la v&eacute;rit&eacute; des faits dans les enqu&ecirc;tes qui touchent au domaine public.</p> <p><strong>Une n&eacute;cessit&eacute; pour le contrat d&eacute;mocratique</strong></p> <p>Le concours pour le meilleur article d&rsquo;investigation est ouvert &agrave; tous les journalistes professionnels qui auront publi&eacute; sur un m&eacute;dia alg&eacute;rien un article d&rsquo;investigation avant le 30 novembre&nbsp;2019. Un jury compos&eacute; de trois membres examinera les articles soumis par les candidats. Le prix sera d&eacute;cern&eacute; le 21 d&eacute;cembre &agrave; Alger.&nbsp;</p> <p>Chers amis lecteurs de Maghreb Emergent, parfois aussi auditeurs de Radio M, cette souscription s&rsquo;adresse &agrave; vous autant qu&rsquo;&agrave; toutes les bonnes volont&eacute;s, au Maghreb et dans le monde, sensibles au sort de l&rsquo;ind&eacute;pendance du m&eacute;tier de journaliste en Alg&eacute;rie.</p> <p>L&rsquo;&eacute;quipe de Maghreb Emergent c&ocirc;toie au quotidien des citoyens qui doutent de l&rsquo;&eacute;quit&eacute; de l&rsquo;Etat, de la loyaut&eacute; des m&eacute;dias envers la v&eacute;rit&eacute;. Elle travaille pour que les citoyens soient les premi&egrave;res sources d&rsquo;alertes qui d&eacute;clenchent les enqu&ecirc;tes de presse. Elle &oelig;uvre pour que les m&eacute;dias autant que les r&eacute;seaux sociaux donnent aux lanceurs d&rsquo;alerte la protection qu&rsquo;ils m&eacute;ritent.</p> <p>L&rsquo;enqu&ecirc;te professionnelle de presse restitue dans le style &eacute;quilibr&eacute;, &agrave; charge et &agrave; d&eacute;charge, par recoupements, l&rsquo;action, d&eacute;lictueuse ou d&eacute;viante, des acteurs, grands et moins grands, de la vie publique. Elle est n&eacute;cessaire au contrat d&eacute;mocratique &agrave; r&eacute;aliser.</p> <p>La meilleure caution de son ind&eacute;pendance est votre engagement &agrave; l&rsquo;aider. En faisant du Prix Ali Boudoukha&nbsp;un bouclier lumineux&nbsp;au-dessus de tous les &eacute;claireurs lanc&eacute;s sur les sentiers de la v&eacute;rit&eacute;.</p>

À quoi servira la collecte

<p>&nbsp;</p> <p>La troisi&egrave;me&nbsp;&eacute;dition du Prix Ali Boudoukha prime des articles d&#39;investigation parus dans la presse alg&eacute;rienne entre janvier 2018&nbsp;et novembre&nbsp;2019. Comme pour la&nbsp;premi&egrave;re et seconde &eacute;ditions, le pr&eacute;sident du Jury est Lotfi Madani, ancien coll&egrave;gue et ami de Ali Boudoukha avec qui il a d&eacute;but&eacute; en 1974, le m&ecirc;me jour &agrave; la m&ecirc;me heure, sa&nbsp;carri&egrave;re &agrave; Radio Alger. Professionnel de la radio, il a &eacute;t&eacute; &eacute;galement universitaire et expert international en communication.&nbsp;</p> <p>La souscription de 5000 euros que nous lan&ccedil;ons correspond &agrave; la dotation des&nbsp;prix que recevront&nbsp;les laur&eacute;ats, des journalistes&nbsp;qui auront&nbsp;sans doute pris des risques professionnels pour mettre en lumi&egrave;re des faits enfouis. Nous voulons que la r&eacute;compense vienne&nbsp;de vous, lecteurs-citoyens sensibles&nbsp;&agrave; l&#39;&eacute;mergence&nbsp;d&#39;une presse d&#39;investigation en Alg&eacute;rie. Le recours au&nbsp;financement participatif est une mani&egrave;re d&#39;assurer l&#39;ind&eacute;pendance du prix, sa cr&eacute;dibilit&eacute;.&nbsp;</p> <p>Si nous d&eacute;passons l&#39;objectif, nous pourrons alors financer la&nbsp;c&eacute;r&eacute;monie&nbsp;de remise de prix, &agrave; savoir :&nbsp;</p> <ul> <li>la location d&#39;une salle pour une centaine de personnes : 1000&nbsp;&euro;</li> <li>le cocktail et la collation pour une&nbsp;centaine de&nbsp;personnes&nbsp;: 800 &euro;</li> <li>la prise en charge du Jury dont le pr&eacute;sident Lotfi Madani est &eacute;tabli&nbsp;&agrave; Tunis : 150&nbsp;&euro;</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>Nota bene : Maghreb Emergent est &eacute;dit&eacute;&nbsp;par l&#39;Agence Interface Medias, une soci&eacute;t&eacute; de droit alg&eacute;rien qui ne poss&egrave;de donc pas de compte en devises &agrave; l&#39;&eacute;tranger. De ce fait, la somme de la collecte sera vers&eacute;e sur le compte de Walid Boudoukha, fils de Ali Bey Boudoukha&nbsp;et&nbsp;un de nos&nbsp;actionnaires&nbsp;domicili&eacute; en France.</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Votre nom figurera dans notre liste de contributeurs.
  • 22 contributions

30 €

Une affiche d'une belle citation d'Ali Bey Boudoukha mise en forme et imprimée, à récupérer au siège d'Interface Médias.
  • 16 contributions

50 €

L'investigation primée par la troisième édition du Prix d'investigation Ali Bey Boudoukha mise en page par notre infographe et imprimmée, à récupérer au siège d'Interface Médias.
  • 9 contributions

100 €

Une invitation à la cérémonie de remise du prix Ali Bey Boudoukha, qui aura lieu le 21 décembre à Alger.
  • 10 contributions

200 €

Une caricature inédite du dessinateur de presse Le Hic dédicacée à votre nom.
  • 9 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux