Tanimara Reprend la mer !

Soutenez la remise en état de ce Beaufort 16, ketch de 1974. Bateau d'intérêt patrimonial et Maritime. Architecte Jean-Jacques Herbulot.

Visuel du projet Tanimara Reprend la mer !
2
Contributeurs
20 jours
Restants
150 €
Sur 5 600 €
3 %
Santé
et Handicap
Fabrication
française
Changer
de vie

Tanimara Reprend la mer !


Le projet en 2 mots :

Tanimara, voilier Beaufort 16 du patrimoine maritime français veut reprendre la mer pour faire découvrir la voile à des personnes en situation de handicap et de milieux sociaux défavorisés. 

Tanimara est un Beaufort 16, voilier à deux mâts (ketch) conçu par l’architecte naval Jean-Jacques Herbulot et construit par la Société Études de Carènes (Essor Naval du Midi) en 1974. Son procédé de fabrication révolutionne la construction navale : construction de série en contreplaqué. A ce titre, il fait partie de notre patrimoine maritime. Son classement en Bateau d'Intérêt Patrimonial est en cours auprès des services du Patrimoine Maritime. Tanimara a des lignes magnifiques et dégage une impression de puissance. Son âge ainsi que des changements dans la vie de son ancien propriétaire ont fait leur oeuvre, rendant urgente la nécessité de réparations. J’ai réalisé des travaux de réfection du pont et ai comme projet de refaire la partie mécanique comme prochaine étape. Tanimara pourra ensuite naviguer et plus particulièrement faire découvrir la voile à un public handicapé et de milieu social défavorisé. Je suis moi même en situation de handicap après un accident du travail. J’envisage également de traverser et rejoindre le Chili où vit un de nos enfants; d’ici trois ans maximum.


Le projet en détails

Je m’appelle Mathieu et ma rencontre avec ce voilier date de décembre 2019. J’ai 55 ans et depuis trois ans j’envisage une reconversion dans le domaine du nautisme. Reconnu handicapé à la suite d’un accident du travail, j’ai suivi une formation de 9 mois à l’Estaque près de Marseille pour obtenir un CAP Réparation et Entretien d’Embarcations de Plaisance. Obtenu en juin 2019. Je navigue depuis l’enfance, mais ai vraiment repris la voile il y a 5 ans. Je navigue depuis avec un ami sur son bateau de 13 mètres. J’envisage de proposer la découverte de la lagune de Thau en voilier sous forme de navigation à la journée ou demi-journée en saison et d’avoir une activité de réparation de bateaux hors saison, notamment de carénage sous marin. Début novembre 2019 une annonce attire mon attention sur un site de vente ou ce voilier est proposé à un petit prix; et me voici en route vers Monaco pour voir la perle. Nous sommes le 22 novembre 2019. La première visite à lieu le soir à cause de la route depuis Sète. L’humidité est présente partout et je me rends compte de dégâts importants. Avec mon ami navigateur nous partons à l’hôtel à Nice et décidons de revenir le lendemain. Au jour la situation est limpide et montre le défaut d’entretien. La cale est pleine d’eau, le moteur est un bloc de rouille et les infiltrations d’eau ne laissent aucun doute sur les travaux à faire sur le pont. La coque et le gréement sont en état correct et il est envisageable après quelques pompages et contrôles divers de le faire naviguer sous voiles. C’est un magnifique potentiel de 16 mètres et j’ai obtenu une place à flot à Balaruc les bains. Je me décide à faire une offre qui est acceptée. Nous rentrons et décidons de revenir la semaine suivante avec du matériel pour le préparer à faire les 200 miles nautiques qui nous séparent de Sète. Il y a un impératif : quitter l’emplacement pour le 1 janvier. J’y travaillerai deux semaines pour y arriver et c’est le départ le premier jour de l’année. Nous ferons ( toujours en binôme-équipage avec l’ami Dominique) une escale technique à Cavalaire-sur-Mer où nous avons été très bien accueillis par les services de la Capitainerie. Après une semaine de petits travaux et de belles rencontres nous repartons pour Sète dés que nous avons une bonne fenêtre météo. Nous arrivons à bon port le 17 janvier en ayant navigué sous voiles exclusivement. Fin février, j’ai commencé à retirer le teck du pont et ai été stoppé par le confinement pendant lequel j’ai rejoint ma famille dans le Tarn. A l’issue du confinement j’ai repris l’arrachage de l’ancien pont et avec un ami charpentier de marine, avons refait intégralement celui-ci en remettant une couche de 10mm de contreplaqué stratifié époxy par dessus les plaques d’origine après avoir remplacé celles qui le nécessitaient. Gros travail de photo reportage également pour immortaliser toutes les étapes. Il reste à poser un tissu de verre avec une couche de résine époxy mais les chaleurs repoussent ce travail à des températures plus adaptées. Nous somme fin juin et je décide de faire des aménagements intérieurs pour y passer les vacances en famille. Mes finances m’ont permis de refaire le pont et d’autres menus travaux mais il me reste un gros morceau qui est le moteur. Impossible de s’en passer surtout pour faire découvrir la voile à du public car au niveau sécurité c’est indispensable. La sortie du moteur existant et sa remise à neuf a un coût important et c’est la raison de mon appel à l’aide. Avec les frais, les pièces la main d’œuvre et les grutages il faut compter dans les 12000€. Je dispose de plus de la moitié et fais appel à contribution pour un montant de 5600 €.

Le 15 octobre 2020, Tanimara a obtenu la labellisation "Bateau d'Intérêt Patrimonial".


Les contreparties et le rôle des contributeurs

En échange de dons, je propose à chaque donateur des photos de Tanimara et si cela est possible pour eux de venir sur place le visiter, échanger ensemble sur les travaux et selon la météo de sortir découvrir la lagune de Thau. En planifiant tout ces moments bien entendu. 
 

À quoi servira la collecte

Mes finances m’ont permis de refaire le pont et d’autres menus travaux mais il me reste un gros morceau qui est le moteur. Impossible de s’en passer surtout pour faire découvrir la voile à du public car au niveau sécurité c’est indispensable. La sortie du moteur existant et sa remise à neuf a un coût important et c’est la raison de mon appel à l’aide.

Je fais le choix de faire refaire intégralement le moteur au lieu de le changer, car économiquement c'est plus intéressant et cela me permettra d'en être sûr.

Avec les frais, les pièces la main d’œuvre et les grutages il faut compter dans les 12000€. Il faut compter 400 euros pour sortir et remettre le moteur, car son poids est de plus de 450Kg. Une fois en atelier, il faudra le sabler, l'ouvrir ( le déculasser) pour accéder aux pièces à contrôler et changer. Il va falloir changer les pistons, les chemises, les bielles et coussinets de bielles. Changer les soupapes, les roder, remettre un joint de culasse. Contrôler et nettoyer les trois échangeurs, la pompe à gasoil; la pompe à huile, la pompe à eau de mer. Changer toutes le durites qui relient les différentes parties du moteur. Peindre le moteur contre la corrosion et le remettre en place après changement des Silentblocs . Dans la cale moteur, remplacer les filtres à eau de mer et les sorties d'échappement qui sont en piteux état. Refaire les branchements électriques et mettre en place le nouveau tableau. Vider entièrement le réservoir et le nettoyer avant de relancer le moteur. 

Ci-dessous vous avez des photos de l'état actuel pour comprendre la nécessité de ces travaux. Merci par avance pour votre participation.

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Pour 200 €

Sortie à la voile sur la lagune de Thau

En échange de votre don, je vous propose une sortie à la voile sur l'étang de Thau, pour passer quelques heures à la découverte de ce parc naturel.

Pour 5 €

photos numériques des travaux

En échange de dons, je propose à chaque donateur des photos de Tanimara en travaux et des différentes phases du remplacement du moteur. A titre d'exemple, j'ai proposé plusieurs montant de contreparties, mais sachez que qu'elle que soit la vôtre, vous pouvez venir me rencontrer, voir et visiter Tanimara et en profiter un peu. Ce qui m'importe, ce sont les rencontres. Merci de votre aide, qu'elle qu'elle soit.

Pour 20 €

Partage de moments à bord

En échange de votre participation, je vous propose de venir à bord visiter Tanimara et de partager ensemble un moment convivial.

Pour 50 €

Dégustation à bord

Pourquoi ne pas en profiter pour une dégustation d'huitres de Bouzigues (douzaine) accompagnées d'un petit vin blanc local ( avec modération bien sûr).
  • Contributeur : 1

Pour 100 €

Nuitée à bord pour deux personnes

En échange de votre don, je vous propose une nuitée pour deux personnes à bord de Tanimara qui dispose de trois couchettes doubles.
  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux