Un don, un espoir, un sourire, un avenir meilleur pour toi, moi, nous. Aidez nous à rendre cela possible.

Large_1520488745341__1_-1521131320

Présentation détaillée du projet

 

 L'origine du projet

 

Quand mon père m’a annoncé que nous irions au Cameroun le 6 décembre 2016 , j’étais toute heureuse à l’idée de retourner dans mon pays d'origine après dix ans d’absence. Avant mon départ j’ai organisé une réunion au Club Barbés, une association d'aide aux devoirs située dans le dix huitième arrondissement de Paris.

 

C'est là que tout a commencé.

 

Pour cette réunion j'ai convié des bénévoles d’autres associations, des anciens professeurs, mes camarades  ainsi que d’autres jeunes de mon âge.  J'ai pu développer le projet dans son ensemble ainsi que  les motivations qui m'ont poussé à le réaliser.  De nombreux conseils m'ont été donnés à l'issue de cette réunion. J'ai mis en place une petite collecte (300 euros) avec laquelle nous avons financé l’achat de fournitures scolaires pour les enfants (cahiers, ardoises, craies, stylos et crayons !).

 

 

Dans un premier temps j’ai visité un orphelinat à Douala (capitale économique du Cameroun et compte 2,8 millions d’habitants).  J’ai pu  rencontrer  et passer un moment avec les jeunes de l'orphelinat.

 

Ensuite j’ai pu me rendre dans  une grande école qui se trouve à l’ouest du Cameroun dans une ville nommé Dschang (ville historique et universitaire du Cameroun située dans la région de l'Ouest , en « pays » Bamiléké. Dschang compte 101 385 d'habitants). J'ai pu échanger avec les élèves sur leurs conditions d’apprentissage et ces derniers ont pu me questionner sur ma scolarité en France.

 

 

Après cette visite,  je me suis rendue au village de Bafou (village du Cameroun , situé dans la Région de l'Ouest , en Pays bamiléké. C'est l'une des plus grandes chefferie du Cameroun et la plus grande du département de la Menoue. Elle compte 100 000 d'habitants, On y parle le Yemba , un dialecte bamiléké ). Bafou est un village reculé où les conditions pour étudier  sont précaires. J'ai donc choisi ce village pour la réalisation du documentaire. 

 

Ces trois expériences successives m’ont fait prendre conscience de l’importance de l’école dans une vie. J’ai pu rencontrer la délégation qui s’occupe de l’éducation à l’ouest au Cameroun pour obtenir un soutien de l’état camerounais et leur faire part de mon projet ainsi que de ma présence  dans les écoles camerounaises.

 

 

 

Détail du projet 

 

Nous sommes deux jeunes étudiantes, réunies dans le but de réaliser un long métrage documentaire dont l’objectif est de montrer que l’éducation  est primordiale dans une vie, d’où le nom de notre association « NOUS SOMMES LE MONDE ».

 

L’objectif principal est de montrer la nécessité pour tous d'avoir accès à une scolarité et a des apprentissages. 

 

Le but premier est de valoriser le rôle de l’école et de l’accès à l'instruction.

 

Nous souhaitons comparer l’éducation ainsi que le quotidien des jeunes (classe primaire et collège) en France et au Cameroun. L'idée est  un échange interculturel qui visera à  sensibiliser les jeunes pour qu’ils soient conscients de l'intérêt de l'école tout en valorisant l’accès à la culture.

 

 

 L’équipe 

 

Je m'appelle Kenfack Oben Melissa et j'ai 19 ans. Je suis française d'origine camerounaise, je suis en 1 ère année de BTS Assistant de gestion PME/PMI. Je suis présidente de l'association et responsable du projet. On dit que vouloir c'est pouvoir et je pense que chacun de nous peut rendre ce monde meilleur. J'ai eu l'envie de mettre tout cela en place pour sensibiliser les jeunes tout en souligner l'importance de l'éducation ainsi que la responsabilité de chacun dans la société de demain. 

 

 

 

Diakhaby Hawa 19 ans, je suis née et j'ai grandi à Paris.Je suis d'origine Sénégalaise et guinéenne. Je suis en 1ère de BTS technico-commercial et également co-responsable du projet ainsi que vice-présidente de l'association.
J'ai voulu mettre mon énergie dans le projet car mon éducation a été basé sur le partage et la transmission du savoir. J'aime donner et reste persuader que chacun de nous par de petits actions peut faire évoluer les  choses.

 

 

 

Notre association

 

"NOUS SOMMES LE MONDE" est une association en cours de création qui s’inspire des principes de la convention internationale des droits de l’enfant et  a pour but de venir en aide aux enfants européens et africains, jeunes et familles en difficultés par la pratique et/ou la promotion des activités pédagogiques, éducatives et culturelles.  L’un des objectifs de l’interculturalisme étant d'accroître la compréhension mutuelle entre le continent Européen et celui de l’Afrique afin de réduire la précarité, la marginalisation. 

 

Pour ce faire, l’association a vocation à :

 

●        Appréhender et soutenir l’accès à l’éducation, la culture, la solidarité en mettant en place des projets et des relations entre des publics européens et africains âgés de  moins de 25 ans

●        Contribuer au développement tant moral que physique des jeunes et apporter un appui aux familles

●        Faire la promotion de l’apprentissage interculturel, de la participation citoyenne  par le biais de projets internationaux qui favorisent les échanges  entre élèves

●        Encourager la promotion pour répondre aux divers enjeux de l’éducation par des actions de valorisation.

●        L'association peut dans le cadre de ses multiples activités occasionnelles, monter des projets, actions pédagogiques et culturelles à destination des jeunes,

●        Faire la promotion, développer la communication, la diffusion d’actions pédagogiques afin de valoriser, promouvoir et soutenir les jeunes.

●        Former un public en demande aux valeurs et pratiques de l’association.

Elle exercera son activité en dehors de toute considération d’origine, de nationalité, de confessions et d’opinions politique et s’inscrira dans les valeurs de la République en respectant les principes de la laïcité.

Notre association est composée de cinq personnes, qui se sont mis en accord pour mener a bien les missions liées a celle-ci.

Kenfack Oben Melissa
Diakhaby Hawa
Ngo Tchomb Lucrèce Raissa
Ndjeng Henriette kevine
Miléna Makita

 

Les dates clés du projet 

 

2016

 

-  Naissance et écriture du projet

- Présentation du projet a l'entourage au Club Barbès

-  Collecte d'argent pour offrir des fournitures scolaire aux élèves du village Bafou

- Voyage au Cameroun

- Visite des écoles et orphelinats aux Cameroun

- Prise de contact et échange autour du projet au Cameroun

- Prise d'images au Cameroun

- Retour en France

- Échange avec l'entourage sur le projet

- Prise de contact pour le projet en France

 

2017

- Adhésion à part entière d'autres membres au projet

-  Rédaction des statuts de l'association

- Sensibilisation des adhérents au projet

- Envoie des statuts de l'association à la préfecture

- Échange avec d'autres structures sociales autour du projet

- Écriture des scénarios du documentaire 

- Échange et mise en place de partenariats avec d'autres associations autour du projet

- Participation a l'appel a projet mise en place par la mairie de Paris "quartier libres"

- Lauréat de l'appel a projet "quartier libre (1 000 euros)

 

 

2018

 

- Montage des rushs faits au Cameroun en 2016 

- Participation aux ateliers interculturelles avec Le Club Barbès

- Participation aux ateliers de montages avec la Sirius Production ainsi qu'aux stages documentaire mise en place par la ville de Paris

- Exposition des photos du projet à la Mairie du 18 aime arrondissement pour la journée des droits de la femme

 

A venir

 

2018

 

- Finalisation de l'écriture des scénarios du documentaire

- Suivi des personnes choisi pour le documentaire

- Préparation du voyage au Cameroun

- Novembre/Octobre voyage au Cameroun pour le tournage ( 14 jours )

- Octobre/décembre retour en France

 

2019

 

- Janvier tournage partie française du documentaire

- Mars montage du documentaire

- Entre mars et juin consécration aux examens du BTS

- Fin juin/septembre préparation de la diffusions du documentaire

- Diffusion du documentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Détail

 

- Caméscope Sony 565,00 €

- Batterie compatible Sony 41,58 €

- 2 Cartes sandisk sd 86,00 €

- Zoom H4N 170,00 €

- Micro cardioïde alim fantôme et pile/ bonnette mousse 164,00€

- Bonnette anti vent 35,00 €

- Cable 15,90 €

- Kit accessoires pour zoom 35,00 €

- Sac interfit a dos 185,95 €

- Appareil photo 400 €

Sous-total = 1956,92 €

 

Billet d'avion pour trois 2000 €

Moyens de transport( voiture et essence ) 700€

Total 4 656,92

 

 

Si nous dépassons notre objectif , nous pourrons aidez à la rénovation des locaux de l'établissement.

( fournitures, matériels scolaires, puits/forage d'eau )

 

 

 

 L'association Nous Sommes le Monde percevra l’intégralité de la collecte

 

« Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde. » (Mahatma Gandhi)

 

 

 

 

 

Derniers commentaires

Default-6
Bravo ! Un beau projet mené par une belle personne.
Default-1
Juste un petit geste peut donner le sourire