"Accros aux barbelés" Spectacle hybride de theatre, poésie, danse.

Soutenez "Accros aux barbelés" spectacle hybride de la Cie Ligne Mouvante

Visuel du projet "Accros aux barbelés" Spectacle hybride de theatre, poésie, danse.
Réussi
15
Contributions
27/10/2019
Date de fin
524 €
Sur 500 €
105 %

"Accros aux barbelés" Spectacle hybride de theatre, poésie, danse.

<p>Depuis sa cr&eacute;ation en 2013, la <strong>Cie Ligne Mouvante</strong> effectue un travail de recherche sur les liens et le dialogue que l&#39;on peut instaurer entre la danse, l&rsquo;&eacute;criture po&eacute;tique et le th&eacute;&acirc;tre. Cette exploration a men&eacute; la compagnie &agrave; inventer son propre langage entre la danse, l&rsquo;interpr&eacute;tation th&eacute;&acirc;trale, le th&eacute;&acirc;tre d&#39;objet, la d&eacute;clamation de po&egrave;mes et la musique.</p> <p>Le nouveau fruit de ce travail de tissage est &quot;<strong>Accros aux barbel&eacute;s</strong>&quot;, un spectacle forc&eacute;ment hybride m&ecirc;lant le th&eacute;&acirc;tre, la danse, la d&eacute;clamation po&eacute;tique, la cr&eacute;ation sonore et la projection vid&eacute;o dans une mise en sc&egrave;ne expressive.</p> <p>Il a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute; en r&eacute;sidence notamment&nbsp; au Caf&eacute; Plum &agrave; Lautrec et au Centre d&#39;animation St Simon &agrave; Toulouse.</p> <p><strong>Cette cr&eacute;ation est soutenue par la MJC du Pont des Demoiselles ou nous serons en r&eacute;sidence de travail du 21 au 25 octobre 2019.</strong></p> <p><strong>Nous y&nbsp; jouerons &quot;Accros aux barbel&eacute;s&quot; le jeudi 24 octobre &agrave; 19h.</strong></p> <p>Ce spectacle aborde des sujets actuels et parfois durs tels que l&#39;errance, la peur, la folie, l&#39;alcool, la nuit dehors, la solidarit&eacute;, et surtout l&rsquo;amiti&eacute; de deux personnages d&eacute;sargent&eacute;s que la gal&egrave;re a r&eacute;uni le temps d&#39;une nuit dans une ville inconnue.</p> <h2><br /> <strong>Pr&eacute;sentation du spectacle &quot;Accros aux barbel&eacute;s&quot;</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/617702/52100165_2862468027100492_2095469214633558016_n-1568846010.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><em>&laquo;&nbsp;Fil de fer aux araign&eacute;es griffues</em><br /> <em>C&#39;est ici que je traverse quand je vais l&agrave;-bas</em><br /> <em>C&rsquo;est ici qu&rsquo;on s&rsquo; affranchit de la terre</em><br /> <em>C&rsquo;est ici que l&rsquo;on traverse</em><br /> Q<em>ue les barreaux deviennent atmosph&egrave;re (&hellip;)&nbsp;&raquo;</em></p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>L&rsquo;histoire</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>C&rsquo;est d&rsquo;abord la rencontre de deux nanas fatigu&eacute;es dans une gare, une danseuse et une po&egrave;te, un duo improbable qui visite les foss&eacute;s des rues.<br /> Elles d&eacute;barquent avec leurs vieilles valoches dans cette ville qui semble ne pas vouloir d&rsquo;elles.<br /> Apr&egrave;s une sale nuit dans un terrain vague et une grosse frayeur dans un parking, elles se retrouvent dans ce petit bar glauque et chaleureux.<br /> La musique et les gens les intriguent et les &eacute;merveillent. Entre r&ecirc;ve et lucidit&eacute;, elles font le portrait de ces personnages un peu fous et g&eacute;niaux que l&rsquo;on rencontre dans les bas fonds.<br /> Parmi eux se glissent un sadique et une sorci&egrave;re qui viennent les confronter &agrave; leur obscurit&eacute; et les blessent. Elles reprennent leur voyage, traversant les barbel&eacute;s griffus, &agrave; la recherche de leur libert&eacute;&hellip;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/617706/als_9046-1568846851.jpg" width="100%" /></p> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>Note d&rsquo;intention</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>Mettre en sc&egrave;ne le vivant d&rsquo;un carnet de bord po&eacute;tique en alliant le th&eacute;&acirc;tre &agrave; la danse est un des enjeux de ce spectacle.<br /> Bas&eacute; sur les po&egrave;mes romantique punk de Fanny Sheper, &laquo;&nbsp;Accros aux barbel&eacute;s&nbsp;&raquo; raconte la ville, ses ordures et ses bijoux avec un regard de r&ecirc;veuse d&eacute;sabus&eacute;e.<br /> Les deux interpr&egrave;tes croisent leurs disciplines (auteur com&eacute;dienne pour l&rsquo;une et danseuse chor&eacute;graphe pour l&rsquo;autre) afin de donner vie &agrave; ce r&eacute;cit.<br /> Les sujets parfois cruels sont confront&eacute;s aux po&egrave;mes qui &eacute;clairent les caniveaux et dessinent des visages que la danse incarne et sublime.<br /> Les fronti&egrave;res qu&rsquo;elles soient sc&eacute;niques ou psychologiques sont explor&eacute;es par les deux interpr&egrave;tes, elles s&rsquo;y confrontent et les repoussent dans le d&eacute;ploiement de l&rsquo;histoire qu&rsquo;elles veulent raconter.<br /> La sc&egrave;ne d&eacute;borde parfois dans la salle et le public, car il s&rsquo;agit ici de la rue , du bar d&rsquo;&agrave; c&ocirc;t&eacute;, de la voisine bizarre, il s&rsquo;agit d&rsquo;un quotidien dans lequel nous baignons tous.<br /> Notre intention est que l&rsquo;histoire vous passe &agrave; cot&eacute; en vous bousculant un peu et que le visage de certains personnages vous dit quelque chose ou vous rappelle quelqu&rsquo;un car cette histoire est peut-&ecirc;tre la v&ocirc;tre&hellip;.<strong> </strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618289/1030642-1569099702.jpg" width="100%" /></p> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>Les origines</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>Les po&egrave;mes de Fanny Sheper sont &agrave; l&rsquo;origine du spectacle &laquo;&nbsp;Accros aux barbel&eacute;s&nbsp;&raquo;. Ils sont n&eacute;s d&rsquo;une envie de <strong>confronter la r&eacute;alit&eacute; d&rsquo;un sujet social au regard po&eacute;tique</strong> et onirique. Leur style <strong>Romantique/Punk</strong> a &eacute;t&eacute; influenc&eacute; par diverses sources d&rsquo;inspiration tel que la<strong> Beat Generation</strong> de Jack Kerouac des ann&eacute;e 50, la po&eacute;sie punk de Patti Smith et Jim Carroll des ann&eacute;es 70 et l&rsquo;ambiance du Sin-&eacute; caf&eacute; de Jeff Buckley des ann&eacute;es 90.</p> <p><strong>Le mouvement litt&eacute;raire Beat</strong><em> fait r&eacute;f&eacute;rence &agrave; une g&eacute;n&eacute;ration am&eacute;ricaine perdue de fin de si&egrave;cle. Beat signifiait pour John Clellon Holmes&nbsp;: &laquo;&nbsp;&ecirc;tre &agrave; la rue, battu, &eacute;cras&eacute;, au bout du rouleau&nbsp;&raquo;, Pour Jack Kerouac, cette expression signifiait &laquo;&nbsp;&ecirc;tre pauvres et heureux&nbsp;&raquo;. Les membres de la Beat Generation furent des nouveaux boh&eacute;miens contestataires qui s&rsquo;engag&egrave;rent dans une cr&eacute;ativit&eacute; vigoureuse et libertaire. Ils inspir&egrave;rent par la suite le mouvement des Beat Niks des ann&eacute;es 60/70, et certains artistes des ann&eacute;es 90 comme Kurt Cobain et Johnny Deep.</em></p> <p>La Beat Generation est embl&eacute;matique de cette jeunesse rebelle et perdue qui cherche sa route dans un syst&egrave;me unidimensionnel de plus en plus oppressant. Les&nbsp;&laquo;&nbsp;beat&raquo; sont ceux qui cherchent &agrave; ouvrir des routes nouvelles.</p> <p>C&rsquo;est en s&rsquo;inspirant librement de cette <strong>boh&egrave;me &laquo;&nbsp;pauvre et heureuse&nbsp;&raquo;</strong>, folle et perdue, s&rsquo;&eacute;tendant des ann&eacute;es 50 aux ann&eacute;es 90 que les po&egrave;mes sont n&eacute;s et que le spectacle s&rsquo;est construit<strong>. </strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618295/19424261_1342663999173994_3728508266799145286_n-1569101118.jpg" width="100%" /></p> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>Travail de recherche&hellip; </strong></h2> <h2><strong>&hellip; La rencontre th&eacute;&acirc;trale de la danse et de la po&eacute;sie</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>Comment faire entrer en relation deux personnages qui ne parlent pas le m&ecirc;me langage&nbsp;?</p> <p>L&rsquo;une s&rsquo;exprime en silence et danse avec les musiques et les textes, l&rsquo;autre d&eacute;clame ces po&egrave;mes.</p> <p>Elles trouvent un langage commun dans un langage th&eacute;&acirc;tral silencieux fait de regards complices et d&rsquo;interactions muettes. La mise en sc&egrave;ne et la structure th&eacute;&acirc;trale de ce spectacle visent &agrave; offrir un nouvel espace &agrave; la rencontre, au dialogue de ces deux disciplines.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618297/Sans_titre_1_-1569103390.jpg" width="100%" /></p> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>&hellip;La mise en sc&egrave;ne</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>La mise en sc&egrave;ne s&rsquo;attache &agrave; th&eacute;&acirc;traliser le rapport des deux protagonistes en cr&eacute;ant un espace pour des <strong>personnages naturalistes</strong> dans une ambiance ordinaire comme un bar ou un quai de gare.</p> <p>Les interpr&egrave;tes disposent alors d&rsquo;un <strong>double espace de jeux</strong>. L&rsquo;espace singulier o&ugrave; chacune s&rsquo;exprime dans sa sp&eacute;cialit&eacute;, la danse et la po&eacute;sie, et l&rsquo;espace commun o&ugrave; les personnages partagent un verre et &eacute;voluent ensemble dans l&rsquo;histoire. La fronti&egrave;re entre ces deux espaces est poreuse et permet &agrave; chacune d&rsquo;intervenir et d&rsquo;&eacute;voluer dans l&rsquo;espace singulier de l&rsquo;autre.</p> <p>L&rsquo;<strong>ambiance &laquo;&nbsp;beat&nbsp;&raquo;, urbaine et nostalgique</strong> est l&rsquo;axe de travail de recherche sc&eacute;nique d&rsquo; &laquo;&nbsp;Accros aux barbel&eacute;s&nbsp;&raquo;. La sc&eacute;nographie s&rsquo;applique &agrave; rendre cette ambiance particuli&egrave;re avec des accessoires vieillots et des costumes d&eacute;mod&eacute;s. Le choix des chansons (Led Zepplin et Jeff Buckley), les cr&eacute;ations sonores et les musiques cr&eacute;&eacute;es pour le spectacle donnent &agrave; cette histoire une <strong>atmosph&egrave;re unique et intemporelle entre r&ecirc;ve et rue.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618292/19424512_1342663885840672_8532262897714382091_n-1569100343.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>L&rsquo;interpr&eacute;tation</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="525" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618291/19429873_1342665085840552_3323052657028302002_n-1569100276.jpg" width="351" /></p> <h3><strong>La com&eacute;dienne</strong></h3> <p>L&rsquo;auteur est aussi l&rsquo;interpr&egrave;te, ce qui donne une approche particuli&egrave;re des textes.</p> <p><strong>Fanny Rigal (Sheper)</strong> dans son travail d&rsquo;interpr&eacute;tation est &agrave; la recherche d&rsquo;un &eacute;quilibre entre la distanciation due &agrave; son personnage th&eacute;&acirc;tral et l&rsquo;interpr&eacute;tation sinc&egrave;re de ses po&egrave;mes. Elle veut rester fid&egrave;le, dans sa d&eacute;clamation, &agrave; la forme et au rythme des po&egrave;mes sans tomber dans le pi&egrave;ge du r&eacute;cital. Elle donne vie &agrave; son personnage en-dehors et pendant les moments de d&eacute;clamation afin d&rsquo;apporter une dimension th&eacute;&acirc;trale &agrave; son jeu. Son personnage &agrave; mi-chemin entre le clown et le personnage naturaliste lui permet de r&eacute;pondre &agrave; la physicalit&eacute; de la danse sans avoir &agrave; danser et d&rsquo;y apporter parfois une dimension comique.</p> <p>&nbsp;</p> <p><br /> <img alt="" height="357" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/617710/als_9026-1568847120.jpg" width="536" /></p> <h3><strong>La danseuse</strong></h3> <p>Le travail chor&eacute;graphique de <strong>Charl&egrave;ne Peticlerc</strong> s&rsquo;est appliqu&eacute; &agrave; tisser des liens et explorer les fronti&egrave;res entre le travail d&rsquo;un personnage th&eacute;&acirc;tral qui ne s&rsquo;exprime que par le corps et le travail chor&eacute;graphique. Rendre le caract&egrave;re du personnage palpable sans pour autant entrer dans le mime, tel est l&rsquo;un des enjeux chor&eacute;graphique. L&rsquo;interpr&eacute;tation et la chor&eacute;graphie se jouent notamment sur l&rsquo;&eacute;tat &eacute;motionnel du personnage qui insuffle un &eacute;tat physique et sur la relation qu&rsquo;elle entretient avec la po&egrave;te. Le geste en lui-m&ecirc;me ou d&eacute;tourn&eacute; de son usage donne &eacute;galement des cl&eacute;s &agrave; cette recherche. Elle pr&eacute;serve un espace de libert&eacute; &agrave; l&rsquo;interpr&eacute;tation de son personnage en naviguant entre chor&eacute;graphie et improvisation. Selon elle, le rythme des mots et le rythme du mouvement doivent trouver une certaine ind&eacute;pendance dans cette pi&egrave;ce, m&ecirc;me s&rsquo;ils se rejoignent parfois, pour ne pas risquer de figer l&rsquo;interpr&eacute;tation de l&rsquo;une comme de l&rsquo;autre.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/618298/26169531_1517996521640740_5299896923157109805_n-1569103532.jpg" width="100%" /></p> <h2>&nbsp;</h2> <h2><strong>L&rsquo;&eacute;quipe</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Fanny Rigal&nbsp;: </strong>mise en sc&egrave;ne, interpr&eacute;tation et textes</p> <p><strong>Charl&egrave;ne Peticlerc&nbsp;:</strong> mise en sc&egrave;ne, interpr&eacute;tation et chor&eacute;graphie</p> <p><strong>Alice Piani&nbsp;: </strong>cr&eacute;ation sonore et captation vid&eacute;o</p> <p><strong>Gr&ouml;lurg&nbsp;: </strong>cr&eacute;ation musique</p> <p><strong>Jean Louis Millet&nbsp;:</strong> Photo barbel&eacute;s</p> <p><strong>Cr&eacute;dit photo</strong> : Alain Soula/ Perle Pena</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Spectacle vivant m&ecirc;lant th&eacute;&acirc;tre, danse et po&eacute;sie<br /> Cr&eacute;ation de la Cie Ligne Mouvante<br /> Dur&eacute;e&nbsp;: 50 minutes</strong></p>

À quoi servira la collecte

<p>La collecte servira &agrave; :</p> <p>- Financer une captation vid&eacute;o et un teaser de qualit&eacute; du spectacle afin de le promouvoir, trouver des nouvelles dates et de le faire d&eacute;couvrir au plus grand nombre</p> <p>200 euros</p> <p>- Financer du mat&eacute;riel technique, des nouveaux costumes et l&#39;am&eacute;lioration des d&eacute;cors&nbsp; &nbsp; 200 euros</p> <p>- Financer la communication de la Cie (Flyers, affiches): 100 euros</p> <p>Si la collecte d&eacute;passe la somme demand&eacute;e , nous pourrons l&#39;investir dans les frais de d&eacute;placement et la communication de la Cie pour une prochaine repr&eacute;sentation.<br /> &nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/617712/accros_visuel_mail-1568847769.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Un grand merci ! Les petits ruisseaux font les grandes riviéres.
  • 1 contribution

Une invitation

15 €

- Une invitation au specatcle "Accros aux barbelés" le jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la MJC du Pont des demoiselles. - Et un grand merci !
  • 4 contributions

Un recueil de poémes "Cheval Rouge"

25 €

Livraison estimée : octobre 2019

- Un recueil de poémes "Cheval Rouge" - Un grand merci ! Vous pourrez retrouver entre autres tout les poémes declamés pendant le specatcle "Accros aux barbelés" dans le recueil de trentes poémes vivants "Cheval rouge" de Fanny Sheper. Plus d'info sur fannysheper.com
  • 2 contributions

Une Invitation et un recueil Cheval Rouge

35 €

- Une invitation au spectacle "Accros aux barbelés" le jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la MJC du Pont des demoiselles. - Un recueil de poémes "Cheval Rouge" de Fanny Sheper dédicacés sur place apres le spectacle par l'auteur qui est aussi l'interpréte. - Un grand merci !
  • 1 contribution

Deux invitations et un recueil de poémes

50 €

- Deux invitations au spectacle "Accros aux barbelés" le jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la MJC du Pont des demoiselles. - Un recueil de poémes "Cheval Rouge" de Fanny Sheper dédicacé sur place apres le spectacle par l'auteur qui est aussi l'interpréte. - Un grand merci !
  • 1 contribution

Deux invitations, deux recueils, deux cartes postales

100 €

- Deux invitations au specatcle "Accros aux barbelés" le jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la MJC du Pont des demoiselles. - Deux recueil de poémes "Cheval Rouge" de Fanny Sheper dédicacés sur place apres le spectacle. - Deux cartes postale citation créé par Fanny Sheper - Un grand merci !
  • 2 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux